NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Sim&Dom
Modo
Messages : 640
Inscription : 05 déc. 2008, 16:35
Localisation : Puy de DOME

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Sim&Dom » 01 sept. 2019, 12:11

Helga a écrit :
01 sept. 2019, 10:46
https://youtu.be/IqzxcFNGknc
Très beau, avec les images de Dan sous les yeux, nous percevons un autre monde, reflet de l'âme du Voyageur. :)

Avatar de l’utilisateur
SKIPPY
Membre
Messages : 253
Inscription : 28 mars 2016, 16:42
Localisation : Aire sur l'Adour 40800

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par SKIPPY » 01 sept. 2019, 16:52

Bravo Dan , je commençais juste à atterrir et tu viens de me faire une bonne piqure de rappel.
c'est vraiment beau !
Moi aussi je détonnait avec mon look de clodo sur le "Color magic". les gens te regardent de travers et quant ils te voient enfourcher ton side les pouces se lèvent !! comme quoi les apparences !!
beau voyage !!

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35803
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 01 sept. 2019, 17:44

SKIPPY a écrit :
01 sept. 2019, 16:52
Bravo Dan , je commençais juste à atterrir et tu viens de me faire une bonne piqure de rappel.
c'est vraiment beau !
Moi aussi je détonnait avec mon look de clodo sur le "Color magic". les gens te regardent de travers et quant ils te voient enfourcher ton side les pouces se lèvent !! comme quoi les apparences !!
beau voyage !!
:lol: :lol: :wink:
Dèjà moi avec mon gros tagazou c'était épique, mais alors j'imagine toi et ton laté !...Excellent !
Alors tu es monté sur le Color Magic !! :shock: Un truc de fou hein. On préfère un peu sous les ponts nous autres...
Je précise : "... les gens te regardent de travers et quant ils te voient enfourcher ton side les pouces se lèvent ..."
Et en plus lorsque tu le démarres au kick !! :lol: :lol:
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Le bonheur est un combat de tous les jours, dont le principal adversaire est notre propre peur de l'inconnu. Je crois qu'il est donc dans notre nature d'explorer pour atteindre l'inconnu...

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 2730
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Corrèze
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Cathy » 01 sept. 2019, 22:14

Helga a écrit :
31 août 2019, 20:02
Est-Motorcycles a écrit :
31 août 2019, 18:00
Le route m'enivre, baigné par cette luminosité inimitable et unique du Nord, je chemine vers le coeur de la maison de mon âme.

https://youtu.be/wsl-KHGe4Kk

Image

D'innombrables signes jalonnent la route qui te guident vers cette porte ouverte sur l'univers...

Image
Image

Rien n'est dans les guides, rien n'est sur les cartes et si tu regardes pendant que tu roules ton guide imprimé pour les beauf's, tu ne verras rien...si tu ne sais pas voir tu restes perdu et collé dans les pages des commerciaux.
Je les suis fébrilement les signes comme pour me diriger vers une délivrance.

https://youtu.be/FQMYIon26sM

Roule mon ami Dan, roule...suis la Muse.
De multiples portes sont là prêtes à s'ouvrir. Elles sont toutes disponibles mais elles se dévoilent seulement si on vit dans une autre temporalité, et comme en musique, il est requis de s'accorder à chaque fois.
C'est comme des mélodies qui sont là, indépendantes, se suffisant à elles-mêmes, qui invitent à s'accorder avec elles pour jouer : alors seulement elles livrent leurs secrets et ouvrent les portes de chemins inconnus via lesquels on trouve les samis.
Des rennes arrivent paisiblement pour se désaltérer. Il faut être présent avant et rester immobile. Lorsqu'ils ont bu ce qui leur fallait, il cheminent alors doucement vers leur meutes, et donc vers leurs maîtres. Ce sont eux qui conduisent, pas nous avec nos routes et nos "savoirs"...
Merci pour les images de cet univers magique ...

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35803
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 02 sept. 2019, 16:15

Cathy a écrit :
01 sept. 2019, 22:14

Merci pour les images de cet univers magique ...
Lorsqu'on n'emprunte pas les grands axes norvégiens, de très nombreuses contrées sont restées sauvages, recelant bien des mystères. C'est le cas de l'est de Bergen.
Nasjonalpark, Hardangervidda, Ullens-Vano, Hildalsdalen,...ces parcs nationaux qui se touchent sont des portions de territoire dans lesquelles la faune, la flore et le milieu naturel en général sont protégés des activités humaines.
Les routes sont rares pour s'y rendre et pas plus grandes que cela :

Image

Là, il ne faut pas que passer.
En passant tu ne verras rien, tu ne comprendras rien et encore moins que la spiritualité sami est une arme doublée d'un outil.

Image

Tu ne vois rien mais eux te voient, un peu comme en Mongolie. Avec la Ural tu es déjà identifié comme un autre que le touriste lambda. Ils sont déjà sensibles au fait que tu te sois rendu là avec ce type de destrier et que, fatalement, tu es différent.

Image

Il te faut rester patient dirions-nous - en fait complètement normal selon leurs rythmes.
Plus on monte plus c'est aride. Pas sec mais aride car on dépasse 1200m.
Ils ne parlent pas, ils "travaillent", je ne les dérange pas. Surtout pas.

Image
Image

Tu as vu le Renne Blanc Fred !

viewtopic.php?f=2&t=3326&start=210

...et tu as eu beaucoup de chance, c'est une sorte de bénédiction.
Le Renne Blanc est en fait albinos, et voilà pourquoi il a plus de sacralité que les autres :

Image

Il verrait des choses plus sensibles avec ses yeux lors des aurores boréales et les nuits.
Le jour les rennes nourrissent leurs corps, la nuit ils nourrissent leurs âmes car avec leurs yeux ils ont une vision des choses très différente que nous les humains. Et comme j'essayais de toucher du doigt les limites de l'explication rationnelle dans ma réponse sur ton post, j'ai vu que c'est vrai.
Et à quoi servent les âmes des rennes, s'exlamerait en pouffant de rire le bon crétin franchouillard sauce télé ?
On n'a qu'à juste imaginer ce que sont les lichens, et les lichens qui poussent là, ingurgitées par des hordes d'animaux nantis d'yeux spéciaux, courant ensemble à pleine vitesse la nuit sous les aurores boréales...
Le renne n'est pas un sac de viande. Sa horde encore moins et le Renne Blanc moins encore... Ce sont avec ces énergies qu'ils balayent les espaces, qu'ils marquent les territoires et que, se faisant, les samis prient...
Là je n'entre pas plus dans le détail de ces choses car il faut se rendre sur place pour le sentir et le comprendre, le vivre et surtout s'y rendre comme l'ensemble de cette vie se rythme - et pas avec nos propres rythmes.

Image
Image

J'ai aussi vu les soleils rouges qui sont les images reçues du soleil sur la fine couche de la ceinture de Van Allen - j'ai aussi vu ainsi le Lenine dans la brume comme sur le tatouage, et cette (ces) images émettent des longueurs d'onde différentes : tu as reçu un "coup de fil"... :D

Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Le bonheur est un combat de tous les jours, dont le principal adversaire est notre propre peur de l'inconnu. Je crois qu'il est donc dans notre nature d'explorer pour atteindre l'inconnu...

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35803
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 03 sept. 2019, 19:11

Avec mes anciens moteurs et suite à 15 années de travail incessant sur les 750 munis de nombreux kits différents, je constatais déjà que les 850 sortant de EM chauffent moins que les machine d'origine. Et on sait pourquoi :

viewtopic.php?f=2&t=3791&hilit=nos+850

Je repartais donc en Norvège avec une configuration d'un 980 cc, légèrement plus petit que le plus gros..., avec les dernières culasses Euro 4, ma cale d'épaisseur et un ensemble de capteurs de température...

Image
Image
Image
Image
Image

Mon moteur était rodé puisqu'il s'agissait d'un ancien kit qui avait plus de 70000 kms !
Avec mes 3,9 litres d'huile et en montant en Alsace en plein cagnard sans ménager le bouzin - fin juillet... :evil: , j'ai pu constater beaucoup de choses.
La cale est très efficace. Outre l'augmentation du volume d'huile, j'ai pu greffer dessus un ensemble de sondes et là, surprise...
Moteur chaud, après 250 kms et avec une température extérieure de 35°C à l'ombre, la répartition des températures d'huile mesurées fut la suivante :

a) au début du carter je n'ai jamais dépassé 60°c... :?:
b) au niveau de la pompe à huile et dans ces conditions j'étais à 80°C :D
c) au cul du carter d'huile j'étais à plus de 90°C. :|

Il existe donc d'énormes disparités dans les températures qui dépendent de la place de leurs prises. :shock:
J'ai ainsi vérifier que la meilleure place pour prendre la température moteur est bien au cul du carter. Mais cela veut dire aussi que lorsqu'à cet emplacement elle indique 90°C, ailleurs elle est plus froide et notamment à l'avant.
Si on mesure les températures sur les cylindres et les culasses, on voit bien que la disparité est bien plus large encore : il n'est pas rare que la culasse soit au dessus de 250°C et que le cylindre soit supérieur à 200°C.
En fonctionnement dans des conditions sévères, je constate que le moteur vit entre 60 et 250°C. On imagine le boulot des joints et des ajustements.

Image

Avec un uraliste spécialiste en thermique dont je parlerai le moment voulu, nous mettons au point une sonde précise à 0,2°C avec une lecture digitale très fiable. Cette sonde démarrera dès la température ambiante.
J'ai dans la tête de placer plusieurs sondes sur le moteur avec une sorte de clavier qui me permettra de lire chaque température. Le but est d'avoir une cartographie complète de la thermique de nos moteurs, afin de choisir les technologies exactement adaptées, les aciers, le aluminiums et les bronzes.

Image

Je restais donc plusieurs jours avec mes frères d'âme...
Puis je prenais la route pour Bergen afin de réaliser une cure de poissons canonique ! :o
La route jusqu'à Bergen est somptueuse, toujours en évitant les grands axes.

Image
Image
Image

La descente du grand plateau est vertigineuse sur plus de 50 kms ! Routes sinueuses à souhait, paysages somptueux à chaque virages, elle se termine par un tunnel de fou :

Image

Tunnel de fou car il se termine en colimaçon sur deux étages... :mrgreen:
Tu arrives en bas dans une petite plaine magique, belle et tranquille à souhait...

Image
Image
Image

...paradis du vélo en tous genres. Jamais vu autant de bitards ! Ce sont les norvégiens qui les utilisent, il y avait très peu d'étrangers. En familles ou en couples rouler jeunesse et tous d'être heureux simplement.


Image


Mon dernier gite avant Bergen, une merveille de tradition :

Image

...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Le bonheur est un combat de tous les jours, dont le principal adversaire est notre propre peur de l'inconnu. Je crois qu'il est donc dans notre nature d'explorer pour atteindre l'inconnu...

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 2730
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Corrèze
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Cathy » 04 sept. 2019, 00:55

Est-Motorcycles a écrit :
03 sept. 2019, 19:11
Avec mes anciens moteurs et suite à 15 années de travail incessant sur les 750 munis de nombreux kits différents, je constatais déjà que les 850 sortant de EM chauffent moins que les machine d'origine. Et on sait pourquoi :

viewtopic.php?f=2&t=3791&hilit=nos+850

Je repartais donc en Norvège avec une configuration d'un 980 cc, légèrement plus petit que le plus gros..., avec les dernières culasses Euro 4, ma cale d'épaisseur et un ensemble de capteurs de température...

Image
Image
Image
Image
Image

Mon moteur était rodé puisqu'il s'agissait d'un ancien kit qui avait plus de 70000 kms !
Avec mes 3,9 litres d'huile et en montant en Alsace en plein cagnard sans ménager le bouzin - fin juillet... :evil: , j'ai pu constater beaucoup de choses.
La cale est très efficace. Outre l'augmentation du volume d'huile, j'ai pu greffer dessus un ensemble de sondes et là, surprise...
Moteur chaud, après 250 kms et avec une température extérieure de 35°C à l'ombre, la répartition des températures d'huile mesurées fut la suivante :

a) au début du carter je n'ai jamais dépassé 60°c... :?:
b) au niveau de la pompe à huile et dans ces conditions j'étais à 80°C :D
c) au cul du carter d'huile j'étais à plus de 90°C. :|

Il existe donc d'énormes disparités dans les températures qui dépendent de la place de leurs prises. :shock:
J'ai ainsi vérifier que la meilleure place pour prendre la température moteur est bien au cul du carter. Mais cela veut dire aussi que lorsqu'à cet emplacement elle indique 90°C, ailleurs elle est plus froide et notamment à l'avant.
Si on mesure les températures sur les cylindres et les culasses, on voit bien que la disparité est bien plus large encore : il n'est pas rare que la culasse soit au dessus de 250°C et que le cylindre soit supérieur à 200°C.
En fonctionnement dans des conditions sévères, je constate que le moteur vit entre 60 et 250°C. On imagine le boulot des joints et des ajustements.

Image

Avec un uraliste spécialiste en thermique dont je parlerai le moment voulu, nous mettons au point une sonde précise à 0,2°C avec une lecture digitale très fiable. Cette sonde démarrera dès la température ambiante.
J'ai dans la tête de placer plusieurs sondes sur le moteur avec une sorte de clavier qui me permettra de lire chaque température. Le but est d'avoir une cartographie complète de la thermique de nos moteurs, afin de choisir les technologies exactement adaptées, les aciers, le aluminiums et les bronzes.

Image

Je restais donc plusieurs jours avec mes frères d'âme...
Puis je prenais la route pour Bergen afin de réaliser une cure de poissons canonique ! :o
La route jusqu'à Bergen est somptueuse, toujours en évitant les grands axes.

Image
Image
Image

La descente du grand plateau est vertigineuse sur plus de 50 kms ! Routes sinueuses à souhait, paysages somptueux à chaque virages, elle se termine par un tunnel de fou :

Image

Tunnel de fou car il se termine en colimaçon sur deux étages... :mrgreen:
Tu arrives en bas dans une petite plaine magique, belle et tranquille à souhait...

Image
Image
Image

...paradis du vélo en tous genres. Jamais vu autant de bitards ! Ce sont les norvégiens qui les utilisent, il y avait très peu d'étrangers. En familles ou en couples rouler jeunesse et tous d'être heureux simplement.


Image


Mon dernier gite avant Bergen, une merveille de tradition :

Image

...

Merci c'est superbe, j'adore les petites chèvres sur le toit végétal :D

Avatar de l’utilisateur
Le Rouge
Membre
Messages : 305
Inscription : 15 mai 2017, 15:14
Localisation : Combrailles

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Le Rouge » 04 sept. 2019, 07:31

Cathy a écrit :
04 sept. 2019, 00:55
Est-Motorcycles a écrit :
03 sept. 2019, 19:11
Avec mes anciens moteurs et suite à 15 années de travail incessant sur les 750 munis de nombreux kits différents, je constatais déjà que les 850 sortant de EM chauffent moins que les machine d'origine. Et on sait pourquoi :

viewtopic.php?f=2&t=3791&hilit=nos+850

Je repartais donc en Norvège avec une configuration d'un 980 cc, légèrement plus petit que le plus gros..., avec les dernières culasses Euro 4, ma cale d'épaisseur et un ensemble de capteurs de température...

Image
Image
Image
Image
Image

Mon moteur était rodé puisqu'il s'agissait d'un ancien kit qui avait plus de 70000 kms !
Avec mes 3,9 litres d'huile et en montant en Alsace en plein cagnard sans ménager le bouzin - fin juillet... :evil: , j'ai pu constater beaucoup de choses.
La cale est très efficace. Outre l'augmentation du volume d'huile, j'ai pu greffer dessus un ensemble de sondes et là, surprise...
Moteur chaud, après 250 kms et avec une température extérieure de 35°C à l'ombre, la répartition des températures d'huile mesurées fut la suivante :

a) au début du carter je n'ai jamais dépassé 60°c... :?:
b) au niveau de la pompe à huile et dans ces conditions j'étais à 80°C :D
c) au cul du carter d'huile j'étais à plus de 90°C. :|

Il existe donc d'énormes disparités dans les températures qui dépendent de la place de leurs prises. :shock:
J'ai ainsi vérifier que la meilleure place pour prendre la température moteur est bien au cul du carter. Mais cela veut dire aussi que lorsqu'à cet emplacement elle indique 90°C, ailleurs elle est plus froide et notamment à l'avant.
Si on mesure les températures sur les cylindres et les culasses, on voit bien que la disparité est bien plus large encore : il n'est pas rare que la culasse soit au dessus de 250°C et que le cylindre soit supérieur à 200°C.
En fonctionnement dans des conditions sévères, je constate que le moteur vit entre 60 et 250°C. On imagine le boulot des joints et des ajustements.

Image

Avec un uraliste spécialiste en thermique dont je parlerai le moment voulu, nous mettons au point une sonde précise à 0,2°C avec une lecture digitale très fiable. Cette sonde démarrera dès la température ambiante.
J'ai dans la tête de placer plusieurs sondes sur le moteur avec une sorte de clavier qui me permettra de lire chaque température. Le but est d'avoir une cartographie complète de la thermique de nos moteurs, afin de choisir les technologies exactement adaptées, les aciers, le aluminiums et les bronzes.

Image

Je restais donc plusieurs jours avec mes frères d'âme...
Puis je prenais la route pour Bergen afin de réaliser une cure de poissons canonique ! :o
La route jusqu'à Bergen est somptueuse, toujours en évitant les grands axes.

Image
Image
Image

La descente du grand plateau est vertigineuse sur plus de 50 kms ! Routes sinueuses à souhait, paysages somptueux à chaque virages, elle se termine par un tunnel de fou :

Image

Tunnel de fou car il se termine en colimaçon sur deux étages... :mrgreen:
Tu arrives en bas dans une petite plaine magique, belle et tranquille à souhait...

Image
Image
Image

...paradis du vélo en tous genres. Jamais vu autant de bitards ! Ce sont les norvégiens qui les utilisent, il y avait très peu d'étrangers. En familles ou en couples rouler jeunesse et tous d'être heureux simplement.


Image


Mon dernier gite avant Bergen, une merveille de tradition :

Image

...

Merci c'est superbe, j'adore les petites chèvres sur le toit végétal :D
Quel beau périple et quelle mécanique! Je trouve très bien de ne pas nous transmettre tout cela comme un reportage. Le travail de restitution est très subtil et fait comprendre que nous ne ressentons en lisant qu’une petite partie des impressions et des émotions vécues. Il n’y a qu’en marchant à notre tour dans ces traces qu’on se donnera une chance de vivre des instants similaires. CQFD...faut y aller!
"AAAAAAAAAAHHHHHHHHH !!!... dis-je."
Zarathoustra.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35803
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 04 sept. 2019, 19:07

:D :D
Il se passe aussi de belles choses ici :

viewtopic.php?f=2&t=3624&start=270


Dans cette vertigineuse descente vers Bergen, comme toujours je m'arrête saluer les Anciens si chers à mon coeur et sans lesquels toutes ces merveilles n'existeraient pas : je les remercie, leur apporte des fleurs et les écoute dans le silence de leurs départs.

Image

Avant, nos ancêtres cuvaient leur vin en regardant les braises, maintenant les "vieux" cuvent en regardant la télévision. La télévision a plusieurs avantages sur la cheminée : elle ne fume pas, ne fait pas de cendres, mais elle ne fait pas d' étincelles...
Ecoute...écoute dans le vent le buisson en sanglot : c'est le souffle des ancêtres. Ceux qui sont morts ne sont jamais partis. Ils sont dans l'ombre qui s'éclaire et dans l'ombre qui s'épaissit. Les morts ne sont pas sous la terre, ils sont dans l'arbre qui frémit, ils sont dans le bois qui gémit, ils sont dans l'eau qui coule, ils sont dans l'eau qui dort, et il suffit de les écouter...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Le bonheur est un combat de tous les jours, dont le principal adversaire est notre propre peur de l'inconnu. Je crois qu'il est donc dans notre nature d'explorer pour atteindre l'inconnu...

Baf
Nouveau membre
Messages : 7
Inscription : 14 août 2019, 23:38

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Baf » 04 sept. 2019, 21:47

Est-Motorcycles a écrit :
04 sept. 2019, 19:07
:D :D
Il se passe aussi de belles choses ici :

viewtopic.php?f=2&t=3624&start=270


Dans cette vertigineuse descente vers Bergen, comme toujours je m'arrête saluer les Anciens si chers à mon coeur et sans lesquels toutes ces merveilles n'existeraient pas : je les remercie, leur apporte des fleurs et les écoute dans le silence de leurs départs.

Image

Avant, nos ancêtres cuvaient leur vin en regardant les braises, maintenant les "vieux" cuvent en regardant la télévision. La télévision a plusieurs avantages sur la cheminée : elle ne fume pas, ne fait pas de cendres, mais elle ne fait pas d' étincelles...
Ecoute...écoute dans le vent le buisson en sanglot : c'est le souffle des ancêtres. Ceux qui sont morts ne sont jamais partis. Ils sont dans l'ombre qui s'éclaire et dans l'ombre qui s'épaissit. Les morts ne sont pas sous la terre, ils sont dans l'arbre qui frémit, ils sont dans le bois qui gémit, ils sont dans l'eau qui coule, ils sont dans l'eau qui dort, et il suffit de les écouter...
Magnifique reportage !

Une belle citation de Christine Orban "Le silence parle à ceux qui savent écouter."

Pour ceux qui savent écouter le silence, l'eau qui coule tantôt douce tantôt turbulente, le vent qui souffle tantôt froid tantôt chaud comme les bras d'une mère qui t'enlace, l'orage qui gronde, que de souvenirs qui remontent. Mais surtout ne pas oublier nos ancêtres qui sont le socle de notre vie.

J'attends la suite avec impatience :-)

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35803
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 04 sept. 2019, 23:04

Baf a écrit :
04 sept. 2019, 21:47
Est-Motorcycles a écrit :
04 sept. 2019, 19:07
:D :D
Il se passe aussi de belles choses ici :

viewtopic.php?f=2&t=3624&start=270


Dans cette vertigineuse descente vers Bergen, comme toujours je m'arrête saluer les Anciens si chers à mon coeur et sans lesquels toutes ces merveilles n'existeraient pas : je les remercie, leur apporte des fleurs et les écoute dans le silence de leurs départs.

Image

Avant, nos ancêtres cuvaient leur vin en regardant les braises, maintenant les "vieux" cuvent en regardant la télévision. La télévision a plusieurs avantages sur la cheminée : elle ne fume pas, ne fait pas de cendres, mais elle ne fait pas d' étincelles...
Ecoute...écoute dans le vent le buisson en sanglot : c'est le souffle des ancêtres. Ceux qui sont morts ne sont jamais partis. Ils sont dans l'ombre qui s'éclaire et dans l'ombre qui s'épaissit. Les morts ne sont pas sous la terre, ils sont dans l'arbre qui frémit, ils sont dans le bois qui gémit, ils sont dans l'eau qui coule, ils sont dans l'eau qui dort, et il suffit de les écouter...
Magnifique reportage !

Une belle citation de Christine Orban "Le silence parle à ceux qui savent écouter."

Pour ceux qui savent écouter le silence, l'eau qui coule tantôt douce tantôt turbulente, le vent qui souffle tantôt froid tantôt chaud comme les bras d'une mère qui t'enlace, l'orage qui gronde, que de souvenirs qui remontent. Mais surtout ne pas oublier nos ancêtres qui sont le socle de notre vie.

J'attends la suite avec impatience :-)
Merci Baf, c'est en effet loin d'être terminé...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Le bonheur est un combat de tous les jours, dont le principal adversaire est notre propre peur de l'inconnu. Je crois qu'il est donc dans notre nature d'explorer pour atteindre l'inconnu...

Discret
Membre
Messages : 1949
Inscription : 06 nov. 2011, 11:11
Localisation : Belle-Ile en Mer

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Discret » 04 sept. 2019, 23:27

J'adore me promener dans les cimetières et penser à toutes ces vies qui y sont..
François alias Discret,
Transalp 1990 180 000kms+Ural T 1WD 2014 E-M,pont long 12000kms MERCI Dan,y a que toi qui aies le droit d'y toucher

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35803
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 05 sept. 2019, 18:21

Image

Environnement moins drôle dans une maison de jeunesse mais là, les tarifs à Bergen orientèrent ce choix fatal.
Sur le parking je faisais un peu le tour de Babouchka pour :
1- féliciter les pneus Mitas à crampons en 400x19 qui ne m'ont jamais joué des tours tordus jusqu'à maintenant et qui semblent avoir au moins la même longévité que les Heidenau, sauf qu'ils sont 30% moins chers.
2 - même étonnement pour les amortisseurs Choc Factory qui sont remarquables, peu chers également et dont les réglages sont simples, très efficaces, permettant de bien gérer l'assiette de l'attelage en fonction de la répartitions des charges.
Bravo à ces deux fournitures que je conserverai et que je recommande.

Image
Image

Bergen est une ville très curieuse, explosée entre des bras de mer. Il y a donc de nombreux tunnels et des ponts qui relient toutes les parties de la ville, qui est principalement portuaire mais bien organisée.
Je prenais le bus pour me rendre du gîte du marché aux poissons (centre ville somptueux et traditionnel). Ils sont pour la plupart conduits par des retraités très gentils qui ont de l'humour. Le bus te pose au centre ville en 1/4 d'heure pour 4 € équivalent.

Image
Image

Aux alentours, il y a plein de boutiques mais la foule n'est pas dense...m'enfin cela ne m'intéresse pas trop.

Image
Image

Il n'y a pas de pancarte "marché aux poissons" : il suffit d'ouvrir les yeux.

Image
Image

Ce marché est tout près de l'eau, c'est tranquille et paisible. Toutes sortes d'oiseaux de mer font le bazar à souhait et ils sont chassés par les restaurateurs. C'est quasiment un jeu entre eux.

Image

Bergen est une ville cosmopolite dans laquelle la liberté d'expression est assez impressionnante. De très nombreuses nationalités qui travaillent sont là à proposer leurs services soit dans la vente de poisson, dans le nettoyage, dans la restauration, dans le tourisme, la propreté etc...pas de branleurs ni de merdeux qui font ch...
Les écolos et autres bobos ont pignon sur rue sans problème :

Image

Ce n'est pas les messages qu'ils tentent de faire passer qui intriguent, mais la foi qui se dégage de leurs visages. Et on voit les autochtones qui ne partagent pas rien qu'à scruter leurs expressions, mais ils acceptent. C''est la Scandinavie et sa légendaire tolérance...et c'est reposant.
:roll: cette femme ne fait pas de mal...
J'entre dans le marché aux poissons qui est dans l'enfilade de ces photos. Il ne faut pas se rendre dans les restaurants qui jouxtent la Maison du Tourisme car ils sont très chers. Là, dans le marché aux poissons, les pêcheurs ont installé des tables et à la bonne franquette on déguste ce que l'on veut à un prix très raisonnable.
Mais...un des buts de cette destination me saute aux yeux : le King Crabe !
Ici juste ses pattes :

Image

...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Le bonheur est un combat de tous les jours, dont le principal adversaire est notre propre peur de l'inconnu. Je crois qu'il est donc dans notre nature d'explorer pour atteindre l'inconnu...

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 2730
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Corrèze
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Cathy » 05 sept. 2019, 18:57

Est-Motorcycles a écrit :
05 sept. 2019, 18:21
Image

Environnement moins drôle dans une maison de jeunesse mais là, les tarifs à Bergen orientèrent ce choix fatal.
Sur le parking je faisais un peu le tour de Babouchka pour :
1- féliciter les pneus Mitas à crampons en 400x19 qui ne m'ont jamais joué des tours tordus jusqu'à maintenant et qui semblent avoir au moins la même longévité que les Heidenau, sauf qu'ils sont 30% moins chers.
2 - même étonnement pour les amortisseurs Choc Factory qui sont remarquables, peu chers également et dont les réglages sont simples, très efficaces, permettant de bien gérer l'assiette de l'attelage en fonction de la répartitions des charges.
Bravo à ces deux fournitures que je conserverai et que je recommande.

Image
Image

Bergen est une ville très curieuse, explosée entre des bras de mer. Il y a donc de nombreux tunnels et des ponts qui relient toutes les parties de la ville, qui est principalement portuaire mais bien organisée.
Je prenais le bus pour me rendre du gîte du marché aux poissons (centre ville somptueux et traditionnel). Ils sont pour la plupart conduits par des retraités très gentils qui ont de l'humour. Le bus te pose au centre ville en 1/4 d'heure pour 4 € équivalent.

Image
Image

Aux alentours, il y a plein de boutiques mais la foule n'est pas dense...m'enfin cela ne m'intéresse pas trop.

Image
Image

Il n'y a pas de pancarte "marché aux poissons" : il suffit d'ouvrir les yeux.

Image
Image

Ce marché est tout près de l'eau, c'est tranquille et paisible. Toutes sortes d'oiseaux de mer font le bazar à souhait et ils sont chassés par les restaurateurs. C'est quasiment un jeu entre eux.

Image

Bergen est une ville cosmopolite dans laquelle la liberté d'expression est assez impressionnante. De très nombreuses nationalités qui travaillent sont là à proposer leurs services soit dans la vente de poisson, dans le nettoyage, dans la restauration, dans le tourisme, la propreté etc...pas de branleurs ni de merdeux qui font ch...
Les écolos et autres bobos ont pignon sur rue sans problème :

Image

Ce n'est pas les messages qu'ils tentent de faire passer qui intriguent, mais la foi qui se dégage de leurs visages. Et on voit les autochtones qui ne partagent pas rien qu'à scruter leurs expressions, mais ils acceptent. C''est la Scandinavie et sa légendaire tolérance...et c'est reposant.
:roll: cette femme ne fait pas de mal...
J'entre dans le marché aux poissons qui est dans l'enfilade de ces photos. Il ne faut pas se rendre dans les restaurants qui jouxtent la Maison du Tourisme car ils sont très chers. Là, dans le marché aux poissons, les pêcheurs ont installé des tables et à la bonne franquette on déguste ce que l'on veut à un prix très raisonnable.
Mais...un des buts de cette destination me saute aux yeux : le King Crabe !
Ici juste ses pattes :

Image

...
Waouh!! Rien que les pattes sont impressionnantes !!!

Avatar de l’utilisateur
ornette
Membre
Messages : 16
Inscription : 21 août 2018, 17:59
Localisation : Le Theil 03

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par ornette » 05 sept. 2019, 22:33

Tes photos, tes commentaires sont fabuleux et ça prend aux tripes.
Encore merci Dan pour le partage, j'espère juste que je pourrais vous faire vivre mon expérience en 2020

Répondre