vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Omar_Cello
Membre
Messages : 973
Inscription : 25 juil. 2018, 13:58

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par Omar_Cello » 18 avr. 2020, 18:38

le riri a écrit :
17 avr. 2020, 07:02
et il ne tient qu'à nous ( à l'exception peut-être de celle de notre naissance) de les retrouver en reprennant la route dés que nous le pourrons...( superbe gravure !!!)
Bises
le riri
si on l'examine attentivement, certains n'ont pas du apprécier de poser pour l'artiste
:mrgreen:
Мотоцикл с коляской - ни ванна, ни гроб, но что-то между.

jojo
Membre
Messages : 171
Inscription : 19 févr. 2014, 18:36

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par jojo » 18 avr. 2020, 21:09

oui en effet ou avais-je la tète ?

le riri
Membre
Messages : 271
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 17 mai 2020, 07:41

Image
Image
Image
Bon, ben apres deux mois à laisser la pôvre moto les entrailles à l'air sans possibilité d'aller la voir et encore moins de pouvoir travailler dessus, cette semaine a été celle de la (re) decouverte des travaux à effectuer si on veut conserver une chance d'être prêt en janvier. C'est vrai qu'il existe beaucoup d'incertitudes ( notamment en ce qui concerne l'autorisation d'entrer en Russie) mais faisons comme si tout celà n'existait pas...
premier boulot, pour se mettre en jambe : fabriquer un petit établi qui recevra le moteur pour son démontage et...accrocher une carte au mur pour ne pas perdre de vue l'objectif...
wait and see again!!!

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 37024
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par Est-Motorcycles » 17 mai 2020, 10:32

le riri a écrit :
17 mai 2020, 07:41
Image
Image
Image
Bon, ben apres deux mois à laisser la pôvre moto les entrailles à l'air sans possibilité d'aller la voir et encore moins de pouvoir travailler dessus, cette semaine a été celle de la (re) decouverte des travaux à effectuer si on veut conserver une chance d'être prêt en janvier. C'est vrai qu'il existe beaucoup d'incertitudes ( notamment en ce qui concerne l'autorisation d'entrer en Russie) mais faisons comme si tout celà n'existait pas...
premier boulot, pour se mettre en jambe : fabriquer un petit établi qui recevra le moteur pour son démontage et...accrocher une carte au mur pour ne pas perdre de vue l'objectif...
wait and see again!!!
Me too...
Courage à toi. En ne laissant aucune chance au découragement je suis certain que des portes s'ouvrent...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes protecteurs sans devenir psychopathes, car la pire contagion à craindre pour les hommes est celle de la peur.

le riri
Membre
Messages : 271
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 19 mai 2020, 07:51

En ce moment même, la 4eme de Brahms sur " france musique" m'accompagne en ecrivant ce post. Quel symbole pour moi ! C'etait elle déjà, il y a plus de quarante ans qui accompagnait mes rêves de voyage alors que j'essayais de faire fonctionner correctement ma R12, à l'époque, pour partir en amérique du sud...
Les espoirs sont comme ça, il leur faut quelques fois un petit coup de pouce venant de ses lectures ou, comme ce matin, d'une musique revenant des profondeurs de sa mémoire. Par hasard ? Bien sûr que non, ceux qui ont une tendance au mysticisme me comprendront ...
De la même maniére, mais cette fois plus volontairement, tous les matins, en buvant mon café, je me relis les récits de voyages passés que j'ai à me mettre sous la dent. Deux exemple en la matiére, ceux de la famille Weistroffer en MZ et 1992 et Karine Malgrand en 96 et Enfield. Les choses ont un peu changé depuis dans tous ces endroits, mais rien ne compte que le regard, même aujourd'hui, que l'on porte à ces lieux. Garder son regard émerveillé de l'enfance, mes fréres et tout ira beaucoup mieux, soyez-en certain.
En attendant, plus prosaïquement ( quoi-que) si quelqu'un connait un bon soudeur qui pourrait me sauver mes ailettes de cylindres, de préférence pas trop loin, je suis preneur.
La bise à tous
le riri
Image
Image

le riri
Membre
Messages : 271
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 23 mai 2020, 07:08

Image
Image
Quel plaisir tout de même de retrouver tous ces détails mécaniques en démontant pratiquement integralement la moto. Ca permet de se remémorer comment tout celà est monté, de nettoyer en profondeur et de réparer ce qui doit l'être...
Bref, on redécouvre sa machine et sur le " terrain", c'est inappréciable !!!
De modification de projet en retard de tous poils, il y a deux ans maintenant, j'intitulais ce post " et si on repartait dans quatre ans? " j'avais mis ça un peu à la louche. Je ne me doutais pas qu'on serait pas loin de la réalité...
La bise
le riri

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 37024
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par Est-Motorcycles » 23 mai 2020, 08:17

le riri a écrit :
23 mai 2020, 07:08
Image
Image
Quel plaisir tout de même de retrouver tous ces détails mécaniques en démontant pratiquement integralement la moto. Ca permet de se remémorer comment tout celà est monté, de nettoyer en profondeur et de réparer ce qui doit l'être...
Bref, on redécouvre sa machine et sur le " terrain", c'est inappréciable !!!
De modification de projet en retard de tous poils, il y a deux ans maintenant, j'intitulais ce post " et si on repartait dans quatre ans? " j'avais mis ça un peu à la louche. Je ne me doutais pas qu'on serait pas loin de la réalité...
La bise
le riri
...C'est ce qui m'attend la semaine prochaine en "moins fort" sur la mienne...Mais c'est toujours très important de passer par là car nous faisons osmose avec notre destrier qui nous donne tant de joies.
Bonnes vérifications !
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes protecteurs sans devenir psychopathes, car la pire contagion à craindre pour les hommes est celle de la peur.

Avatar de l’utilisateur
ornette
Membre
Messages : 55
Inscription : 21 août 2018, 17:59
Localisation : Le Theil 03

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par ornette » 23 mai 2020, 17:54

Après avoir lu (en plusieurs fois) ce sujet, je ne peux m’empêcher de repenser aux histoires de rallye vécues par mon père avec cette même machine.
Merci à toi Riri
Image

jojo
Membre
Messages : 171
Inscription : 19 févr. 2014, 18:36

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par jojo » 23 mai 2020, 19:23

J'aime beaucoup ce côté minimaliste de riri.
Qui oserait partir avec un tel engin.
Et pourtant tout ce qu'il a fait avec cette moto.
Pas besoin de technologie à 30 000 boules pour partir et allo maman bobo quand il y a un soucis.
Dan, Riri merci de défendre la simplicité.

le riri
Membre
Messages : 271
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 23 mai 2020, 20:33

merci ornette pour cette trés belle photo de R12 attelée à un precision ( si je ne me trompe pas) et à toi Jojo pour ton enthousiasme
la bise
le riri

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 37024
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par Est-Motorcycles » 24 mai 2020, 18:39

jojo a écrit :
23 mai 2020, 19:23
J'aime beaucoup ce côté minimaliste de riri.
Qui oserait partir avec un tel engin.
Et pourtant tout ce qu'il a fait avec cette moto.
Pas besoin de technologie à 30 000 boules pour partir et allo maman bobo quand il y a un soucis.
Dan, Riri merci de défendre la simplicité.
+1 c'est la vraie vie, et chacun la défend avec son caractère, comme il le peut. Elle engendre un grand bonheur profond, aujourd'hui trop rarement éprouvé.
Un proverbe finlandais dit que "l'on va parfois plus loin avec la simplicité qu'avec le calcul." Le kurde dit aussi que "le plus beau des luxes est la simplicité."
Lorsqu'on a faim de la simplicité, c'est que peu de choses nous retiennent. Elle chemine avec les grands espaces et la liberté, avec les vents et les horizons.
Des images reviennent en mémoire : celles en Islande par exemple. A la sortie du bateau assurant la liaison Danemark-Islande, une équipe d'allemands avec les dernières BM de luxe se rendait sur les pistes. Ils se moquaient de ma vieille russe et m'ont doublé comme des bombes sur la route islandaise n°1. Deux jours après je les retrouvais sur la piste contournant le fameux Vatnajoküll (piste n°F26). Deux des BM étaient couchées sur la pouzzolane et les gars avaient sorti les ordis...pendant qu'avec ma vieille je passais cahin caha... Je leur ai servi un café.
Finalement sur la fin de cette piste j'étais triste pour eux car il leur manquait l'essentiel de ce qu'ils étaient venu chercher...
On trouve de la paix dans l'aventure, même si elle est incertaine. Il n'y a pas d'assurance car s'il en est une, autant ne pas partir.
On se débrouille...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes protecteurs sans devenir psychopathes, car la pire contagion à craindre pour les hommes est celle de la peur.

le riri
Membre
Messages : 271
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 25 mai 2020, 07:22

Merci Dan de ta philosophie si pleine de sagesse. Elle nous permet de continuer et retrouver, quand on s'en éloigne, les rêves qui nous motivent. IL est vrai que quelque soient les aléas qu'entrainent l'utilisatin de nos vieilles machines, l'osmose qui existe entre elle et nous fait entrer dans le monde du surnaturel par la grande porte. Comment expliquer de maniére rationnelle ce qui se passe lorsqu'on est hors des sentiers battus... Un peu de chance, un peu de préparation et beaucoup de confiance en ces esprits qui veillent sur nous...
La bise
le riri

Avatar de l’utilisateur
ornette
Membre
Messages : 55
Inscription : 21 août 2018, 17:59
Localisation : Le Theil 03

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par ornette » 25 mai 2020, 22:29

Oui, bien vu Riri le side était bien un Précision. J'aime la simplicité car elle nous permet de prendre notre temps et de profiter des paysages que l'on découvre à la sortie d'un virage ou d'un sommet de côte.

le riri
Membre
Messages : 271
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 28 mai 2020, 08:23

Image
Image
Image
Toujours pas décidé de ce que j'allais faire au niveau cyindre, je suis une piste sur un autre à reprendre mais en meilleur état. En attendant, j'ai démonté le pignon à queue du couple cônique. Le gros roulement avait du jeu lateral. Bien entendu, la portée avant ayant travaillé de travers, s'est usée coniquement et les aiguilles sont bien entendu à changer...
Quand je dis que ça marche jusqu'au bout, la mécanique, mais que quand on démonte, c'est trés usé...
Plusieurs solutions : -rectifier et faire chromer dûr la portée sur le pignon pour rattraper l'épaisseur ( on me l'a déconseillé, mais c'est à voir dans le détail).
-Ou retrouver un pignon à queue et là aussi de toutes maniéres, changer les aiguilles...
Je réflechis, pése le pour et le contre et vous donne la solution adoptée...
La suite bientôt et la bise à tous
le riri

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 37024
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par Est-Motorcycles » 28 mai 2020, 08:34

le riri a écrit :
28 mai 2020, 08:23
Image
Image
Image
Toujours pas décidé de ce que j'allais faire au niveau cyindre, je suis une piste sur un autre à reprendre mais en meilleur état. En attendant, j'ai démonté le pignon à queue du couple cônique. Le gros roulement avait du jeu lateral. Bien entendu, la portée avant ayant travaillé de travers, s'est usée coniquement et les aiguilles sont bien entendu à changer...
Quand je dis que ça marche jusqu'au bout, la mécanique, mais que quand on démonte, c'est trés usé...
Plusieurs solutions : -rectifier et faire chromer dûr la portée sur le pignon pour rattraper l'épaisseur ( on me l'a déconseillé, mais c'est à voir dans le détail).
-Ou retrouver un pignon à queue et là aussi de toutes maniéres, changer les aiguilles...
Je réflechis, pése le pour et le contre et vous donne la solution adoptée...
La suite bientôt et la bise à tous
le riri
Beau boulot. Perso je pencherais pour retrouver un pignon d'attaque moins usé car dans ces systèmes, les aiguilles ne s'usent quasiment pas. J'hésiterais à faire chromer car on ne connait pas la qualité de l'acier et que si la couche de chrome pète, là c'est de la casse grave. Il y a 30 ans oui, car l'époque était aux chromeurs, mais aujourd'hui...y'en a plus...
Bon courage !
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes protecteurs sans devenir psychopathes, car la pire contagion à craindre pour les hommes est celle de la peur.

Répondre