NORVEGE, un goût d'éternel 2019

pvdm100358
Membre
Messages : 314
Inscription : 03 avr. 2017, 10:54
Localisation : Belgique

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par pvdm100358 » 13 sept. 2019, 00:02

Est-Motorcycles a écrit :
12 sept. 2019, 18:35
Je voulais quitter Bergen rassasié de tout : de nourritures locales, d'impressions, d'images...car je sais que je n'y reviendrai plus, d'autres horizons attendent ! Et j'étais en quelque sorte rassasié.

Image

Il est vrai que si je n'avais fait que le "touriste", l'authentique port de Bergen me serait resté invisible : il est pourtant le principal port de Norvège. Très actif, il vaut le déplacement

Image

Bien entendu direction plein nord et prochaine étape sérieuse coupée par un seul dodo : Molde, à 600 kils d'ici mais à 200 bornes de Tondheim : déjà beaucoup plus haut vers le nord.
Ce qui me séduisait, c'était de devoir passer plusieurs grands fjords sans prendre les axes principaux, avec les barges. Autres rythmes, autres sensations, la mer, les gens de la mer qui travaillent : les barges ne sont pas touristiques car tous ceux qui travaillent les prennent. Toujours cette immersion recherchée sans lourdeur et avec la plus fine flexibilité.
J'étais aux anges.

Image

Entre les fjords, de sérieux tunnels dont je prenais un peu l'habitude. Peu de monde sur la route, des paysages somptueux et cette alternance inimaginable des fjords et des montagnes...quelle merveille !
Je m'arrêtais ça et là. Finie la performance, le plus, le timing, l'esprit tendu pour prendre. J'essayais de me fondre, d'être en fusion pour me couler dans le paysage avec les gens qui étaient là.
Toute rigidité devait disparaître : donc la montre, les cartes, les points de chute, le portable etc...j'avais fermé toutes ces fausses drogues au fond de mon coffre. Tout ce que je pense comme faisant partie du monde de la performance, de l'avoir et du paraître devait s'effacer naturellement devant le simple désir de vivre cette grande aventure d'un ailleurs merveilleux.
Tient...ce petit pontet :

Image
Image

Je m'assois pour me fondre encore et encore.
Que m'apprend ce lieu tellement con en apparence ?
Qu'il y a un tremplin et un tremplin ça sert à prendre un élan vers l'Ailleurs. A prendre une décision de quitter le vieux monde. Mais c'est pas simplement juste pour ce voyage, c'est réitéré chaque minute de la vie.

Image

Chaque minute de la vie on a le choix : c'est nous qui choisissons de continuer dans le connu, dans les plans. C'est nous qui choisissons de ne pas nous égarer, de garder nos certitudes, nos peurs. C'est nous qui choisissons de garder notre monde ou d'en changer.
On est seul responsable de vouloir conserver sa gueule en carton qui pue l'ego et dans lequel il se repaît.

Image
(photo Horizons Unlimited)

Vais-je prendre à gauche ou à droite ?
Je ne veux pas choisir, c'est la route qui choisit pour moi, mais encore faut-il la voir et pour la voir, ne plus se voir.
On en arrive vite à se considérer comme une sorte de loque. Vraiment se déraciner chaque instant, non pas en voulant se déraciner, mais en comprenant que les racines sont dangereuses. Vraiment comprendre que ne plus s'emmerder avec soi ouvre un autre monde bien plus réel, plus vivant et plus vivifiant...
Merci Dan pour toutes ces images, tes mots sincères qui me touchent au-delà du récit.
Voyage en km, en images, en rencontres; voyage intérieur surtout, in fine.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35446
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 13 sept. 2019, 22:28

pvdm100358 a écrit :
13 sept. 2019, 00:02

Merci Dan pour toutes ces images, tes mots sincères qui me touchent au-delà du récit.
Voyage en km, en images, en rencontres; voyage intérieur surtout, in fine.

Oui Pierre, c'est en effet ma manière de respirer et de m'imprégner de paix...c'est vital.
Dans cette succession de fjords, les routes s'arrêtent net et les barges ultra modernes accostent là. Motorisation par turbine à gaz : pas de fumée peu de bruit, comme un sifflement discret - très agréable et surprenant, envoûtant...

Image

En général de jeunes préposés font la réception avec une sorte de caisse spéciale - j'en aurais bien emporté une, je les trouve amusantes.
Filles ou garçons, généralement des étudiants. On voit dans le visage de cette jeune norvégienne toute la paix dans laquelle vit le pays. Les jeunes travaillent, sont joyeux, ne sont pas inquiets.

Image

Toutes les barges prises sont quasi neuves. Le prix est assez stable et peu élevé : une demi-heure de traversée coûte l'équivalent de 5 à 8 €. Il y a des départs toutes les 20 minutes, de 5h le matin à 24 heures...Ca bosse, les vacanciers en profitent mais l'essentiel est autochtone.
De suite nous sommes plongés dans le fantastique.

Image
Image
Image
Image
Image

De l'autre côté, chose fréquente, des points d'alimentation pour les voitures électriques. Il y en a partout. Pour les gens c'est normal, facile et par abonnement.

Image
Image

Arrêt casse-croûte sur le pouce. Mini station service-market et la préposée, une femme dans la virilité de sa quarantaine, est aimable, elle mesure la température au cul des saucisses qui tournent automatiquement :shock: ! Pas si mauvaises, ces saucisses mais toujours jamais d'alcool - même pas une bière...je me rattraperai ce soir avec mon cubi ! :mrgreen:

Image

Plusieurs fjords sont ainsi passés, tranquillement, très paisiblement, un vrai bonheur.
Je m'enfonce un peu dans la campagne et arrive à mon gîte chez l'habitant. Ils ont souvent gardé la voiture de leurs grands-parents qu'ils chérissent avec attention...
La maison est simple, propre et "montée main" - en fait ils peuvent tous construire cette sorte d'hébergement pour arrondir les fins de mois.
Ce qui est touchant, c'est qu'on sent qu'ils ne sont pas des professionnels de l'hôtellerie : on arrive dans des familles avec les gosses qui jouent, les chats...et les paysans passent sur leurs tracteurs, ils ramassent de l'herbe coupée fraîche qu'ils mettent en ballots. On ne connait pas cela chez nous...
Tout est toujours très paisible.

Image
Image

On a perdu chez nous le sens de cette "paisibilité" et je puis vous garantir que cela change la vie. On est automatiquement détendus, tranquilles, tout va plus doucement mais naturellement : j'ai l'impression que je retrouve mes racines humaines toutes bêtes.
On voit les choses différemment, j'avais besoin de renouer avec ce doux bonheur de quiétude simple.
Dans cette atmosphère partout présente il est plus facile de voyager à l'intérieur de soi, et cette sensation grandissante au fure et à mesure des kilomètres ne fera que se confirmer avec puissance...
Ne plus courir après soi, c'est très reposant.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Aller les gars, la vie est belle ! Gardez tous courage, nos machines sont formidables, n'hésitez pas à vous évader avec elles. Et l'amitié aussi, le partage et la contemplation des choses simples de tous les jours...

Avatar de l’utilisateur
Marip
Modo
Messages : 997
Inscription : 19 janv. 2011, 09:26

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Marip » 13 sept. 2019, 23:03

Est-Motorcycles a écrit :
13 sept. 2019, 22:28
pvdm100358 a écrit :
13 sept. 2019, 00:02

Merci Dan pour toutes ces images, tes mots sincères qui me touchent au-delà du récit.
Voyage en km, en images, en rencontres; voyage intérieur surtout, in fine.

Oui Pierre, c'est en effet ma manière de respirer et de m'imprégner de paix...c'est vital.
Dans cette succession de fjords, les routes s'arrêtent net et les barges ultra modernes accostent là. Motorisation par turbine à gaz : pas de fumée peu de bruit, comme un sifflement discret - très agréable et surprenant, envoûtant...

Image

En général de jeunes préposés font la réception avec une sorte de caisse spéciale - j'en aurais bien emporté une, je les trouve amusantes.
Filles ou garçons, généralement des étudiants. On voit dans le visage de cette jeune norvégienne toute la paix dans laquelle vit le pays. Les jeunes travaillent, sont joyeux, ne sont pas inquiets.

Image

Toutes les barges prises sont quasi neuves. Le prix est assez stable et peu élevé : une demi-heure de traversée coûte l'équivalent de 5 à 8 €. Il y a des départs toutes les 20 minutes, de 5h le matin à 24 heures...Ca bosse, les vacanciers en profitent mais l'essentiel est autochtone.
De suite nous sommes plongés dans le fantastique.

Image
Image
Image
Image
Image

De l'autre côté, chose fréquente, des points d'alimentation pour les voitures électriques. Il y en a partout. Pour les gens c'est normal, facile et par abonnement.

Image
Image

Arrêt casse-croûte sur le pouce. Mini station service-market et la préposée, une femme dans la virilité de sa quarantaine, est aimable, elle mesure la température au cul des saucisses qui tournent automatiquement :shock: ! Pas si mauvaises, ces saucisses mais toujours jamais d'alcool - même pas une bière...je me rattraperai ce soir avec mon cubi ! :mrgreen:

Image

Plusieurs fjords sont ainsi passés, tranquillement, très paisiblement, un vrai bonheur.
Je m'enfonce un peu dans la campagne et arrive à mon gîte chez l'habitant. Ils ont souvent gardé la voiture de leurs grands-parents qu'ils chérissent avec attention...
La maison est simple, propre et "montée main" - en fait ils peuvent tous construire cette sorte d'hébergement pour arrondir les fins de mois.
Ce qui est touchant, c'est qu'on sent qu'ils ne sont pas des professionnels de l'hôtellerie : on arrive dans des familles avec les gosses qui jouent, les chats...et les paysans passent sur leurs tracteurs, ils ramassent de l'herbe coupée fraîche qu'ils mettent en ballots. On ne connait pas cela chez nous...
Tout est toujours très paisible.

Image
Image

On a perdu chez nous le sens de cette "paisibilité" et je puis vous garantir que cela change la vie. On est automatiquement détendus, tranquilles, tout va plus doucement mais naturellement : j'ai l'impression que je retrouve mes racines humaines toutes bêtes.
On voit les choses différemment, j'avais besoin de renouer avec ce doux bonheur de quiétude simple.
Dans cette atmosphère partout présente il est plus facile de voyager à l'intérieur de soi, et cette sensation grandissante au fure et à mesure des kilomètres ne fera que se confirmer avec puissance...
Ne plus courir après soi, c'est très reposant.
C'est vraiment très étonnant ce mélange de vie simple proche des éléments avec la sophistication des moyens de déplacement ! on ressent une impression de grand calme à travers ces belles photos.
c'est pas parcequ'ils disent tous la même chose qu'ils ont raison

Discret
Membre
Messages : 1944
Inscription : 06 nov. 2011, 11:11
Localisation : Belle-Ile en Mer

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Discret » 13 sept. 2019, 23:28

Très intéressant et très instructif.
J'ai bien retenu les ferries à turbine Gaz.Ici c'est une demande ré-itérée depuis de nombreuses années .On nous répond que cela n'est pas possible!!
C'est le conseil régional qui gère...Politiciens incultes ....
François alias Discret,
Transalp 1990 180 000kms+Ural T 1WD 2014 E-M,pont long 12000kms MERCI Dan,y a que toi qui aies le droit d'y toucher

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35446
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 14 sept. 2019, 08:35

Discret a écrit :
13 sept. 2019, 23:28
Très intéressant et très instructif.
J'ai bien retenu les ferries à turbine Gaz.Ici c'est une demande ré-itérée depuis de nombreuses années .On nous répond que cela n'est pas possible!!
C'est le conseil régional qui gère...Politiciens incultes ....
Là ils plaisantent, comme tous les politicards français ! Il n'y a que ça là haut et ça marche fort, silencieusement et sans aucune fumée puisqu'en plus ils réduisent le peu qui sort au gaz avec de la vapeur d'eau.
D'autant que la largeur moyenne des fjords est de 5 à 8 kms : 8 € et pas les sommes d'escrocs de la côte à Belle-Iles, même multipliées par 3...
Tu verras, j'aurai d'autres exemples plus bas...
Et en plus ce n'est pas cher.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Aller les gars, la vie est belle ! Gardez tous courage, nos machines sont formidables, n'hésitez pas à vous évader avec elles. Et l'amitié aussi, le partage et la contemplation des choses simples de tous les jours...

Discret
Membre
Messages : 1944
Inscription : 06 nov. 2011, 11:11
Localisation : Belle-Ile en Mer

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Discret » 14 sept. 2019, 14:25

Effectivement les prix sont donnés par rapport à ici!Une voiture type Scénic + 4 passagers = 420€ aller/retour....
Ayant une voiture et les motos ici,j'envisage sérieusement acquérir un bateau d'environ 6m pour aller chercher nos visiteurs à Quiberon puisque j'ai le permis adapté et que la distance n'est pas hors de mes autorisations.
François alias Discret,
Transalp 1990 180 000kms+Ural T 1WD 2014 E-M,pont long 12000kms MERCI Dan,y a que toi qui aies le droit d'y toucher

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35446
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 14 sept. 2019, 14:48

Discret a écrit :
14 sept. 2019, 14:25
Effectivement les prix sont donnés par rapport à ici!Une voiture type Scénic + 4 passagers = 420€ aller/retour....
Ayant une voiture et les motos ici,j'envisage sérieusement acquérir un bateau d'environ 6m pour aller chercher nos visiteurs à Quiberon puisque j'ai le permis adapté et que la distance n'est pas hors de mes autorisations.
Là je copie à fond !
420 balles !! :shock: :shock:
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Aller les gars, la vie est belle ! Gardez tous courage, nos machines sont formidables, n'hésitez pas à vous évader avec elles. Et l'amitié aussi, le partage et la contemplation des choses simples de tous les jours...

Discret
Membre
Messages : 1944
Inscription : 06 nov. 2011, 11:11
Localisation : Belle-Ile en Mer

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Discret » 14 sept. 2019, 15:21

Ce n'est pas le prix que nous ,nous payons .
Un pieton,c'est 33€ A/R ,nous c'est 6€ A/R
un scenic court c'est 320€ A/R,nous c'est 31€ A/R
En fait c'est 453€ et non 420€

Puisque tu es sur la route,je te souhaite une bonne balade .Bon WE
François alias Discret,
Transalp 1990 180 000kms+Ural T 1WD 2014 E-M,pont long 12000kms MERCI Dan,y a que toi qui aies le droit d'y toucher

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35446
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 14 sept. 2019, 15:28

Discret a écrit :
14 sept. 2019, 15:21
Ce n'est pas le prix que nous ,nous payons .
Un pieton,c'est 33€ A/R ,nous c'est 6€ A/R
un scenic court c'est 320€ A/R,nous c'est 31€ A/R
En fait c'est 453€ et non 420€

Puisque tu es sur la route,je te souhaite une bonne balade .Bon WE
Merci, j'enfile le barbour... :D
Même avec ces précisions, si je comprends bien c'est le touriste qui paie. Je trouve ça normal mais pas tant de différence quand même ! Là haut j'étais touriste et les autochtones ont une carte comme un CB qu'ils passent dans un appareil. Beaucoup moins cher que moi, qui payais donc 8€...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Aller les gars, la vie est belle ! Gardez tous courage, nos machines sont formidables, n'hésitez pas à vous évader avec elles. Et l'amitié aussi, le partage et la contemplation des choses simples de tous les jours...

Avatar de l’utilisateur
gecko
Modo
Messages : 8241
Inscription : 14 juin 2012, 12:33
Localisation : Aubord(30620)

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par gecko » 14 sept. 2019, 16:04

Est-Motorcycles a écrit :
14 sept. 2019, 15:28
Discret a écrit :
14 sept. 2019, 15:21
Ce n'est pas le prix que nous ,nous payons .
Un pieton,c'est 33€ A/R ,nous c'est 6€ A/R
un scenic court c'est 320€ A/R,nous c'est 31€ A/R
En fait c'est 453€ et non 420€

Puisque tu es sur la route,je te souhaite une bonne balade .Bon WE
Merci, j'enfile le barbour... :D
Même avec ces précisions, si je comprends bien c'est le touriste qui paie. Je trouve ça normal mais pas tant de différence quand même ! Là haut j'étais touriste et les autochtones ont une carte comme un CB qu'ils passent dans un appareil. Beaucoup moins cher que moi, qui payais donc 8€...
si l argent du contribuables, n est pas détourné dans les poches de certain, et une vrai transparences sur les comptes et deniers publiques ,tu peux fournir un service a un tarif correct..... :arrow:

Merci pour le dépaysement .....

j avais la sensation de la quiétude en Auvergne, quand dans les petits villages, tu suivais le rythme des animaux, désormais t as plus de "vacancier urbain" stressé ,qui geulent si les poules sont sur la route,que le coq gueulent et que les 12 vaches que t emmène au champs chient sur la route,ou les ralentissent pour aller se foutre devant la téle pour voir les infos

oups paix intérieur, paix intérieur :arrow:
Ural 6½ et ¾ L ♀ Thørep "Черная овца"
EM/JPA powered
Запад едидт с Востоком
Урал, отличный генератор положительных эмоций!
...Custodes...

Avatar de l’utilisateur
Sim&Dom
Modo
Messages : 605
Inscription : 05 déc. 2008, 16:35
Localisation : Puy de DOME

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Sim&Dom » 16 sept. 2019, 11:20

Est-Motorcycles a écrit :
13 sept. 2019, 22:28
pvdm100358 a écrit :
13 sept. 2019, 00:02

Merci Dan pour toutes ces images, tes mots sincères qui me touchent au-delà du récit.
Voyage en km, en images, en rencontres; voyage intérieur surtout, in fine.

Oui Pierre, c'est en effet ma manière de respirer et de m'imprégner de paix...c'est vital.
Dans cette succession de fjords, les routes s'arrêtent net et les barges ultra modernes accostent là. Motorisation par turbine à gaz : pas de fumée peu de bruit, comme un sifflement discret - très agréable et surprenant, envoûtant...

Image

En général de jeunes préposés font la réception avec une sorte de caisse spéciale - j'en aurais bien emporté une, je les trouve amusantes.
Filles ou garçons, généralement des étudiants. On voit dans le visage de cette jeune norvégienne toute la paix dans laquelle vit le pays. Les jeunes travaillent, sont joyeux, ne sont pas inquiets.

Image

Toutes les barges prises sont quasi neuves. Le prix est assez stable et peu élevé : une demi-heure de traversée coûte l'équivalent de 5 à 8 €. Il y a des départs toutes les 20 minutes, de 5h le matin à 24 heures...Ca bosse, les vacanciers en profitent mais l'essentiel est autochtone.
De suite nous sommes plongés dans le fantastique.

Image
Image
Image
Image
Image

De l'autre côté, chose fréquente, des points d'alimentation pour les voitures électriques. Il y en a partout. Pour les gens c'est normal, facile et par abonnement.

Image
Image

Arrêt casse-croûte sur le pouce. Mini station service-market et la préposée, une femme dans la virilité de sa quarantaine, est aimable, elle mesure la température au cul des saucisses qui tournent automatiquement :shock: ! Pas si mauvaises, ces saucisses mais toujours jamais d'alcool - même pas une bière...je me rattraperai ce soir avec mon cubi ! :mrgreen:

Image

Plusieurs fjords sont ainsi passés, tranquillement, très paisiblement, un vrai bonheur.
Je m'enfonce un peu dans la campagne et arrive à mon gîte chez l'habitant. Ils ont souvent gardé la voiture de leurs grands-parents qu'ils chérissent avec attention...
La maison est simple, propre et "montée main" - en fait ils peuvent tous construire cette sorte d'hébergement pour arrondir les fins de mois.
Ce qui est touchant, c'est qu'on sent qu'ils ne sont pas des professionnels de l'hôtellerie : on arrive dans des familles avec les gosses qui jouent, les chats...et les paysans passent sur leurs tracteurs, ils ramassent de l'herbe coupée fraîche qu'ils mettent en ballots. On ne connait pas cela chez nous...
Tout est toujours très paisible.

Image
Image

On a perdu chez nous le sens de cette "paisibilité" et je puis vous garantir que cela change la vie. On est automatiquement détendus, tranquilles, tout va plus doucement mais naturellement : j'ai l'impression que je retrouve mes racines humaines toutes bêtes.
On voit les choses différemment, j'avais besoin de renouer avec ce doux bonheur de quiétude simple.
Dans cette atmosphère partout présente il est plus facile de voyager à l'intérieur de soi, et cette sensation grandissante au fure et à mesure des kilomètres ne fera que se confirmer avec puissance...
Ne plus courir après soi, c'est très reposant.
Trop beau, cette côte Norvégienne :) . On ne s'en lasse pas, et permet de faire le vide en soi, pour laisser place à "ce doux bonheur de quiétude simple". Merci de nous faire voyager et de nous faire sentir cette quiétude. Sim

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35446
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 16 sept. 2019, 20:58

Sim&Dom a écrit :
16 sept. 2019, 11:20
[
...

Trop beau, cette côte Norvégienne :) . On ne s'en lasse pas, et permet de faire le vide en soi, pour laisser place à "ce doux bonheur de quiétude simple". Merci de nous faire voyager et de nous faire sentir cette quiétude. Sim
Je dirais qu'elle permet de se retrouver tel que l'on est sans tout le poids du monde extérieur qui agresse et assaille pour nous voler nos âmes. Et le plus merveilleux est que ces retrouvailles sont rapides : quelques jours...sans vraiment trop d'effort si ce n'est ceux d'oublier notre citadelle.
Est-ce la nourriture, les gens, le pays, la latitude...? Je ne sais pas, certainement un ensemble encore plus vaste et moins visible.
En tous cas le milieu agricole, intriqué avec celui de la mer, est aussi particulier. Son identité réside dans ses premiers traits visibles dans le fait que les "paysans" vivent en communion avec l'esprit des anciens en conservant et en utilisant, entre autres, leurs matériels.

Image
Image

Tout fonctionne.
Pour les exploitations ils ont le matériel européen dernier cri, alors que, curieusement, le matériel des "pères" sert à la maison et aux espaces immédiatement alentours.
Bien entendu les portraits des "vieux" trônent au coeur des maisons, même dans les gîtes.

Image
Image

J'étais bien, dans mon petit coin de maison retapée où je m'y suis reposé deux jours. Une maison à moi avec tout pour 55€...

Image

J'avais en effet espéré là, entre mer et terre, une rencontre un peu particulière dont je vous parlerai demain, une rencontre qui m'expliquerait la vie de cette limite eau douce/eau de mer...

Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Aller les gars, la vie est belle ! Gardez tous courage, nos machines sont formidables, n'hésitez pas à vous évader avec elles. Et l'amitié aussi, le partage et la contemplation des choses simples de tous les jours...

Avatar de l’utilisateur
Marip
Modo
Messages : 997
Inscription : 19 janv. 2011, 09:26

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Marip » 16 sept. 2019, 22:25

Est-Motorcycles a écrit :
16 sept. 2019, 20:58
Sim&Dom a écrit :
16 sept. 2019, 11:20
[
...

Trop beau, cette côte Norvégienne :) . On ne s'en lasse pas, et permet de faire le vide en soi, pour laisser place à "ce doux bonheur de quiétude simple". Merci de nous faire voyager et de nous faire sentir cette quiétude. Sim
Je dirais qu'elle permet de se retrouver tel que l'on est sans tout le poids du monde extérieur qui agresse et assaille pour nous voler nos âmes. Et le plus merveilleux est que ces retrouvailles sont rapides : quelques jours...sans vraiment trop d'effort si ce n'est ceux d'oublier notre citadelle.
Est-ce la nourriture, les gens, le pays, la latitude...? Je ne sais pas, certainement un ensemble encore plus vaste et moins visible.
En tous cas le milieu agricole, intriqué avec celui de la mer, est aussi particulier. Son identité réside dans ses premiers traits visibles dans le fait que les "paysans" vivent en communion avec l'esprit des anciens en conservant et en utilisant, entre autres, leurs matériels.

Image
Image

Tout fonctionne.
Pour les exploitations ils ont le matériel européen dernier cri, alors que, curieusement, le matériel des "pères" sert à la maison et aux espaces immédiatement alentours.
Bien entendu les portraits des "vieux" trônent au coeur des maisons, même dans les gîtes.

Image
Image

J'étais bien, dans mon petit coin de maison retapée où je m'y suis reposé deux jours. Une maison à moi avec tout pour 55€...

Image

J'avais en effet espéré là, entre mer et terre, une rencontre un peu particulière dont je vous parlerai demain, une rencontre qui m'expliquerait la vie de cette limite eau douce/eau de mer...

Image
Une vraie goulée de fraîcheur avec toute la verdure de ces photos. Pour nous qui sommes en sécheresse actuellement, c'est un bonheur de voir ça.
C'est très émouvant cette belle simplicité des petites exploitations agricoles. La petite maison fait rêver ...
c'est pas parcequ'ils disent tous la même chose qu'ils ont raison

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35446
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 17 sept. 2019, 18:49

Marip a écrit :
16 sept. 2019, 22:25
...

Une vraie goulée de fraîcheur avec toute la verdure de ces photos. Pour nous qui sommes en sécheresse actuellement, c'est un bonheur de voir ça.
C'est très émouvant cette belle simplicité des petites exploitations agricoles. La petite maison fait rêver ...
C'est en effet toujours très équilibré, discret et doux. Ils ont aussi leurs problèmes, surtout l'hiver mais...justement la solidarité quasi vitale est le centre autour duquel pivote les relations.
Et pour les "étrangers", ils mesurent simplement le fait d'être capable de s'accorder à leurs rythmes, non pas pour leur obéir ou pour être dans une sorte de soumission, mais plutôt pour échanger dans le même tempo et de se comprendre.
Une fois encore c'était le cas pour cette rencontre très estimable et d'une préciosité rare.
Mais il fallait prendre son temps, venir sans prendre, prêter le flanc doucement, s'intéresser vraiment, c'est-à-dire pas pour soi, pas pour répondre à nos questions, mais pour eux - et cela ils le sentent car les demandes ne sont pas les mêmes.
Pour soi les demandes sont souvent quantitatives : mais, où, donc, comment, quand...il n'y a ni contemplation ni admiration : leur mode de vie ne comprend pas ces modes de raisonnement et ils ne sont pas habitués à répondre d'une manière obéissante et stupide.
Rationaliser les paysages, les gens de là...quelle erreur !

Image

Sur l'étiquette c'est un "musée" - Jølstramuseet as - mais en fait, c'est un lieu de rencontre entre les gens du pays. Ils échangent autour de la pêche, des poissons et un petit restaurant adorable peut les réunir. Tous les âges sont là et on y parle de tout.
Au coeur des montagnes, un immense torrent d'une puissance terrifiante envoie son flux d'eau très pure vers la mer qui se situe à une dizaine de kilomètres :

Image

Paysannerie, pêcheurs, gens de la montagne, de la côte ? :shock:
Personne ne sait, et c'est ça le mystère norvégien.

Image

Ils en sont les fondateurs, les "unificateurs" devrions-nous dire.
Leurs Pères et eux dans leur costume traditionnel, leur filiation :

Image
Image
Image

Mais cela n'est pas dit, il faut le sentir, le percevoir.
Un magnifique échange...

Image

Passant par là dans l'espoir de les croiser, bien plus a été donné : elle rentrait de sa pêche à la nasse dont elle a le droit, avec des seaux remplis de magnifiques truites capables de vivre en eau douce et en eau salée...
Expliquant qu'elle était affairée, elle prit doucement le temps de parler, comme si elle avait devant elle des enfants fragiles.
Elle hypnotisait.
Je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui touchait les poissons comme elle...

Image

Elle les caressait, elle les massait en expliquant avec patience, lumière et douceur pourquoi telle truite avait des points rouges, pourquoi telle autre des taches marron etc...cela tient à ce qu'elles mangent sur différents niveaux du torrent. Plutôt des herbes, des argiles ou autre, et ceux qui ont les droits savent comment est le lit de ce torrent infernal.
J'avais le souvenir d'une impression identique aux chutes de Goðafoss en Islande... Une beauté divine terrible de puissance, tu as l'impression de serrer la main de dieu.
Deux heures de son temps à montrer, à raconter, à admirer, à chanter les louanges de ce tableau fantastique de vie...puis trois truites dans le coffre de Babouchka qui furent préparées une heure plus tard avec l'eau du torrent et le sel d'une de leur mine souterraine locale.
J'étais envoûté.

Image

Je n'ai jamais dégusté un poisson aussi exquis, sa saveur était indescriptible de douceur, de profondeur de goût, de saveur intense.
Oui là le vin n'est plus utile : leur eau, celle du torrent même, d'un niveau de pureté inouï et d'une suavité en bouche très désaltérante.
Je n'ai pas dormi et la suite, c'est que pendant trois jours Bébert était au garde-à-vous sans même me demander mon avis, comme lorsque j'avais 15 ans... :shock: :twisted:
...pas seulement Bébert : mon cerveau ne pensait plus comme d'habitude, mon horloge habituelle était pétée et à la place des yeux, j'avais des phares...

Edvard Hagerup Grieg est venu me rendre visite...

Image

http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Aller les gars, la vie est belle ! Gardez tous courage, nos machines sont formidables, n'hésitez pas à vous évader avec elles. Et l'amitié aussi, le partage et la contemplation des choses simples de tous les jours...

belo
Nouveau membre
Messages : 1
Inscription : 04 sept. 2018, 16:46

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par belo » 17 sept. 2019, 20:12

Est-Motorcycles a écrit :
17 sept. 2019, 18:49
Marip a écrit :
16 sept. 2019, 22:25
...

Une vraie goulée de fraîcheur avec toute la verdure de ces photos. Pour nous qui sommes en sécheresse actuellement, c'est un bonheur de voir ça.
C'est très émouvant cette belle simplicité des petites exploitations agricoles. La petite maison fait rêver ...
C'est en effet toujours très équilibré, discret et doux. Ils ont aussi leurs problèmes, surtout l'hiver mais...justement la solidarité quasi vitale est le centre autour duquel pivote les relations.
Et pour les "étrangers", ils mesurent simplement le fait d'être capable de s'accorder à leurs rythmes, non pas pour leur obéir ou pour être dans une sorte de soumission, mais plutôt pour échanger dans le même tempo et de se comprendre.
Une fois encore c'était le cas pour cette rencontre très estimable et d'une préciosité rare.
Mais il fallait prendre son temps, venir sans prendre, prêter le flanc doucement, s'intéresser vraiment, c'est-à-dire pas pour soi, pas pour répondre à nos questions, mais pour eux - et cela ils le sentent car les demandes ne sont pas les mêmes.
Pour soi les demandes sont souvent quantitatives : mais, où, donc, comment, quand...il n'y a ni contemplation ni admiration : leur mode de vie ne comprend pas ces modes de raisonnement et ils ne sont pas habitués à répondre d'une manière obéissante et stupide.
Rationaliser les paysages, les gens de là...quelle erreur !

Image

Sur l'étiquette c'est un "musée" - Jølstramuseet as - mais en fait, c'est un lieu de rencontre entre les gens du pays. Ils échangent autour de la pêche, des poissons et un petit restaurant adorable peut les réunir. Tous les âges sont là et on y parle de tout.
Au coeur des montagnes, un immense torrent d'une puissance terrifiante envoie son flux d'eau très pure vers la mer qui se situe à une dizaine de kilomètres :

Image

Paysannerie, pêcheurs, gens de la montagne, de la côte ? :shock:
Personne ne sait, et c'est ça le mystère norvégien.

Image

Ils en sont les fondateurs, les "unificateurs" devrions-nous dire.
Leurs Pères et eux dans leur costume traditionnel, leur filiation :

Image
Image
Image

Mais cela n'est pas dit, il faut le sentir, le percevoir.
Un magnifique échange...

Image

Passant par là dans l'espoir de les croiser, bien plus a été donné : elle rentrait de sa pêche à la nasse dont elle a le droit, avec des seaux remplis de magnifiques truites capables de vivre en eau douce et en eau salée...
Expliquant qu'elle était affairée, elle prit doucement le temps de parler, comme si elle avait devant elle des enfants fragiles.
Elle hypnotisait.
Je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui touchait les poissons comme elle...

Image

Elle les caressait, elle les massait en expliquant avec patience, lumière et douceur pourquoi telle truite avait des points rouges, pourquoi telle autre des taches marron etc...cela tient à ce qu'elles mangent sur différents niveaux du torrent. Plutôt des herbes, des argiles ou autre, et ceux qui ont les droits savent comment est le lit de ce torrent infernal.
J'avais le souvenir d'une impression identique aux chutes de Goðafoss en Islande... Une beauté divine terrible de puissance, tu as l'impression de serrer la main de dieu.
Deux heures de son temps à montrer, à raconter, à admirer, à chanter les louanges de ce tableau fantastique de vie...puis trois truites dans le coffre de Babouchka qui furent préparées une heure plus tard avec l'eau du torrent et le sel d'une de leur mine souterraine locale.
J'étais envoûté.

Image

Je n'ai jamais dégusté un poisson aussi exquis, sa saveur était indescriptible de douceur, de profondeur de goût, de saveur intense.
Oui là le vin n'est plus utile : leur eau, celle du torrent même, d'un niveau de pureté inouï et d'une suavité en bouche très désaltérante.
Je n'ai pas dormi et la suite, c'est que pendant trois jours Bébert était au garde-à-vous sans même me demander mon avis, comme lorsque j'avais 15 ans... :shock: :twisted:
...pas seulement Bébert : mon cerveau ne pensait plus comme d'habitude, mon horloge habituelle était pétée et à la place des yeux, j'avais des phares...

Edvard Hagerup Grieg est venu me rendre visite...

Image



comme j'aimerais savoir raconter l'autre comme tu le fais .........
je voyage régulièrement essentiellement pour rencontrer et ressentir
mais je suis bien incapable d'y mettre des mots peut être à force de te lire
j'y parviendrai
merci

Répondre