Nos 850...

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34113
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Nos 850...

Message par Est-Motorcycles » 01 déc. 2018, 08:40

Valérie reçoit hier à la concession un appel téléphonique de ce qu'il est convenu d'appeler un "concurrent", lui demandant fermement les coordonnées de mes matériels propres aux 850.
Essuyant un refus après des explications précises et aimables - on connait tous Valérie et son affabilité, Monsieur se vexe en insinuant un manque d'entraide entre concessionnaires et raccroche déçu.
Ce concessionnaire n'existait pas il y a 5 ans. Il nous avait appelé de nombreuses fois pour quelques petites choses importantes en elles-mêmes et a toujours eu, comme tout le monde uralistique le sait, des réponses très complètes et des aides sérieuses de notre part : ce forum en témoigne.
Mais voilà, Monsieur prend du poil de la bête avec les ventes inévitables qui s'accroissent et, comme beaucoup d'être humains, cela lui monte à la tête et cela lui fait oublier ce qu'il a reçu. Classique.
Je vais donc ici développer quelques petites choses qui expliquent pourquoi je ne communique pas à qui l'exige les matériels propres aux 850.
Dès le départ il y a une confusion terrible démontrant la parfaite inconséquence des personnes faisant ce genre de demande. Cette confusion est la suivante :
Dans l'élaboration d'un 850, il ne s'agit pas de sortir une liste de matériels qui permet de les élaborer, mais de disposer d'un savoir-faire très précis, d'une exigence absolue en terme de fabrication.
Cette exigence en réunit trois : niveau projeteur en dessin industriel, niveau P3 en fabrication mécanique et niveau d'ingénieur méthodes pour les tolérances et la mise en route, les trois réunies.
Un 850 Ural réalisé chez Est-Motorcycles est garanti un ans. Il doit être, dans sa mise en route comme dans son usage, accompagné d'un mode de traitement précis et d'un entretien encore plus précis. Cela ne s'applique pas à un "client" lambda qui a été nourrit aux styles Hayabusa, au mec qui traite sa machine comme une japonaise ou qui s'imagine qu'un 850 Ural est comme une mob qu'on gonfle..
Je n'ai pas le temps ce matin de développer cela, je le ferai ces prochains jours mais, d'ores et déjà pour les personnes qui auraient l'intention de faire monter un 850 par un bricoleur, même s'il s'entoure de "professionnels" (tu parles, ils ont où ?), exigez une garantie de un an sur l'ensemble moteur après montage de votre kit.

...à suivre...

Image
Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34113
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: Nos 850...

Message par Est-Motorcycles » 05 déc. 2018, 16:01

NOTIONS D'USINAGE et D'INTERCHANGEABILITé



Si les notions d'usinage sont très codifiées par les tolérances, les états de surface et la qualité des matériaux, la notion d'interchangeabilité bas son plein : on interchange. Mais cette notion ne s'applique pas à l'élaboration d'un 850.
Un 850, on l'élabore avec des usinages précis, des tolérances encore plus précises avec l'emploi de nouvelles pièces calculées et adaptées, puis longuement testées.
Mon premier 850 fut tout simplement le mien : il m'a permis de mettre au point les pièces, les process, d'acquérir les outils, les machines et les tours de main.
Ma formation : CAP de dessin industriel et de tournage, BEI de mécanique générale, Brevet de technicien transformé en bac technique puis ensuite 2 années pour un DUES de physique du solide et enfin 5 ans de cours du soir au CNAM en Auvergne pour un diplôme d'ingénieur. Je n'évoque pas les nombreux stages en cours d'année chez Sud Aviation, au Carbone Lorraine, au labo de recherches Renault etc...
Il ne s'agit pas de me faire mousser : je n'ai plus l'âge et j'en ai rien à foutre. Simplement, cette formation additionnée de plus de 40 ans de boulot est garante du fait que je crois savoir de quoi je cause lorsqu'on évoque les usinages et les montages, les cotes et les créations mécaniques. Tout ce mini spitche pour en arriver là :
J'avais donné mon premier 850 à usiner dans une des boites les plus sérieuse en Auvergne.
Au bout de quelques semaines, pertes de compression, fuites et conso d'huile, matos qui chauffe.
Démontage et grosses surprises :
Les qualités d'usinage requises n'y étaient pas. Pas de qualité 6 dans les cylindres, de la 7 au mieux. Variations de cotes d'usinage entre les deux cylindres de plus de 4/100° ! Etc...rien n'allait.
Même les boîtes les plus sérieuses se moquent du boulot et elles le réalisent dans des tolérances normales pour un monde normal, cad de productique. Leur imposer une différence de cote de 1/100° de mm sur deux mêmes pièces est obsolète. On vous garantira que oui mais c'est NON au comparateur.
Entre deux cylindres de Ural neuf il existe déjà des différences de cotes, il existe aussi ce phénomène chez Honda ou autre : dans la productivité, c'est le moins cher qui prime et pas le meilleur.
"Oui oui ce sera fait au centième comme vous le demandez" mais, à la livraison, c'est NON, ce n'est pas au 1/100° parce que celui qui fait s'enfout et n'a aucune notion de ce qu'est vraiment un centième ou une qualité 6.
"Ca ira bien comme ça". Oui ça va comme ça un moment mais quand le proprio reprend ses billes c'est la merde.
Toujours.

Alors les trucs du genre "Dan envoie-moi deux pistars de 850, nous avons ce qu'il faut dans la région pour usiner", c'est non car :
-un concess normal n'est généralement plus un mécano mais un commercial qui a fait du montage dans les meilleurs cas.
-il rencontrera les mêmes problèmes d'incompétence que moi s'il donne à faire.
-le bilan : les pistons de Dan se retrouvent dans un montage pourri qui cassera, et ensuite ce seront bien entendu les pistons de Dan qui cassent les moteurs !
Les usineurs ne savent plus bosser car tout est aujourd'hui numérique. Pour eux un centième c'est un chiffre alors que pour un vrai mécano c'est un concept sensible.
Je ne dis pas que plus personne ne sait bosser : ce que je dis c'est que je suis le seul à garantir le travail que je réalise moi-même et que je ne garantis pas le travail d'une tierce personne.

Il y a sur la route, depuis 2005, plus de 80 850. Ils roulent tous et plusieurs ont dépassé les 60000 kms.
Un 850 n'est pas un "kit". C'est l'aboutissement d'un savoir-faire et d'un échange entre un mécanicien formé à l'ancienne et un "client" qui sait apprécier.

...à suivre...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34113
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: Nos 850...

Message par Est-Motorcycles » 07 déc. 2018, 17:50

Exemples...
Bien souvent les plans de joints en bas de cylindre ne sont pas parfaitement perpendiculaires à l'axe du cylindre. Il existe de légers angles et les planéités sont d'usinage habituel, assez brutes. Les joints, même nettoyés, laissent des résidus de colle.
Il faut reprendre la plan de joint cylindre/carter moteur :

Image

Ca coûte cher, cela doit s'effectuer par un spécialiste de l'usinage avec des conditions très précises ( moins de 3 " d'angle de défaut de perpendicularité, une qualité 7 de surfaçage) : aucun usineur ne s'arrêtera à ces choses, il vous dira que oui, mais ce sera non. Et vous vous retrouvez avec des fuites, avec des vibrations.
Ainsi ré-usiné, il faut recalculer le taux de compression afin d'avoir une souplesse exemplaire : mes 850 sont plus souples que les 750 d'origine et beaucoup plus coupleux. Il faut recalculer des cales en aluminium d'embase pour parfaitement ajuster ce taux de compression qui sera en accord avec l'effet squish du piston.
Qu'est-ce que l'effet squish ?
Pour faire simple, c'est outre l'espace entre la culasse et le dessus du piston, mais surtout leurs formes. Pour comprendre l'importance de ce paramètre, il faut définir "l'effet squish". À un cylindre-piston donnés correspond une valeur de squish. Lorsque cette valeur est respectée, la combustion ainsi que le refroidissement du piston sont à leur maximum. De quoi atteindre les meilleures performances de votre machine. À l'inverse si cette valeur est faussée, vous encourrez un gros risque. Deux cas de figures sont alors possibles :

Squish trop bas : le piston peut se percer ;
Squish trop haut : perte de compression donc de performances.

Image
Image

La forme du piston est fondamentale ainsi que celle de la chambre de combustion - que je retouche quelquefois et que je fais sabler. La cale de bas-cylindre a pour chaque cylindre une épaisseur déterminée qui équilibrera les squish de chaque cylindre.

Image
Image

...et ce n'est pas fini ...
Un 850 EM, "tu me passes une paire de pistars que je monte ça sans matos, sans technologie et histoire de répondre à une demande ?"
Restons sérieux...à chacun son boulot...


...à suivre...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34113
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: Nos 850...

Message par Est-Motorcycles » 09 déc. 2018, 18:41

Si les axes des pistons ne sont pas parfaitement ajustés, alors ils contraignent ces derniers et usent prématurément les cylindres.

Image
Image
Image

Il faut des années de pratique de mécanique de précision pour savoir apprécier ces jeux fondamentaux.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34113
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: Nos 850...

Message par Est-Motorcycles » 11 déc. 2018, 18:27

Image

La mise en contrainte des cylindres est fondamentale : on ne s'imagine pas du niveau de déformations sur une pièce mal montée pour l'usinage, mal serrée : elle passe au simple tonneau et le moteur consommera de l'huile dès 5000 kms...
La méthode d'usinage en finition est plus qu'importante : une machine ne "sent" rien et il faut finir les centièmes à la main.
Image

Les deux cylindre (flat), s'ils ne sont pas usinés d'une manière rigoureusement identique, n'auront pas la même cote. Une cote sur un cylindre de +0,09 sera admissible pour un mécano "normal" avec une autre cote de +0,06, sauf que ces 3/100° de différence créeront des vibrations et une étanchéité non identique sur les deux cylindres.
Admissible pour un mécano, pas pour EM.
Il n'y a pas deux fontes identiques sur les cylindres, car l'alu est coulé autour et d'énormes différences de structures apparaissent.
Un mécano normal va demander à la machine de retirer 5/100° sur un cylindre donné, et la machine ne sentira rien niveau structure sur un deuxième cylindre : elle retirera 3/100° de plus !

Image
Image

En finition finale le "hérisson" ne sert que pour créer les mini rayures du graissage. L'inclinaison de ces rayure dépend de la psychologie du conducteur : elles n'ont pas le même angle pour un hâtif que pour un uraliste qui laisse chauffer sa machine.
Ca fait rire...he bien riez...
Mais tous disent qu'ils font bien chauffer mais, malheureusement, tous n'ont pas la même sensibilité et beaucoup pensent bien faire en se trompant.
Il est indispensable de connaître le conducteur pour bien finir les cylindres afin de donner les bons angles.

Image
Image

Une fois le boulot d'usinage terminé, la plupart des usineurs ne nettoient pas les cylindres, ou juste pour qu'ils paraissent propres.
Or il s'agit de bien plus que cela : ce nettoyage doit être d'une minutie extrême car mal exécuté il laissera des grains de corindon, dont on s'imagine l'effet dans le vilo... :shock:

Image

Il arrive quelquefois que les fontes des chemises contiennent des bulles et des pailles :

Image
Image

Le mec qui s'imagine que l'usineur va lui dire rêve. Il fournira le matos avec ces picots et l'uraliste ne s'imagine pas ce que peut débiter ce picot à 5000 tours en passage d'huile au niveau du segment racleur. EM élimine ces cylindres alors que ces défauts n'apparaissent éventuellement qu'à la fin du boulot ! Oh, c'est pareil dans toutes les marques.

Image

Ceux qui donnent leur moteur à réaléser par des non spécialistes doivent assumer, et ceux qui le proposent à leurs "clients" sans formation sont des bandits.

...à suivre...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34113
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: Nos 850...

Message par Est-Motorcycles » 14 déc. 2018, 18:11

On ne parle pas du travail sur les carburateurs ni sur les courbes d'injection. 40 années de pratique sur la carburation, ça ne s'improvise pas et même si je voulais tout dire, cela serait tout simplement impossible !

Image

On n'évoque pas non plus les + comme un travail plus approfondit sur les culasses...ou sur l'arbre à cames...à la demande.

Image

Je vais donc clore ici cette discussion jusqu'à ce jour fermée pour répondre éventuellement à quelques questions qui, fatalement, resteront sans réponse sur les "combien-quand-où".
On ne gonfle pas un moteur, on l'améliore, on le rend perfectible, on lui donne la possibilité d'atteindre un équilibre plus judicieux qui lui donnera plus de puissance. point n'est besoin de matraquer avec des matériels énormes : un petit plus sur chaque élément est la garantie d'une bonne fiabilité et de la réussite.
Chaque 850 reçoit sa médaille : du bronze coulé par les fondeurs.

Image
Image


...................................................................................FIN.............................................................
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.

Avatar de l’utilisateur
michel & nadou
Membre
Messages : 114
Inscription : 26 mars 2013, 15:14
Localisation : St Romain La Motte (dans la Loire)

Re: Nos 850...

Message par michel & nadou » 15 déc. 2018, 21:31

Je me suis régalé à lire ton reportage qui sent bon l'huile de coupe. Odeur qui me fait encore frémir quand je rentre dans un atelier !
Je confirme que peu de mécaniciens savent correctement utiliser un comparateur d'alésage. Quand à identifier des défauts en diabolo ou tonneau dans un cylindre, alors là....
J'ai vu mesurer la cote d'un piston au micromètre n'importe où, le quidam ne sachant visiblement pas qu'à froid un piston est ovale et conique !
Ton récit Dan est magic, j'adhère 100% !
Toutes mes amitiés.
Michel
URAL FRANCE
"Un esprit d'aventure inspiré d'un side-car authentique au destin exceptionnel, une fierté transcendée par des liens humains sans frontière de la France jusqu'à la Russie."

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34113
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: Nos 850...

Message par Est-Motorcycles » 16 déc. 2018, 18:16

michel & nadou a écrit :
15 déc. 2018, 21:31
Je me suis régalé à lire ton reportage qui sent bon l'huile de coupe. Odeur qui me fait encore frémir quand je rentre dans un atelier !
Je confirme que peu de mécaniciens savent correctement utiliser un comparateur d'alésage. Quand à identifier des défauts en diabolo ou tonneau dans un cylindre, alors là....
J'ai vu mesurer la cote d'un piston au micromètre n'importe où, le quidam ne sachant visiblement pas qu'à froid un piston est ovale et conique !
Ton récit Dan est magic, j'adhère 100% !
Toutes mes amitiés.
Michel
Merci Michel. En ces temps de grand n'importe quoi, il faut quelques fois préciser un certain nombre de choses...
Ici Miko...

Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.

abonchab
Membre
Messages : 101
Inscription : 22 nov. 2017, 18:07

Re: Nos 850...

Message par abonchab » 16 déc. 2018, 19:04

Merci DAN de rappeler ce qui devrait constituer des évidences pour nous tous, mais on a été élevés en nous convainquant de la supériorité des intellectuels : on voit ce que ça donne en énarques incapables et coûteux qui ont totalement discrédité la notion de travail!

J'admire ce qu'on appelle encore le travail manuel alors que son développement suit une quantité de mesures, d’observation, de réflexion et nécessite une immense culture préalable....lenteur nécessaire et positive qui mobilise un ensemble de qualités rare et précieux.

Bref mon M70 modifié en 850 est une machine formidable souple, coupleuse, avec une belle élasticité ; elle ne vibre pas et pourtant, je ne m'en sers que sur des petites routes, des pistes et souvent par mauvais temps. 8000 bornes déjà de pur bonheur. Merci encore!

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34113
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: Nos 850...

Message par Est-Motorcycles » 16 déc. 2018, 22:57

abonchab a écrit :
16 déc. 2018, 19:04
Merci DAN de rappeler ce qui devrait constituer des évidences pour nous tous, mais on a été élevés en nous convainquant de la supériorité des intellectuels : on voit ce que ça donne en énarques incapables et coûteux qui ont totalement discrédité la notion de travail!

J'admire ce qu'on appelle encore le travail manuel alors que son développement suit une quantité de mesures, d’observation, de réflexion et nécessite une immense culture préalable....lenteur nécessaire et positive qui mobilise un ensemble de qualités rare et précieux.

Bref mon M70 modifié en 850 est une machine formidable souple, coupleuse, avec une belle élasticité ; elle ne vibre pas et pourtant, je ne m'en sers que sur des petites routes, des pistes et souvent par mauvais temps. 8000 bornes déjà de pur bonheur. Merci encore!
Merci Abonchab. Le plus vieux tourne autour de 60000 et il a été élaboré voici 10 ans. C'est celui de Gilles Bellaire et tous les ans il part en Ecosse avec sa femme.
Notre ami belge Marc en est à son deuxième : par précaution l'an dernier il a changé son vilo à 65000.

Image
Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.

Avatar de l’utilisateur
MIKO
Membre
Messages : 2041
Inscription : 30 avr. 2011, 17:57
Localisation : Nurieux ( AIN )

Re: Nos 850...

Message par MIKO » 17 déc. 2018, 18:10

Le "MIKO" ... il en est super contant de son 850 :!: :!: :!:
C'est pas un 850 qui fait beaucoup de Kms mais quand je le prends , c'est sur petits routes et des cotes ...!
Étant un peu " de la partie" niveau mécanique ... :wink: j'ai pu admirer et apprécier le travail de Dan quand nous avons monté mon 850 :!:
Prosper tourne comme une horloge et il est fier d'arborer l'écusson "850 EM " sur son réservoir :!: :!: :mrgreen: :wink:

Merci Dan :!: :!: :!:
http://ural-france.com/
URAL 750 ( 850 ) Ranger Nato 2011 .
Société de consommation ? = Et dire qu'il suffirais de ne plus l'acheter pour que ça ne se vende plus ! ... ( Coluche )

Téji
Membre
Messages : 143
Inscription : 01 avr. 2017, 12:58

Re: Nos 850...

Message par Téji » 18 déc. 2018, 19:33

Pour moi les 2 jours passés à la concession pour la réalisation et le montage de mon 850 reste un grand souvenir. On mets la main à la patte et Dan nous explique étape par étape son travail et n'est pas avare en conseils.
Vraiment du super boulot
Mon 850 a maintenant 2 ans et près de 22000kms me donne entière satisfaction.
Merci pour tout et Bonnes fêtes de fin d'année.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34113
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: Nos 850...

Message par Est-Motorcycles » 18 déc. 2018, 22:24

Téji a écrit :
18 déc. 2018, 19:33
Pour moi les 2 jours passés à la concession pour la réalisation et le montage de mon 850 reste un grand souvenir. On mets la main à la patte et Dan nous explique étape par étape son travail et n'est pas avare en conseils.
Vraiment du super boulot
Mon 850 a maintenant 2 ans et près de 22000kms me donne entière satisfaction.
Merci pour tout et Bonnes fêtes de fin d'année.
Image


:wink: :wink:
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.

Wlad
Membre
Messages : 13
Inscription : 17 déc. 2018, 20:25

Re: Nos 850...

Message par Wlad » 19 déc. 2018, 09:22

La médaille devrait être en or tant ta compétence (ce n'est pas un gros mot) et ton obsession du parfait font partie de ta vie de "metteur au point" merci DAN de nous permettre de rouler avec ces machines extraordinaires. Je sais que je suis un nouveau venu dans cette grande famille mais j'ai appris au cours de ma vie l'observation et j'ai vu a tes cotés cette passion du meilleur Merci Monsieur.

L'Abeilleur

Avatar de l’utilisateur
Omar_Cello
Membre
Messages : 204
Inscription : 25 juil. 2018, 13:58

Re: Nos 850...

Message par Omar_Cello » 20 déc. 2018, 18:24

T'ieu c'est beau !!!
Мотоцикл с коляской - ни ванна, ни гроб, но что-то между.

Répondre