vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34737
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par Est-Motorcycles » 28 janv. 2019, 17:34

...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.
Vivre, c'est maintenant.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34737
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par Est-Motorcycles » 28 janv. 2019, 17:36

le riri a écrit :
28 janv. 2019, 17:19
Image
Image

Bon, ce matin, apres un week-end garde des petits enfants, on se remet au boulot. Et comme la neige s'est à nouveau invitée cette nuit, rapatriement de tout le materiel dans le" bunker" pour tâcher d'avancer un peu...
Ceux qui ont essayé de faire cuire quelque chose avec un " camping gaz" ( pub là aussi gratuite) savent qu'en dessous d'une certaine température, il n'y a guère à espérér grand chose de la capacité à chauffer quoi que ce soit avec ce genre d'ustensile. Et comme, pour remonter les roulements dans un carter il faut chauffer, et bien trouvons la parade.
Ca prend un peu de temps de travailler comme ça, mais c'est un bon entrainement s'il fallait trouver des combines pour se dépanner sur le bord de la route.
Et comme le dit si bien Dan, ce n'est pas perdre du temps que de le passer à l'atelier...même s'il faut redémonter pour vérifier le bon montage d'un élément,dont on n'est pas sûr, comme je vais le faire demain...
C'est dommage, j'aurais bien aimé profiter de cette belle neige pour me vautrer dedans avec la machine.
Bientôt, bientôt...La récompense viendra bientôt !!!
Les rouleurs se préparent dans le secret des cryptes d'ateliers pauvres mais ils ont un feu secret : celui de l'horizon vissé dans l'âme. J'ai souvent comparé ce genre de période au pendu du tarot...
Il attend tranquillement, il ne peut rien faire ou pas grand chose mais il n'est pas triste.
Si on retourne la carte, on voit qu'il est parfaitement en paix...

Image

Moment de gestation qui peut être mis à profit de manière enrichissante et positive pour préparer un nouveau départ dans la vie, de nouveaux projets mais avec détachement.
Il faut bien rire un peu... :wink:
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.
Vivre, c'est maintenant.

le riri
Membre
Messages : 175
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 28 janv. 2019, 17:47

https://www.facebook.com/DailyMailAust/ ... 738506501/
Petit essai pour inserrer une vidéo ....

le riri
Membre
Messages : 175
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 28 janv. 2019, 17:51

bon, ça n'est pas comme ça que je voulais la mettre, tant pis. Ceux qui seront curieux ne regretteront pas d'avoir cliqué dessus. Je ne vous dis rien, ce sera la surprise. En tous les cas, on reste dans le ton et ça devrait donner des envies d'aller voir ça de plus prés à plus d'un...
Bises à tous
le riri

le riri
Membre
Messages : 175
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 06 févr. 2019, 16:48

https://www.youtube.com/watch?v=C1Z2abP_A5s

Dimanche soir, france musique, les folles journées de Nantes... Je tombe, par hasard, en fin de programe, sur ce morceau de musique russe d'un nommé, Tchaikovsky ( pas celui qu'on connait le plus, l'autre, Alexander!)
A défaut de vous mettre des images de l'avancement des travaux sur la machine à explorer les rêves, une découverte de ces musiques russes contemporaines fantastiques qui nous donnent la patate pour continuer quand tout ne nous réussit pas...
A consommer sans modération... Demain, je démarre la moto pour scruter les bruits de la boite fraîchement remontée( aujourd'hui) avec l'aide du molybdène de notre cher Dan, mais sans l'arbre de transmission ni le pont, pour éviter les bruits parasites...On croise les doigts !!!
La bise à tous
le riri

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34737
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par Est-Motorcycles » 06 févr. 2019, 17:49

le riri a écrit :
06 févr. 2019, 16:48
https://www.youtube.com/watch?v=C1Z2abP_A5s

Dimanche soir, france musique, les folles journées de Nantes... Je tombe, par hasard, en fin de programe, sur ce morceau de musique russe d'un nommé, Tchaikovsky ( pas celui qu'on connait le plus, l'autre, Alexander!)
A défaut de vous mettre des images de l'avancement des travaux sur la machine à explorer les rêves, une découverte de ces musiques russes contemporaines fantastiques qui nous donnent la patate pour continuer quand tout ne nous réussit pas...
A consommer sans modération... Demain, je démarre la moto pour scruter les bruits de la boite fraîchement remontée( aujourd'hui) avec l'aide du molybdène de notre cher Dan, mais sans l'arbre de transmission ni le pont, pour éviter les bruits parasites...On croise les doigts !!!
La bise à tous
le riri
C'est du vif, la musique, titanesque comme là-bas...
Surligné, "la machine à explorer les rêves"...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.
Vivre, c'est maintenant.

le riri
Membre
Messages : 175
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 11 févr. 2019, 18:01

Image
Image
Image

bon, trève de plaisanterie, embrayage remonté ( disque neuf), boite reposée, pont enfin réparé, l'attelage est enfin prêt à reprendre la route. Bien évidemment, le moteur que je n'ai pas encore touché a quelques fuites aux colonnettes de tiges de culbuteurs ( mais ça le faisait avant, donc pas de panique)...
De toutes façons, pas question de faire l'impasse dessus mais on va s'occuper du chassis du side en priorité. En attendant, à nous la route. La neige nous a quitté ( momentanément) mais ce n'est que partie remise...
Je vais chercher un peintre qui voudra bien me faire le side-car après que j'ai fait la préparation, pour économiser un peu de sous ( y a pas de petite économie)...et puis, l'ensemble sera un peu plus discrêt tout de même.
Et si tout va bien , je devrais avoir bientôt une bâche correcte pour la caisse du side-car, un sellier a bien voulu me la faire à petit budget. Je vous donne l'adresse dés que c'est réalisé, bien évidemment !!!
On the road again !

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34737
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par Est-Motorcycles » 11 févr. 2019, 18:25

le riri a écrit :
11 févr. 2019, 18:01
Image
Image
Image

bon, trève de plaisanterie, embrayage remonté ( disque neuf), boite reposée, pont enfin réparé, l'attelage est enfin prêt à reprendre la route. Bien évidemment, le moteur que je n'ai pas encore touché a quelques fuites aux colonnettes de tiges de culbuteurs ( mais ça le faisait avant, donc pas de panique)...
De toutes façons, pas question de faire l'impasse dessus mais on va s'occuper du chassis du side en priorité. En attendant, à nous la route. La neige nous a quitté ( momentanément) mais ce n'est que partie remise...
Je vais chercher un peintre qui voudra bien me faire le side-car après que j'ai fait la préparation, pour économiser un peu de sous ( y a pas de petite économie)...et puis, l'ensemble sera un peu plus discrêt tout de même.
Et si tout va bien , je devrais avoir bientôt une bâche correcte pour la caisse du side-car, un sellier a bien voulu me la faire à petit budget. Je vous donne l'adresse dés que c'est réalisé, bien évidemment !!!
On the road again !
Là ça devient sérieux...c'est beau et bon. L'ensemble aura certainement une belle gueule avec une peinture adéquate.
C'est bon tous ces projets qui avancent de concert, c'est beaucoup de travail surtout pour tous ceux qui n'ont pas trop de sous, c'est du courage mais quelle liberté ! Marche par marche, on y arrive...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.
Vivre, c'est maintenant.

Avatar de l’utilisateur
arknight
Membre
Messages : 3224
Inscription : 03 oct. 2008, 21:47
Localisation : 77 (Est) La Ferté Gaucher

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par arknight » 11 févr. 2019, 21:18

Super ... bravo le RIRI ......
Ark
URAL " PUSTINJA " 2007 , Rétro 2004 et Rétro Solo 2006 ...... que du plaisir

le riri
Membre
Messages : 175
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 19 févr. 2019, 18:19

merci les gars. Vous savez, ça a l'air de rien, mais les encouragements nous font un bien terrible. Vous le savez tous, dans notre vie normale comme celle exaltante de nos aventuriers préférés, il y a des hauts et des moins hauts. Quelle satisfaction de recevoir des ondes positives dans le second cas.
Pour l'instant, j'ai enfin pu faire quelques kilometres au guidon de l'attelage. Et bien entendu, j'ai pu déceler quelques améliorations qu'il serait judicieux de porter à l'aménagement de la machine. Il paraït raisonnable de monter , comme prévu sur la boite de vitesses qui partira, un pignon de première un poil plus court. De sorte que les montées sévéres soient absorbées dans de meilleures conditions sans faire fumer l'embrayage.
Et je me dis que même avec le kick qui sera présent sur la dite boite, une batterie de plus forte puissance que celle d'origine ( 18 amp seulement) devrait prendre place, bien à l'abri du froid ( avec moults isolants) dans le coffre du side-car. Ca bouffera de la place, mais ce sera de toutes façons réversible en usage " tourisme".
Début mars, j'attaque la peinture de la caisse du side, j'ai trouvé un peintre qui veut bien passer le coup de pistolet. Ca sera un peu plus beau ( bleu gendarmerie, les connaisseurs apprécieront) et me permettra de passer un peu plus inaperçu ( enfin, c'est une façon de parler, quoi !)
De rouler un peu avec la moto m'a remis en mémoire qu'il va falloir se pencher sur le cas du moteur. Des éffluves d'huile à l'échappement de temps en temps me rappellent l'histoire certainement mouvementée de la moto durant son passage sous les drapeaux ( on n'en sort pas indemne et je sais de quoi je parle!)...Ca ne sera pas du luxe mais, en attendant, le brave moteur me laisse un peu de répis.

Plus généralement, loin d'être un handicap, les finances limitées obligent à se creuser les méninges pour trouver les meilleures solutions...et les plus économiques. C'est passionnant et permet, une fois sur la route, de se dépanner dans les conditions les plus spartiates...
Je vous raconte la suite trés bientôt
bises à tous
le riri

le riri
Membre
Messages : 175
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 19 févr. 2019, 18:44

Image

La place rouge était vide, devant moi marchait Nathalie, il avait un joli nom mon guide, Nathaliiiiiiie !
La lecture du post de Dan sur la péninsule de Kola résonne en moi de manière si particulière. Et pourquoi pas, pour le premier galop d'essai de la machine, aprés avoir rendu visite à la grande ville russe, ne pas filer plein nord pour atteindre Mourmansk en janvier prochain. J'ai toujours rêvé de pouvoir observer cette féérie que sont les aurores boréales...
Une idée à creuser, non ?
ah,et ce soir, c'est la pleine lune...un spectacle toujours extraordinaire qui ravit les hommes depuis" la nuit( c'est de circonstance) des temps"... N'hésitons pas, c'est gratuit et toujours merveilleux...Gardons notre âme d'enfant quoi qu'il arrive, grâce à elle nos rêves deviennent réalité !
le riri

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34737
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par Est-Motorcycles » 19 févr. 2019, 18:51

le riri a écrit :
19 févr. 2019, 18:44
Image

La place rouge était vide, devant moi marchait Nathalie, il avait un joli nom mon guide, Nathaliiiiiiie !
La lecture du post de Dan sur la péninsule de Kola résonne en moi de manière si particulière. Et pourquoi pas, pour le premier galop d'essai de la machine, aprés avoir rendu visite à la grande ville russe, ne pas filer plein nord pour atteindre Mourmansk en janvier prochain. J'ai toujours rêvé de pouvoir observer cette féérie que sont les aurores boréales...
Une idée à creuser, non ?
ah,et ce soir, c'est la pleine lune...un spectacle toujours extraordinaire qui ravit les hommes depuis" la nuit( c'est de circonstance) des temps"... N'hésitons pas, c'est gratuit et toujours merveilleux...Gardons notre âme d'enfant quoi qu'il arrive, grâce à elle nos rêves deviennent réalité !
le riri
J'adore...
On ne revient pas entier de Mourmansk, une partie de notre âme se consume là-haut, comme si elle avait retrouvé un nid.
Mourmansk, paradoxe total : des femmes somptueuses déambulent sur le même trottoir que les gosses qui jouent, au milieu des papys encore alertes , de babouchkas usées par le travail et de compagnies de quelques soldats qui marchent au pas de l'oie...plus loin, un Ancien Combattant les jambes coupées reste discret et ramasse quelques roubles devant son tableau de médailles...
Mourmansk, l'étoile du Nord, la main froide de la Russie qui étreint.

Image

La statuaire digne d'Alexandre Pouchkine montre sans mot toute la dramaturgie de ce lieu magique et les nuits d'argent sont encore plus somptueuses qu'à St-Petersbourg.
L'épouse de Pouchkine était une belle femme, très coquette.Traînant son époux à toutes les fêtes, elle y tombe sous le charme d'un officier alsacien, le baron Georges-Charles de Heeckeren d'Anthès9. Ce dernier se faisant de plus en plus pressant, les rumeurs de plus en plus venimeuses, Pouchkine tente une première fois de provoquer un duel. L'affrontement est évité de justesse, d'Anthès se prétendant amoureux de la sœur de Natalia et l'épousant sur-le-champ. Mais le Français, devenu entretemps le propre beau-frère de Pouchkine, reprend bientôt ses manœuvres de séduction. Des lettres anonymes proclamant Pouchkine « coadjuteur du grand maître de l'Ordre des cocus et historiographe de l'Ordre10 », commencent aussi à circuler. Exaspéré, le poète envoie une lettre d'insultes au père adoptif de d'Anthès, qu'il soupçonne d'encourager les entreprises malhonnêtes de son fils. Le 25 janvier 1837 (6 février 1837 dans le calendrier grégorien), une nouvelle lettre anonyme apprend à Pouchkine que Natalia a eu un entretien avec d'Anthès. Le duel entre les deux hommes est inévitable.
Pouchkine ayant refusé de retirer ces injures qui atteignaient à l'honneur du père adoptif et du fils, les parties devinrent irréconciliables, et un duel fut décidé. Afin d'éviter tout drame familial, d'Anthès proposa à Pouchkine de se retirer, étant plus aguerri que son adversaire, ce que le poète refusa. Le témoin de d'Anthès, le vicomte Loran d'Archiac, attaché à l'ambassade de France, et le lieutenant-colonel Danzas (en), ami intime de Pouchkine, fixèrent ensemble les modalités du combat. Le soir du 8 février 1837 (ou le 27 janvier 1837 selon le calendrier julien en usage alors en Russie), les deux beaux-frères se retrouvèrent face à face, près du lieu-dit de la Rivière noire, non loin de Saint-Pétersbourg, assisté du ltc Danzas, pour Pouchkine, et du vicomte d'Archiac, pour d'Anthès. Plus rapide, d'Anthès tira le premier et atteignit Pouchkine à la cuisse, faisant chuter le poète, qui en perdit son pistolet. À sa demande, son témoin Danzas lui procura le sien, avec lequel Pouchkine, quoique très souffrant, tira néanmoins deux balles en direction de son adversaire, la première ricochant sur un bouton d'uniforme et la seconde l'atteignant au bras droit. D'Anthès riposta et toucha le poète au ventre, blessure mortelle, et le duel cessa. Pouchkine fut ramené blessé chez lui dans la voiture du baron Heeckeren, à l'effroi de son épouse qui s'évanouit en le voyant. Il mourut deux jours plus tard des suites de sa blessure.
Oui, incontestablement, Mourmansk...à creuser...

Image

Merci.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.
Vivre, c'est maintenant.

le riri
Membre
Messages : 175
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par le riri » 19 févr. 2019, 20:19

merci mille fois Dan de faire coïncider, une fois de plus, la légende et l'histoire, celle qui nous fait vibrer, entreprendre et quelques fois réussir...
Et puis, moi qui suis grand adepte de Tintin et de ses aventures, n'y aurait-il pas une certaine ressamblance, voire une ressemblance certaine avec entre Pouchkine et notre héros ( presque) national ???
Il n'y a décidément pas de hasard !!!
la bise
le riri

fred59
Membre
Messages : 129
Inscription : 24 janv. 2016, 23:14
Localisation : 62 231 Blériot-plage

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par fred59 » 20 févr. 2019, 20:18

Merci de toutes ces histoires , merci de nous faire partager cette préparation qui m'impressionne .
Moi aussi, je visiterai Mourmansk au mois d'août. C'est mon petit défi!
Frédéric

Avatar de l’utilisateur
Omar_Cello
Membre
Messages : 412
Inscription : 25 juil. 2018, 13:58

Re: vers les plaines de Russie : on repart dans quatre ans ?

Message par Omar_Cello » 21 févr. 2019, 04:34

fred59 a écrit :
20 févr. 2019, 20:18
Merci de toutes ces histoires , merci de nous faire partager cette préparation qui m'impressionne .
Moi aussi, je visiterai Mourmansk au mois d'août. C'est mon petit défi!
Frédéric
Si tu "belle-étoillises", prends un masque pour couvrir tes yeux la nuit pour dormir, car il n'y a pas d'obscurité en été ; dans quasi tous les logis, les fenêtres sont équipées de rideaux très épais obsurcissants. C'est déstabilisant de ne jamais avoir d'obscurité totale même si nous recherchons tous la Grande Lumière.
8)
Мотоцикл с коляской - ни ванна, ни гроб, но что-то между.

Répondre