CoronaTour

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 37697
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: CoronaTour

Message par Est-Motorcycles » 14 août 2020, 18:56

JLS78 a écrit :
14 août 2020, 16:58
Bonsoir à tous,

Je vous avais dit que deux journalistes m’avaient interviewer à Irbit.

Voici le reportage. Je vous l’avoue, je ne sais absolument pas ce qu’ils disent 😄

https://youtu.be/vK8etQv5MUw

Amicalement,
Jean-Louis
Excellent ! Que de souvenirs !...
Bravo pour ton reportage général que je lis quand je peux (connections...) et qui me fait du bien car je n'ai pas pu me rendre en Russie. - ce sera pour l'an prochain.
Dans le film j'ai pu reconnaître les bâtiments de Irbit, le musée et beaucoup de lieux très émouvants.
Merci à toi et continue bien !
A l'occasion d'un changement de pneu arrière, n'oublie pas de graisser les cannelures d'entraînement et sur le pont et sur leurs femelles dans la roue - pas beaucoup de graisse mais bien répartie. Cette pièce de pont s'use très vite au niveau des cannelures si elles ne sont pas graissées, même avec le nouveau joint.
Bon trip Omar !
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La dictature, fut-elle "sanitaire", n'en est pas moins une dictature de plus.
A 71 ans, je dois présenter à tout flic qui m'interpelle comme un chien un mot lui présentant mon heure de sortie. Au secours !

Avatar de l’utilisateur
JLS78
Membre
Messages : 123
Inscription : 01 janv. 2020, 18:22

Re: CoronaTour

Message par JLS78 » 15 août 2020, 11:12

Merci pour tes encouragements et tes conseils. Nous l’avons fait à chaque révision (Pologne et Irbit). Je vais bientôt en faire une nouvelle. J’y penserai.
De manière générale, je suis très content de Passepartout. Les seuls doucis rencontrés étaient liés à des erreurs de ma part.
Seule la surchauffe quand la température extérieure dépasse les 30 degrés est un peu handicapante mais j’apprends à gérer.

Amicalement JL

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 37697
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: CoronaTour

Message par Est-Motorcycles » 15 août 2020, 16:27

JLS78 a écrit :
15 août 2020, 11:12
Merci pour tes encouragements et tes conseils. Nous l’avons fait à chaque révision (Pologne et Irbit). Je vais bientôt en faire une nouvelle. J’y penserai.
De manière générale, je suis très content de Passepartout. Les seuls doucis rencontrés étaient liés à des erreurs de ma part.
Seule la surchauffe quand la température extérieure dépasse les 30 degrés est un peu handicapante mais j’apprends à gérer.

Amicalement JL
Je suis très heureux pour toi et à la suite des commentaires dits ici :
viewtopic.php?f=2&t=3892&start=435
...je suis aussi très heureux que tu ne tombes pas dans le piège de quelques-uns du passé, qui pensaient être sortis de la cuisse de Jupiter en ayant dépassé la moitié de la Russie. Oui, ton côté humble me plait beaucoup et il devrait être une source d'exemple pour tous les futurs aventuriers. Car tu remarqueras en lisant de nombreux "anciens" qu'aucun d'entre eux, pensant être très supérieurs, n'écrit jamais sur les discussions plus modestes et c'est un erreur, car auparavant tous étaient aussi modestes. Ils l'ont oublié, un peu comme un pauvre oublie qu'il le fut une fois la richesse atteinte ! Ils se sont mis à se situer plus haut que les autres, que de tous ceux qui n'ont pas la chance de partir aussi loin.
Tu évites cet écueil qui pour moi est déterminant, en gardant l'humilité des très grands comme Malaurie par exemple.
Je te remercie pour cela. On voit que toi, tu ne pars pas pour des causes d'ego.
A travers tes mots et tes images tu dis ce que tu vois au delà de toi.
Ceux qui roulent un peu savent que certains paysages peuvent avoir une âme.
Mais tous les paysages ont-ils une âme ?
Certainement pas, sauf en Russie...
En Russie, tous les paysages ont une âme. Ce qu'ils montrent est le reflet d'une existence plus intime, d'une beauté cachée.
Un russe ne contemple pas la nature, il s'identifie aux fleuves et aux plaines qu'il voit. Il s'y perd, il s'y retrouve...
C'est ce qui apparaît sur tes clichés.
Merci.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La dictature, fut-elle "sanitaire", n'en est pas moins une dictature de plus.
A 71 ans, je dois présenter à tout flic qui m'interpelle comme un chien un mot lui présentant mon heure de sortie. Au secours !

Avatar de l’utilisateur
JLS78
Membre
Messages : 123
Inscription : 01 janv. 2020, 18:22

Re: CoronaTour

Message par JLS78 » 15 août 2020, 19:31

Merci Dan. Je sais que j’ai et que j’ai eu beaucoup de chance. Je sais que le tonnerre qui gronde sera toujours plus grand que nous. Et pour le reste, je n’en sais fichtre rien, alors...
Bises

Avatar de l’utilisateur
JLS78
Membre
Messages : 123
Inscription : 01 janv. 2020, 18:22

Re: CoronaTour

Message par JLS78 » 16 août 2020, 16:02

Je suis à présent à Irkoutsk depuis hier.
Laisser moi vous parler un peu d’Irkoutsk pour commencer. Je sais, il y à Wikipedia mais si vous lisez ces lignes, vous n’allez pas en plus vous taper des recherches sur le net!
Irkoutsk a été baptisée le Paris de la Sibérie. C’est une ville magnifique . Encore une que l’on doit aux cosaques. Ils installent ici un comptoir en 1652. Pas fous les cosaques, ils vont commencer à prélever des taxes sur les marchandises qui passent par là. Il faut dire que Irkoutsk est au confluant de 3 rivières dont l’Angara large et navigable (Michel Strogoff arrivera par là) et l’Irkout qui donnera son nom à la ville. Avec la découverte d’or, le lieu deviendra vite très animé et très mal famé et on commencera à y envoyer tous ce que l’empire compte de comploteurs et d’ennemis du Tsar. Une population d’intellectuels et de nobles connus sous le noms de décabristes, va y être déportés.
C’est aussi ici que l’armée rouge remportera sa victoire ultime sur les blancs menés par l’amiral Koltchak qui fut exécuté et jeté dans l’Angara.
Le train a aussi beaucoup contribué à la prospérité de cette ville comme de celles que j’ai traversé en Sibérie. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si on y trouve toujours une statue du Tsar Alexandre III regardant vers l’est. Il en est le commanditaire.
Aujourd’hui, Irkoutsk c’est 600,000 habitants, un centre inscrit au patrimoine supplémentaire de l’Unesco et un tourisme vivace du à la proximité du Baïkal.
Je vous avais parlé d’Artem, ce scientifique qui m’avait fait visiter Akademgorodok avec sa fille, de sa gentillesse, de sa culture et de son intelligence. Artem a contacté Andrey à Irkoutsk. Andrey est le directeur de l’institut de recherche en chimie à Irkoutsk. Il est venu me chercher ce matin à l’hôtel avec un ami bouriate, Alexander. Andrey, ma fait visiter Irkoutsk. Nous sommes dimanche et cet homme aux responsabilités que vous imaginez a laissé sa famille et son garçon de deux ans pour faire visiter cette ville qu’il aime à un français qui traverse son pays en Ural, la machine que son grand-père utilisait pour transporter des choux. Il va rester 4 heures avec moi. Il mènera cette visite comme un guide professionnel et comme je m’en étonnerai, il m’expliquera que dans sa position, il fait régulièrement faire cette visite à des chercheurs venus du monde entier pour visiter son institut. Il le fera avec une finesse, une culture et une passion exceptionnelle.
Après avoir visité monument et églises, il me mènera dans un restaurant agencé comme un appartement de l’époque soviétique où je goûterais toutes sortes de spécialités sibériennes. Il refusera que je paie en me disant »c’est les lois de l’hospitalité russe».
Il ajoutera en supplément, juste pour le pilote d’Ural que je suis, une visite d’un musée de la moto soviétique qu’il n’a lui-même jamais visité. J’y découvrirai le foisonnement de marques qui ont existé à une certaine époque et dont peu ont survécu. J’y verrais aussi des intérieurs sibériens reconstitués.
Nous nous quittons en début d’après-midi. Il me dit qu’il va passer le relais à un collègue à Ulan-Ude. Je suis en main. L’académie des Sciences m’aide a accomplir mon rêve.

J’ai du mal à exprimer ma gratitude. Je voyage seul et pourtant, je n’ai jamais senti autant d’amicale présence autour de moi. Sasha, Alexander, Ilya, Ivan, Marina, Artem, Andrey et tant d’autres sur la route. Tous ceux que je croise me prennent pour un farfelu pour avoir entrepris seul ce voyage. Ils imaginent que la solitude est une peur, un danger, un enfermement intérieur. C’est tout le contraire. On vient à moi avec bienveillance, avec curiosité, avec humanité tout le temps. Qui a peur d’un farfelu qui voyage seul, personne!
L’année dernière, j’ai voyagé en moto de Bangkok à Paris avec un groupe de 8 motos et un camion d’assistance. Nous n’avons eu que des contacts superficiels avec les gens que nous avons croisé. Je crois que même si ce n’était ni notre volonté, ni notre esprit, nous projetions une image conquérante et peut-être arrogante. Seul, cela n’existe pas. Et surtout pas avec Passepartout. Il ne reste qu’un vieux fou qui traverse le monde sur une machine improbable.
J’aime ce voyage. Il se déroule aussi dans mon âme.
ImageImageImage
ImageImage
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 37697
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: CoronaTour

Message par Est-Motorcycles » 16 août 2020, 17:42

JLS78 a écrit :
16 août 2020, 16:02
Je suis à présent à Irkoutsk depuis hier.
Laisser moi vous parler un peu d’Irkoutsk pour commencer. Je sais, il y à Wikipedia mais si vous lisez ces lignes, vous n’allez pas en plus vous taper des recherches sur le net!
Irkoutsk a été baptisée le Paris de la Sibérie. C’est une ville magnifique . Encore une que l’on doit aux cosaques. Ils installent ici un comptoir en 1652. Pas fous les cosaques, ils vont commencer à prélever des taxes sur les marchandises qui passent par là. Il faut dire que Irkoutsk est au confluant de 3 rivières dont l’Angara large et navigable (Michel Strogoff arrivera par là) et l’Irkout qui donnera son nom à la ville. Avec la découverte d’or, le lieu deviendra vite très animé et très mal famé et on commencera à y envoyer tous ce que l’empire compte de comploteurs et d’ennemis du Tsar. Une population d’intellectuels et de nobles connus sous le noms de décabristes, va y être déportés.
C’est aussi ici que l’armée rouge remportera sa victoire ultime sur les blancs menés par l’amiral Koltchak qui fut exécuté et jeté dans l’Angara.
Le train a aussi beaucoup contribué à la prospérité de cette ville comme de celles que j’ai traversé en Sibérie. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si on y trouve toujours une statue du Tsar Alexandre III regardant vers l’est. Il en est le commanditaire.
Aujourd’hui, Irkoutsk c’est 600,000 habitants, un centre inscrit au patrimoine supplémentaire de l’Unesco et un tourisme vivace du à la proximité du Baïkal.
Je vous avais parlé d’Artem, ce scientifique qui m’avait fait visiter Akademgorodok avec sa fille, de sa gentillesse, de sa culture et de son intelligence. Artem a contacté Andrey à Irkoutsk. Andrey est le directeur de l’institut de recherche en chimie à Irkoutsk. Il est venu me chercher ce matin à l’hôtel avec un ami bouriate, Alexander. Andrey, ma fait visiter Irkoutsk. Nous sommes dimanche et cet homme aux responsabilités que vous imaginez a laissé sa famille et son garçon de deux ans pour faire visiter cette ville qu’il aime à un français qui traverse son pays en Ural, la machine que son grand-père utilisait pour transporter des choux. Il va rester 4 heures avec moi. Il mènera cette visite comme un guide professionnel et comme je m’en étonnerai, il m’expliquera que dans sa position, il fait régulièrement faire cette visite à des chercheurs venus du monde entier pour visiter son institut. Il le fera avec une finesse, une culture et une passion exceptionnelle.
Après avoir visité monument et églises, il me mènera dans un restaurant agencé comme un appartement de l’époque soviétique où je goûterais toutes sortes de spécialités sibériennes. Il refusera que je paie en me disant »c’est les lois de l’hospitalité russe».
Il ajoutera en supplément, juste pour le pilote d’Ural que je suis, une visite d’un musée de la moto soviétique qu’il n’a lui-même jamais visité. J’y découvrirai le foisonnement de marques qui ont existé à une certaine époque et dont peu ont survécu. J’y verrais aussi des intérieurs sibériens reconstitués.
Nous nous quittons en début d’après-midi. Il me dit qu’il va passer le relais à un collègue à Ulan-Ude. Je suis en main. L’académie des Sciences m’aide a accomplir mon rêve.

J’ai du mal à exprimer ma gratitude. Je voyage seul et pourtant, je n’ai jamais senti autant d’amicale présence autour de moi. Sasha, Alexander, Ilya, Ivan, Marina, Artem, Andrey et tant d’autres sur la route. Tous ceux que je croise me prennent pour un farfelu pour avoir entrepris seul ce voyage. Ils imaginent que la solitude est une peur, un danger, un enfermement intérieur. C’est tout le contraire. On vient à moi avec bienveillance, avec curiosité, avec humanité tout le temps. Qui a peur d’un farfelu qui voyage seul, personne!
L’année dernière, j’ai voyagé en moto de Bangkok à Paris avec un groupe de 8 motos et un camion d’assistance. Nous n’avons eu que des contacts superficiels avec les gens que nous avons croisé. Je crois que même si ce n’était ni notre volonté, ni notre esprit, nous projetions une image conquérante et peut-être arrogante. Seul, cela n’existe pas. Et surtout pas avec Passepartout. Il ne reste qu’un vieux fou qui traverse le monde sur une machine improbable.
J’aime ce voyage. Il se déroule aussi dans mon âme.
ImageImageImage
ImageImage
ImageImage
Merci pour ce beau récit qui montre toute l'hospitalité russe et qui montre aussi d'une manière bouleversante - comme j'ai pu le ressentir là-bas - que ce que nous savons de la Russie est extrêmement limité, déformé.
Je suis très heureux que ton expérience corrobore ce sentiment qui était souvent interprété chez moi comme du parti-pris. Je n'osais même pas tout raconter tellement je croyais que cela allait être tourné en battage.
Ce que tu as ressenti avec Andrey je l'ai aussi vécu avec le directeur de l'Institut de Minéralogie à Apatity, de la même manière.
Qui sommes-nous pour mériter tant de bonheur et de gentillesse ?
Mais surtout, qui sont-ils, eux, pour nous donner avec tant d'affabilité ces riches tranches d'histoire ?
Profite Omar, délecte-toi...
Tu es entrain d'être brûlé par l'âme slave et c'est très beau car se faisant, tu rejoints le très épais manuscrit de son histoire incroyable.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La dictature, fut-elle "sanitaire", n'en est pas moins une dictature de plus.
A 71 ans, je dois présenter à tout flic qui m'interpelle comme un chien un mot lui présentant mon heure de sortie. Au secours !

Avatar de l’utilisateur
Omar_Cello
Membre
Messages : 1165
Inscription : 25 juil. 2018, 13:58

Re: CoronaTour

Message par Omar_Cello » 16 août 2020, 17:57

Est-Motorcycles a écrit :
16 août 2020, 17:42
JLS78 a écrit :
16 août 2020, 16:02
Je suis à présent à Irkoutsk depuis hier.
Laisser moi vous parler un peu d’Irkoutsk pour commencer. Je sais, il y à Wikipedia mais si vous lisez ces lignes, vous n’allez pas en plus vous taper des recherches sur le net!
Irkoutsk a été baptisée le Paris de la Sibérie. C’est une ville magnifique . Encore une que l’on doit aux cosaques. Ils installent ici un comptoir en 1652. Pas fous les cosaques, ils vont commencer à prélever des taxes sur les marchandises qui passent par là. Il faut dire que Irkoutsk est au confluant de 3 rivières dont l’Angara large et navigable (Michel Strogoff arrivera par là) et l’Irkout qui donnera son nom à la ville. Avec la découverte d’or, le lieu deviendra vite très animé et très mal famé et on commencera à y envoyer tous ce que l’empire compte de comploteurs et d’ennemis du Tsar. Une population d’intellectuels et de nobles connus sous le noms de décabristes, va y être déportés.
C’est aussi ici que l’armée rouge remportera sa victoire ultime sur les blancs menés par l’amiral Koltchak qui fut exécuté et jeté dans l’Angara.
Le train a aussi beaucoup contribué à la prospérité de cette ville comme de celles que j’ai traversé en Sibérie. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si on y trouve toujours une statue du Tsar Alexandre III regardant vers l’est. Il en est le commanditaire.
Aujourd’hui, Irkoutsk c’est 600,000 habitants, un centre inscrit au patrimoine supplémentaire de l’Unesco et un tourisme vivace du à la proximité du Baïkal.
Je vous avais parlé d’Artem, ce scientifique qui m’avait fait visiter Akademgorodok avec sa fille, de sa gentillesse, de sa culture et de son intelligence. Artem a contacté Andrey à Irkoutsk. Andrey est le directeur de l’institut de recherche en chimie à Irkoutsk. Il est venu me chercher ce matin à l’hôtel avec un ami bouriate, Alexander. Andrey, ma fait visiter Irkoutsk. Nous sommes dimanche et cet homme aux responsabilités que vous imaginez a laissé sa famille et son garçon de deux ans pour faire visiter cette ville qu’il aime à un français qui traverse son pays en Ural, la machine que son grand-père utilisait pour transporter des choux. Il va rester 4 heures avec moi. Il mènera cette visite comme un guide professionnel et comme je m’en étonnerai, il m’expliquera que dans sa position, il fait régulièrement faire cette visite à des chercheurs venus du monde entier pour visiter son institut. Il le fera avec une finesse, une culture et une passion exceptionnelle.
Après avoir visité monument et églises, il me mènera dans un restaurant agencé comme un appartement de l’époque soviétique où je goûterais toutes sortes de spécialités sibériennes. Il refusera que je paie en me disant »c’est les lois de l’hospitalité russe».
Il ajoutera en supplément, juste pour le pilote d’Ural que je suis, une visite d’un musée de la moto soviétique qu’il n’a lui-même jamais visité. J’y découvrirai le foisonnement de marques qui ont existé à une certaine époque et dont peu ont survécu. J’y verrais aussi des intérieurs sibériens reconstitués.
Nous nous quittons en début d’après-midi. Il me dit qu’il va passer le relais à un collègue à Ulan-Ude. Je suis en main. L’académie des Sciences m’aide a accomplir mon rêve.

J’ai du mal à exprimer ma gratitude. Je voyage seul et pourtant, je n’ai jamais senti autant d’amicale présence autour de moi. Sasha, Alexander, Ilya, Ivan, Marina, Artem, Andrey et tant d’autres sur la route. Tous ceux que je croise me prennent pour un farfelu pour avoir entrepris seul ce voyage. Ils imaginent que la solitude est une peur, un danger, un enfermement intérieur. C’est tout le contraire. On vient à moi avec bienveillance, avec curiosité, avec humanité tout le temps. Qui a peur d’un farfelu qui voyage seul, personne!
L’année dernière, j’ai voyagé en moto de Bangkok à Paris avec un groupe de 8 motos et un camion d’assistance. Nous n’avons eu que des contacts superficiels avec les gens que nous avons croisé. Je crois que même si ce n’était ni notre volonté, ni notre esprit, nous projetions une image conquérante et peut-être arrogante. Seul, cela n’existe pas. Et surtout pas avec Passepartout. Il ne reste qu’un vieux fou qui traverse le monde sur une machine improbable.
J’aime ce voyage. Il se déroule aussi dans mon âme.
ImageImageImage
ImageImage
ImageImage
Merci pour ce beau récit qui montre toute l'hospitalité russe et qui montre aussi d'une manière bouleversante - comme j'ai pu le ressentir là-bas - que ce que nous savons de la Russie est extrêmement limité, déformé.
Je suis très heureux que ton expérience corrobore ce sentiment qui était souvent interprété chez moi comme du parti-pris. Je n'osais même pas tout raconter tellement je croyais que cela allait être tourné en battage.
Ce que tu as ressenti avec Andrey je l'ai aussi vécu avec le directeur de l'Institut de Minéralogie à Apatity, de la même manière.
Qui sommes-nous pour mériter tant de bonheur et de gentillesse ?
Mais surtout, qui sont-ils, eux, pour nous donner avec tant d'affabilité ces riches tranches d'histoire ?
Profite Omar, délecte-toi...
Tu es entrain d'être brûlé par l'âme slave et c'est très beau car se faisant, tu rejoints le très épais manuscrit de son histoire incroyable.

C'est splendide, j'ai moi aussi eu ce privilège de découvrir l'hospitalité, la générosité, la culture et l'amitié Russes.
Nulle part ailleurs, à un tel point que cela tire les larmes d'émotion.

Ces images et ton récit font chaud au cœur.

L'expression " Пир горой ! " prend tout son sens

Merci :)

l'autre Omar_Cello
Мотоцикл с коляской - ни ванна, ни гроб, но что-то между.

pvdm100358
Membre
Messages : 465
Inscription : 03 avr. 2017, 10:54
Localisation : Belgique

Re: CoronaTour

Message par pvdm100358 » 17 août 2020, 14:03

JLS78 a écrit :
16 août 2020, 16:02
Je suis à présent à Irkoutsk depuis hier.
Laisser moi vous parler un peu d’Irkoutsk pour commencer. Je sais, il y à Wikipedia mais si vous lisez ces lignes, vous n’allez pas en plus vous taper des recherches sur le net!
Irkoutsk a été baptisée le Paris de la Sibérie. C’est une ville magnifique . Encore une que l’on doit aux cosaques. Ils installent ici un comptoir en 1652. Pas fous les cosaques, ils vont commencer à prélever des taxes sur les marchandises qui passent par là. Il faut dire que Irkoutsk est au confluant de 3 rivières dont l’Angara large et navigable (Michel Strogoff arrivera par là) et l’Irkout qui donnera son nom à la ville. Avec la découverte d’or, le lieu deviendra vite très animé et très mal famé et on commencera à y envoyer tous ce que l’empire compte de comploteurs et d’ennemis du Tsar. Une population d’intellectuels et de nobles connus sous le noms de décabristes, va y être déportés.
C’est aussi ici que l’armée rouge remportera sa victoire ultime sur les blancs menés par l’amiral Koltchak qui fut exécuté et jeté dans l’Angara.
Le train a aussi beaucoup contribué à la prospérité de cette ville comme de celles que j’ai traversé en Sibérie. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si on y trouve toujours une statue du Tsar Alexandre III regardant vers l’est. Il en est le commanditaire.
Aujourd’hui, Irkoutsk c’est 600,000 habitants, un centre inscrit au patrimoine supplémentaire de l’Unesco et un tourisme vivace du à la proximité du Baïkal.
Je vous avais parlé d’Artem, ce scientifique qui m’avait fait visiter Akademgorodok avec sa fille, de sa gentillesse, de sa culture et de son intelligence. Artem a contacté Andrey à Irkoutsk. Andrey est le directeur de l’institut de recherche en chimie à Irkoutsk. Il est venu me chercher ce matin à l’hôtel avec un ami bouriate, Alexander. Andrey, ma fait visiter Irkoutsk. Nous sommes dimanche et cet homme aux responsabilités que vous imaginez a laissé sa famille et son garçon de deux ans pour faire visiter cette ville qu’il aime à un français qui traverse son pays en Ural, la machine que son grand-père utilisait pour transporter des choux. Il va rester 4 heures avec moi. Il mènera cette visite comme un guide professionnel et comme je m’en étonnerai, il m’expliquera que dans sa position, il fait régulièrement faire cette visite à des chercheurs venus du monde entier pour visiter son institut. Il le fera avec une finesse, une culture et une passion exceptionnelle.
Après avoir visité monument et églises, il me mènera dans un restaurant agencé comme un appartement de l’époque soviétique où je goûterais toutes sortes de spécialités sibériennes. Il refusera que je paie en me disant »c’est les lois de l’hospitalité russe».
Il ajoutera en supplément, juste pour le pilote d’Ural que je suis, une visite d’un musée de la moto soviétique qu’il n’a lui-même jamais visité. J’y découvrirai le foisonnement de marques qui ont existé à une certaine époque et dont peu ont survécu. J’y verrais aussi des intérieurs sibériens reconstitués.
Nous nous quittons en début d’après-midi. Il me dit qu’il va passer le relais à un collègue à Ulan-Ude. Je suis en main. L’académie des Sciences m’aide a accomplir mon rêve.

J’ai du mal à exprimer ma gratitude. Je voyage seul et pourtant, je n’ai jamais senti autant d’amicale présence autour de moi. Sasha, Alexander, Ilya, Ivan, Marina, Artem, Andrey et tant d’autres sur la route. Tous ceux que je croise me prennent pour un farfelu pour avoir entrepris seul ce voyage. Ils imaginent que la solitude est une peur, un danger, un enfermement intérieur. C’est tout le contraire. On vient à moi avec bienveillance, avec curiosité, avec humanité tout le temps. Qui a peur d’un farfelu qui voyage seul, personne!
L’année dernière, j’ai voyagé en moto de Bangkok à Paris avec un groupe de 8 motos et un camion d’assistance. Nous n’avons eu que des contacts superficiels avec les gens que nous avons croisé. Je crois que même si ce n’était ni notre volonté, ni notre esprit, nous projetions une image conquérante et peut-être arrogante. Seul, cela n’existe pas. Et surtout pas avec Passepartout. Il ne reste qu’un vieux fou qui traverse le monde sur une machine improbable.
J’aime ce voyage. Il se déroule aussi dans mon âme.

Merci pour le partage! Quel beau voyage, quelles belles rencontres! Quelles leçons, aussi.
Que tout aille bien!!

Pierre, l'africian

Avatar de l’utilisateur
JLS78
Membre
Messages : 123
Inscription : 01 janv. 2020, 18:22

Re: CoronaTour

Message par JLS78 » 17 août 2020, 16:19

Merci à tous pour vos messages chaleureux qui me vont droit au cœur.
Demain je pars pour une virée de 3 jours sur l’île d’Olkhon dans le Baïkal. Je vous raconterai.
Portez-vous bien.
Jean-Louis/Omar

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 37697
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: CoronaTour

Message par Est-Motorcycles » 17 août 2020, 16:33

JLS78 a écrit :
17 août 2020, 16:19
Merci à tous pour vos messages chaleureux qui me vont droit au cœur.
Demain je pars pour une virée de 3 jours sur l’île d’Olkhon dans le Baïkal. Je vous raconterai.
Portez-vous bien.
Jean-Louis/Omar
Yeeee, bravo : tu vas revenir changé, même métaboliquement, car tu risques de boire l'eau la plus pure du monde, et la plus secrète aussi.
A l'occasion, sais-tu quelles sont les spécialités de l’institut de recherche en chimie à Irkoutsk ? Je dois y passer normalement l'an prochain et j'aimerais leur montrer deux ou trois trucs... Si tu as aussi son adresse mail en MP pour que je puisse lui écrire au bon moment ?
Merci, que les eaux magiques du Baïkal te nourrissent !
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La dictature, fut-elle "sanitaire", n'en est pas moins une dictature de plus.
A 71 ans, je dois présenter à tout flic qui m'interpelle comme un chien un mot lui présentant mon heure de sortie. Au secours !

Avatar de l’utilisateur
JLS78
Membre
Messages : 123
Inscription : 01 janv. 2020, 18:22

Re: CoronaTour

Message par JLS78 » 17 août 2020, 17:03

Fait,
A+

le riri
Membre
Messages : 300
Inscription : 16 févr. 2017, 08:15

Re: CoronaTour

Message par le riri » 18 août 2020, 09:04

merci à toi jls, de nous faire partager cette expérience extraordinaire. La Russie, on n'en revient pas indemne et on n'a qu'une hâte, c'est d'y retourner...
Je t'envie d'être là-bas ! Et pour rebondir sur les propos de Dan un peu plus haut, il n'y a pas de "petit" voyage. Le seul fait de sortir de chez soi ouvre son esprit ...
Encore merci à toi
eric

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 37697
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: CoronaTour

Message par Est-Motorcycles » 18 août 2020, 20:13

JLS78 a écrit :
17 août 2020, 16:19
Merci à tous pour vos messages chaleureux qui me vont droit au cœur.
Demain je pars pour une virée de 3 jours sur l’île d’Olkhon dans le Baïkal. Je vous raconterai.
Portez-vous bien.
Jean-Louis/Omar
Aaaaah mon camarade, tu peux donner deux ou trois mots de là où tu dors en général ? La bise du fou.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La dictature, fut-elle "sanitaire", n'en est pas moins une dictature de plus.
A 71 ans, je dois présenter à tout flic qui m'interpelle comme un chien un mot lui présentant mon heure de sortie. Au secours !

Avatar de l’utilisateur
papycoz
Membre
Messages : 621
Inscription : 20 mars 2018, 17:53
Localisation : Malause 82
Contact :

Re: CoronaTour

Message par papycoz » 18 août 2020, 21:07

Roule Dan.Fais nous rêver. J'attends toujours la réparation de mon Ranger depuis le 18 juin....
Dur dur...
Réparer c'est pas faire en sorte que ça marche !!!
http://roulemapoule.jouwweb.nl/

Avatar de l’utilisateur
Lucdus
Membre
Messages : 464
Inscription : 15 juin 2014, 18:56
Localisation : 91 Essonnes

Re: CoronaTour

Message par Lucdus » 21 août 2020, 09:39

un pti bonjour en passant JLS78, belle balade quand meme :-) on te suit étape par étape ...
Delphine Retro EFI 2014 - 16.000 kms - E.M Assembled- Un gland en Uralogie mais je me soigne :-)

Répondre