2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33097
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Est-Motorcycles » 28 sept. 2020, 18:42

pvdm100358 a écrit :
28 sept. 2020, 09:37
[...

Il me semble reconnaître ce sentiment étrange sur le chemin du retour où la joie de retrouver les siens se dispute avec la nostalgie des belles rencontres du voyage en solitaire.
Avec les routes que tu as faite il va de soi que tu as connu ce sentiment étrange et dérangeant qui est traversé à chaque voyage, qu'il est nécessaire d'assumer.
Comme on ne quitte pas tout, il faut bien revenir et bien revenir, en être capable et vivre aussi bien dans le monde que l'on rejoint.
Les feux ne sont pas les mêmes et pourtant ils possèdent la même source : entre les intensités extrêmes des feux intérieurs des évasions et ceux beaucoup plus plats mais plus long des feux rejoints, la similitude est celle de la même quantité de feu; sauf que dans l'évasion les feux sont plus forts et plus courts, alors que dans les mondes rejoints ils sont moins intense mais plus longs : on brûle la même quantité de bois intérieur, sauf que l'une est plus vite et plus fort brûlée que l'autre.
Je crois qu'être capable de bien rentrer est plus difficile que la position de tomber complètement dans un des versants...C'est la raison pour laquelle je n'ai pas trop d'admiration - ou pas d'admiration déplacée - pour ceux qui ont choisi le versant "aventure totale". Je veux dire qu'entre celui qui ne bouge jamais et le total aventurier il n'y a pas de grande différence car les deux sont bloqués dans leur monde : il me paraît beaucoup plus difficile et normal de gérer ces deux mondes, de revivre souvent ce sentiment comme on fait une sorte de travail intérieur.
Entre l'abnégation de celui qui ne part jamais et l'égoïsme de celui qui laisse tout je ne vois pas de différence car les deux sont fixes.
Bien sûr il faut bien déployer ces caricatures pour exprimer un peu ces ressentis.
J'admire beaucoup plus celui qui part et qui sait revenir.
C'est pourquoi j'aime beaucoup tous ceux qui font ces belles ballades des week-end ou des "petits" voyages mais qui les font souvent.
Là il y en a plein le forum et je les admire bien plus que ceux qui plaquent tout et qui ne voient plus rien d'autre, qui réduisent tout à leur réalité et qui ne s'intéresse même plus aux autres ni à ce qu'ils font.
C'est aussi pourquoi la description d'un grand voyage n'est pas plus importante à mes yeux que celle d'un simple week-end. Certes les uns vont très loin mais ne parlent que d'eux - ils ne vont jamais sur les autres descriptions car ils pensent que la leur est la plus grande, la plus extraordinaire. Alors que les autres n'aiment pas consulter celles des grands voyageurs parce qu'ils ne peuvent pas faire de même ou qu'ils ne le ressentent pas.
Aller très loin n'est pas plus admirable que de partir un week-end et de revenir au boulot le lundi matin.
Et je crois savoir quel est le plus difficile, donc le plus admirable...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

athilys
Membre
Messages : 337
Inscription : 20 août 2018, 15:42

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par athilys » 28 sept. 2020, 19:34

Est-Motorcycles a écrit :
28 sept. 2020, 18:42
[
Aller très loin n'est pas plus admirable que de partir un week-end et de revenir au boulot le lundi matin.
Et je crois savoir quel est le plus difficile, donc le plus admirable...
Merci Dan !!!!!!
On n'a que deux vies. La deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une.

athilys
Membre
Messages : 337
Inscription : 20 août 2018, 15:42

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par athilys » 28 sept. 2020, 19:50

Les voyages sont un vaste sujet, on pourrait en parler des heures.

Pas du déroulé, mais du pourquoi...
Chacun cherche quelque chose

Je ne cherche pas a rencontrer des gens.
Les beaux paysages, la nature oui mais pas que....

Mon truc c'est le Yukon mais aussi les grandes plaines du Wyoming, l'Idaho ou l'Oregon.
C'est beau, sauvage, les geysers de Yellowstone ou la mine de Mayo mais aussi Fort Laramis, le South pass, ou les Five Fingers.
Et même le grand canyon du colorado.
Pourquoi?
Pas pour les habitants, qui sont aussi accueillant que partout dans le monde (meme en france)., tous les gens pris individuellement sont accueillants il me semble.

Ce qui me fascine, c'est que des gens, des paysans, artisans, bourgeois ai tout laissé pour partir vers l'inconnu. Pour l'espoir d'un vie meilleure.
Etre au pied de Devil's tower ou en haut du lac Bennett et se demander : l'aurais je fais? ....Ca me fascine.....

Et je n'ai pas encore la réponse.
On n'a que deux vies. La deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une.

Avatar de l’utilisateur
JLS78
Membre
Messages : 122
Inscription : 01 janv. 2020, 18:22

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par JLS78 » 28 sept. 2020, 21:42

Est-Motorcycles a écrit :
28 sept. 2020, 18:42
pvdm100358 a écrit :
28 sept. 2020, 09:37
[...

Il me semble reconnaître ce sentiment étrange sur le chemin du retour où la joie de retrouver les siens se dispute avec la nostalgie des belles rencontres du voyage en solitaire.
Avec les routes que tu as faite il va de soi que tu as connu ce sentiment étrange et dérangeant qui est traversé à chaque voyage, qu'il est nécessaire d'assumer.
Comme on ne quitte pas tout, il faut bien revenir et bien revenir, en être capable et vivre aussi bien dans le monde que l'on rejoint.
Les feux ne sont pas les mêmes et pourtant ils possèdent la même source : entre les intensités extrêmes des feux intérieurs des évasions et ceux beaucoup plus plats mais plus long des feux rejoints, la similitude est celle de la même quantité de feu; sauf que dans l'évasion les feux sont plus forts et plus courts, alors que dans les mondes rejoints ils sont moins intense mais plus longs : on brûle la même quantité de bois intérieur, sauf que l'une est plus vite et plus fort brûlée que l'autre.
Je crois qu'être capable de bien rentrer est plus difficile que la position de tomber complètement dans un des versants...C'est la raison pour laquelle je n'ai pas trop d'admiration - ou pas d'admiration déplacée - pour ceux qui ont choisi le versant "aventure totale". Je veux dire qu'entre celui qui ne bouge jamais et le total aventurier il n'y a pas de grande différence car les deux sont bloqués dans leur monde : il me paraît beaucoup plus difficile et normal de gérer ces deux mondes, de revivre souvent ce sentiment comme on fait une sorte de travail intérieur.
Entre l'abnégation de celui qui ne part jamais et l'égoïsme de celui qui laisse tout je ne vois pas de différence car les deux sont fixes.
Bien sûr il faut bien déployer ces caricatures pour exprimer un peu ces ressentis.
J'admire beaucoup plus celui qui part et qui sait revenir.
C'est pourquoi j'aime beaucoup tous ceux qui font ces belles ballades des week-end ou des "petits" voyages mais qui les font souvent.
Là il y en a plein le forum et je les admire bien plus que ceux qui plaquent tout et qui ne voient plus rien d'autre, qui réduisent tout à leur réalité et qui ne s'intéresse même plus aux autres ni à ce qu'ils font.
C'est aussi pourquoi la description d'un grand voyage n'est pas plus importante à mes yeux que celle d'un simple week-end. Certes les uns vont très loin mais ne parlent que d'eux - ils ne vont jamais sur les autres descriptions car ils pensent que la leur est la plus grande, la plus extraordinaire. Alors que les autres n'aiment pas consulter celles des grands voyageurs parce qu'ils ne peuvent pas faire de même ou qu'ils ne le ressentent pas.
Aller très loin n'est pas plus admirable que de partir un week-end et de revenir au boulot le lundi matin.
Et je crois savoir quel est le plus difficile, donc le plus admirable...
Merci de nous rappeler l’esprit de ce forum.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33097
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Est-Motorcycles » 28 sept. 2020, 22:45

athilys a écrit :
28 sept. 2020, 19:50
Les voyages sont un vaste sujet, on pourrait en parler des heures.

Pas du déroulé, mais du pourquoi...
Chacun cherche quelque chose

Je ne cherche pas a rencontrer des gens.
Les beaux paysages, la nature oui mais pas que....

Mon truc c'est le Yukon mais aussi les grandes plaines du Wyoming, l'Idaho ou l'Oregon.
C'est beau, sauvage, les geysers de Yellowstone ou la mine de Mayo mais aussi Fort Laramis, le South pass, ou les Five Fingers.
Et même le grand canyon du colorado.
Pourquoi?
Pas pour les habitants, qui sont aussi accueillant que partout dans le monde (meme en france)., tous les gens pris individuellement sont accueillants il me semble.

Ce qui me fascine, c'est que des gens, des paysans, artisans, bourgeois ai tout laissé pour partir vers l'inconnu. Pour l'espoir d'un vie meilleure.
Etre au pied de Devil's tower ou en haut du lac Bennett et se demander : l'aurais je fais? ....Ca me fascine.....

Et je n'ai pas encore la réponse.
Merci Athilis, merci JLS qui par son retour a montré qu'il gère simplement sa vie autour de la vie elle-même et des départs comme des retours : c'est fort dans la sincérité et dans le fait de se placer derrière les beautés, pas devant, et de ne pas prendre ainsi ceux qui ne font pas la même chose pour des sans intérêt.
Et Athilis, dont je rêve qu'il poste quelques images de ces paysages fous de son là-bas - je sais que c'est magnifique et que tu y vis des impressions indicibles.
Et à tous deux comme à d'autres je copie sa dernière phrase :
Je n'ai pas (non plus) encore la réponse...

Mais pour ce qui me concerne le plus important ici est que nous nous tenons tous la main : ceux qui vont loin montrent une sorte de chemin à ceux qui ne le peuvent pas mais qui un jour pourront... ceux qui ne vont pas loin montrent à ceux qui vont loin qu'ils peuvent revenir et qu'il se passe aussi des choses très bonnes. Il n'y a ainsi pas d'opposition, mais une chaîne d'hommes et de femmes qui est la courroie de transmission de la grande aventure humaine.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
fbeurne
Membre
Messages : 1806
Inscription : 18 avr. 2016, 10:15
Localisation : 54000 nancy

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par fbeurne » 29 sept. 2020, 09:13

Oui et ces récits de gros, grands voyages démontrent qu'il faut lutter intellectuellement contre la façon que la société, l'état francais veut nous faire voyager et nous canalise sur les routes...... (A coup d'euros sanctions et de culpabilisation des gens motorisés!)
FRED, dept 54, et "black sport's globe trotter" année 2005 fiabilisé partie Cycle en 2010, Moteur/pont par DAN en 2016 et HONDA 1300 CTX année 2015
Dans ce monde, soit disant moderne, fait d'instantané, de vite consommé, dépêches toi d'être heureux; Roules en ural et tu comprendras où se trouve mon bonheur!

athilys
Membre
Messages : 337
Inscription : 20 août 2018, 15:42

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par athilys » 29 sept. 2020, 09:57

Est-Motorcycles a écrit :
28 sept. 2020, 22:45

Et Athilis, dont je rêve qu'il poste quelques images de ces paysages fous de son là-bas - je sais que c'est magnifique et que tu y vis des impressions indicibles.

viewtopic.php?f=2&t=3748&p=213315#p213310
On n'a que deux vies. La deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33097
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Est-Motorcycles » 29 sept. 2020, 18:48

Ce fut la traversée d'une sorte de vaisseau fantôme...
Presque personne, la météo nordique n'était pas non plus en reste. Le bateau voguait en silence sur une mer d'huile entre les récifs : pour peu je me croyais à l'époque viking...


Image
Image
Image
Image


On imagine une seul seconde ce que ressentait ce peuple conquérant des mers avec un simple cristal de roche en guise de boussole !
Quelle atmosphère de mystère...cette Mer du Nord de la Baltique est vraiment secrète. On ne sait pas si on entre chez soi ou si l'on repart...
Je passais un long moment à attendre la nuit, perdu dans mes pensées...


Image
Image


...et quand la nuit fut venue, je ressentais combien ceux qui attendent que je rentre souffrent de l'absence de leur être aimé.
Incontestablement lorsqu'on s'en va, ceux qui restent souffrent. Les humains se raisonnent, ils savent quand, où, comment, combien, mais les animaux qui nous aiment...je mesure vraiment cette injustice de sentiments sans fond que ressent l'animal qui ne sait pas quand vous rentrez et qui vous aime.
Cette injustice me faisait de la peine et je lui promettais dans ma tête de l'amener dans d'immenses ballades pour me faire pardonner.
Certains diraient que "ce n'est qu'un chien"...mais le problème, c'est ce que j'ai vécu avec lui. Battu et maltraité dans son ancienne vie de jeune chiot, sa confiance fut longue à venir (deux années...) jusqu'au jour où il me la donna totalement sur un plateau, d'un seul coup, sans réserve, nu et abandonné. Depuis, il me suit à chaque pas, il me cherche sans cesse, il ne me quitte pas.
Je ressentais sa peine grandir de nuit en nuit, je vivais ses angoisses et le voyais tourner en rond dans sa solitude. Certes Valérie veille sur lui et lui donne aussi tout mais cette animal n'a qu'un "maître", il est alpha dominant et terriblement intelligent. C'est lui qui a décidé que je serais son compagnon- "maître", ce n'est pas moi qui décida de le conduire dans sa vie : c'est cela le signe d'un alpha.
Ukko n'est pas un chien mais un loup.

Image

Pour rien au monde je ne voulais trahir ce dont de soi total qu'il m'avait témoigné et qui était un don du ciel car c'est la première fois que je vis cela avec un animal.
La nuit fut agitée...surtout que la cabine n'était pas du tout chauffée. Je cherchais un responsable mais la réduction d'effectifs les rendait introuvables !
Le plus terrible était ce pu...d'air conditionné, soufflant une brise glacée partout dans la cabine.
Impressionnant. Je dus dormir avec mon barbour... :?
Je me suis donc bricolé un système qui bloquait un peu cette dinguerie !

Image

...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 3022
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Cathy » 29 sept. 2020, 19:45

Est-Motorcycles a écrit :
29 sept. 2020, 18:48
Ce fut la traversée d'une sorte de vaisseau fantôme...
Presque personne, la météo nordique n'était pas non plus en reste. Le bateau voguait en silence sur une mer d'huile entre les récifs : pour peu je me croyais à l'époque viking...


Image
Image
Image
Image


On imagine une seul seconde ce que ressentait ce peuple conquérant des mers avec un simple cristal de roche en guise de boussole !
Quelle atmosphère de mystère...cette Mer du Nord de la Baltique est vraiment secrète. On ne sait pas si on entre chez soi ou si l'on repart...
Je passais un long moment à attendre la nuit, perdu dans mes pensées...


Image
Image


...et quand la nuit fut venue, je ressentais combien ceux qui attendent que je rentre souffrent de l'absence de leur être aimé.
Incontestablement lorsqu'on s'en va, ceux qui restent souffrent. Les humains se raisonnent, ils savent quand, où, comment, combien, mais les animaux qui nous aiment...je mesure vraiment cette injustice de sentiments sans fond que ressent l'animal qui ne sait pas quand vous rentrez et qui vous aime.
Cette injustice me faisait de la peine et je lui promettais dans ma tête de l'amener dans d'immenses ballades pour me faire pardonner.
Certains diraient que "ce n'est qu'un chien"...mais le problème, c'est ce que j'ai vécu avec lui. Battu et maltraité dans son ancienne vie de jeune chiot, sa confiance fut longue à venir (deux années...) jusqu'au jour où il me la donna totalement sur un plateau, d'un seul coup, sans réserve, nu et abandonné. Depuis, il me suit à chaque pas, il me cherche sans cesse, il ne me quitte pas.
Je ressentais sa peine grandir de nuit en nuit, je vivais ses angoisses et le voyais tourner en rond dans sa solitude. Certes Valérie veille sur lui et lui donne aussi tout mais cette animal n'a qu'un "maître", il est alpha dominant et terriblement intelligent. C'est lui qui a décidé que je serais son compagnon- "maître", ce n'est pas moi qui décida de le conduire dans sa vie : c'est cela le signe d'un alpha.
Ukko n'est pas un chien mais un loup.

Image

Pour rien au monde je ne voulais trahir ce dont de soi total qu'il m'avait témoigné et qui était un don du ciel car c'est la première fois que je vis cela avec un animal.
La nuit fut agitée...surtout que la cabine n'était pas du tout chauffée. Je cherchais un responsable mais la réduction d'effectifs les rendait introuvables !
Le plus terrible était ce pu...d'air conditionné, soufflant une brise glacée partout dans la cabine.
Impressionnant. Je dus dormir avec mon barbour... :?
Je me suis donc bricolé un système qui bloquait un peu cette dinguerie !

Image

...
J'adore la photo de Ukko :D Elle exprime à merveille toute la joie qu'il a pu ressentir au retour de son compagnon .

Avatar de l’utilisateur
Marip
Modo
Messages : 1256
Inscription : 19 janv. 2011, 09:26

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Marip » 29 sept. 2020, 22:56

Est-Motorcycles a écrit :
29 sept. 2020, 18:48
Ce fut la traversée d'une sorte de vaisseau fantôme...
Presque personne, la météo nordique n'était pas non plus en reste. Le bateau voguait en silence sur une mer d'huile entre les récifs : pour peu je me croyais à l'époque viking...


Image
Image
Image
Image


On imagine une seul seconde ce que ressentait ce peuple conquérant des mers avec un simple cristal de roche en guise de boussole !
Quelle atmosphère de mystère...cette Mer du Nord de la Baltique est vraiment secrète. On ne sait pas si on entre chez soi ou si l'on repart...
Je passais un long moment à attendre la nuit, perdu dans mes pensées...


Image
Image


...et quand la nuit fut venue, je ressentais combien ceux qui attendent que je rentre souffrent de l'absence de leur être aimé.
Incontestablement lorsqu'on s'en va, ceux qui restent souffrent. Les humains se raisonnent, ils savent quand, où, comment, combien, mais les animaux qui nous aiment...je mesure vraiment cette injustice de sentiments sans fond que ressent l'animal qui ne sait pas quand vous rentrez et qui vous aime.
Cette injustice me faisait de la peine et je lui promettais dans ma tête de l'amener dans d'immenses ballades pour me faire pardonner.
Certains diraient que "ce n'est qu'un chien"...mais le problème, c'est ce que j'ai vécu avec lui. Battu et maltraité dans son ancienne vie de jeune chiot, sa confiance fut longue à venir (deux années...) jusqu'au jour où il me la donna totalement sur un plateau, d'un seul coup, sans réserve, nu et abandonné. Depuis, il me suit à chaque pas, il me cherche sans cesse, il ne me quitte pas.
Je ressentais sa peine grandir de nuit en nuit, je vivais ses angoisses et le voyais tourner en rond dans sa solitude. Certes Valérie veille sur lui et lui donne aussi tout mais cette animal n'a qu'un "maître", il est alpha dominant et terriblement intelligent. C'est lui qui a décidé que je serais son compagnon- "maître", ce n'est pas moi qui décida de le conduire dans sa vie : c'est cela le signe d'un alpha.
Ukko n'est pas un chien mais un loup.

Image

Pour rien au monde je ne voulais trahir ce dont de soi total qu'il m'avait témoigné et qui était un don du ciel car c'est la première fois que je vis cela avec un animal.
La nuit fut agitée...surtout que la cabine n'était pas du tout chauffée. Je cherchais un responsable mais la réduction d'effectifs les rendait introuvables !
Le plus terrible était ce pu...d'air conditionné, soufflant une brise glacée partout dans la cabine.
Impressionnant. Je dus dormir avec mon barbour... :?
Je me suis donc bricolé un système qui bloquait un peu cette dinguerie !

Image

...
Quand le lien est si fort avec un animal, la difficulté de l'absence devient terrible. Heureusement qu'il y a ces êtres aimants qui rendent l'épreuve supportable ! :D :D
c'est pas parcequ'ils disent tous la même chose qu'ils ont raison

Avatar de l’utilisateur
Marip
Modo
Messages : 1256
Inscription : 19 janv. 2011, 09:26

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Marip » 30 sept. 2020, 09:11

Quand le lien est si fort avec un animal, la difficulté de l'absence devient terrible. Heureusement qu'il y a ces êtres aimants qui rendent l'épreuve supportable ! :D
En disant ça, je pense à celle qui m'a si souvent gardé Hagal lors de nos voyages, elle a su lui rendre la vie douce et je lui en suis vraiment très reconnaissante.

Image
c'est pas parcequ'ils disent tous la même chose qu'ils ont raison

Avatar de l’utilisateur
Sim&Dom
Modo
Messages : 783
Inscription : 05 déc. 2008, 16:35
Localisation : Puy de DOME

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Sim&Dom » 30 sept. 2020, 10:58

Est-Motorcycles a écrit :
29 sept. 2020, 18:48
Ce fut la traversée d'une sorte de vaisseau fantôme...
Presque personne, la météo nordique n'était pas non plus en reste. Le bateau voguait en silence sur une mer d'huile entre les récifs : pour peu je me croyais à l'époque viking...


Image
Image
Image
Image


On imagine une seul seconde ce que ressentait ce peuple conquérant des mers avec un simple cristal de roche en guise de boussole !
Quelle atmosphère de mystère...cette Mer du Nord de la Baltique est vraiment secrète. On ne sait pas si on entre chez soi ou si l'on repart...
Je passais un long moment à attendre la nuit, perdu dans mes pensées...


Image
Image


...et quand la nuit fut venue, je ressentais combien ceux qui attendent que je rentre souffrent de l'absence de leur être aimé.
Incontestablement lorsqu'on s'en va, ceux qui restent souffrent. Les humains se raisonnent, ils savent quand, où, comment, combien, mais les animaux qui nous aiment...je mesure vraiment cette injustice de sentiments sans fond que ressent l'animal qui ne sait pas quand vous rentrez et qui vous aime.
Cette injustice me faisait de la peine et je lui promettais dans ma tête de l'amener dans d'immenses ballades pour me faire pardonner.
Certains diraient que "ce n'est qu'un chien"...mais le problème, c'est ce que j'ai vécu avec lui. Battu et maltraité dans son ancienne vie de jeune chiot, sa confiance fut longue à venir (deux années...) jusqu'au jour où il me la donna totalement sur un plateau, d'un seul coup, sans réserve, nu et abandonné. Depuis, il me suit à chaque pas, il me cherche sans cesse, il ne me quitte pas.
Je ressentais sa peine grandir de nuit en nuit, je vivais ses angoisses et le voyais tourner en rond dans sa solitude. Certes Valérie veille sur lui et lui donne aussi tout mais cette animal n'a qu'un "maître", il est alpha dominant et terriblement intelligent. C'est lui qui a décidé que je serais son compagnon- "maître", ce n'est pas moi qui décida de le conduire dans sa vie : c'est cela le signe d'un alpha.
Ukko n'est pas un chien mais un loup.

Image

Pour rien au monde je ne voulais trahir ce dont de soi total qu'il m'avait témoigné et qui était un don du ciel car c'est la première fois que je vis cela avec un animal.
La nuit fut agitée...surtout que la cabine n'était pas du tout chauffée. Je cherchais un responsable mais la réduction d'effectifs les rendait introuvables !
Le plus terrible était ce pu...d'air conditionné, soufflant une brise glacée partout dans la cabine.
Impressionnant. Je dus dormir avec mon barbour... :?
Je me suis donc bricolé un système qui bloquait un peu cette dinguerie !

Image

...
"Ce fut la traversée d'une sorte de vaisseau fantôme..."
Sur cette mer calme et ce splendide coucher de soleil, tout porte à l'apaisement comme une transition entre deux mondes. Merci, de nous faire revivre ces émotions par ces belles images.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33097
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Est-Motorcycles » 30 sept. 2020, 18:58

Sur le bateau : petite soirée avec personne devant un whisky et des pensées, une jeune fille chantait quasi seule devant une salle vide...

Image

C'était simple genre Joen Baez, qui me propulsait plus de 55 ans en arrière :(
Le gros navire voguait tranquillement au milieu d'immenses éoliennes...

Image

Au petit matin en pleine Baltique, on voit bien que les gens sont du nord : les normaux cotoient ceux qui ne sont pas de là, c'est impressionnant car le vent était vraiment frai. Il sont fous :

Image
Image

Le soir à l'arrivée vers 21h30 à Travemunde vite un mini dodo. Mais ça ne se bousculait pâs pour sortir du bateau et là encore, pas de douane...

Image

Le petit déj sur le bateau n'a pas été terrifiant, c'est normal, il n'y avait personne. En prenant de l'essence vers Hambourg, là je savais que j'étais bien en Allemagne :shock: !

Image
Image

Puis gaz-gaz vers le sud : plus de 500 kils sur les petites routes allemandes pas trop encombrées. Un régal, seulement une demi-heure d'embouteillage, ce qui est exceptionnel.
C'est aux abords de Götingen que je trouve une ferme auberge avec des proprio très gentils :D

Image
Image

Là j'ai dormi comme un loir dans un silence profond au milieu d'un air qui se rafraîchissait le soir...car le reste de la journée, passé Hannover, la chaleur commençait à devenir torride.

...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
JLS78
Membre
Messages : 122
Inscription : 01 janv. 2020, 18:22

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par JLS78 » 02 oct. 2020, 19:30

Beau récit. Merci de nous le faire partager.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33097
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Est-Motorcycles » 02 oct. 2020, 20:33

JLS78 a écrit :
02 oct. 2020, 19:30
Beau récit. Merci de nous le faire partager.
Merci Omar : j'espère que tu n'as pas trop le blues et que tu tiens le coup...


Les gîtes allemands savant être chaleureux et on peut manger dehors au coeur de charmants petits jardins ...

Image
Image

...qui gardent dans les recoins la rigueur toute germanique : fin août le bois est déjà coupé, rangé pour l'hiver... :shock:

Image

Direction les bords du Main, une grosse rivière que j'aime beaucoup pour son aspect paisible, sa beauté et par le fait qu'elle draine des alluvions propices aux cultures de la vigne et d'arbres fruitiers :

Image
Image
Image
Image

Etape indispensable après une longue route, très reposante, rafraîchissante comme l'Allemagne sait faire...les gens sont très gentils.

Image

J'étais à 450 kils de la France...

Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Répondre