2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Répondre
marcc
Membre
Messages : 441
Inscription : 27 nov. 2016, 02:08

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par marcc » 22 sept. 2020, 19:07

Du capharnaüm dans pas mal de coins mais si l'oeil sait ralentir son regard dans ces méandres matériels, il y trouve quelques trésors...

Image
Image
Image
Image
Image

On s'aperçoit vite que les habitants se débrouillent et inventent, fabriquant de nombreux outillages adaptés : sans conteste les finlandais sont des personnes débrouillardes et habiles. J'étais en admiration car peu de problèmes leur font peur...

Image
Image
Image
Image
Image

Ils ont incontestablement l'intelligence du terrain et l'art de la débrouillardise qui est bien finlandais et qui ne vient pas de la Russie qui possède aussi cette qualité mais d'une manière différente.
Cette différence tient au fait qu'en Russie cet art est plus collectif, alors que le finlandais se débrouille seul.
J'étais tellement étonné et subjugué par ces vestiges posés en pleine campagne que je décidais de déjeuner sur place pour avoir la possibilité de poursuivre ces découvertes...

...

La suzuki à moteur rotatif ........ :shock: une vraie rareté !!! :wink: :D

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 3022
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Cathy » 22 sept. 2020, 23:12

Est-Motorcycles a écrit :
22 sept. 2020, 18:32
Du capharnaüm dans pas mal de coins mais si l'oeil sait ralentir son regard dans ces méandres matériels, il y trouve quelques trésors...

Image
Image
Image
Image
Image

On s'aperçoit vite que les habitants se débrouillent et inventent, fabriquant de nombreux outillages adaptés : sans conteste les finlandais sont des personnes débrouillardes et habiles. J'étais en admiration car peu de problèmes leur font peur...

Image
Image
Image
Image
Image

Ils ont incontestablement l'intelligence du terrain et l'art de la débrouillardise qui est bien finlandais et qui ne vient pas de la Russie qui possède aussi cette qualité mais d'une manière différente.
Cette différence tient au fait qu'en Russie cet art est plus collectif, alors que le finlandais se débrouille seul.
J'étais tellement étonné et subjugué par ces vestiges posés en pleine campagne que je décidais de déjeuner sur place pour avoir la possibilité de poursuivre ces découvertes...

...
C'est impressionnant tous ces objets chargés de leurs histoires, témoins du passé ...

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33095
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Est-Motorcycles » 23 sept. 2020, 18:16

Oui c'est très étonnant.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Là j'adore aussi, toute mon enfance...

Image

...et puis un fou finlandais qui a fait le tour du monde sur sa Honda Gold Wing 1200. Quand même ! Chapeau.

Image
Image

...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
Polyglot
Membre
Messages : 273
Inscription : 24 juin 2008, 21:07
Localisation : Puy de Dôme

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Polyglot » 23 sept. 2020, 19:22

Oui c'est très étonnant.

Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image
Image

Là j'adore aussi, toute mon enfance...

Image

...et puis un fou finlandais qui a fait le tour du monde sur sa Honda Gold Wing 1200. Quand même ! Chapeau.

Image
Image


Un régal, ce musée !...Certes, un peu " fouillis ", mais le nostalgique y découvre un tas de choses sympathiques :
Véhicules que j'ai possédé ( CV, Mobylette, Gold Wing 1200), et la machine à coudre Singer de ma mère.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33095
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Est-Motorcycles » 23 sept. 2020, 22:52

Polyglot a écrit :
23 sept. 2020, 19:22
...

Image
Image


Un régal, ce musée !...Certes, un peu " fouillis ", mais le nostalgique y découvre un tas de choses sympathiques :
Véhicules que j'ai possédé ( CV, Mobylette, Gold Wing 1200), et la machine à coudre Singer de ma mère.

Beau fouillis c'est vrai - le gars est seul et âgé, et je suis certain de ne pas avoir tout vu...La Gold de côté... :wink:

Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33095
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Est-Motorcycles » 25 sept. 2020, 20:50

La poursuite de cette très intéressante visite s'est d'autant mieux déroulée que j'avais le temps...
Du matériel des écoles techniques était là aussi...j'adore.

Image
Image

Même cette tondeuse à main réalisée par un lycée..

Image

J'étais vraiment sous le charme et je reprenais la route comblé de toutes ces bonnes choses qui reposaient sur le lit de la paisibilité de cette dernière semaine.
La pluie était là depuis deux/trois jours, très peu de monde sur mes routes et les finlandais, très modestement, se rendaient en vacances chez eux pour ceux qui le voulaient, avec leurs matériels bien de chez eux....

Image
Image

Sur le retour au foyer, un nid de poule totalement inattendu me tords l'axe de la roue du side ! :evil: Ca a tapé velu et je roulais avec un désagréable vibration.
Arrêt dans le premier garage, m'attendant à me faire virer...(un franchouillard qui ne parle pas la langue avec un side... :shock: )
Que nenni !
Je rentre le side dans le clapier, un mécano démonte la roue : ils ne voulaient pas que j'y touche - question assurances je pense mais aussi par gentillesse. Je déguste à café au sec...pas du tout habitué à ce genre de traitement.
Complètement perdu au milieu de nulle part je cogitais devant ce café si simple et si bon, entouré par des sons inconnus de voix vikings...comme si je faisais partie de leur milieu.
On m'appelle une demi-heure plus tard, c'était fait, ils avaient redressé l'axe avec un tube spécial sont ils se servent en plusieurs diamètres pour détordre des axes agricoles...
Génial.
Combien ?
Rien !

Image

Un comble.
Je retrouve mon gîte magique au lac.
La nuit tombe doucement, perdu dans mes rêves de cet ailleurs avalé à grosses bouchées, dont je ne me lassais pas.

Coup de fils de Valérie : mon Ukko commence à moins manger, à tourner en rond, à voler mes affaires dans les placards et à les cacher dans des coins dont il a le secret.
Je lui manque beaucoup.
La pauvre cagnotte de départ qui m'a tout de même permis d'arriver jusque là s'épuise aussi...les parents de Valérie qui ne vont pas bien...
C'est le signal du retour.
J'étais rassasié mais pas gavé, c'était l'essentiel, comme un excellent repas que tu fais sans te remplir l'estomac.
Demain je décide de préparer mes affaire et de prendre la route vers le sud...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33095
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Est-Motorcycles » 25 sept. 2020, 21:10

PS pour les mauvaise langues jalouses des roues à bâtons :wink: : le choc très violent du nid de poule qui a tordu l'axe de la roue du side n'a pas abîmé la roue à bâtons ! Ah ah ! Voilà qui défiait tous les pronostiques de nombreux qui causent et qui ne roulent pas, pour eux j'allais depuis des années à la catastrophe avec "ces roues qui ne sont pas faites pour la piste" !
Ben non. Voilà maintenant huit ans que je roule avec, vous avez vous-même vu dans tous mes reportage où je roule et combien je suis chargé.
Par conscience pro je n'ai changé les roulements double rangées de bille dont deux équipent chaque roue, qu'un seule fois.
J'avais en 10ans changé deux fois mes roues rayons en les rattrapant deux fois par an.
Tchao les emmerdes ! Je ne changerai rien pour tout l'or du monde !
:lol:

Image

Adieu :

Image
Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
Helga
Site Admin
Messages : 541
Inscription : 25 déc. 2008, 09:48

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Helga » 27 sept. 2020, 10:48

He oui, c'est que notre lascar n'est connecté nulle part !...
Nous avons eu un jour une grosse discussion sur cette question : Dan refuse d'être connecté pour tout ce qu'il y a autour des réseaux dits "sociaux", qui devient plus actif et plus occulte que la raison d'être des réseaux eux-mêmes.
Pour lui les réseaux dits "sociaux" font partie d'un vaste plan de mise au pas drastique de notre société : ils nous donnent ce jouet pour nous occuper et pendant ce temps nous classent, nous évaluent, nous rangent dans de futurs tiroirs que nous ne voyons pas pour le moment. De plus ils gagnent un argent fou sur notre dos en vendant la liste de leurs adhérents à des systèmes de commerce que nous ne connaissons pas.
Nous préférons un site évidemment plus "confidentiel" - déjà bien scruté aussi. Les réseaux dits "sociaux" sont l'arme de guerre de la future société qui sera de la sorte très facilement mise au pas, aux conséquences que nous verrons d'ici peu.

marcc
Membre
Messages : 441
Inscription : 27 nov. 2016, 02:08

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par marcc » 27 sept. 2020, 14:20

Bonjour Helga

oui je suis assez d'accord avec ce que tu écris.....mais je ne comprends pas le rapport avec le post de Dan ? il parle de ses roues et de son voyage, pas des réseaux sociaux. Pourquoi fais tu allusion à ceux-ci ?

Avatar de l’utilisateur
Helga
Site Admin
Messages : 541
Inscription : 25 déc. 2008, 09:48

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Helga » 27 sept. 2020, 16:16

marcc a écrit :
27 sept. 2020, 14:20
Bonjour Helga

oui je suis assez d'accord avec ce que tu écris.....mais je ne comprends pas le rapport avec le post de Dan ? il parle de ses roues et de son voyage, pas des réseaux sociaux. Pourquoi fais tu allusion à ceux-ci ?
Bonne question !
Nous avons de nombreuses demandes pour savoir où nous trouver sur les "réseaux sociaux".
Ce que l'on ne sait pas, c'est que EM est très sollicité, pisté, analysé par toutes sortes de systèmes informatiques (nous avons par exemple plus de 100 spams par jour...) et que parmi eux se trouvent la plupart des réseaux dits "sociaux". C'est certainement dû aux nombres de visites. On ne s'imagine pas comme EM est ciblé.
Ce message relatif aux réseaux dits "sociaux" vient se planter là comme un clou dans les systèmes d'analyse et du même coup répondre à de nombreuses demandes reçues en MP.
Nous constatons que le nombre de visite sur une discussion est équivalent à celui que cette même discussion pourrait avoir sur les réseaux dits "sociaux", ce qui rend pour nous ces derniers obsolètes : une sorte de message...
C'est juste une de parenthèse comme une pub...et une réponse faisant suite à la réception de nombreux MP sur cette discussion.
Le fil de la discussion va reprendre normalement...en tous cas merci de suivre !

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33095
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Est-Motorcycles » 27 sept. 2020, 17:48

Durant la nuit, longue conversation avec Souris sur tout et rien. Je crève mon forfait et raccroche puis prépare mes affaires pour partir à l'aube.
Durant des années les retours étaient réglés par les dates des billets de bateaux ou les visas. Cette fois j'en ai marre de ce système où tout est calé, prévu, calculé : je me présenterai à l'embarquement et on verra bien, puisque j'étais en avance sur la date prévue...
Quelque chose change en moi, je deviens plus "sauvage" sur les décisions carrées qui ne dépendent pas de moi. Je ne veux plus subir.
Gaz...le soleil se lève à peine.

Image
Image

580 kils dans la journée et j'arrive à Lahti à peu près en forme mais un peu trempé car pluie battante sur les 200 derniers kils.
Assez crevé et mouillé, je trouve un hôtel genre motel, ce qui change d'ambiance radicalement mais j'ai l'habitude : si on n'est pas flexible dans les voyages il ne faut pas partir car en fait on n'apporte que très peu de choses de soi et il faut être capable de s'adapter rapido.
Pas un chat ! Trois personnes dans un motel qui peut en contenir 280...je me demande comment ils y arrivent commercialement car en plus la piaule est à prix réduit : 30 balles... :shock:
Bon, dîner spartiate mais suffisant servit par une seule personne, sans carte et sans choix. Soupe et morceau de veau mais cela me va très bien, n'ayant pas du tout envie de philosopher sur la carte-bouffe après tous ces kils et avec la tête dans le cul.

Image

Le lendemain, 150 bornes plus tard et début d'aprême je me pointe à l'embarquement à Helsinki. Heureusement que j'avais noté le nom du quai et de la zone car Helsinki est immense en terme de port. C'est là que j'apprécie Waze...Tu cliques le nom et le truc cause et t'amène exactement là où tu veux. C'est quand même bien, ce type de progrès...
Très peu de voitures ici, je ne savais même pas qu'il y avait un bateau en partance mais grosse souplesse à l'accueil de la Directferries qui je le pense est dû au peu de voyageurs. Gentillesse, blabla, pas de supplément cause déport de date, mini-mini douane juste histoire de dire, je n'y crois pas, ce soir je décolle...

Image
Image

Dans la file "moto" où on m'envoie au moment d'embarquer j'étais seul, je croise un loulou au regard insistant...oui, je sais, mon Ukko m'attend. Dur, dur...

Image

Fin de récré sifflée on embarque, c'est toujours un moment spécial mêlé de pincement au coeur et de grande joie - sentiments contradictoires qui sont les forceps du cerveau pour élargir quelque domaine de la psycho intérieure...

Image
Image
Image

...et allez, la p.... de côte à 25% mouillée qui teste juste ta manière de manier un side tractant une remorque bien chargée : là on a intérêt à être réveillé car si tu cales en pleine côte c'est un fichu bordel...
Une petite première à 4000 tours, couché sur le guidon vu que le side se cabre en wheeling et contrebraquage du guidon à gauche pour rester droit ! :mrgreen: pendant que la roue patine sur la tôle mouillée :mrgreen: ...Ah on s'en lasse pas.

Image
Image

Arrivé à mon lieu d'arrimage, ils donnent des grosses cales qui vont bien et en bon nombre. Tout va bien.
C'est là que je sors ma fiolette de whisky et que je trinque à mon tripode de flector que je bénis abondamment : l'enfoiré assure grave et me monte comme une fleur malgré ses 70000 kils sans changement. :D :D
Un coup aussi pour les tubless qui ne tournent pas dans la jante ...

Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

marcc
Membre
Messages : 441
Inscription : 27 nov. 2016, 02:08

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par marcc » 27 sept. 2020, 23:51

Quelle montée !!! je suis admiratif de ta maitrise !!

Avatar de l’utilisateur
Marip
Modo
Messages : 1256
Inscription : 19 janv. 2011, 09:26

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Marip » 28 sept. 2020, 09:30

Est-Motorcycles a écrit :
27 sept. 2020, 17:48
Durant la nuit, longue conversation avec Souris sur tout et rien. Je crève mon forfait et raccroche puis prépare mes affaires pour partir à l'aube.
Durant des années les retours étaient réglés par les dates des billets de bateaux ou les visas. Cette fois j'en ai marre de ce système où tout est calé, prévu, calculé : je me présenterai à l'embarquement et on verra bien, puisque j'étais en avance sur la date prévue...
Quelque chose change en moi, je deviens plus "sauvage" sur les décisions carrées qui ne dépendent pas de moi. Je ne veux plus subir.
Gaz...le soleil se lève à peine.

Image
Image

580 kils dans la journée et j'arrive à Lahti à peu près en forme mais un peu trempé car pluie battante sur les 200 derniers kils.
Assez crevé et mouillé, je trouve un hôtel genre motel, ce qui change d'ambiance radicalement mais j'ai l'habitude : si on n'est pas flexible dans les voyages il ne faut pas partir car en fait on n'apporte que très peu de choses de soi et il faut être capable de s'adapter rapido.
Pas un chat ! Trois personnes dans un motel qui peut en contenir 280...je me demande comment ils y arrivent commercialement car en plus la piaule est à prix réduit : 30 balles... :shock:
Bon, dîner spartiate mais suffisant servit par une seule personne, sans carte et sans choix. Soupe et morceau de veau mais cela me va très bien, n'ayant pas du tout envie de philosopher sur la carte-bouffe après tous ces kils et avec la tête dans le cul.

Image

Le lendemain, 150 bornes plus tard et début d'aprême je me pointe à l'embarquement à Helsinki. Heureusement que j'avais noté le nom du quai et de la zone car Helsinki est immense en terme de port. C'est là que j'apprécie Waze...Tu cliques le nom et le truc cause et t'amène exactement là où tu veux. C'est quand même bien, ce type de progrès...
Très peu de voitures ici, je ne savais même pas qu'il y avait un bateau en partance mais grosse souplesse à l'accueil de la Directferries qui je le pense est dû au peu de voyageurs. Gentillesse, blabla, pas de supplément cause déport de date, mini-mini douane juste histoire de dire, je n'y crois pas, ce soir je décolle...

Image
Image

Dans la file "moto" où on m'envoie au moment d'embarquer j'étais seul, je croise un loulou au regard insistant...oui, je sais, mon Ukko m'attend. Dur, dur...

Image

Fin de récré sifflée on embarque, c'est toujours un moment spécial mêlé de pincement au coeur et de grande joie - sentiments contradictoires qui sont les forceps du cerveau pour élargir quelque domaine de la psycho intérieure...

Image
Image
Image

...et allez, la p.... de côte à 25% mouillée qui teste juste ta manière de manier un side tractant une remorque bien chargée : là on a intérêt à être réveillé car si tu cales en pleine côte c'est un fichu bordel...
Une petite première à 4000 tours, couché sur le guidon vu que le side se cabre en wheeling et contrebraquage du guidon à gauche pour rester droit ! :mrgreen: pendant que la roue patine sur la tôle mouillée :mrgreen: ...Ah on s'en lasse pas.

Image
Image

Arrivé à mon lieu d'arrimage, ils donnent des grosses cales qui vont bien et en bon nombre. Tout va bien.
C'est là que je sors ma fiolette de whisky et que je trinque à mon tripode de flector que je bénis abondamment : l'enfoiré assure grave et me monte comme une fleur malgré ses 70000 kils sans changement. :D :D
Un coup aussi pour les tubless qui ne tournent pas dans la jante ...

Image
Quel "grand écart" entre le plaisir de rentrer retrouver les siens et la tristesse de quitter un monde où on se sent si bien !
Et plus l'expérience est extrême, plus le fossé doit être grand ?
c'est pas parcequ'ils disent tous la même chose qu'ils ont raison

pvdm100358
Membre
Messages : 484
Inscription : 03 avr. 2017, 10:54
Localisation : Belgique

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par pvdm100358 » 28 sept. 2020, 09:37

Est-Motorcycles a écrit :
27 sept. 2020, 17:48
Durant la nuit, longue conversation avec Souris sur tout et rien. Je crève mon forfait et raccroche puis prépare mes affaires pour partir à l'aube.
Durant des années les retours étaient réglés par les dates des billets de bateaux ou les visas. Cette fois j'en ai marre de ce système où tout est calé, prévu, calculé : je me présenterai à l'embarquement et on verra bien, puisque j'étais en avance sur la date prévue...
Quelque chose change en moi, je deviens plus "sauvage" sur les décisions carrées qui ne dépendent pas de moi. Je ne veux plus subir.
Gaz...le soleil se lève à peine.

Image
Image

580 kils dans la journée et j'arrive à Lahti à peu près en forme mais un peu trempé car pluie battante sur les 200 derniers kils.
Assez crevé et mouillé, je trouve un hôtel genre motel, ce qui change d'ambiance radicalement mais j'ai l'habitude : si on n'est pas flexible dans les voyages il ne faut pas partir car en fait on n'apporte que très peu de choses de soi et il faut être capable de s'adapter rapido.
Pas un chat ! Trois personnes dans un motel qui peut en contenir 280...je me demande comment ils y arrivent commercialement car en plus la piaule est à prix réduit : 30 balles... :shock:
Bon, dîner spartiate mais suffisant servit par une seule personne, sans carte et sans choix. Soupe et morceau de veau mais cela me va très bien, n'ayant pas du tout envie de philosopher sur la carte-bouffe après tous ces kils et avec la tête dans le cul.

Image

Le lendemain, 150 bornes plus tard et début d'aprême je me pointe à l'embarquement à Helsinki. Heureusement que j'avais noté le nom du quai et de la zone car Helsinki est immense en terme de port. C'est là que j'apprécie Waze...Tu cliques le nom et le truc cause et t'amène exactement là où tu veux. C'est quand même bien, ce type de progrès...
Très peu de voitures ici, je ne savais même pas qu'il y avait un bateau en partance mais grosse souplesse à l'accueil de la Directferries qui je le pense est dû au peu de voyageurs. Gentillesse, blabla, pas de supplément cause déport de date, mini-mini douane juste histoire de dire, je n'y crois pas, ce soir je décolle...

Image
Image

Dans la file "moto" où on m'envoie au moment d'embarquer j'étais seul, je croise un loulou au regard insistant...oui, je sais, mon Ukko m'attend. Dur, dur...

Image

Fin de récré sifflée on embarque, c'est toujours un moment spécial mêlé de pincement au coeur et de grande joie - sentiments contradictoires qui sont les forceps du cerveau pour élargir quelque domaine de la psycho intérieure...

Image
Image
Image

...et allez, la p.... de côte à 25% mouillée qui teste juste ta manière de manier un side tractant une remorque bien chargée : là on a intérêt à être réveillé car si tu cales en pleine côte c'est un fichu bordel...
Une petite première à 4000 tours, couché sur le guidon vu que le side se cabre en wheeling et contrebraquage du guidon à gauche pour rester droit ! :mrgreen: pendant que la roue patine sur la tôle mouillée :mrgreen: ...Ah on s'en lasse pas.

Image
Image

Arrivé à mon lieu d'arrimage, ils donnent des grosses cales qui vont bien et en bon nombre. Tout va bien.
C'est là que je sors ma fiolette de whisky et que je trinque à mon tripode de flector que je bénis abondamment : l'enfoiré assure grave et me monte comme une fleur malgré ses 70000 kils sans changement. :D :D
Un coup aussi pour les tubless qui ne tournent pas dans la jante ...

Image
Il me semble reconnaître ce sentiment étrange sur le chemin du retour où la joie de retrouver les siens se dispute avec la nostalgie des belles rencontres du voyage en solitaire.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33095
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: 2020 : les Oblasts du grand Nord-Ouest russe. Les samis.

Message par Est-Motorcycles » 28 sept. 2020, 18:21

Marip a écrit :
28 sept. 2020, 09:30
...

Quel "grand écart" entre le plaisir de rentrer retrouver les siens et la tristesse de quitter un monde où on se sent si bien !
Et plus l'expérience est extrême, plus le fossé doit être grand ?
Un très-très grand écart en effet qui façonne le cerveau et qui lui donne plus d'espace intérieur, on est obligé de vivre dans cet espace et cette sorte de contradiction provoque une friction du dedans un peu comme deux volontés qui se frottent. Le plus important pour ne pas perdre pied est que l'une ne doit pas prendre le pas sur l'autre, ce qui arrive quelquefois chez des aventuriers qui rentrent et qui divorcent en changeant complètement de vie.
C'est par exemple le cas de Uraleur qui, une fois rentré du Baïkal, a divorcé et a disparu...Aux dernières nouvelles il est retourné au Baïkal pour retrouver des amis...
Le frottement de ces deux volontés est à mettre à profit car comme deux bois ils induisent une sorte de feu qui chauffe des recoins bien secrets en nous, dont l'art de stabiliser la volonté...savoir la maintenir est très délicat, un peu comme une volonté qui croise celle de l'ego et qui entrent en conflit doux et enrichissant, à condition que ni l'un ni l'autre ne prenne le pas.
Car on veut toujours tout résoudre et on trouve inconfortable ces moments de frictions que l'on n'aime pas : ce sont pourtant eux les plus enrichissants.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Répondre