NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36837
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 24 oct. 2019, 20:50

Cathy a écrit :
24 oct. 2019, 09:12
...

Image

Image
J'espère encore en la prise de conscience qui naît dans le monde et rejette en masse ce système pour élever leurs enfants sainement avec de vrais valeurs, au contact de la nature ...
Les jeunes norvégiens sont bien courageux car l'eau n'est vraiment pas chaude !
Ouiii...et en plus ce n'est pas du tout une question de race ni de pays. Mais lorsqu'il n'y a QUE cela partout sur toutes les ondes...et des "maîtres Gims" par ci et des "doc gynéco" par là - avec incidence fatale et nette sur nos jeune filles ...pfff "gynéco..." cause à ma foufoune quoi. Et les NTM (nique ta mère là), et encore les PLN...
Nan mais regardez ce youtube et si vous comprenez quelque chose, passez-moi un coup de fil !
:lol:
Ils m'emmerdent avec leurs conneries et je ne veux pas qu'elles rentrent dans la tronche de mes petites filles.
:arrow:
On va revenir à des choses plus simples et plus belles - la suite du voyage, mais enfin de retour chez nous la douche a été froide !
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes protecteurs sans devenir psychopathe.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36837
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 24 oct. 2019, 20:51

Cathy a écrit :
24 oct. 2019, 09:12
...

Image

Image
J'espère encore en la prise de conscience qui naît dans le monde et rejette en masse ce système pour élever leurs enfants sainement avec de vrais valeurs, au contact de la nature ...
Les jeunes norvégiens sont bien courageux car l'eau n'est vraiment pas chaude !
Ouiii...et en plus ce n'est pas du tout une question de race ni d'individu. Mais lorsqu'il n'y a QUE cela...et des "maîtres Gims" par ci et des "doc gynéco" par là - avec incidence fatale et nette sur nos jeune filles ...pfff "gynéco..." cause à leurs foufounes quoi, c'est autorisé et conseillé par nos dirigeants. Et les NTM (nique ta mère là), et encore les PLN...
Nan mais regardez ce youtube et si vous comprenez quelque chose, passez-moi un coup de fil !

https://youtu.be/iDbT1rTZQpI

:lol:
Ils m'emmerdent avec leurs conneries et je ne veux pas qu'elles rentrent dans la tronche de mes petites filles.
:arrow:
Mais je comprends très bien le plan : avec ces méthodes généralisées, les jeunes n'ont plus l'esprit objectif et sont prêts à assimiler n'importe quel bourrage de crâne, en tremblant devant les phrases tubes instillées partout et matraquées jour et nuit par tous les médias.
Attention, ne pas sucer "maître gims" fait de toi un mec d'extrême droite. Mais moi, ce mec dont je n'ai rien à battre qu'il soit black, m'insupporte : je n'aime pas sa voix de jabot de coq qui s'impose, je m'aime pas son profil intrusif, ses chaînes en or, ses mini chattes blondes qui dansent comme autour d'une divinité, je n'aime pas ses yeux cachés derrière ses lunettes carrées noires à 5000 balles la paire - pourquoi cacher les yeux qui sont le reflet de l'âme, fô pas voir son âme ? - Je n'aime pas sa manière de courir de long en large pour occuper toute la scène, toute la place etc...
Rien à voir avec la couleur : j'adore Henri Salvador par exemple et bien d'autres noirs ! Ca c'est du fantastique :

https://youtu.be/Kn9Y0c-epWM


J'adore Ray Charles, Max Roach, Chuck Berry, Leadbelly et son fantastique "Where Did you Sleep Last Night" etc....
Mais...
Désolé, je ne suce pas les profils Gims. Et Maurras est mort !
On va revenir à des choses plus simples et plus belles - la suite du voyage, mais enfin de retour chez nous la douche a été froide après avoir vécu ces beaux moments de paix avec les mômes de là-haut .
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes protecteurs sans devenir psychopathe.

Embarragastrix
Membre
Messages : 16
Inscription : 01 oct. 2019, 18:52

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Embarragastrix » 25 oct. 2019, 11:52

Très belle vision d'esprit d'Aldous Huxley et criant d'exactitude. La manipulation dans tout ce qu'elle a d'abject.
J'espère aussi que les générations futures vont s'avoir organiser ce changement de société qui s'avère indispensable.
Il semble que les peuples se réveillent un peu partout dans le monde et ça, ça me plaît bien.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36837
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 26 oct. 2019, 09:13

Embarragastrix a écrit :
25 oct. 2019, 11:52
Très belle vision d'esprit d'Aldous Huxley et criant d'exactitude. La manipulation dans tout ce qu'elle a d'abject.
J'espère aussi que les générations futures vont savoir organiser ce changement de société qui s'avère indispensable.
Il semble que les peuples se réveillent un peu partout dans le monde et ça, ça me plaît bien.
:D
Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes protecteurs sans devenir psychopathe.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36837
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 27 oct. 2019, 18:30

Je pensais qu'en "redescendant" par l'intérieur des terres cela ferait comme en Finlande ou en Suède, que l'on sentirait très fort l'Europe habituelle approcher, les citadins, l'appauvrissement du monde sauvage mais...que nenni, force est de constater que la suite de la route fut du même tonneau que vers la côte...
Voyais-je avec d'autres regards, la Norvège aurait-elle changé en 10 ans, ...? Je ne sais pas mais cette descente fut merveilleuse du début jusqu'à Oslo.
En quittant Molde et en pénétrant les terres intérieures norvégiennes, je croisait une multitude de créations régionales ( musées, sites, ...,) chaque région avait donné sa force pour s'ouvrir aux autres.
J'en garde un souvenir encore émouvant aujourd'hui.
Ici arrivée dans une Station régionale étonnante.
Une salle jouxtant une station service-épicerie, le tout au bord d'un puissant torrent blindé de saumons, donnait le LA...
On signalait la présence possible d'ours...

Image
Image
Image

Les créateurs et Anciens étaient à l'honneur :

Image
Image

J'allais donc timidement saluer leur courage et leur travail, les remercier de permettre au simple passant que je suis de profiter maintenant de toutes ces merveilles...

Image
Image

...et dans la petite épicerie tenue par une grand-mère locale - une Bestemor - comme ils disent ici, il y avait ces saumons accommodés à toutes les sauces possibles. Autant vous dire que je me suis régalé tout près de ce cimetière paisible, de sa merveilleuse chapelle, en entendant le grondement du torrent trop en cru pour y accéder...
J'étais heureux.
Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie.
Il est souvent caché dans l'inconnu et c'est pourquoi ceux qui ont peur de l'inconnu se coupent de lui.
Il suffit de ne pas le rechercher pour soi...


Nature, mon amour, j'ai besoin de l'air que tu respires comme de la seule atmosphère où je puisse vivre.
Sache que je n'ai de bonheur que dans l'espoir du tien, et que je n'ai de plaisir que sûr de ton plaisir.
Tu es seule le but de mon existence, l'entière occupation de ma pensée. Vivre avec toi, longtemps, toujours, te consacrer tout ce que je suis, tout ce que je vaux, est mon unique projet pour les années à venir.



Comme un fou bienheureux je poursuis ma route. Le rien me suffit et je reste comme un enfant qui regarde en espérant que l'on ne me
voit pas : je ne veux déranger personne.
Babouchka, fidèle à elle-même, claque le diable. Elle est mon coeur.

Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes protecteurs sans devenir psychopathe.

Avatar de l’utilisateur
Sim&Dom
Modo
Messages : 710
Inscription : 05 déc. 2008, 16:35
Localisation : Puy de DOME

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Sim&Dom » 27 oct. 2019, 21:30

Est-Motorcycles a écrit :
27 oct. 2019, 18:30
Je pensais qu'en "redescendant" par l'intérieur des terres cela ferait comme en Finlande ou en Suède, que l'on sentirait très fort l'Europe habituelle approcher, les citadins, l'appauvrissement du monde sauvage mais...que nenni, force est de constater que la suite de la route fut du même tonneau que vers la côte...
Voyais-je avec d'autres regards, la Norvège aurait-elle changé en 10 ans, ...? Je ne sais pas mais cette descente fut merveilleuse du début jusqu'à Oslo.
En quittant Molde et en pénétrant les terres intérieures norvégiennes, je croisait une multitude de créations régionales ( musées, sites, ...,) chaque région avait donné sa force pour s'ouvrir aux autres.
J'en garde un souvenir encore émouvant aujourd'hui.
Ici arrivée dans une Station régionale étonnante.
Une salle jouxtant une station service-épicerie, le tout au bord d'un puissant torrent blindé de saumons, donnait le LA...
On signalait la présence possible d'ours...

Image
Image
Image

Les créateurs et Anciens étaient à l'honneur :

Image
Image

J'allais donc timidement saluer leur courage et leur travail, les remercier de permettre au simple passant que je suis de profiter maintenant de toutes ces merveilles...

Image
Image

...et dans la petite épicerie tenue par une grand-mère locale - une Bestemor - comme ils disent ici, il y avait ces saumons accommodés à toutes les sauces possibles. Autant vous dire que je me suis régalé tout près de ce cimetière paisible, de sa merveilleuse chapelle, en entendant le grondement du torrent trop en cru pour y accéder...
J'étais heureux.
Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie.
Il est souvent caché dans l'inconnu et c'est pourquoi ceux qui ont peur de l'inconnu se coupent de lui.
Il suffit de ne pas le rechercher pour soi...


Nature, mon amour, j'ai besoin de l'air que tu respires comme de la seule atmosphère où je puisse vivre.
Sache que je n'ai de bonheur que dans l'espoir du tien, et que je n'ai de plaisir que sûr de ton plaisir.
Tu es seule le but de mon existence, l'entière occupation de ma pensée. Vivre avec toi, longtemps, toujours, te consacrer tout ce que je suis, tout ce que je vaux, est mon unique projet pour les années à venir.



Comme un fou bienheureux je poursuis ma route. Le rien me suffit et je reste comme un enfant qui regarde en espérant que l'on ne me
voit pas : je ne veux déranger personne.
Babouchka, fidèle à elle-même, claque le diable. Elle est mon coeur.

Image
https://youtu.be/GkHoznkMb_w

Avatar de l’utilisateur
creationsthor
Membre
Messages : 233
Inscription : 02 juil. 2009, 14:19

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par creationsthor » 27 oct. 2019, 23:30

Est-Motorcycles a écrit :
27 oct. 2019, 18:30
Je pensais qu'en "redescendant" par l'intérieur des terres cela ferait comme en Finlande ou en Suède, que l'on sentirait très fort l'Europe habituelle approcher, les citadins, l'appauvrissement du monde sauvage mais...que nenni, force est de constater que la suite de la route fut du même tonneau que vers la côte...
Voyais-je avec d'autres regards, la Norvège aurait-elle changé en 10 ans, ...? Je ne sais pas mais cette descente fut merveilleuse du début jusqu'à Oslo.
En quittant Molde et en pénétrant les terres intérieures norvégiennes, je croisait une multitude de créations régionales ( musées, sites, ...,) chaque région avait donné sa force pour s'ouvrir aux autres.
J'en garde un souvenir encore émouvant aujourd'hui.
Ici arrivée dans une Station régionale étonnante.
Une salle jouxtant une station service-épicerie, le tout au bord d'un puissant torrent blindé de saumons, donnait le LA...
On signalait la présence possible d'ours...

Image
Image
Image

Les créateurs et Anciens étaient à l'honneur :

Image
Image

J'allais donc timidement saluer leur courage et leur travail, les remercier de permettre au simple passant que je suis de profiter maintenant de toutes ces merveilles...

Image
Image

...et dans la petite épicerie tenue par une grand-mère locale - une Bestemor - comme ils disent ici, il y avait ces saumons accommodés à toutes les sauces possibles. Autant vous dire que je me suis régalé tout près de ce cimetière paisible, de sa merveilleuse chapelle, en entendant le grondement du torrent trop en cru pour y accéder...
J'étais heureux.
Le bonheur ne s'acquiert pas, il ne réside pas dans les apparences, chacun d'entre nous le construit à chaque instant de sa vie.
Il est souvent caché dans l'inconnu et c'est pourquoi ceux qui ont peur de l'inconnu se coupent de lui.
Il suffit de ne pas le rechercher pour soi...


Nature, mon amour, j'ai besoin de l'air que tu respires comme de la seule atmosphère où je puisse vivre.
Sache que je n'ai de bonheur que dans l'espoir du tien, et que je n'ai de plaisir que sûr de ton plaisir.
Tu es seule le but de mon existence, l'entière occupation de ma pensée. Vivre avec toi, longtemps, toujours, te consacrer tout ce que je suis, tout ce que je vaux, est mon unique projet pour les années à venir.



Comme un fou bienheureux je poursuis ma route. Le rien me suffit et je reste comme un enfant qui regarde en espérant que l'on ne me
voit pas : je ne veux déranger personne.
Babouchka, fidèle à elle-même, claque le diable. Elle est mon coeur.

Image


Image

Image

Image

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36837
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 27 oct. 2019, 23:45

Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes protecteurs sans devenir psychopathe.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 2940
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Corrèze
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Cathy » 28 oct. 2019, 11:26

Est-Motorcycles a écrit :
27 oct. 2019, 23:45
Image
De toute beauté ce torrent tumultueux et son écume d'argent, cette eau si précieuse ...

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36837
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 29 oct. 2019, 19:00

Cathy a écrit :
28 oct. 2019, 11:26
...

De toute beauté ce torrent tumultueux et son écume d'argent, cette eau si précieuse ...
...et il y en a partout ! C'est incontestablement une des richesses du pays, une grande richesse comme d'autres d'ailleurs - la pêche, le pétrole etc... et en poursuivant la route cela saute aux yeux. De ce point de vue les pays nordiques sont très en avance sur nous...
Toujours aussi majestueuse, la route se déverse dans un flot de paysages tout aussi riches qu'insolites.
En rejoignant l'axe norvégien nord-sud, j'atteins un incroyable gîte complètement perdu.
Une charmante dame me reçoit : elle vit seule dans ce lieu assez austère et elle revendique ce choix...

Image

On discute dans un anglais acceptable quand, soudain, je reçois un coup au coeur terrible : un petit noiraud de chien fait son apparition furtive sans aboyer et me lèche frénétiquement.

Image

Etonnée, la propriétaire tente de l'empêcher et je lui dis de le laisser faire car il en entrain de me parler. Je lui parle du sosie de Caoua, mon petit noiraud que j'ai gardé 15 ans et avec lequel j'eus des relations plus que fusionnelles. Caoua était un grand biker - 50000 kms en side et il nous accompagnait partout.

Image

La propriétaire nous laisse tous les deux. Nous échangeons caresses, bises et autres regards bouleversants très profonds...
Puis déboule comme une furie le pendant blanc de Ukko, mon chien actuel !

Image
Image

Les deux animaux ne me quitteront pas durant tout le temps de mon court séjour...
Dubitatif et perdu dans mes pensées, je sors me promener et sens la présence de rennes que je ne vois pas car ils sont très craintifs.

Image

Grande ballade en longeant un torrent puissant et plein de poissons s'ébattant dans une eau limpide.

Image
Image
Image

Je me méfie des hommes qui n'aiment pas les chiens...et si tu veux un vrai ami, trouve un bon chien.
Ce que je découvre avec mon Ukko, c'est ce qui est le plus plaisant entre nous : je peux faire l'idiot avec lui... non seulement il ne me fera aucun reproche, mais il fera l'idiot lui aussi !
Avec lui j'ai redécouvert l'éclat de rire de mon enfance.

Je rentre bredouille d'image de renne...mais j'ai vu leurs crottes, ils sont là !
Petit casse croûte avec du saumon pêché dans le torrent par la Dame (...!) : elle me l'offre. Puis nous discutons dans le jardin. Elle souffre de polyarthrite rhumatoïde chronique sévère et en Norvège, l'état lui donne le droit de cultiver à des fins thérapeutiques et personnelles du cannabis... :shock: :shock:
Elle me montre ses plantations qui ne doivent pas excéder tant de pousses (10 je crois), et ces pousses sont vérifiées par une autorité locale (je n'ai pas très bien compris par qui...). Elle me montre un certificat de l'état.
Encore dubitatif je me couche quand un "toc-toc-toc" se fait entendre...la voici en robe de chambre absolument naturellement - comme dans les saunas car là-bas il n'y a jamais d'arrière pensée - elle me tend un verre d'eau chaude dans lequel infusait deux feuilles de cannabis... :mrgreen: :shock: :mrgreen:
Moi qui suis contre ce genre de came, je me dis que dans cette circonstance et les choses ainsi présentée, exceptionnellement, ici dans ce pays, après 400 bornes de virages sous la flotte, cette "tisane" serait moins nocive qu'un paracétamol 1000. :P
Je bois et me couche.
Nuit super calme d'un trait et réveil à l'aube en pleine forme.
M....

Image
... :roll: ...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes protecteurs sans devenir psychopathe.

Avatar de l’utilisateur
Marip
Modo
Messages : 1144
Inscription : 19 janv. 2011, 09:26

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Marip » 29 oct. 2019, 22:00

Est-Motorcycles a écrit :
29 oct. 2019, 19:00
Cathy a écrit :
28 oct. 2019, 11:26
...

De toute beauté ce torrent tumultueux et son écume d'argent, cette eau si précieuse ...
...et il y en a partout ! C'est incontestablement une des richesses du pays, une grande richesse comme d'autres d'ailleurs - la pêche, le pétrole etc... et en poursuivant la route cela saute aux yeux. De ce point de vue les pays nordiques sont très en avance sur nous...
Toujours aussi majestueuse, la route se déverse dans un flot de paysages tout aussi riches qu'insolites.
En rejoignant l'axe norvégien nord-sud, j'atteins un incroyable gîte complètement perdu.
Une charmante dame me reçoit : elle vit seule dans ce lieu assez austère et elle revendique ce choix...

Image

On discute dans un anglais acceptable quand, soudain, je reçois un coup au coeur terrible : un petit noiraud de chien fait son apparition furtive sans aboyer et me lèche frénétiquement.

Image

Etonnée, la propriétaire tente de l'empêcher et je lui dis de le laisser faire car il en entrain de me parler. Je lui parle du sosie de Caoua, mon petit noiraud que j'ai gardé 15 ans et avec lequel j'eus des relations plus que fusionnelles. Caoua était un grand biker - 50000 kms en side et il nous accompagnait partout.

Image

La propriétaire nous laisse tous les deux. Nous échangeons caresses, bises et autres regards bouleversants très profonds...
Puis déboule comme une furie le pendant blanc de Ukko, mon chien actuel !

Image
Image

Les deux animaux ne me quitteront pas durant tout le temps de mon court séjour...
Dubitatif et perdu dans mes pensées, je sors me promener et sens la présence de rennes que je ne vois pas car ils sont très craintifs.

Image

Grande ballade en longeant un torrent puissant et plein de poissons s'ébattant dans une eau limpide.

Image
Image
Image

Je me méfie des hommes qui n'aiment pas les chiens...et si tu veux un vrai ami, trouve un bon chien.
Ce que je découvre avec mon Ukko, c'est ce qui est le plus plaisant entre nous : je peux faire l'idiot avec lui... non seulement il ne me fera aucun reproche, mais il fera l'idiot lui aussi !
Avec lui j'ai redécouvert l'éclat de rire de mon enfance.

Je rentre bredouille d'image de renne...mais j'ai vu leurs crottes, ils sont là !
Petit casse croûte avec du saumon pêché dans le torrent par la Dame (...!) : elle me l'offre. Puis nous discutons dans le jardin. Elle souffre de polyarthrite rhumatoïde chronique sévère et en Norvège, l'état lui donne le droit de cultiver à des fins thérapeutiques et personnelles du cannabis... :shock: :shock:
Elle me montre ses plantations qui ne doivent pas excéder tant de pousses (10 je crois), et ces pousses sont vérifiées par une autorité locale (je n'ai pas très bien compris par qui...). Elle me montre un certificat de l'état.
Encore dubitatif je me couche quand un "toc-toc-toc" se fait entendre...la voici en robe de chambre absolument naturellement - comme dans les saunas car là-bas il n'y a jamais d'arrière pensée - elle me tend un verre d'eau chaude dans lequel infusait deux feuilles de cannabis... :mrgreen: :shock: :mrgreen:
Moi qui suis contre ce genre de came, je me dis que dans cette circonstance et les choses ainsi présentée, exceptionnellement, ici dans ce pays, après 400 bornes de virages sous la flotte, cette "tisane" serait moins nocive qu'un paracétamol 1000. :P
Je bois et me couche.
Nuit super calme d'un trait et réveil à l'aube en pleine forme.
M....

Image
... :roll: ...
quelle terrible ressemblance avec Caoua ! Tout semble vraiment très naturel dans ce pays. Les relations des gens comme l'utilisation des plantes et la nourriture. Comme un négatif, notre monde ici en France est bien compliqué et alambiqué!
c'est pas parcequ'ils disent tous la même chose qu'ils ont raison

Avatar de l’utilisateur
West-Side
Membre
Messages : 154
Inscription : 28 févr. 2018, 17:18

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par West-Side » 30 oct. 2019, 18:22

Peux-tu en dire un peu plus sur ces herbes qui poussent sur leurs toits , partout là-haut ?
Si tu le sais....
Par exemple, sur quel fond , des tuiles, des lauses, quel type de couverture-toit ?
ça vient tout seul avec le temps, ou bien ils le sèment, transplantent , quel genre de terre ?
My name is Bond.... Vaga Bond .

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36837
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 30 oct. 2019, 20:17

West-Side a écrit :
30 oct. 2019, 18:22
Peux-tu en dire un peu plus sur ces herbes qui poussent sur leurs toits , partout là-haut ?
Si tu le sais....
Par exemple, sur quel fond , des tuiles, des lauses, quel type de couverture-toit ?
ça vient tout seul avec le temps, ou bien ils le sèment, transplantent , quel genre de terre ?
Oui mon ami : en fait ils découpent des morceaux de bonne croûte de terre sur une hauteur de 20 cm maximum, comme s'ils retirent une peau de manière à laisser apparaître la première terre, le vrai sol. Cette croûte est très variable en qualité et elle est retirée dans toutes les régions de Norvège. Il peut donc y avoir plein de variétés fleurs qui poussent là habituellement - elles sont les mêmes que celles qu'il y a dans les champs alentours.
Ils posent ces carrés de croûtes (environ 0,50 m x 0,50 m) sur des lauses en bois dont l'épaisseur varie entre 1 et 2,5 cm - tout dépend de la grandeur du toit. Sur ces lauses est fixé un genre de carton bitumé pour l'étanchéité. Ils n'arrosent pas et laissent la nature faire sont travail comme à l'extérieur dans les champs sauvages. Ils ne mettent aucun pesticide ni rien d'autre.
Le "hall" d'entrée de l'un des maisons :

Image


La sensation est incroyable une fois dans la maison : on est dans une sorte de cocon très silencieux car ce système est d'une isolation phonique que je n'ai jamais observé avec d'autres isolants phoniques. De plus la fraîcheur reste bien en été et la douce tiédeur en hiver car ce système assure une sorte de thermostat dans la variation des températures qui est de faible amplitude.
Le sommeil est comme dans les bras d'une mère...
A l'intérieur d'une chambre :

Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes protecteurs sans devenir psychopathe.

Avatar de l’utilisateur
West-Side
Membre
Messages : 154
Inscription : 28 févr. 2018, 17:18

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par West-Side » 31 oct. 2019, 16:13

C'est comme dans les maisons dans les contes de fées...J'imagine bien le cocon, le sommeil dans les bras de la terre-mère, le confort sans pensées, juste bien en étant là.
My name is Bond.... Vaga Bond .

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36837
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: NORVEGE, un goût d'éternel 2019

Message par Est-Motorcycles » 01 nov. 2019, 10:03

West-Side a écrit :
31 oct. 2019, 16:13
C'est comme dans les maisons dans les contes de fées...J'imagine bien le cocon, le sommeil dans les bras de la terre-mère, le confort sans pensées, juste bien en étant là.
Exactement. C'est comme dans la Laponette qui offre la même impression de "caverne".

Image

A l'aube je ne pouvais pas résister à une autre ballade matinale près de ce torrent sauvage...Là on est à 1300 m d'altitude et le soir, le petit poêle est allumé avec une mini bûche bien agréable.
L'eau du robinet, que l'on boit, celle de la salle de bain, est celle du torrent sans aucun additif ni sans aucun compteur : les autochtones s'auto-disciplinent sans un fatras de lois. Cette eau est au demeurant excellente en goût. C'est bizarre - mais pas tant puisqu'elle est dynamisée et oxygénée - elle remplit la bouche. Je veux dire par là qu'une gorgée désaltère vraiment, une sensation de plénitude curieusement oubliée avec nos eaux rectifiées, lavées 200 fois et qui gardent la mémoire des millions de merde évacuées dans nos usines de traitement ...
Ici c'est la simplicité d'une relation unique entre toi et cet élément naturel, dans l'esprit de pureté...et chez nous c'est une flotte à plus grand dénominateur commun qui embarque certainement des tas de problèmes dont on on connait pas encore les incidences réelles sur nos organismes.
En tous cas je ne suis pas fatigué, la diabète va bien et mon esprit est en paix comme il l'a rarement été.
Là c'est flagrant. Aucun filtre, aucune stagnation, l'eau est aussi limpide que du cristal ! :shock:

Image
Image

Le cuisine simple de ce gîte à 50€ me ravit. L'essentiel y est, le frigo est habité par un minium de choses à manger en cas d'urgence ou d'absence de la proprio qui vit là mais qui est comme un chat que je n'entends pas.
Les deux chiens dorment sur le palier de mon petit logement...j'avais sympathisé avec eux...

Image
Image

Les 200 kils sur ce merveilleux plateau se déroulent sans y penser tant c'est beau et paisible. Je ne peux pas être plus heureux : 10 bagnoles rencontrées et 3 tracteurs. Aucune moto, aucun camion. Ca monte et ça descend, on passe par des cols et des éboulements dus aux intempéries. Il faut rester prudent mais c'est sans angoisse car là, on conduit en vrai. Les obstacles ne sont pas les autres, mais ceux d'une route sauvage.

Image
Image
Image

Il va tout de même falloir que je regarde l'huile de Babouchka tant elle est discrète, n'occasionnant aucun problème et ne se faisant sentir que si j'ouvre les gaz ! Mais ma vitesse de croisière est de 60 - 75 kils/h tant je suis pénard et tant je veux bien me laisser imprégner.
L'air ici est comme l'eau. Il est shootant. Il est comme un apéritif.

Image

Jauge : pas de conso d'huile.
Elle me tue cette brêle, depuis le temps ! C'est comme un vieux couple.
Je ne sais pas, je dois en être à près de 250000 kils avec elle, je ne sais plus où j'en suis et je ne veux pas le savoir. Ce que je sais, c'est que je finirai ma vie de motard avec elle.
Des fois je la regarde alors que je sais qu'elle regarde ailleurs, et je lui dis au fond de mon coeur : "tu vois que c'est une histoire d'amour..."
On pourrait croire que ce long âge refroidirait l'amour de cette relation, mais non...car malgré nos cheveux grisons et les tôles un peu rouillées, souvent de notre relation jaillit quelques étincelles...
Avec elle rien n'est jamais fini.
Elle veut encore rouler puisqu'elle le fait bien : ça tombe bien, moi aussi !
C'est que nous commençons à être un couple adorable de vieux motards...J'ai les cheveux blancs, elle a ses couinements mais la route s'ouvre toujours comme parcourue par deux canailles ivres de liberté.
J'avoue avoir du mal à comprendre ceux qui pour une raison non majeure, se séparent de leur Ural.
Nous réchauffons nos coeurs et nos membres fatigués au creux de paysages fantastiques comme la quête d'un graal dépourvu d'orgueil.
Heureusement, elle est russe...

Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes protecteurs sans devenir psychopathe.

Répondre