возвращение : quelque part en été 2018...

Verrouillé
Avatar de l’utilisateur
Sim&Dom
Modo
Messages : 458
Inscription : 05 déc. 2008, 16:35
Localisation : Puy de DOME

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par Sim&Dom » 03 oct. 2018, 09:39

:roll: Ah quand même! c'est tout simplement surprenant et tellement improbable comme rencontre :)

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33782
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par Est-Motorcycles » 05 oct. 2018, 22:20

Image


Le puissant ferry a largué les amarres, il s'apprête à décoller du quai latéralement. Moteurs auxiliaires en batterie, vibration et le mastodonte bouge. On ne sent aucun mouvement, seulement quelques vibrations...


Image


Aussitôt cette opération effectuée et le voilà qui se déplace sur l'eau en douceur. Déjà les premiers récifs et ilots : vraiment, ces navigateurs sont des grands maîtres de la mer...


Image


Tout en même temps, les premières pensées font surface. Sorte de nostalgie à chaque fois renouvelée comme une profession de foi indomptable et inclassable. Hypnose de la mer, espaces grandioses ? Je ne sais pas mais ce sont des impressions plus fortes que le cerveau : elles transportent qu'on le veuille ou non...
Nous quittons les derniers récifs et c'est la pleine mer.
Cette fois la Baltique revêt sa parure mystérieuse, secrète, comme une mère qui se voile dans la pudeur au départ de son enfant.
Elle m'a adopté, je suis en son sein et j'ai bu sa substance comme une liqueur de miel suave. Les embruns caressent mon visage : c'est sa main qui m'enlace déjà dans son appel d'un futur retour.
Elle sait que je reviendrai et elle n'a plus besoin de montrer sa puissance pour me le dire au fond de l'âme. C'est juste comme si je ne la quittais pas et que je passe dans une pièce à côté pour revenir sous peu.


Image


Elle sait que je l'aime et qu'elle garde mon âme pour toujours.
Elle est ma porte vers ma paix intérieure et cette paix n’arrive jamais par surprise.
Elle ne tombe pas du ciel comme la pluie.
Elle vient à ceux qui la préparent et la Baltique m'a aidé à la préparer.
Elle me rassure en me disant que si j'accepte mes contradictions ce sera le couloir pour la retrouver facilement.

La paix n'est pas le contraire de l'agitation ou de la guerre : elle est le contraire de la peur.



...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.
Les années rident la peau mais renoncer à son idéal ride l'âme. Vivre, connaître la vie, reste toujours un apprentissage qui n'a aucun rapport avec le savoir.

Avatar de l’utilisateur
Zorgol94
Membre
Messages : 2552
Inscription : 14 nov. 2011, 17:16
Localisation : Val de Marne
Contact :

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par Zorgol94 » 05 oct. 2018, 23:40

Est-Motorcycles a écrit :
La paix n'est pas le contraire de l'agitation ou de la guerre : elle est le contraire de la peur.

...
Je te suis complètement dans ce domaine car la peur est la grande maladie de notre société.
Les gens ont peur de leur voisin, de leur chef, de perdre leur boulot, de ne pas pouvoir finir le mois, de tomber malade, de puer de la gueule, de vieillir, de ne pas être beau, de mourir, de vivre...

http://ural-france.com/
URAL FRANCE : un esprit d'aventure inspiré d'un side-car authentique au destin exceptionnel, une fierté transcendée par des liens humains sans frontière de la France jusqu'à la Russie.
ЗОРГОЛ ЛЕ ТРОЛЛ

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33782
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par Est-Motorcycles » 06 oct. 2018, 08:38

Zorgol94 a écrit :
05 oct. 2018, 23:40
Est-Motorcycles a écrit :
La paix n'est pas le contraire de l'agitation ou de la guerre : elle est le contraire de la peur.

...
Je te suis complètement dans ce domaine car la peur est la grande maladie de notre société.
Les gens ont peur de leur voisin, de leur chef, de perdre leur boulot, de ne pas pouvoir finir le mois, de tomber malade, de puer de la gueule, de vieillir, de ne pas être beau, de mourir, de vivre...

Ouai, et les DRH entretiennent l'ambiance avec la bourse... :( :lol:
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.
Les années rident la peau mais renoncer à son idéal ride l'âme. Vivre, connaître la vie, reste toujours un apprentissage qui n'a aucun rapport avec le savoir.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33782
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par Est-Motorcycles » 08 oct. 2018, 18:54

Image


Comme souvent je ne ferme pas l'oeil de la nuit...je repasse la plupart des images en revivant leurs impressions dans un état de paix inimaginable. La mer est calme...Comme toujours les gosses jouent avant de se coucher...



Image




Cette escale intérieur de nuit sur l'eau est très précieuse. Sans elle je suis persuadé qu'il manque un pan important du voyage et que ce dernier n'apporte pas toutes les nourritures qui fermenteront plus tard dans l'âme. En se coupant de cette passerelle, l'ensemble ne se comprend plus vraiment et lorsqu'on décide d'entreprendre un voyage dont le passage est uni à la mer baltique d'une manière incontournable, couper cet espace est une erreur.
Ce passage permet de mesurer notre propre niveau de naufrage de l'âme.
Je compare les hommes à des vaisseaux qui voguent en pleine mer : les uns, poussés par le vent de la fortune, parcourent heureusement leur vie; les autres, guidés par une étoile malheureuse sont continuellement battus par la tempête, et finissent par être engloutis dans les gouffres de l'Océan de l'ego.

Le débarquement à Travemunde est à 22h heure locale. Il fait nuit et nous retrouvons l'Europe et son monde fait d'hommes qui ont la chiasse de sortir avec leurs gros crossovers. Ils se sentent déjà au boulot poursuivis par leur DRH.
Je laisse passer et les regarde un long moment, poursuivant ma méditation et bénissant ma Mère de ne pas être comme eux...
Là à cette heure on a intérêt à réserver une piaule depuis le bateau : en Allemagne les gens se couchent tôt et se lèvent tôt...
Je cherche toujours dans un bled typique perdu, simple et bien du pays. Petit guesthouse sans prétention tenu par deux vieux papis adorables...Ils ont dû connaître l'époque terrible et font des efforts incroyables pour que cela ne se sente pas...
Du pur casque à boulons, extra !


Image
Image


Sortie après un repas très typé bien allemand : j'aime ces ambiances dans lesquelles les odeurs collent au tableaux, au saveurs et au temps qui passe.
Et là coup de coeur au milieu de la nuit...je croise un vieux schnauzer qui a 17 ans et qui, lorsqu'il me perçoit, gémit doucement comme pour m'appeler...
J'approche, il est plein de tics et le pauvre pue. Il n'intéresse personne et je vois qu'il est seul face à sa future mort. Je lui retire quelques tics, il me lèche...si je l'avais évité je me serais senti lâche.
La petite fille du proprio me rejoint et elle me dit qu'il ne passera pas l'hiver...


Image
Image


Mon sang ne fait qu'un tour et j'éclate en sanglot sur cet évènement qui, immanquablement, me ramène à mon Caoua décédé. Il me fait des câlins et le patron ne se l'explique pas car il est habituellement agressif... Je parle avec lui un long moment. Il voit encore clair et il n'est pas sourd mais nos yeux échangent des vibrations entre vie de chien et d'homme.
C'est terrible et j'éprouve un sentiment de solitude infini. Mon boubou me manque à crever.
Tu passes un mois chez les samis, tu traverses la Baltique deux fois et tu te retrouves paumé en Allemagne avec des images d'une profondeur incroyable.


Image


Il est minuit, je rentre me coucher totalement déboussolé.
Petits bruits de clés que je connais bien...un jeune qui est apprenti bricole son 50 avec une lampe de poche, il doit aller au boulot demain à 5h.
Il n'écoute pas de rap, ne vomit pas sur l'Allemagne, il est heureux et me dit sa joie de vivre simplement ces moments. Il a peu mais en fait beaucoup : il a la paix.
Les jeunes sortent le soir et jouent à des jeux simples. Ils ne font pas le bordel et semblent heureux. Une fois de plus je me rends compte que les élus , les gouvernements et les médias sont bien responsables de l'état de notre jeunesse...Mais il est vrai qu'ici il n'y a quasiment pas de rupture entre les générations.
C'est la vie...

...à suivre...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.
Les années rident la peau mais renoncer à son idéal ride l'âme. Vivre, connaître la vie, reste toujours un apprentissage qui n'a aucun rapport avec le savoir.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 2252
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Corrèze
Contact :

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par Cathy » 08 oct. 2018, 20:00

De belles rencontres très émouvantes ...

Avatar de l’utilisateur
Marip
Modo
Messages : 790
Inscription : 19 janv. 2011, 09:26

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par Marip » 09 oct. 2018, 08:53

très touchée par ces émotions...
c'est pas parcequ'ils disent tous la même chose qu'ils ont raison

pvdm100358
Membre
Messages : 197
Inscription : 03 avr. 2017, 10:54
Localisation : Belgique

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par pvdm100358 » 09 oct. 2018, 09:15

Ces rencontres sont au voyage ce que l'écume est à la vague; elles en font la particularité, la beauté, l'émotion.
Merci pour le partage.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 33782
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par Est-Motorcycles » 17 oct. 2018, 08:35

De retour en Auvergne, bien sûr le grand vide ressenti par l'absence de mon Caoua chéri et ce voyage écourté pour ne pas laisser Valérie un peu plus seule...je rejoins vite la petite tombe de ce chien que j'adore encore pour lui donner des larmes de joie de le retrouver et lui poser un joujou que je lui rapporte à chaque fois.
C'était adorable. Je sortais mes affaires du side, déballant les cadeaux sur la table avec Valérie et mes petites filles, Caoua était assis à attendre le sien que je lui rapportais de chaque périple - il le savais, même aveugle et sourd...et là ce vide dans lequel je ne savais pas que j'allais retrouver un autre compagnon tout fou un peu plus tard...
Je remerciais Valérie de me permettre aussi cette escapade et j'admire son point de vue consistant à préférer un lieu de vie ouvert à une cage fermée.
Je remercie également tous ceux qui se sont occupés du forum durant mon absence - Gecko, Cathy et d'autres amis encore, me permettant de cheminer l'esprit dégagé.
Et je remercie Ural d'avoir créé cette machine mythique que j'améliore sans cesse afin qu'elle corresponde à ces profils de voyages qui donnent des leçons à chaque kilomètres.


Image


Allez peu à peu vers votre indicible, vers votre attelage de rêve, n'hésitez pas à vivre vos projets : prenez patience et concrétisez-les jour après jour même avec peu de moyens. On croit souvent que j'ai des moyens et ceux qui le pensent se trompent : nous avons peu de moyens et nous travaillons beaucoup. C'est le prix à payer pour aller vers les chemins de la liberté.
Croyez-moi, il n'y a que cela qui vaille.
Adaptez votre monture pour votre bonheur total. Il ne doit pas rester une feuille de cigarette entre vous et la monture qu'il vous faut pour vos vies sur la route.


Image


N'ayez pas peur de vous tromper. L'aventure en vaut la peine.
Ce qui rend heureux reste in fine l'émerveillement.
Voyez comme les esprits carrés qui s'enferment dans leurs certitudes en sont incapables...ils sont déjà enfermés dans le cercueil de leurs convictions inébranlables.
L'émerveillement est une source de bonheur, c'est lui le seul carburant de la vie qui vaut un investissement total et la vie est bien courte pour en laisser échapper un milligramme.
Chaque seconde de vie passé sans lui est un temps volé, inutile et dégradant.
Cette conscience de la beauté de la vie dans tout ce qui est, doit émerger dans tous les cœurs de l’humanité. Cet état, lorsqu’il est conscientisé, permet de pénétrer ces ondes de douceur qui sont nous, qui sont également les autres, la Terre, l’univers et la Vie. Tout être doit se reconnaître dans cette beauté car il en est constitué. Seule la séparation de la source originelle nous en éloigne et cet éloignement est comme un pieu planté dans le granit auquel nous sommes attachés solidement.
Cet ego différencie, compare, positionne, estime et finalement emprisonne.
Appréciez-vous la vie ? Aimez-vous celle-ci ? Vous émerveillez-vous devant elle, devant la nature, devant le ciel, les nuages, la pluie, le soleil, les êtres que vous rencontrez ? Dans l’affirmative, vous reconnaissez la beauté qui demeure dans tout ce qui est. Si vous aimez les êtres que vous rencontrez, alors vous vous aimez. L’un ne va pas sans l’autre. Ce que vous aimez chez les autres est aussi votre reflet. De même, ce qui vous dérange chez les autres est une part de vous qui doit être épurée, dépassée, libérée, déboulonnée.
Faut-il avoir le coeur sec et l'âme fatiguée pour espérer des paradis hypothétiques, alors que le champ d'émerveillement se déploie là, somptueusement vivant, devant nous...
Allez, partez !


Image


FIN
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure.
Chacun est responsable du chemin qu'il choisit, un autre n'est pas responsable du chemin que l'on prend.
Les années rident la peau mais renoncer à son idéal ride l'âme. Vivre, connaître la vie, reste toujours un apprentissage qui n'a aucun rapport avec le savoir.

Avatar de l’utilisateur
MIKO
Membre
Messages : 2027
Inscription : 30 avr. 2011, 17:57
Localisation : Nurieux ( AIN )

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par MIKO » 17 oct. 2018, 08:43

Super reportage , belles photos et des textes d'une magnifique beauté :!: :!:
Merci de nous faire voyager :!: :!: :wink:
PS : La dernière photo du bloc moteur est splendide et m'impressionne :!: :!: :wink:
http://ural-france.com/
URAL 750 ( 850 ) Ranger Nato 2011 .
Société de consommation ? = Et dire qu'il suffirais de ne plus l'acheter pour que ça ne se vende plus ! ... ( Coluche )

pvdm100358
Membre
Messages : 197
Inscription : 03 avr. 2017, 10:54
Localisation : Belgique

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par pvdm100358 » 17 oct. 2018, 09:03

+1 ! Rester ouvert à l'émerveillement, toujours et pour toujours; oui, c'est ça.
Merci pour le partage.

Pierre, l'africain

fred59
Membre
Messages : 109
Inscription : 24 janv. 2016, 23:14
Localisation : 62 231 Blériot-plage

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par fred59 » 17 oct. 2018, 23:01

Merci beaucoup pour ce partage et ses leçons.
Frédéric

Avatar de l’utilisateur
papycoz
Membre
Messages : 149
Inscription : 20 mars 2018, 17:53
Localisation : Malause 82
Contact :

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par papycoz » 18 oct. 2018, 07:07

Quelle belle prose tu nous as offert en narrant ton voyage. On y aurait été, on aurait pas vu plus que ce que tu nous présentes. Il faut avoir un grand sens de l'organisation pour préparer un pareil périple.

Chapeau bas l'artiste....
Yann
Réparer c'est pas faire en sorte que ça marche !!!
http://roulemapoule.jouwweb.nl/

Avatar de l’utilisateur
Africanpostman
Membre
Messages : 318
Inscription : 15 janv. 2014, 11:24
Localisation : Clairefontaine en Yvelines

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par Africanpostman » 18 oct. 2018, 12:00

Merci Dan ! Quel plaisir de te lire à chaque fois !!
Dominique

Avatar de l’utilisateur
Le Rouge
Membre
Messages : 217
Inscription : 15 mai 2017, 15:14
Localisation : Combrailles

Re: возвращение : quelque part en été 2018...

Message par Le Rouge » 18 oct. 2018, 13:08

Grand merci pour tout cela, pour cette feuille de route.

"Quelque part en été 2018", quelque part dans le temps et l'univers et quelque part dans notre cœur.

J'aime beaucoup le mot "fin" sous la dernière image, sa signification est mystérieuse car il est évident que sa présence ne marque aucune fin.
"AAAAAAAAAAHHHHHHHHH !!!... dis-je."
Zarathoustra.

Verrouillé