PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Christ'yam
Membre
Messages : 184
Inscription : 24 nov. 2010, 14:46
Localisation : 91160 longjumeau

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Christ'yam » 18 avr. 2020, 19:26

Heureusement qu' il y a des gendarmes comme M Beltrame pour relever le niveau de la gendarmerie quant on a affaire avec des cons pareil.

Avatar de l’utilisateur
Helga
Site Admin
Messages : 552
Inscription : 25 déc. 2008, 09:48

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Helga » 19 avr. 2020, 14:01

Zorgol94 a écrit :
18 avr. 2020, 18:10
Quelques pistes de résistance :
Il est largement admis qu’il existe un droit « moral » à résister à l’oppression. Ce droit, qui figure à l’article 2 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789,
mais
pour qu’un acte compte comme une désobéissance civile, il doit remplir certaines conditions : être exprimé publiquement, en nom propre, de façon collective, en spécifiant en quoi une obligation bafoue un droit fondamental et en fondant cette revendication sur l’invocation d’un principe supérieur à la simple légalité (égalité, justice, solidarité ou dignité)
Ce que je comprend du droit à la désobéissance, c'est qu'il est très difficile d'agir individuellement car on l'aura toujours dans le baba. Mais comme tout est fait pour que ne puisse pas organiser de riposte à la connerie officielle je ne vois pas quelle action on pourrait mener dans l'immédiat.

Si tous ceux qui applaudissent les soignants tous les soir à 20h pouvaient se rassembler dans une manif le jour de l'annonce de la fin du conconfinnement, ça pourrait avoir de la gueule, mais se n'est pas sur que se soit une bonne idée car si notre gouvernement n'a pas su prévoir les stocks de masques, il a en revanche bien prévu les stocks de bombes lacrymo et autres joyeusetés pour réprimer toute velléité de protestation.
Intervention très molle de JL Mélanchon sur BFM ce midi...Etonnant.
Il va en effet bien falloir à un moment ou un autre que la confiance du gouvernement vis-à-vis de son peuple prenne le pied sur la répression systématique et désolante pour le niveau de démocratie de la France et son histoire...
La confiance du peuple en face des autorités viendra lorsque ces dernières feront confiance aux français.
Il va de soi que dès le confinement levé, le peuple doit prendre ses responsabilités et les autorités de lui faire confiance !
Mais pour cela, il faudrait que, comme par exemple en Pologne, on trouve des masques et du gel nettoyant dans des distributeurs, eux-mêmes dans les rues à disposition de tous qui, pour une somme modique, permet au peuple de s'auto-protéger.
En arriver là, ce serait en effet une vision idyllique qui verrait descendre de leurs pieds d'estale nos "grosses têtes" et redonner la parole au peuple.
Ca, j'aimerais bien voir...mais je ne me fais pas d'illusion : il restera bien quelques répressions ça et là, afin de donner aux petits fachos disséminés partout l'occasion de continuer à pavaner. Car voici bien longtemps que nos politiques ne savent plus animer un peuple sans répression...

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 37524
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Est-Motorcycles » 19 avr. 2020, 22:18

Helga a écrit :
19 avr. 2020, 14:01
Zorgol94 a écrit :
18 avr. 2020, 18:10
Quelques pistes de résistance :
Il est largement admis qu’il existe un droit « moral » à résister à l’oppression. Ce droit, qui figure à l’article 2 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789,
mais
pour qu’un acte compte comme une désobéissance civile, il doit remplir certaines conditions : être exprimé publiquement, en nom propre, de façon collective, en spécifiant en quoi une obligation bafoue un droit fondamental et en fondant cette revendication sur l’invocation d’un principe supérieur à la simple légalité (égalité, justice, solidarité ou dignité)
Ce que je comprend du droit à la désobéissance, c'est qu'il est très difficile d'agir individuellement car on l'aura toujours dans le baba. Mais comme tout est fait pour que ne puisse pas organiser de riposte à la connerie officielle je ne vois pas quelle action on pourrait mener dans l'immédiat.

Si tous ceux qui applaudissent les soignants tous les soir à 20h pouvaient se rassembler dans une manif le jour de l'annonce de la fin du conconfinnement, ça pourrait avoir de la gueule, mais se n'est pas sur que se soit une bonne idée car si notre gouvernement n'a pas su prévoir les stocks de masques, il a en revanche bien prévu les stocks de bombes lacrymo et autres joyeusetés pour réprimer toute velléité de protestation.
Intervention très molle de JL Mélanchon sur BFM ce midi...Etonnant.
Il va en effet bien falloir à un moment ou un autre que la confiance du gouvernement vis-à-vis de son peuple prenne le pied sur la répression systématique et désolante pour le niveau de démocratie de la France et son histoire...
La confiance du peuple en face des autorités viendra lorsque ces dernières feront confiance aux français.
Il va de soi que dès le confinement levé, le peuple doit prendre ses responsabilités et les autorités de lui faire confiance !
Mais pour cela, il faudrait que, comme par exemple en Pologne, on trouve des masques et du gel nettoyant dans des distributeurs, eux-mêmes dans les rues à disposition de tous qui, pour une somme modique, permet au peuple de s'auto-protéger.
En arriver là, ce serait en effet une vision idyllique qui verrait descendre de leurs pieds d'estale nos "grosses têtes" et redonner la parole au peuple.
Ca, j'aimerais bien voir...mais je ne me fais pas d'illusion : il restera bien quelques répressions ça et là, afin de donner aux petits fachos disséminés partout l'occasion de continuer à pavaner. Car voici bien longtemps que nos politiques ne savent plus animer un peuple sans répression...
J'en connais une qui médite sérieusement et qui comprend (aussi) quelques chose...notre fondeuse !
Magnifique...

Image

...et elle me rappelle une autre âme ramenée l'an dernier de Norvège...

Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La laïcité, c'est une liberté noble de croyance. Chérissons-la et protégeons-la.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 3078
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Cathy » 19 avr. 2020, 22:49

Est-Motorcycles a écrit :
19 avr. 2020, 22:18
Helga a écrit :
19 avr. 2020, 14:01
Zorgol94 a écrit :
18 avr. 2020, 18:10
Quelques pistes de résistance :

mais


Ce que je comprend du droit à la désobéissance, c'est qu'il est très difficile d'agir individuellement car on l'aura toujours dans le baba. Mais comme tout est fait pour que ne puisse pas organiser de riposte à la connerie officielle je ne vois pas quelle action on pourrait mener dans l'immédiat.

Si tous ceux qui applaudissent les soignants tous les soir à 20h pouvaient se rassembler dans une manif le jour de l'annonce de la fin du conconfinnement, ça pourrait avoir de la gueule, mais se n'est pas sur que se soit une bonne idée car si notre gouvernement n'a pas su prévoir les stocks de masques, il a en revanche bien prévu les stocks de bombes lacrymo et autres joyeusetés pour réprimer toute velléité de protestation.
Intervention très molle de JL Mélanchon sur BFM ce midi...Etonnant.
Il va en effet bien falloir à un moment ou un autre que la confiance du gouvernement vis-à-vis de son peuple prenne le pied sur la répression systématique et désolante pour le niveau de démocratie de la France et son histoire...
La confiance du peuple en face des autorités viendra lorsque ces dernières feront confiance aux français.
Il va de soi que dès le confinement levé, le peuple doit prendre ses responsabilités et les autorités de lui faire confiance !
Mais pour cela, il faudrait que, comme par exemple en Pologne, on trouve des masques et du gel nettoyant dans des distributeurs, eux-mêmes dans les rues à disposition de tous qui, pour une somme modique, permet au peuple de s'auto-protéger.
En arriver là, ce serait en effet une vision idyllique qui verrait descendre de leurs pieds d'estale nos "grosses têtes" et redonner la parole au peuple.
Ca, j'aimerais bien voir...mais je ne me fais pas d'illusion : il restera bien quelques répressions ça et là, afin de donner aux petits fachos disséminés partout l'occasion de continuer à pavaner. Car voici bien longtemps que nos politiques ne savent plus animer un peuple sans répression...
J'en connais une qui médite sérieusement et qui comprend (aussi) quelques chose...notre fondeuse !
Magnifique...

Image

...et elle me rappelle une autre âme ramenée l'an dernier de Norvège...

Image
La ressemblance est frappante :D :D :D

Avatar de l’utilisateur
Zorgol94
Membre
Messages : 2683
Inscription : 14 nov. 2011, 17:16
Localisation : Val de Marne
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Zorgol94 » 21 avr. 2020, 11:48

Au nom du pluralisme, taisez-vous !
par Acrimed, lundi 6 avril 2020. https://www.acrimed.org/Au-nom-du-plura ... aisez-vous
Une déclaration d’Acrimed qui invite les économistes à gages, les chroniqueurs et les éditocrates qui depuis trente ans chantent les louanges du libéralisme, à se taire au nom du pluralisme comme de la décence la plus élémentaire.
Voilà trente ans que les libéraux occupent tout l’espace médiatique, chantent les louanges de la mondialisation heureuse, de l’Europe des marchés, et de la baisse des déficits publics.

Trente années que ces zélateurs zélés du capitalisme nous abreuvent de doctrines libérales qui causent les crises, détruisent les emplois et bouleversent le climat.

Trente années qu’ils braillent contre les dépenses de l’État, appellent à réduire son périmètre, enjoignent d’alléger la pression fiscale, acclament la concurrence et roucoulent dès que l’on réduit le nombre de fonctionnaires.

Trente années qu’ils accompagnent la casse du droit du travail, qu’ils se félicitent des dividendes offerts aux actionnaires, prêchent inlassablement le « mérite » des riches et des rentiers. Trente années qu’ils accablent les travailleurs et les plus démunis, les « tire-au-flanc » et les « privilégiés » dans leurs médias gavés de subventions publiques.

Trente années que ces spécialistes de la pensée jetable se trompent sur tout. Qu’ils célèbrent la finance triomphante à la veille de la crise des subprimes. Qu’ils vantent la « solidarité européenne » quand sont imposées des coupes drastiques aux pays en difficulté. Qu’ils applaudissent, malgré la crise climatique, le capitalisme et le consumérisme effréné dans leurs médias saturés de publicités.

Trente années que les économistes à gages – qui cachetonnent dans les conseils d’administration des grandes entreprises du CAC40 – les chroniqueurs libéraux ou les simples éditocrates cadenassent la parole et monopolisent des plateaux faits par eux et pour eux.

De « l’État obèse » et « boursouflé » fustigé par Laurent Joffrin dans les années 1980 à la « suppression de la cinquième semaine de congés payés » prônée par Christophe Barbier en 2011, en passant par « la mondialisation heureuse » appelée de ses vœux par Alain Minc à la veille des années 2000, ils ont asséné tant de fois le même discours, le même message, qu’il est connu de tous, et par cœur : « Vive l’individualisme et le marché » ; « À bas la solidarité et la puissance publique » !

Aujourd’hui, en pleine crise sanitaire, certains retournent (une nouvelle fois) leur veste : c’est l’État tant honni qui est appelé à la rescousse. Mais alors que le système de santé est à bout de souffle du fait des politiques libérales et des coupes budgétaires, alors que des vies sont en jeu, que penser des sommations à la « baisse des dépenses de santé » d’Éric Le Boucher ? Que penser des prophéties de Nicolas Bouzou en 2014, selon lesquelles « dans 10 ans, nous aurons deux fois trop de lits d’hôpitaux » ? Que penser des cris d’orfraie d’Agnès Verdier-Molinié contre « le taux d’absentéisme très élevé qu’il y a dans nos hôpitaux publics » ? Que penser enfin, en pleine crise du Covid-19, des railleries d’Yves Calvi contre « la pleurniche permanente hospitalière » (12 mars 2020) ?

Aujourd’hui plus que jamais, après ces trente années de captation de l’antenne, il est temps qu’ils se taisent.

Au nom du pluralisme comme au nom de la décence la plus élémentaire, nous demandons à Jacques Attali, Ruth Elkrief, Dominique Seux, Axel de Tarlé, Alain Minc, Jean Quatremer, Christine Ockrent, Jean-Michel Aphatie, Nicolas Baverez, Alain Duhamel, Christophe Barbier, Brice Couturier, Jacques Julliard, Franz-Olivier Giesbert, Arnaud Leparmentier, Éric Le Boucher, Nicolas Beytout, Yves de Kerdel, Élie Cohen, Christian de Boissieu, Raphaël Enthoven, François Lenglet, Daniel Cohen, Patrick Artus, Christian Menanteau, Éric Brunet, Yves Calvi, Laurent Joffrin, David Pujadas, Yves Thréard, François de Closets, Pascal Perri, Nicolas Doze, Jean-Marc Sylvestre, Nicolas Bouzou, Jean-Hervé Lorenzi, Olivier Truchot, Dominique Reynié, Philippe Dessertine, Agnès Verdier-Molinié et consorts, de ne plus prendre la parole dans les médias pendant trente ans.

Nous demandons également aux médias qui les emploient ou qui les invitent – et a fortiori les médias du secteur public – d’en profiter pour laisser la place, et faire entendre d’autres voix (qui ne soient pas leurs clones) pendant trente ans.

Dans trente ans, alors, on pourra débattre à armes égales.


Acrimed


Post-scriptum : Nous ne doutons pas que le Conseil supérieur de l’audiovisuel veillera à ce que le pluralisme soit ainsi strictement respecté.
http://ural-france.com/
URAL FRANCE : un esprit d'aventure inspiré d'un side-car authentique au destin exceptionnel, une fierté transcendée par des liens humains sans frontière de la France jusqu'à la Russie.
ЗОРГОЛ ЛЕ ТРОЛЛ

marcc
Membre
Messages : 365
Inscription : 27 nov. 2016, 02:08

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par marcc » 21 avr. 2020, 16:12

Effectivement cela devrait faire réflechir nos concitoyens...... en sont ils capables ?

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 37524
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Est-Motorcycles » 21 avr. 2020, 17:13

Zorgol94 a écrit :
21 avr. 2020, 11:48
Au nom du pluralisme, taisez-vous !
par Acrimed, lundi 6 avril 2020. https://www.acrimed.org/Au-nom-du-plura ... aisez-vous
Une déclaration d’Acrimed qui invite les économistes à gages, les chroniqueurs et les éditocrates qui depuis trente ans chantent les louanges du libéralisme, à se taire au nom du pluralisme comme de la décence la plus élémentaire.
Voilà trente ans que les libéraux occupent tout l’espace médiatique, chantent les louanges de la mondialisation heureuse, de l’Europe des marchés, et de la baisse des déficits publics.

Trente années que ces zélateurs zélés du capitalisme nous abreuvent de doctrines libérales qui causent les crises, détruisent les emplois et bouleversent le climat.

Trente années qu’ils braillent contre les dépenses de l’État, appellent à réduire son périmètre, enjoignent d’alléger la pression fiscale, acclament la concurrence et roucoulent dès que l’on réduit le nombre de fonctionnaires.

Trente années qu’ils accompagnent la casse du droit du travail, qu’ils se félicitent des dividendes offerts aux actionnaires, prêchent inlassablement le « mérite » des riches et des rentiers. Trente années qu’ils accablent les travailleurs et les plus démunis, les « tire-au-flanc » et les « privilégiés » dans leurs médias gavés de subventions publiques.

Trente années que ces spécialistes de la pensée jetable se trompent sur tout. Qu’ils célèbrent la finance triomphante à la veille de la crise des subprimes. Qu’ils vantent la « solidarité européenne » quand sont imposées des coupes drastiques aux pays en difficulté. Qu’ils applaudissent, malgré la crise climatique, le capitalisme et le consumérisme effréné dans leurs médias saturés de publicités.

Trente années que les économistes à gages – qui cachetonnent dans les conseils d’administration des grandes entreprises du CAC40 – les chroniqueurs libéraux ou les simples éditocrates cadenassent la parole et monopolisent des plateaux faits par eux et pour eux.

De « l’État obèse » et « boursouflé » fustigé par Laurent Joffrin dans les années 1980 à la « suppression de la cinquième semaine de congés payés » prônée par Christophe Barbier en 2011, en passant par « la mondialisation heureuse » appelée de ses vœux par Alain Minc à la veille des années 2000, ils ont asséné tant de fois le même discours, le même message, qu’il est connu de tous, et par cœur : « Vive l’individualisme et le marché » ; « À bas la solidarité et la puissance publique » !

Aujourd’hui, en pleine crise sanitaire, certains retournent (une nouvelle fois) leur veste : c’est l’État tant honni qui est appelé à la rescousse. Mais alors que le système de santé est à bout de souffle du fait des politiques libérales et des coupes budgétaires, alors que des vies sont en jeu, que penser des sommations à la « baisse des dépenses de santé » d’Éric Le Boucher ? Que penser des prophéties de Nicolas Bouzou en 2014, selon lesquelles « dans 10 ans, nous aurons deux fois trop de lits d’hôpitaux » ? Que penser des cris d’orfraie d’Agnès Verdier-Molinié contre « le taux d’absentéisme très élevé qu’il y a dans nos hôpitaux publics » ? Que penser enfin, en pleine crise du Covid-19, des railleries d’Yves Calvi contre « la pleurniche permanente hospitalière » (12 mars 2020) ?

Aujourd’hui plus que jamais, après ces trente années de captation de l’antenne, il est temps qu’ils se taisent.

Au nom du pluralisme comme au nom de la décence la plus élémentaire, nous demandons à Jacques Attali, Ruth Elkrief, Dominique Seux, Axel de Tarlé, Alain Minc, Jean Quatremer, Christine Ockrent, Jean-Michel Aphatie, Nicolas Baverez, Alain Duhamel, Christophe Barbier, Brice Couturier, Jacques Julliard, Franz-Olivier Giesbert, Arnaud Leparmentier, Éric Le Boucher, Nicolas Beytout, Yves de Kerdel, Élie Cohen, Christian de Boissieu, Raphaël Enthoven, François Lenglet, Daniel Cohen, Patrick Artus, Christian Menanteau, Éric Brunet, Yves Calvi, Laurent Joffrin, David Pujadas, Yves Thréard, François de Closets, Pascal Perri, Nicolas Doze, Jean-Marc Sylvestre, Nicolas Bouzou, Jean-Hervé Lorenzi, Olivier Truchot, Dominique Reynié, Philippe Dessertine, Agnès Verdier-Molinié et consorts, de ne plus prendre la parole dans les médias pendant trente ans.

Nous demandons également aux médias qui les emploient ou qui les invitent – et a fortiori les médias du secteur public – d’en profiter pour laisser la place, et faire entendre d’autres voix (qui ne soient pas leurs clones) pendant trente ans.

Dans trente ans, alors, on pourra débattre à armes égales.


Acrimed


Post-scriptum : Nous ne doutons pas que le Conseil supérieur de l’audiovisuel veillera à ce que le pluralisme soit ainsi strictement respecté.
+100
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La laïcité, c'est une liberté noble de croyance. Chérissons-la et protégeons-la.

Avatar de l’utilisateur
Le Rouge
Membre
Messages : 340
Inscription : 15 mai 2017, 15:14
Localisation : Combrailles

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Le Rouge » 23 avr. 2020, 09:54

Et nous voilà de retour sous le grand chapiteau multicolore du cirque médiatique!

Soyez les bienvenus et installez vous confortablement dans vos strapontins!

Vous allez assister à un numéro extraordinaire puisqu’il va mettre en scène sous vos yeux ébahis, à la fois des magiciens, des acrobates, des équilibristes et des clowns!
En effet mesdames et messieurs, à l’heure où je rédige ces lignes, la lumière est éteinte, les roulements de tambours rythment notre impatience et notre curiosité, un silence lourd se fait...et soudain...
le voyou pilote de moto blessé par la police en région parisienne entre en scène depuis sa chambre d’hôpital où il reçoit des soins attentifs payés par la communauté aux dépens de laquelle il vit depuis toujours, et il déclare aux spectateurs subjugués qu’il appelle au calme dans les banlieues!
Filmé par son avocat, il ressemble à un héros blessé de Koh-Lanta délivrant un message poignant à ceux qui poursuivent « l’aventure » sans lui. Il reconnaît ses erreurs passées et demande que toute cette violence cesse car elle n’en vaut pas la peine (tu m’étonnes!)
L’émotion est à son comble, la presse de la France entière larmoie déjà sur ce tendre cliché « Plus Belle La Vie ».
La boucle sera ainsi bouclée une autre fois, ce nouveau Robin des Bois sera reconnu comme une sorte d’icône de l’intégration, le méchant était en fait un gentil, fruit d’un système qui a fait de lui une pauvre chose perdue et inconsciente des méfaits qu’elle perpétrait et dont nous portons la responsabilité.
Il marche ainsi sur les traces de Théo La Sodo, héros médiatique de l’ère Hollande (Clown d’Or toutes catégories) au chevet duquel le président s’était précipité afin de s’enquérir de l’état de son orifice anal chahuté par une matraque de policier, avant que dans une série inédite de pirouettes magiques le trou de balle de Théo ne retrouve sa pure virginité, comme par un enchantement qu’aucun média ne tint alors à expliquer, le spectacle doit rester mystérieux...
Nul doute que notre intrépide pilote ne soit demain coopté par la sécurité routière afin de poursuivre son œuvre d’exemple social, c’est émouvant, c’est beau, cela porte l’espoir entier des sociétés multiculturelles, une pluie de paillettes et de confettis inonde la scène, le rideau tombe, le public est en pleurs et se mouche dans un mouchoir en papier à usage unique qu’il jette aussitôt à la poubelle.
"AAAAAAAAAAHHHHHHHHH !!!... dis-je."
Zarathoustra.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 37524
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Est-Motorcycles » 23 avr. 2020, 12:39

Le Rouge a écrit :
23 avr. 2020, 09:54
Et nous voilà de retour sous le grand chapiteau multicolore du cirque médiatique!

Soyez les bienvenus et installez vous confortablement dans vos strapontins!

Vous allez assister à un numéro extraordinaire puisqu’il va mettre en scène sous vos yeux ébahis, à la fois des magiciens, des acrobates, des équilibristes et des clowns!
En effet mesdames et messieurs, à l’heure où je rédige ces lignes, la lumière est éteinte, les roulements de tambours rythment notre impatience et notre curiosité, un silence lourd se fait...et soudain...
le voyou pilote de moto blessé par la police en région parisienne entre en scène depuis sa chambre d’hôpital où il reçoit des soins attentifs payés par la communauté aux dépens de laquelle il vit depuis toujours, et il déclare aux spectateurs subjugués qu’il appelle au calme dans les banlieues!
Filmé par son avocat, il ressemble à un héros blessé de Koh-Lanta délivrant un message poignant à ceux qui poursuivent « l’aventure » sans lui. Il reconnaît ses erreurs passées et demande que toute cette violence cesse car elle n’en vaut pas la peine (tu m’étonnes!)
L’émotion est à son comble, la presse de la France entière larmoie déjà sur ce tendre cliché « Plus Belle La Vie ».
La boucle sera ainsi bouclée une autre fois, ce nouveau Robin des Bois sera reconnu comme une sorte d’icône de l’intégration, le méchant était en fait un gentil, fruit d’un système qui a fait de lui une pauvre chose perdue et inconsciente des méfaits qu’elle perpétrait et dont nous portons la responsabilité.
Il marche ainsi sur les traces de Théo La Sodo, héros médiatique de l’ère Hollande (Clown d’Or toutes catégories) au chevet duquel le président s’était précipité afin de s’enquérir de l’état de son orifice anal chahuté par une matraque de policier, avant que dans une série inédite de pirouettes magiques le trou de balle de Théo ne retrouve sa pure virginité, comme par un enchantement qu’aucun média ne tint alors à expliquer, le spectacle doit rester mystérieux...
Nul doute que notre intrépide pilote ne soit demain coopté par la sécurité routière afin de poursuivre son œuvre d’exemple social, c’est émouvant, c’est beau, cela porte l’espoir entier des sociétés multiculturelles, une pluie de paillettes et de confettis inonde la scène, le rideau tombe, le public est en pleurs et se mouche dans un mouchoir en papier à usage unique qu’il jette aussitôt à la poubelle.
Triste réalité pendant qu'une amie de nos jeunes nièces, infirmière en réanimation, au bout d'heures et d'heures de travail assidu dans un danger bien réel celui-là, s'en va prendre enfin un petit bol d'air bien mérité durant la nuit, seule...mais...bloquée par la police à 1,2 km de chez elle - je dis bien 1,2 kms ! ...se prend la prune "légale" ordonnée par les escrocs d'en haut. Elle avait sa feuille de môme bien remplie mais c'était trop loin...le petit hitler a dit que c'est un kilomètre, point barre : tu vas te balader avec ton décamètre quoi.
Le Rouge, tu me prêtes ta matraque ?
Cela se trouve, elle lui sauvera la peau si ce crétin se retrouve aux urgences en réanimation, et elle ne lui demandera pas ses papiers.
Je suis furieux.
Dans le même ordre de pourriture bien franchouillarde elle aussi, mon fils qui à grand peine monte sa brasserie sous des tonnes de crédits, ne pouvant encore ouvrir à cause des cons-finements, se voit visité par la même "police" (fatalement ressentie comme politique...) : il est dans les règles, il y travaille depuis des semaines jours et nuits et, les yeux tirés par l'épuisement, le couple de policiers qui fut gentiment invité à entrer pour voir lance en partant : "ah, il va y avoir un bar !... au premier incident on ferme votre brasserie".
Bande de connards.
Le môme n'a pas encore démarré.
C'est ça la France d'aujourd'hui.
C'est ainsi que l'on parle à nos jeunes qui se lancent à corps perdu dans une entreprise qui rapportera enfin quelques taxes pour payer ces imbéciles ainsi que d'autres du même tonneau (...), gosses entrepreneurs qui sont couverts de crédits, au lieu de les encourager et de les remercier, de leur offrir une sorte de protection tacite ? Etre une vraie police, serait-ce possible ?
Il est temps de rafraîchir la page de nos formateurs dans la "police", de leur faire prendre conscience de quelques notions de base :
- d'où vient le pognon qui les paie.
- d'apprendre à parler au peuple qu'ils doivent protéger et non perpétuellement punir.
- de les sortir du tunnel d'un autre âge qui les dresse à penser uniquement en terme de répression, mais de répression pour les idiots au boulot, non pas pour les saloupiots casseurs.
Ah, j'oubliais, autre chose : il serait aussi temps que l'on parle aux "désinfos" de ceux qui travaillent, que l'on cesse de nous casser les couilles avec les petits Louis qui vont peut-être entrer en maternelle le 11 mai, des prof qui sont susceptibles d'exercer, les pauvres, leur droit de retrait tout en recevant leur paie ou une bonne partie.
Il serait temps que l'on parle des innombrables cafés et restos qui ont bouclés et qui vont crever, des petits commerçants qui sont obligés d'emprunter ( comme moi d'ailleurs).
Il serait temps de virer cette clique de désinformateurs assassins qui plombent le pays depuis des lustres.
Il serait temps de plein de choses.
On peut encore rêver...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La laïcité, c'est une liberté noble de croyance. Chérissons-la et protégeons-la.

marcc
Membre
Messages : 365
Inscription : 27 nov. 2016, 02:08

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par marcc » 23 avr. 2020, 22:34

Est-Motorcycles a écrit :
23 avr. 2020, 12:39
........Triste réalité pendant qu'une amie de nos jeunes nièces, infirmière en réanimation, au bout d'heures et d'heures de travail assidu dans un danger bien réel celui-là, s'en va prendre enfin un petit bol d'air bien mérité durant la nuit, seule...mais...bloquée par la police à 1,2 km de chez elle - je dis bien 1,2 kms ! ...se prend la prune "légale" ordonnée par les escrocs d'en haut. Elle avait sa feuille de môme bien remplie mais c'était trop loin...le petit hitler a dit que c'est un kilomètre, point barre : tu vas te balader avec ton décamètre quoi........
C'est monstrueusement hallucinant ce genre de comportement :( à mettre dans le même sac que les abrutis galonnés qui ont empêché un homme d'aller dire adieu à son père mourant sur l'ile de Ré ou à ce petit con à képi qui verbalise une grand mère de 80 ans écrivant des mots de soutient sous la fenêtre de la chambre de son mari isolé en epahd....

C'est pas une matraque qu'il faudrait Dan !! au minimum une batte de base ball..... ce pays me déprime de plus en plus. Alors qu'il y a tant de gens biens, pourquoi ces Horribilis ont il toujours le droit de citer :( :( :(

marcc
Membre
Messages : 365
Inscription : 27 nov. 2016, 02:08

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par marcc » 23 avr. 2020, 22:37

Est-Motorcycles a écrit :
23 avr. 2020, 12:39

Il est temps de rafraîchir la page de nos formateurs dans la "police", de leur faire prendre conscience de quelques notions de base :
Pour cela in faudrait d'abord virer les décideurs du dessus..... l'un ne peut pas aller sans l'autre :?

marcc
Membre
Messages : 365
Inscription : 27 nov. 2016, 02:08

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par marcc » 23 avr. 2020, 22:40

Est-Motorcycles a écrit :
23 avr. 2020, 12:39
.....Il serait temps de virer cette clique de désinformateurs assassins qui plombent le pays depuis des lustres.
Il serait temps de plein de choses.
On peut encore rêver...
Ce serait bien ! effectivement, tu as raison..... mais je suis pessimiste quand je vois la naiveté et la non réaction d'une grosse partie de mon entourage, chaque jours, sous de pseudo-belles paroles on grignote petit à petit et de plus en plus la démocratie et eux ne voient pas où est le problème :( :(

As tu vu le scandale des respirateurs inappropriés fabriqués pour rien et dont les politiques se gargarisent ?? :? :evil:

Avatar de l’utilisateur
ornette
Membre
Messages : 68
Inscription : 21 août 2018, 17:59
Localisation : Le Theil 03

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par ornette » 23 avr. 2020, 23:11

Les virer je suis bien d'accord avec tout ce que j'ai lu, ça fait des années que j'essaie de convaincre autour de moi les gens pour que chaque vote, chaque voix soient utiles, que tous ces fichus bons à rien dégagent pour mettre en place de vrais élus qui pensent au peuple qui remettent l'humain au centre du système, mais non à chaque fois qu'elle n'est pas déception au lendemain des scrutins.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 3078
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Cathy » 24 avr. 2020, 09:44

marcc a écrit :
23 avr. 2020, 22:40
Est-Motorcycles a écrit :
23 avr. 2020, 12:39
.....Il serait temps de virer cette clique de désinformateurs assassins qui plombent le pays depuis des lustres.
Il serait temps de plein de choses.
On peut encore rêver...
Ce serait bien ! effectivement, tu as raison..... mais je suis pessimiste quand je vois la naiveté et la non réaction d'une grosse partie de mon entourage, chaque jours, sous de pseudo-belles paroles on grignote petit à petit et de plus en plus la démocratie et eux ne voient pas où est le problème :( :(

As tu vu le scandale des respirateurs inappropriés fabriqués pour rien et dont les politiques se gargarisent ?? :? :evil:
André GRIMALDI, Professeur à la Pitié-Salpêtrière :
"On s'est trouvé totalement démuni face à l'épidémie de coronavirus en raison d'un choix politique, qui a été de traiter la médecine et la santé comme un marchandise comme une autre. Avec un souci de rentabilité immédiate,"


https://youtu.be/RTE3m_8KrfM

https://youtu.be/di6GYWgISjk

Avatar de l’utilisateur
Flippe
Membre
Messages : 280
Inscription : 08 oct. 2016, 12:37
Localisation : Caromb / Villard de Lans
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Flippe » 24 avr. 2020, 10:58

Une petite question au passage, certaines assurances font des remise de prime en ce moment, que ce soit pour les véhicules moins employés en ces temps de confinement, voir également sur les assurances vol des habitations pour les gens qui sont en télé travail. Pour vous qu'en est il ? J'ai posé la question à mon assureur et j'attend sa réponse. Bonne journée.
Une fois de plus, mon paquetage s'empilait sur la selle, j'avais du chemin devant moi.
Mais qu'importe : la Route c'est la vie, quand à l'autoroute c'est une escroquerie


http://www.flickr.com/photos/thrux38/

Répondre