QUELLE HUILE ?

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Omar_Cello
Membre
Messages : 1447
Inscription : 25 juil. 2018, 13:58

Re: QUELLE HUILE ?

Message par Omar_Cello » 08 avr. 2020, 11:04

Åstrand a écrit :
07 avr. 2020, 21:28
Bonjour à tous,
Nouvel Uraliste, je me pose pleins de questions et notamment par rapport à l'huile pour entretenir nos belles russes.
Je suis en Suisse et naturellement, l'assortiment est différent. Ici, on trouve plutôt de la Motorex que de l'Igol.
Est ce que l'un d'entre vous pourrai me conseiller une huile qui va (tel l'igol 90w140) mais trouvable en Suisse?
Pour au cas ou, j'avais acheté chez BMW un litre de Motorex Boxer 4t 15w50 mais je n'ai pas encore eu besoin de faire l'appoint.
Merci d'avance pour vos lumières
Bonjour,

Landi propose des huiles pour machines agricoles, ce qui est SEOO dans la catégorie des BV & ponts motos russes :

https://www.landi.ch/fr/shop/huiles-tra ... y-4l_66007

Motorex est très bien,
Dnepr-Ural Suisse à Oberāgeri (Karin & Paul Niderost, ne parlent pas français mais sont réactifs et très gentils, via email + google translate en allemand :
http://www.dnepr-ural.ch/
) la préconisent.
La Suisse n'a en effet pas de distributeur Igol :(

Y a plus qu'à :
https://www.motorex.com/fr-ch/conseil-e ... oilfinder/

Attention : SEOO que de la minérale dans les ponts et BV, la synthèse n'est pas spécialement recommandée en raison de bagues en métaux pas toujours compatibles avec les alliages particuliers de certains composants russes).

Bonne journée de la part de Omar à Kalvingrad

PS : lis attentivement les recommandations de Dan, car lui sait exactement par expérience ce qui convient et ce qui ne va pas.
Bonne lecture avec un grand pot de pop corn
Мотоцикл с коляской - ни ванна, ни гроб, но что-то между.

Avatar de l’utilisateur
Åstrand
Membre
Messages : 43
Inscription : 07 avr. 2020, 19:58
Localisation : Valais / Suisse

Re: QUELLE HUILE ?

Message par Åstrand » 08 avr. 2020, 15:12

Merci Omar pour votre réponse!!!
J'avais en effet parcouru les recommandations de Dan au travers de ce super forum mais la question demeurait par rapport aux huiles disponibles en Suisse. Maintenant je suis un peu plus au clair, je verrai pour faire un tour chez Landi quand leur site ne sera plus saturé par la demande à cause de la fermeture de leurs enseignes.
A bientôt.

Avatar de l’utilisateur
Åstrand
Membre
Messages : 43
Inscription : 07 avr. 2020, 19:58
Localisation : Valais / Suisse

Re: QUELLE HUILE ?

Message par Åstrand » 15 avr. 2020, 19:55

Je reviens sur le sujet des huiles après discussion avec le service après vente de Motorex (soit dit en passant très disponibles et sympathiques).
Motorex, se tient aux spécifications constructeur donc préconise de l'huile moteur dans la boîte aussi, ce qui, on l'a assez lu, n'est pas forcément la meilleure des choses à faire. Cependant voici les infos valables que j'en retire et qui seront intéressante pour les Suisses et ceux qui passeront par chez nous et qui auront oublié leur bidon.

Moteur: L’huile BOXER 4T SAE 15W/50 n’attaque absolument pas le cuivre, ni les alliages de cuivre.
Sur le récipient, il est indiqué « synthetic performance » car c’est une huile partiellement synthétique.

Boite et pont: L'huile HYPOID GEAR OIL 80W/90, qui remplit parfaitement les exigences du constructeur.

En espérant que ça puisse servir, je me suis dit que ce serait bienvenu de partager l'information sachant que le sujet est épineux et souvent abordé avec des questions similaires.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 32756
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: QUELLE HUILE ?

Message par Est-Motorcycles » 15 avr. 2020, 22:26

Åstrand a écrit :
15 avr. 2020, 19:55
Je reviens sur le sujet des huiles après discussion avec le service après vente de Motorex (soit dit en passant très disponibles et sympathiques).
Motorex, se tient aux spécifications constructeur donc préconise de l'huile moteur dans la boîte aussi, ce qui, on l'a assez lu, n'est pas forcément la meilleure des choses à faire. Cependant voici les infos valables que j'en retire et qui seront intéressante pour les Suisses et ceux qui passeront par chez nous et qui auront oublié leur bidon.

Moteur: L’huile BOXER 4T SAE 15W/50 n’attaque absolument pas le cuivre, ni les alliages de cuivre.
Sur le récipient, il est indiqué « synthetic performance » car c’est une huile partiellement synthétique.

Boite et pont: L'huile HYPOID GEAR OIL 80W/90, qui remplit parfaitement les exigences du constructeur.

En espérant que ça puisse servir, je me suis dit que ce serait bienvenu de partager l'information sachant que le sujet est épineux et souvent abordé avec des questions similaires.
Oui, car il y a ceux qui disent ce qu'ils lisent et d'autres qui démontent les moteurs dans les ateliers toutes les journées, et crois-moi, ce n'est pas du tout la même chose...On ne va pas refaire le débat, chacun y va de sa sauce et c'est normal.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Il est temps de rendre aux français leur tissu social : la culture, la restauration, l'hôtellerie, le sport etc... La liberté retrouvée est une priorité nationale au dessus de tout autocratisme.
Bientôt la vie sera (re)belle.

Avatar de l’utilisateur
Åstrand
Membre
Messages : 43
Inscription : 07 avr. 2020, 19:58
Localisation : Valais / Suisse

Re: QUELLE HUILE ?

Message par Åstrand » 16 avr. 2020, 21:37

Est-Motorcycles a écrit :
15 avr. 2020, 22:26
Åstrand a écrit :
15 avr. 2020, 19:55
Je reviens sur le sujet des huiles après discussion avec le service après vente de Motorex (soit dit en passant très disponibles et sympathiques).
Motorex, se tient aux spécifications constructeur donc préconise de l'huile moteur dans la boîte aussi, ce qui, on l'a assez lu, n'est pas forcément la meilleure des choses à faire. Cependant voici les infos valables que j'en retire et qui seront intéressante pour les Suisses et ceux qui passeront par chez nous et qui auront oublié leur bidon.

Moteur: L’huile BOXER 4T SAE 15W/50 n’attaque absolument pas le cuivre, ni les alliages de cuivre.
Sur le récipient, il est indiqué « synthetic performance » car c’est une huile partiellement synthétique.

Boite et pont: L'huile HYPOID GEAR OIL 80W/90, qui remplit parfaitement les exigences du constructeur.

En espérant que ça puisse servir, je me suis dit que ce serait bienvenu de partager l'information sachant que le sujet est épineux et souvent abordé avec des questions similaires.
Oui, car il y a ceux qui disent ce qu'ils lisent et d'autres qui démontent les moteurs dans les ateliers toutes les journées, et crois-moi, ce n'est pas du tout la même chose...On ne va pas refaire le débat, chacun y va de sa sauce et c'est normal.
En bref, que me conseillerai tu de faire? A ton avis, c'est risqué de partir avec de la motorex? Aurai je meilleur temps de trouver quelqu'un qui m'importe de l'igol? Désolé de poser toutes ces questions, je pensai bien faire en transmettant la réponse de motorex avec comme petit plus la synthèse de ce que j'ai lu comme conseils avisés. Merci d'avance

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 32756
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: QUELLE HUILE ?

Message par Est-Motorcycles » 22 déc. 2020, 23:01

EM va dire quelques mots sur cette discussion pour réactualiser des données dangereuses pour les moteurs Ural, données qui circulent sur d'autres forums.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Il est temps de rendre aux français leur tissu social : la culture, la restauration, l'hôtellerie, le sport etc... La liberté retrouvée est une priorité nationale au dessus de tout autocratisme.
Bientôt la vie sera (re)belle.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 32756
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: QUELLE HUILE ?

Message par Est-Motorcycles » 23 déc. 2020, 17:00

Est-Motorcycles a écrit :
22 déc. 2020, 23:01
EM va dire quelques mots sur cette discussion pour réactualiser des données dangereuses pour les moteurs Ural, données qui circulent sur d'autres forums.
Oui, je vois ça et là sur quelques forums le culte des huiles low cost pour nos moteurs : il faut la moins chère !
Je le répète pour la énième fois, je ne partage pas ce point de vue tout simplement par le fait que nous n'avons aucun recul technique sur ces huiles et qu'un moteur de tracteur ou de tronçonneuse n'est pas un moteur de Ural.
Des moteurs de Ural, j'en vois défiler toute la journée et ils utilisent tous des huiles low cost. Cylindres rayés, pertes de compression, vilos avec têtes de bielles mortes, queues de soupapes battant la breloque dans les guides etc...Ce n'est pas dans la tête, c'est sur l'établi.
Tous les jours.
Alors, pour les moteurs qui sortent de chez moi et qui ont été refaits, il faut savoir que je ne prendrai jamais en garantie leur casse avec une huile low cost. Nous disposons des services d'un laboratoire d'analyse des huiles et des pièces qui est reconnue par l'état et, au besoin, nous faisons analyser les pièces cassées par ces laboratoires.
En outre je le répète encore : si on croit que EM souhaite vendre ses huiles on se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'à l'anus : vous pouvez acquérir les huiles où vous voulez mais, pour ce qui concerne le travail qui sort de mes ateliers, je veux qu'elles soient validées par notre expérience.
Et notre expérience, c'est une expérience de plusieurs années qui est issue d'une pratique reconnue par tous et de voyages au long cours.
Ne faites pas n'importe quoi avec vos moteurs, cela coûte plus cher ! S'ils suffit de lire une ligne sur un post informatique pour que vous changiez d'huile, alors laissez tomber la marque et roulez japonais (ou chinois).
Je suis toujours extrêmement étonné que l'on fasse confiance à des émetteurs de messages qui n'ont aucune expérience mécanique (!).
Une huile peut avoir les caractéristiques approchantes de celles qu'il faut pour Ural, mais il n'y a pas de recul pour connaître vraiment ce qu'il est de leur fatigue à l'usage : vous seriez surpris de découvrir comment une huile low cost qui se dit équivalente en qualité qu'une huile de vraie qualité, se transforme après seulement quelques kilomètres.



On cite ce texte si on discute, afin qu'il ne disparaisse pas !
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Il est temps de rendre aux français leur tissu social : la culture, la restauration, l'hôtellerie, le sport etc... La liberté retrouvée est une priorité nationale au dessus de tout autocratisme.
Bientôt la vie sera (re)belle.

Avatar de l’utilisateur
Omar_Cello
Membre
Messages : 1447
Inscription : 25 juil. 2018, 13:58

Re: QUELLE HUILE ?

Message par Omar_Cello » 23 déc. 2020, 18:43

Est-Motorcycles a écrit :
23 déc. 2020, 17:00
Est-Motorcycles a écrit :
22 déc. 2020, 23:01
EM va dire quelques mots sur cette discussion pour réactualiser des données dangereuses pour les moteurs Ural, données qui circulent sur d'autres forums.
Oui, je vois ça et là sur quelques forums le culte des huiles low cost pour nos moteurs : il faut la moins chère !
Je le répète pour la énième fois, je ne partage pas ce point de vue tout simplement par le fait que nous n'avons aucun recul technique sur ces huiles et qu'un moteur de tracteur ou de tronçonneuse n'est pas un moteur de Ural.
Des moteurs de Ural, j'en vois défiler toute la journée et ils utilisent tous des huiles low cost. Cylindres rayés, pertes de compression, vilos avec têtes de bielles mortes, queues de soupapes battant la breloque dans les guides etc...Ce n'est pas dans la tête, c'est sur l'établi.
Tous les jours.
Alors, pour les moteurs qui sortent de chez moi et qui ont été refaits, il faut savoir que je ne prendrai jamais en garantie leur casse avec une huile low cost. Nous disposons des services d'un laboratoire d'analyse des huiles et des pièces qui est reconnue par l'état et, au besoin, nous faisons analyser les pièces cassées par ces laboratoires.
En outre je le répète encore : si on croit que EM souhaite vendre ses huiles on se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'à l'anus : vous pouvez acquérir les huiles où vous voulez mais, pour ce qui concerne le travail qui sort de mes ateliers, je veux qu'elles soient validées par notre expérience.
Et notre expérience, c'est une expérience de plusieurs années qui est issue d'une pratique reconnue par tous et de voyages au long cours.
Ne faites pas n'importe quoi avec vos moteurs, cela coûte plus cher ! S'ils suffit de lire une ligne sur un post informatique pour que vous changiez d'huile, alors laissez tomber la marque et roulez japonais (ou chinois).
Je suis toujours extrêmement étonné que l'on fasse confiance à des émetteurs de messages qui n'ont aucune expérience mécanique (!).
Une huile peut avoir les caractéristiques approchantes de celles qu'il faut pour Ural, mais il n'y a pas de recul pour connaître vraiment ce qu'il est de leur fatigue à l'usage : vous seriez surpris de découvrir comment une huile low cost qui se dit équivalente en qualité qu'une huile de vraie qualité, se transforme après seulement quelques kilomètres.



On cite ce texte si on discute, afin qu'il ne disparaisse pas !
Ce n'est pas pour rien que l'huile dans ma BV, mon pont et mon différentiel, elle vient de chez toi.
Et ce n'est pas pour rien que je respecte ce que tu préconises, car l'expérience est une lampe qui n'éclaire que vers l'arrière.

Et ceux qui n'y croient pas n'ont qu'à suivre les traces d'huile laissées sur le sol par les conseilleurs qui ne sont pas des payeurs.
Мотоцикл с коляской - ни ванна, ни гроб, но что-то между.

Avatar de l’utilisateur
denis-71
Membre
Messages : 144
Inscription : 17 déc. 2019, 15:42

Re: QUELLE HUILE ?

Message par denis-71 » 23 déc. 2020, 18:59

Est-Motorcycles a écrit :
23 déc. 2020, 17:00
Est-Motorcycles a écrit :
22 déc. 2020, 23:01
EM va dire quelques mots sur cette discussion pour réactualiser des données dangereuses pour les moteurs Ural, données qui circulent sur d'autres forums.
Oui, je vois ça et là sur quelques forums le culte des huiles low cost pour nos moteurs : il faut la moins chère !
Je le répète pour la énième fois, je ne partage pas ce point de vue tout simplement par le fait que nous n'avons aucun recul technique sur ces huiles et qu'un moteur de tracteur ou de tronçonneuse n'est pas un moteur de Ural.
Des moteurs de Ural, j'en vois défiler toute la journée et ils utilisent tous des huiles low cost. Cylindres rayés, pertes de compression, vilos avec têtes de bielles mortes, queues de soupapes battant la breloque dans les guides etc...Ce n'est pas dans la tête, c'est sur l'établi.
Tous les jours.
Alors, pour les moteurs qui sortent de chez moi et qui ont été refaits, il faut savoir que je ne prendrai jamais en garantie leur casse avec une huile low cost. Nous disposons des services d'un laboratoire d'analyse des huiles et des pièces qui est reconnue par l'état et, au besoin, nous faisons analyser les pièces cassées par ces laboratoires.
En outre je le répète encore : si on croit que EM souhaite vendre ses huiles on se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'à l'anus : vous pouvez acquérir les huiles où vous voulez mais, pour ce qui concerne le travail qui sort de mes ateliers, je veux qu'elles soient validées par notre expérience.
Et notre expérience, c'est une expérience de plusieurs années qui est issue d'une pratique reconnue par tous et de voyages au long cours.
Ne faites pas n'importe quoi avec vos moteurs, cela coûte plus cher ! S'ils suffit de lire une ligne sur un post informatique pour que vous changiez d'huile, alors laissez tomber la marque et roulez japonais (ou chinois).
Je suis toujours extrêmement étonné que l'on fasse confiance à des émetteurs de messages qui n'ont aucune expérience mécanique (!).
Une huile peut avoir les caractéristiques approchantes de celles qu'il faut pour Ural, mais il n'y a pas de recul pour connaître vraiment ce qu'il est de leur fatigue à l'usage : vous seriez surpris de découvrir comment une huile low cost qui se dit équivalente en qualité qu'une huile de vraie qualité, se transforme après seulement quelques kilomètres.



On cite ce texte si on discute, afin qu'il ne disparaisse pas !
merci pour ta patience Dan, une question me taraude l'esprit (ça prouve que j'en ai un? :roll: ) les normes des huiles sont elles pas garantes des qualités des fluides? API SJ etc et toutes les autres JASO SAE.. ???? je ne parle même pas de la miscibilité.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 32756
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: QUELLE HUILE ?

Message par Est-Motorcycles » 24 déc. 2020, 17:09

denis-71 a écrit :
23 déc. 2020, 18:59
Est-Motorcycles a écrit :
23 déc. 2020, 17:00
Est-Motorcycles a écrit :
22 déc. 2020, 23:01
EM va dire quelques mots sur cette discussion pour réactualiser des données dangereuses pour les moteurs Ural, données qui circulent sur d'autres forums.
Oui, je vois ça et là sur quelques forums le culte des huiles low cost pour nos moteurs : il faut la moins chère !
Je le répète pour la énième fois, je ne partage pas ce point de vue tout simplement par le fait que nous n'avons aucun recul technique sur ces huiles et qu'un moteur de tracteur ou de tronçonneuse n'est pas un moteur de Ural.
Des moteurs de Ural, j'en vois défiler toute la journée et ils utilisent tous des huiles low cost. Cylindres rayés, pertes de compression, vilos avec têtes de bielles mortes, queues de soupapes battant la breloque dans les guides etc...Ce n'est pas dans la tête, c'est sur l'établi.
Tous les jours.
Alors, pour les moteurs qui sortent de chez moi et qui ont été refaits, il faut savoir que je ne prendrai jamais en garantie leur casse avec une huile low cost. Nous disposons des services d'un laboratoire d'analyse des huiles et des pièces qui est reconnue par l'état et, au besoin, nous faisons analyser les pièces cassées par ces laboratoires.
En outre je le répète encore : si on croit que EM souhaite vendre ses huiles on se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'à l'anus : vous pouvez acquérir les huiles où vous voulez mais, pour ce qui concerne le travail qui sort de mes ateliers, je veux qu'elles soient validées par notre expérience.
Et notre expérience, c'est une expérience de plusieurs années qui est issue d'une pratique reconnue par tous et de voyages au long cours.
Ne faites pas n'importe quoi avec vos moteurs, cela coûte plus cher ! S'ils suffit de lire une ligne sur un post informatique pour que vous changiez d'huile, alors laissez tomber la marque et roulez japonais (ou chinois).
Je suis toujours extrêmement étonné que l'on fasse confiance à des émetteurs de messages qui n'ont aucune expérience mécanique (!).
Une huile peut avoir les caractéristiques approchantes de celles qu'il faut pour Ural, mais il n'y a pas de recul pour connaître vraiment ce qu'il est de leur fatigue à l'usage : vous seriez surpris de découvrir comment une huile low cost qui se dit équivalente en qualité qu'une huile de vraie qualité, se transforme après seulement quelques kilomètres.



On cite ce texte si on discute, afin qu'il ne disparaisse pas !
merci pour ta patience Dan, une question me taraude l'esprit (ça prouve que j'en ai un? :roll: ) les normes des huiles sont elles pas garantes des qualités des fluides? API SJ etc et toutes les autres JASO SAE.. ???? je ne parle même pas de la miscibilité.
Excellente question !
Bien sûr que les normes des huiles sont garantes des qualités des fluides mais ce ne sont que des étiquettes.
Une huile low cost qui balance un API SJ peut en effet à la mise en carter présenter un API SJ, mais qu'en est-il au bout de 500 kils ?
Ces huiles ne présenteront pas la tenue de cet API dans le temps et c'est cela qui est important.

Vous pouvez faire ce premier test vous-même en testant une huile low cost :
Prenez un plan incliné en plaque de verre que vous placez dans une sorte d'enceinte en carton, dans une pièce dans laquelle la température est stable et mesurable ( par exemple 15°C). Stabilisez cette plaque à 30° d'inclinaison et collez dessus un réglet.
Prenez un compte goutte.
Tracez un trait sur la plaque de verre au dessus duquel, à 1 cm de haut, vous fixer votre compte-goutte.
Remplissez celui-ci de 1 cc d'huile et faites couler une goutte de cette huile sur le trait.
Au moment où la goutte touche le trait, vous déclenchez un chrono qui mesure la vitesse de descente de la goutte sur par exemple 5 ou 7 cm.
Faites 250 bornes avec cette huile et retestez exactement dans les mêmes conditions .
Vous observerez bien des choses, et notamment que la vitesse de descente a considérablement augmenté, montrant la casse des chaînes moléculaires de l'huile, qui ne présentera plus le niveau API SJ.

Vous pouvez faire ce deuxième test avec la même huile :
Trouvez deux billes d'acier de 1 cm de diamètre et collez-les sur un serre-joint qui se dévisse.
Trempez les billes, toujours à 15°, dans l'huile neuve.
Ecartez doucement les billes : vous observerez un pont qui le relie. Ecartez jusqu'à ce que ce pont se brise : mesurerez la distance d'écartement au pied à coulisse.
Faites 250 kils avec votre huile excellente et pas chère, et refaites le test dans les mêmes conditions : vous observerez que ce pont s'est considérablement raccourci, d'au moins 3 fois, montrant aussi que la qualité SJ n'y est plus.

Avec une huile de marque et de qualité, équivalente en indice API, vous n'aurez pas ces déboires.
Cela tient simplement aux process de conception des huiles : dans la low cost les chaines moléculaires seront chimiquement faciles à monter et présenteront en statique la qualité SJ. Dans l'huile de qualité les liaisons de ces chaines seront beaucoup plus longues en assurant ainsi la stabilité de la qualité SJ dans le temps, sans rupture.

Alors, la belle affaire de placer une low cost qui ne tiendra plus ses promesses au bout de 500 bornes et de faire 4500 kils de plus avec cette merde ! Si possible sous des pluies battantes, jauge au mini avec mini carter ?? :lol: Ces mêmes mecs s'imaginent que la low cost est peu chère parce qu'elle réduit ses marges ou parce ceux qu'ils l'achètent ont de beaux yeux ! :lol: Nan mais ils rêvent ! Tous les pétroliers font des marges énormes sur les huiles, ceux qui fabriquent les low cost aussi ! :roll:
Je sais bien que je me fais empiler avec les marges d'une huile de qualité, pardi !
Mais les acheteurs de low cost se font aussi empiler et en plus ils vont casser !

Voilà quelques voyages que j'ai pu mener à terme avec une huile de qualité :

viewtopic.php?f=2&t=3892
viewtopic.php?f=2&t=3870
viewtopic.php?f=2&t=3776
viewtopic.php?f=2&t=3707
viewtopic.php?f=2&t=3560
viewtopic.php?f=2&t=3423
viewtopic.php?f=2&t=3246
viewtopic.php?f=2&t=3096
viewtopic.php?f=2&t=2991
viewtopic.php?f=2&t=2770
viewtopic.php?f=2&t=2284
viewtopic.php?f=2&t=2770
viewtopic.php?f=2&t=2284
viewtopic.php?f=2&t=2284
viewtopic.php?f=2&t=2178
viewtopic.php?f=2&t=1430

...etc...etc...

Je n'imagine même pas ces voyages entrepris avec une huile low cost.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Il est temps de rendre aux français leur tissu social : la culture, la restauration, l'hôtellerie, le sport etc... La liberté retrouvée est une priorité nationale au dessus de tout autocratisme.
Bientôt la vie sera (re)belle.

Avatar de l’utilisateur
Africanpostman
Membre
Messages : 334
Inscription : 15 janv. 2014, 11:24
Localisation : Clairefontaine en Yvelines

Re: QUELLE HUILE ?

Message par Africanpostman » 24 déc. 2020, 17:47

Effectivement, ça n'est même pas un sujet ! Si on fait ,disons, 9000 kms par an, on en est à trois vidanges , donc 9 litres d'huile, vu que les Ural ne consomment pas d'huile par ailleurs ! En imaginant un "gain" de 5€ par litre, on aurait donc économisé 45€ par an en théorie ! Wouahhh la bonne affaire ! Personnellement, entre ça et un vilo à durée de vie raccourcie, je n'hésite pas bien longtemps ! :)

Avatar de l’utilisateur
Flippe
Membre
Messages : 302
Inscription : 08 oct. 2016, 12:37
Localisation : Caromb / Villard de Lans
Contact :

Re: QUELLE HUILE ?

Message par Flippe » 24 déc. 2020, 17:57

Est-Motorcycles a écrit :
23 déc. 2020, 17:00
Est-Motorcycles a écrit :
22 déc. 2020, 23:01
EM va dire quelques mots sur cette discussion pour réactualiser des données dangereuses pour les moteurs Ural, données qui circulent sur d'autres forums.
Oui, je vois ça et là sur quelques forums le culte des huiles low cost pour nos moteurs : il faut la moins chère !
Je le répète pour la énième fois, je ne partage pas ce point de vue tout simplement par le fait que nous n'avons aucun recul technique sur ces huiles et qu'un moteur de tracteur ou de tronçonneuse n'est pas un moteur de Ural.
Des moteurs de Ural, j'en vois défiler toute la journée et ils utilisent tous des huiles low cost. Cylindres rayés, pertes de compression, vilos avec têtes de bielles mortes, queues de soupapes battant la breloque dans les guides etc...Ce n'est pas dans la tête, c'est sur l'établi.
Tous les jours.
Alors, pour les moteurs qui sortent de chez moi et qui ont été refaits, il faut savoir que je ne prendrai jamais en garantie leur casse avec une huile low cost. Nous disposons des services d'un laboratoire d'analyse des huiles et des pièces qui est reconnue par l'état et, au besoin, nous faisons analyser les pièces cassées par ces laboratoires.
En outre je le répète encore : si on croit que EM souhaite vendre ses huiles on se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'à l'anus : vous pouvez acquérir les huiles où vous voulez mais, pour ce qui concerne le travail qui sort de mes ateliers, je veux qu'elles soient validées par notre expérience.
Et notre expérience, c'est une expérience de plusieurs années qui est issue d'une pratique reconnue par tous et de voyages au long cours.
Ne faites pas n'importe quoi avec vos moteurs, cela coûte plus cher ! S'ils suffit de lire une ligne sur un post informatique pour que vous changiez d'huile, alors laissez tomber la marque et roulez japonais (ou chinois).
Je suis toujours extrêmement étonné que l'on fasse confiance à des émetteurs de messages qui n'ont aucune expérience mécanique (!).
Une huile peut avoir les caractéristiques approchantes de celles qu'il faut pour Ural, mais il n'y a pas de recul pour connaître vraiment ce qu'il est de leur fatigue à l'usage : vous seriez surpris de découvrir comment une huile low cost qui se dit équivalente en qualité qu'une huile de vraie qualité, se transforme après seulement quelques kilomètres.



On cite ce texte si on discute, afin qu'il ne disparaisse pas !
Alors que penser des huiles vendu en grandes surfaces sous leurs nom, L.....c ou bien C.......r ? Il y a quelques année un Mag moto avait fait des tests avec un labo. Il en ressortait que certaines n'était pas mauvaises du tout, et pour cause puisque l'une d'entre elle venait d'un fabriquant fort connu et réputé ?

Autre réflexion de ma petite personne, j'ai utilisé les huiles de ces grandes surfaces, sans aucuns problème, sur des milliers de km et cela sur des motos de routes, side-car, moto d'enduro (fort malmenée, choc thermique lors de passage à gué entre autre) voiture. J'ai toujours respecté les vidanges et niveaux, mon fourgon à je l'ai vendu à plus 200 000 km sans ouvrir le moteur, les motos ont toutes fait dans les 75000 km et la moto d'enduro à fait 10 ans de bon et loyaux chemins sans une seule ouverture moteur. Donc je me questionne ai-je bien fait, la chance à été de mon côté ?

Comme le doute est en moi, l'Ural roule Igol.
Une fois de plus, mon paquetage s'empilait sur la selle, j'avais du chemin devant moi.
Mais qu'importe : la Route c'est la vie, quand à l'autoroute c'est une escroquerie


http://www.flickr.com/photos/thrux38/

athilys
Membre
Messages : 340
Inscription : 20 août 2018, 15:42

Re: QUELLE HUILE ?

Message par athilys » 24 déc. 2020, 18:09

Je propose que tout les ans on fasse un sujet sur les huiles.
Et qu''on fasse une copie des vieux sujets vu que ce sont toujours les memes questions qui amènent les memes reponses.....
Ou alors on interdit les sujets sur les huiles jusqu'au jour ouvil y a un truc vraiment noiveau du genre huile de foie de pingouin additionné d'anthesite pour l'odeur.
On n'a que deux vies. La deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une.

Avatar de l’utilisateur
fbeurne
Membre
Messages : 1822
Inscription : 18 avr. 2016, 10:15
Localisation : 54000 nancy

Re: QUELLE HUILE ?

Message par fbeurne » 24 déc. 2020, 18:29

athilys a écrit :
24 déc. 2020, 18:09
Je propose que tout les ans on fasse un sujet sur les huiles.
Et qu''on fasse une copie des vieux sujets vu que ce sont toujours les memes questions qui amènent les memes reponses.....
Ou alors on interdit les sujets sur les huiles jusqu'au jour ouvil y a un truc vraiment noiveau du genre huile de foie de pingouin additionné d'anthesite pour l'odeur.

Le boulot d'un professeur est bien de répéter chaque année la même chose à un public nouveau....Sur un forum c'est pareil!
Dan l'a suffisamment souligné...il répète sans cesse depuis toujours! (Et les nouveaux n'ont pas la possibilité d'actionner le moteur de recherche avec des mots clés.....Ca semble inactif et a été remonté comme dysfonctionnement!)
FRED, dept 54, et "black sport's globe trotter" année 2005 fiabilisé partie Cycle en 2010, Moteur/pont par DAN en 2016 et HONDA 1300 CTX année 2015
Dans ce monde, soit disant moderne, fait d'instantané, de vite consommé, dépêches toi d'être heureux; Roules en ural et tu comprendras où se trouve mon bonheur!

Avatar de l’utilisateur
Helga
Site Admin
Messages : 549
Inscription : 25 déc. 2008, 09:48

Re: QUELLE HUILE ?

Message par Helga » 24 déc. 2020, 19:34

Est-Motorcycles a écrit :
24 déc. 2020, 17:09
denis-71 a écrit :
23 déc. 2020, 18:59
Est-Motorcycles a écrit :
23 déc. 2020, 17:00


Oui, je vois ça et là sur quelques forums le culte des huiles low cost pour nos moteurs : il faut la moins chère !
Je le répète pour la énième fois, je ne partage pas ce point de vue tout simplement par le fait que nous n'avons aucun recul technique sur ces huiles et qu'un moteur de tracteur ou de tronçonneuse n'est pas un moteur de Ural.
Des moteurs de Ural, j'en vois défiler toute la journée et ils utilisent tous des huiles low cost. Cylindres rayés, pertes de compression, vilos avec têtes de bielles mortes, queues de soupapes battant la breloque dans les guides etc...Ce n'est pas dans la tête, c'est sur l'établi.
Tous les jours.
Alors, pour les moteurs qui sortent de chez moi et qui ont été refaits, il faut savoir que je ne prendrai jamais en garantie leur casse avec une huile low cost. Nous disposons des services d'un laboratoire d'analyse des huiles et des pièces qui est reconnue par l'état et, au besoin, nous faisons analyser les pièces cassées par ces laboratoires.
En outre je le répète encore : si on croit que EM souhaite vendre ses huiles on se fourre le doigt dans l'oeil jusqu'à l'anus : vous pouvez acquérir les huiles où vous voulez mais, pour ce qui concerne le travail qui sort de mes ateliers, je veux qu'elles soient validées par notre expérience.
Et notre expérience, c'est une expérience de plusieurs années qui est issue d'une pratique reconnue par tous et de voyages au long cours.
Ne faites pas n'importe quoi avec vos moteurs, cela coûte plus cher ! S'ils suffit de lire une ligne sur un post informatique pour que vous changiez d'huile, alors laissez tomber la marque et roulez japonais (ou chinois).
Je suis toujours extrêmement étonné que l'on fasse confiance à des émetteurs de messages qui n'ont aucune expérience mécanique (!).
Une huile peut avoir les caractéristiques approchantes de celles qu'il faut pour Ural, mais il n'y a pas de recul pour connaître vraiment ce qu'il est de leur fatigue à l'usage : vous seriez surpris de découvrir comment une huile low cost qui se dit équivalente en qualité qu'une huile de vraie qualité, se transforme après seulement quelques kilomètres.



On cite ce texte si on discute, afin qu'il ne disparaisse pas !
merci pour ta patience Dan, une question me taraude l'esprit (ça prouve que j'en ai un? :roll: ) les normes des huiles sont elles pas garantes des qualités des fluides? API SJ etc et toutes les autres JASO SAE.. ???? je ne parle même pas de la miscibilité.
Excellente question !
Bien sûr que les normes des huiles sont garantes des qualités des fluides mais ce ne sont que des étiquettes.
Une huile low cost qui balance un API SJ peut en effet à la mise en carter présenter un API SJ, mais qu'en est-il au bout de 500 kils ?
Ces huiles ne présenteront pas la tenue de cet API dans le temps et c'est cela qui est important.

Vous pouvez faire ce premier test vous-même en testant une huile low cost :
Prenez un plan incliné en plaque de verre que vous placez dans une sorte d'enceinte en carton, dans une pièce dans laquelle la température est stable et mesurable ( par exemple 15°C). Stabilisez cette plaque à 30° d'inclinaison et collez dessus un réglet.
Prenez un compte goutte.
Tracez un trait sur la plaque de verre au dessus duquel, à 1 cm de haut, vous fixer votre compte-goutte.
Remplissez celui-ci de 1 cc d'huile et faites couler une goutte de cette huile sur le trait.
Au moment où la goutte touche le trait, vous déclenchez un chrono qui mesure la vitesse de descente de la goutte sur par exemple 5 ou 7 cm.
Faites 250 bornes avec cette huile et retestez exactement dans les mêmes conditions .
Vous observerez bien des choses, et notamment que la vitesse de descente a considérablement augmenté, montrant la casse des chaînes moléculaires de l'huile, qui ne présentera plus le niveau API SJ.

Vous pouvez faire ce deuxième test avec la même huile :
Trouvez deux billes d'acier de 1 cm de diamètre et collez-les sur un serre-joint qui se dévisse.
Trempez les billes, toujours à 15°, dans l'huile neuve.
Ecartez doucement les billes : vous observerez un pont qui le relie. Ecartez jusqu'à ce que ce pont se brise : mesurerez la distance d'écartement au pied à coulisse.
Faites 250 kils avec votre huile excellente et pas chère, et refaites le test dans les mêmes conditions : vous observerez que ce pont s'est considérablement raccourci, d'au moins 3 fois, montrant aussi que la qualité SJ n'y est plus.

Avec une huile de marque et de qualité, équivalente en indice API, vous n'aurez pas ces déboires.
Cela tient simplement aux process de conception des huiles : dans la low cost les chaines moléculaires seront chimiquement faciles à monter et présenteront en statique la qualité SJ. Dans l'huile de qualité les liaisons de ces chaines seront beaucoup plus longues en assurant ainsi la stabilité de la qualité SJ dans le temps, sans rupture.

Alors, la belle affaire de placer une low cost qui ne tiendra plus ses promesses au bout de 500 bornes et de faire 4500 kils de plus avec cette merde ! Si possible sous des pluies battantes, jauge au mini avec mini carter ?? :lol: Ces mêmes mecs s'imaginent que la low cost est peu chère parce qu'elle réduit ses marges ou parce ceux qu'ils l'achètent ont de beaux yeux ! :lol: Nan mais ils rêvent ! Tous les pétroliers font des marges énormes sur les huiles, ceux qui fabriquent les low cost aussi ! :roll:
Je sais bien que je me fais empiler avec les marges d'une huile de qualité, pardi !
Mais les acheteurs de low cost se font aussi empiler et en plus ils vont casser !

Voilà quelques voyages que j'ai pu mener à terme avec une huile de qualité :

viewtopic.php?f=2&t=3892
viewtopic.php?f=2&t=3870
viewtopic.php?f=2&t=3776
viewtopic.php?f=2&t=3707
viewtopic.php?f=2&t=3560
viewtopic.php?f=2&t=3423
viewtopic.php?f=2&t=3246
viewtopic.php?f=2&t=3096
viewtopic.php?f=2&t=2991
viewtopic.php?f=2&t=2770
viewtopic.php?f=2&t=2284
viewtopic.php?f=2&t=2770
viewtopic.php?f=2&t=2284
viewtopic.php?f=2&t=2284
viewtopic.php?f=2&t=2178
viewtopic.php?f=2&t=1430

...etc...etc...

Je n'imagine même pas ces voyages entrepris avec une huile low cost.
Merci Dan, tout de même...
Et tu n'as pas parlé de la qualité des matières premières récupérées sur des huiles de vidange après décantation...car il faut bien expliquer d'où viennent les prix low cost, non ?
Dan n'est pas là pour imposer son point de vue, mais pour relater son expérience de professionnel chez Ural.
Chacun fait comme il veut, évidemment, mais je comprends qu'il ne veuille pas prendre en charge les casses des dizaines de moteurs qu'il a montés et qui ont été matraqués par des huiles dont il ne reconnait pas la valeur.
On peut lire beaucoup de choses dans les revues, mais c'est tout de même curieux, de plus croire ce qu'on lit dans une revue qu'une expérience professionnelle...

Répondre