RUSSIE : en URAL un des voyages d'une vie

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35296
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Message par Est-Motorcycles » 28 août 2010, 18:40

Le choix de parti seul dans ce grand et beau pays était fait depuis longtemps. J'avais besoin de ce type de rupture avec la vie normale en France, avec le boulot de ces trois dernières années et aussi avec mon milieu tout proche.
Me retrouver seul en face de l'inconnu, je ne connaissais que dans les "petits" voyages en Europe de l'ouest, quelquefois, mais jamais vraiment complètement.
Là, cela a été la rupture totale, en tentant de ressentir en vrai ce qu'éprouve par exemple Hubert, grandeur nature, sans aucun artifice et avec la seule force de moi-même.
Un recadrage dans la vie que je revivrai car...j'y ai goûté et le fait de se retrouver avec soi-même est riche d'enseignement, de profondeur et de découverte. A tout moment que peut-il arriver dans un pays dans lequel on ne connait rien, s'exprimant dans un langage dont on ne comprends même pas un mot, loin de tout ?
La providence s'exprime pleinement, le sentiment d'insécurité est immense mais en fait, il se recadre de lui-même avec l'inconnu. On se rend compte que ce n'est plus le sentiment d'insécurité qui commande, mais que les limites de notre propre sentiment de sécurité s'élargissent.
Car nous sommes habituellement hypersécurisés et il n'arrive que peu de choses...
Loin de tout, vraiment, en fait il n'arrive rien si on respecte quelques règles simples, accessibles. C'est là que l'on découvre que le monde intérieur s'élargi, que nos notions changent, que les angoisses des "choses oubliées", des "risques", sont stupides et inutiles.
Partir ainsi, c'est devenir autre, c'est ne plus jamais revenir comme avant, c'est déjà préparer le voyage suivant pour retrouver ce sentiment d'être pendu à un fil, mais au fil unique de la vie.
Ce fil est simple. sans histoires, sans un fatras de petites lois qui encombrent la conscience. Il peut arriver ceci ou cela ? He bien que cela arrive ! C'est la vie, qui fait que l'on n'a plus peur d'être confronté avec l'inconnu.
L'inconnu, c'est le carburant de la vie.
Nous devenons orphelins par rapport à nos habitudes et avant de le ressentir pleinement, il y a une sorte de tunnel dans lequel se mêlent les angoisses, les craintes et les doutes. Puis la lumière qu'apporte l'Inconnu apparaît, éclatante, limpide et d'une simplicité époustouflante.
Dés lors, ne subsiste qu'une seule certitude : comment ai-je pu vivre avec moi-même en étant aussi enfermé en moi-même ?
Le décès de ce vieux "soi" ouvre à une nouvelle naissance qu'il est impossible de décrire, et la lumière de cette nouvelle vie augmente au fure et à mesure du chemin parcouru.
Jusqu'à devenir une évidence, un nouveau pôle de vie.
Derrière les murs de nos trainstrains, il y a la vraie vie.
En plein coeur de la Baltique, c'est clair...
Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Aller les gars, la vie est belle ! Gardez tous courage, nos machines sont formidables, n'hésitez pas à vous évader avec elles. Et l'amitié aussi, le partage et la contemplation des choses simples de tous les jours...

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35296
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Message par Est-Motorcycles » 28 août 2010, 18:54

Manzat-Lubeck via les grands axes : pénard.
Traverser la France et l'Allemagne du sud au nord offrait peu d'intérêt en soi : déjà vécu 100 fois et par les grands axes, il n'y a que peu de choses à voir.
La première étape en Allemagne, après 750 kms, commençait à procurer le dépaysement. Un bon verre de Paulaner naturelle (trouble, non pasteurisée), servi par une Madame allemande typique, avait vraiment donné le départ du voyage...
Image
...et les yeux doux de la belle, lorsqu'elle eut la réponse de ma destination, me donnaient déjà une vague image de ce que j'allais vivre car...les femmes ont des radars spéciaux...

La route s'enfilait avec le martèlement du gros 1000 assez tranquillement. Les kilomètres passaient à une moyenne de 65 km/h (arrêts compris et tout), j'étais bien, pas de pluie, pas de grosse chaleur, quelques embouteillages dûs à des travaux car l'Allemagne refait son réseau autoroutier...
Image
Tranquillement je remontais vers le vrai nord et tout commence à changer peu à peu vers Hannover.
Au petit déj dans un Gasthof simple tenu par une famille sur 3 générations, surprise bien touchante et amusante. Ils savent laisser les grands-mères occuper leur place. La Mamie tricotte des poule dont on se demande l'usage :
Image
Tordant, c'est pour tenir au chaud mais à la bonne température les oeufs à la coque !
Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Aller les gars, la vie est belle ! Gardez tous courage, nos machines sont formidables, n'hésitez pas à vous évader avec elles. Et l'amitié aussi, le partage et la contemplation des choses simples de tous les jours...

Avatar de l’utilisateur
jj_Bzh
Membre
Messages : 900
Inscription : 01 déc. 2008, 22:41
Localisation : Beaucouzé (49)
Contact :

Message par jj_Bzh » 28 août 2010, 19:11

Ah Dan, ton mail est à garder bien précieusement.

Je partage ton point de vue, il nous faut "souffrir et mourir" un peu, pour pleinement apprécier la vie.

Le dépaysement, l'adversité, le dépassement de soit est ce que je recherche dans certaines ballades
mais le cocooning que l'on retrouve chez soit m'est tout aussi appréciable.
@+ JJ
Motard un jour, motard toujours!
ex Ural Tourist(vendu), R1200GS LC quotidiennement, ZXR6 pour les journées piste

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35296
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Message par Est-Motorcycles » 28 août 2010, 19:14

La Ural est ma maison, mon amie, mon cheval, nous faisons corps tous les deux et nous comptons l'un sur l'autre d'une manière indéfectible. Sentiment unique et profond : tu as oublié de serrer un écrou ou tu as quelques centièmes en trop sur une pièce de précision, et c'est le bazard.
Elle va m'y amener !
Image
J'ai mon petit bordel avec moi, mon monde d'ego, mes clopes, ma bibine, mes slips, quelques gamelles et un peu de fourbi. Des pièces pour mes potes russes.
Plus on monte vers le nord, et plus les choses commencent à changer vraiment.
Le nord de l'Allemagne est le pays de éoliennes. Il y a des fabriques et on en voit plein. Là, c'est juste une hélice
Image
Puis à 150 kms de Lubeck, rencontre avec un compagnon charpentier allemand. L'Homme fait son tour d'Europe et monte dans un île russe en stop pour retaper une église en bois. Ils n'ont peur de rien.
Première rencontre qui en dit long. Le gars à son baluchon et son costard traditionnel de charpentier. Il ne sait jamais où il mange ni où il dort et n'a presque aucun argent. Il va dans des familles qui l'hebergent et il a rendez-vous dans cette île en septembre. On a bu une bière, parlé avec des dessins et lorsqu'il a compris que j'allais à Moscou en Ural, il était trés heureux.
Le temps commence à creuver de sa belle mort.
Image
Ca commence à sentir la mer.
La Ural continue sa route dans un souffle imperturbable. Plaplaplaplapla...
Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Aller les gars, la vie est belle ! Gardez tous courage, nos machines sont formidables, n'hésitez pas à vous évader avec elles. Et l'amitié aussi, le partage et la contemplation des choses simples de tous les jours...

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35296
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Message par Est-Motorcycles » 28 août 2010, 19:27

Lubeck est un port important chargé d'histoire. On ne se sent plus en Allemagne, mais à bien à la porte du Grand Est. Il y a plein de petites baraque à poissons qui s'appellent des "fisch hütte" dans lesquelles tu peux manger plein de sortes de poissons de la mer pour pas cher.
Image
Si jusqu'à Hannover la Ural ne retenait pas l'attention, à Lubeck ils n'ont jamais vu ce genre de side et il attire une foule de curieux. Un ex de la RDA passait par là et m'a embrassé les larmes aux yeux. Je me suis réconforté avec ces 3 assiettes de poissons et je m'en suis mis plein la tronche tellement c'était bon. Derniers verres de blanc...j'avais tout commandé en double car le vin est au verre.
Image
Là haut, il ne faisait que 14° déjà alors que je savais par la Souris qu'en France il fallait des ventilos.
Lubeck est une ville chargée d'histoire, car c'est un port qui date. La ville est classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Et ce n'est pas qu'un titre. C'est aussi le royaume mondial du massepin et on y trouve des créations étonnantes, à consommer sur place, et aussi un musée du massepin impressionnant.
Image
Il faut visiter le port de Lubeck avec un des petits bateaux qui sont trés bien pour cela, pas touristiques du tout. Le port s'étend sur plus de 15kms, jusqu'à Travemmunde
Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Aller les gars, la vie est belle ! Gardez tous courage, nos machines sont formidables, n'hésitez pas à vous évader avec elles. Et l'amitié aussi, le partage et la contemplation des choses simples de tous les jours...

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35296
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Message par Est-Motorcycles » 28 août 2010, 19:33

Equipement basique extrêmement simple : mon vieux bol et des lunettes de sécurité à 6?. Impeccable !
Je me sens libre.
Image
Une petite pensée pour Cathy...
Image
Passage à la douane assez rapide, car au port, il y a déjà une partie de la douane russe qui commence à organiser la paperasse pour le débarquement à St-Petersbourg. Je me dirige vers ce que je croyais être un cargo, mais en réalité qui s'avère être un des brise-glace les plus puissants de la flotte marchande russe.
Je rentre dans le monstre, seul, heureux et sentant que le cordon va se couper d'une force !
Image
A suivre...:)
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Aller les gars, la vie est belle ! Gardez tous courage, nos machines sont formidables, n'hésitez pas à vous évader avec elles. Et l'amitié aussi, le partage et la contemplation des choses simples de tous les jours...

Avatar de l’utilisateur
Nanuk
Membre
Messages : 1329
Inscription : 12 sept. 2008, 12:48
Localisation : Groland du Sud

Message par Nanuk » 28 août 2010, 19:38

Salut Dan,

heureux de te lire à nouveau....bien que les SMS furent une excellente idée.

Je vais déguster ta prose et tes photos.

Tu as déjà, dès le début du voyage, résolu la plus vieille énigme du monde...à savoir si c'est l'oeuf ou la poule qui a fait l'autre. Désormais, on sait (c'est la grand-mère qui a fait la poule...) ;)


PS: On n'est pas au rallye des Volcans...forfaits! :(
Clin de phare!

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 2623
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Corrèze
Contact :

Message par Cathy » 28 août 2010, 19:47

Merci pour le joli papillon...

THEO67

Message par THEO67 » 28 août 2010, 20:53

Merci Dan pour le début de ton reportage qui est vraiment trés interessant et j attends la suite car à coups sûr ca va être un depaysement total!!!;)
Quel pied!!!!!

Siam

Message par Siam » 29 août 2010, 01:52

Belle aventure Dan et heureux de ton retour ! Je te suis parfaitement en te voyant vivre tes rêves que de rêver ta vie.

Siam

crows

Message par crows » 29 août 2010, 09:44

Hâte de lire la suite de ce voyage. En tout cas on sent bien la passion dans la façon dont tu racontes ton aventure.

Avatar de l’utilisateur
Jean-Philippe MELIZAN
Membre
Messages : 681
Inscription : 19 oct. 2007, 19:11
Localisation : Saint-Martin-la-Sauveté (42)

Message par Jean-Philippe MELIZAN » 29 août 2010, 09:46

salut Dan,

Belle aventure humaine , qui nous met en face de nous-même sans artifice ni faux-semblant, les retours aux fondamentaux, si l'on peut dire...:Seul dans un pays dont on ne connait pas la langue, les gens ni les coutumes, après tant de bornes au guidon...
Avec une machine qui ne t'a pas lâché, ce qui est bien le preuve qu'une URAL est fiable !

Vivement la suite de ton reportage !
Jean-Philippe Mélizan
Médecin (r)ural

" La liberté existe toujours. Il suffit d'en payer le prix " ( Montherlant )

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 35296
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Message par Est-Motorcycles » 29 août 2010, 11:29

Merci et c'est vrai, c'est tellement exaltant !
Embarquement pour la Baltique : le Transrussia de la Finnline
Image
Poids du bateau à vide : 13000 tonnes.
Capacité des balastes : 6000 tonnes
Capacité de charge : 3200 mètres de camions. Le chargement des cargos s'exprime en mètre de conténairs...Environ 8000 tonnes.
Réservoirs de fioul : 500 tonnes.
Image
En fait de cargo, c'est un brise glace dont les intéressantes caractéristiques techniques seront développées plus loin.
La Finnline est une société de fret Russo-allemande qui appartient au groupe Grimmaldi et qui réalise deux fois par semaine, été comme hiver, du transport de fret entre l'Europe de l'ouest et la Russie, quel que soit le temps.
Ce concept de cargo de fret/brise-glace peut recevoir jusqu'à une vingtaine de passagers maximum, mais quelle ne fut pas ma surprise de constater le haut niveau de qualité de la Marine Marchande !
Une fois la Ural dans la soute, bien arimée et assez observée par les marins du bord (équipage russe), je monte via l'ascenseur et je découvre un paradis...Tu sors de l'ascenseur au 4° étage (il y a 7 étages) et tu découvres ceci :
Image
Le hall d'acceuil dans lequel le responsable de bord t'attend et te demande ton passeport-visa afin que tu ne puisses redescendre en route dans un port de fret. Il te donne les clés de ta cabine ainsi qu'un programme (en russe-allemand) qui t'explique comment cela se passe à bord durant le voyage. Heure des repas, lieux, activités etc...
Tu vas dans ta cabine et tu retombes sur le cul...
Image
Image
Dans cette atmosphère, tu fais l'aller-retour Lubeck/St-Petersbourg logé ainsi, nourri (petit déj, déjeuner, collation à 16h et dîner) pour 860? aller-retour avec la bécane. Imbattable, parfait, impeccable et scotchant.
J'adopte définitivement ce système de transport pour me rendre en Russie car durant les 3 nuits et les 2 jours de traversée, tu te reposes et tu arrives direct à St-Petersbourg en pleine forme. De là tu peux rayonner vers le coeur de la Russie, vers la Finlande, vers la Norvège, vers la Suède sans aucun problème.
Si tu passes par la Pologne via la route, etc...en bécane, je te dis pas la fatigue, le coût aller-retour et les risques sur la route. J'irai aussi dans ces pays par la route, seulement pour aller les voir, mais pas pour me rendre chez Lénine.
Nous étions 8 passagers au total, avec les conducteurs de Trucks, des gars trés sympa et tous russes.
On est déjà en Russie à Lubeck dans le bateau : l'équipage, l'organisation et la logistique sont russes.
Un panneau éclairé et trés grand situé dans le hall principal explique où tu es et où tu vas :

Image

Puis tu te prépares à déguster ton premier repas, dans une salle de restaurant dont ta table est réservée :
Image
Pendant ce temps, le bateau commence à appareiller. Les moteurs se mettent en marche et des petites vibrations se font sentir...
Image
Ils ne fument qu'une minute et après il n'y a plus aucune fumée.
Puis, par des manoeuvres trés professionnelles et méthodiques, le bateau se décolle du quai et commence tout doucement, à la vitesse de 2 noeuds, à sortir du port de Lubeck...
Image
Image
Trés lentement, comme une énorme machine vivante, le bateau passe les bouées, les digues et, peu à peu, prend le grand large.
Tu es dans un brise-glace russe, tu sors de l'Allemagne du nord, et tu te diriges vers la Grande Russie.
Le cordon lombilical se coupe vraiment à ce moment, c'est la grande aventure qui commence. Tu penses aux tiens, tu envoie les derniers sms car cela ne captera plus bientôt, ça parle russe partout autour de toi et tu ne comprends rien, le monstre ronronne vers le large. Deux hommes sont dans la tour de commande supérieure, seuls, regards portés loin devant. Les radars tournent plein pot, le sonar de fond aussi.
Tu as envie de pleurer mais tu es profondément heureux en même temps. Le sentiment est indéfinissable, unique et profond...
Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Aller les gars, la vie est belle ! Gardez tous courage, nos machines sont formidables, n'hésitez pas à vous évader avec elles. Et l'amitié aussi, le partage et la contemplation des choses simples de tous les jours...

THEO67

Message par THEO67 » 29 août 2010, 12:05

Vraiment génial le bateau!!!
AH, ils savent y faire les russes!!! On a rien à leurs apprendre!!!

Avatar de l’utilisateur
mano
Membre
Messages : 1928
Inscription : 21 juin 2010, 14:23
Localisation : les moutiers en cinglais
Contact :

Message par mano » 29 août 2010, 17:26

superbe voyage
Le jour où les bières tailleront des pipes, le règne de la femme s'éteindra...римский

Répondre