COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Répondre
Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34308
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par Est-Motorcycles » 13 janv. 2021, 18:56

De nouvelles restrictions arrivent immanquablement et la situation semble ne pas aller vers l'amélioration rapide...
Le pouvoir en place décide, il met au point quelques bons trucs qui sont accompagnés de décisions assez catastrophiques pour certaines corporations. Un mélange peu cohérent et peu compréhensif, d'autant qu'il est concocté à l'arrache sans aucune prévision.
Nous ne sommes en plus pas du tout logés à la même enseigne...Les salariés ont trente six régimes, les retraités ne sont pas concernées ou peu, les restaurateurs sont à la mort etc...le système est fait de telle façon qu'une entente générale genre gilets jaunes sur le prix de l'essence ne soit pas possible, et le paris se gagne : pas de mobilisation générale alors que plusieurs corporations souffrent terriblement et vont gravement écoper. Le social ne peut plus se comprendre et le pouvoir gagne là une guerre assez terrifiante.
Il n'y a aucune équité. Et on nous explique que c'est dû à la volatilité du virus, qui ne serait pas la même dans les supermarchés ou les transports en communs, que dans les restaurants ou autres ayant pourtant mis en place des conditions de réception clients draconiennes. Les supermarchés sont grands ouverts comme les transports en commun, comme les entreprises, ..., tous est fait pour que le système tourne (pour lui évidemment) et que nous nous dirigions tous vers un monde boulot-dodo-bouclé maison.
Une horreur qui n'a pas fini de faire des dégâts et dont nous n'avons pas fini d'entendre parler...
Sale période, qui s'étale au fur et à mesure des "états d'urgence" qui se prolongent indéfiniment et dont la gestion est entre les mains d'une poignée de députés que nous ne voyons jamais, qui sont payés et dans lequel le sort des plus touchés est oublié.

Mais au delà de ce schéma lugubre, reconnaissons que la situation n'est pas évidente à gérer et que je n 'aimerais pas être à la place des décideurs. La complexité du problème est immense et si quelques ratés trop fréquents sont à la page durant des mois maintenant, une question me traverse l'esprit au fil du temps :

Que ferais-je si j'étais au pouvoir ?


Alors dans cette discussion, qu'il ne faut pas mélanger avec les coups de gueule librement évoqués dans les "Petits mouvement d'humeur", cette question je vous la pose :

Si vous étiez aux manettes, que feriez-vous ?


Les discours des oppositions, des partis, sont tous affligeants de stérilité, de linéarité et de ressemblance : ils disent tous la même chose. On dirait qu'on leur a coupé le sifflet et qu'il sont paralysés comme des sales gosses qui ont chié dans leurs frocs.
Ils ont peur.
Tous.
Nous allons donc additionner des propositions qui seront données ici par ceux qui le veulent, de manière à faire une sorte de pack de propositions qui sera plus constructif que les critiques perpétuelles. Bien entendu elles seront en vrac puisqu'elles seront écrites en suivant la publication des posts et des personnalité.
Ce n'est pas grave, il sera bien temps de les classer et de leur donner une sorte de hiérarchie un jour où l'autre.

................................................................................................................................................................................................


Puisque malgré tous les efforts rien ne bouge plus ou presque du point de vue des contaminations, je suis persuadé qu'on ne cherche pas là où il faut et que nous des mesures plus sévères ne serviront à rien.
En voici deux que je propose qui sont faciles et rapides à mettre en place.

1 - analyse de l'eau du robinet sur tout le territoire, tous les jours et en des centaines de points.
Fatalement le virus circule quelque part à grande échelle et nous tous, que nous fassions attention ou non, le croiseront tôt ou tard.
Selon moi le virus circule comme il veut dans l'eau courante qui est fournie par les compagnies des eaux.
On nous assure que l'eau du robinet est exempte de virus, je ne le crois pas.
D'où vient cette eau qui est recyclée et qui recueille aussi les eaux usées certes "purifiées" provenant de nos merdes ainsi que de nos usages domestiques ?
Etes-vous prêts à mettre votre tête sur un billot et d'affirmer que pas un seul virus ne passe et se multiplie dans cette eau ?

2 - Analyse de tous les sous-produits importés de la charcuterie-boucherie qui se trouve dans toute notre nourriture low cost et qu'une très grande majorité de gens absorbe tous les jours.
J'ai découvert cela en Pologne et en Hongrie. Circulant en rase campagne avec la Ural j'ai eu l'occasion de traverser plusieurs fois de longues contrées (plusieurs dizaines de kilomètres) dans lesquelles l'atmosphère était réellement pestilentielle, suffocante et à vomir. M'étant arrêté pour comprendre d'où cela venait, j'ai plusieurs fois découvert d'immenses charniers de carcasses d'animaux entassés derrière les fermes d'élevage. Ces charniers étaient entrain de pourrir.
Attention je n'accuse personne, car nos pays de cette Europe riche ont bonne conscience d'imposer ces élevages intensifs dans ces lieux moins chanceux, qui sont économiquement contraints d'agir ainsi. S'il ne fabriquent pas cela ils meurent économiquement.
Or à côté de chez moi se trouve une simple fabrique de saucissons reconnue et dite de qualité. Les camions viennent beaucoup de ces pays et ils sortent d'énormes cubes de viandes congelés qui sont placés dans les broyeurs afin de fabriquer les charcuteries que nous trouvons reconditionnées dans tous nos supermarchés, points de nourriture low cost et autres.
Je l'ai vu et on peut le voir quand on veut.
Je suis certain que les dérivés de charcuterie qui sont de cette filiation sont infectés.


...à vous, merci de citer, n'est-ce pas ?...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
denis-71
Membre
Messages : 72
Inscription : 17 déc. 2019, 15:42

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par denis-71 » 13 janv. 2021, 20:10

Est-Motorcycles a écrit :
13 janv. 2021, 18:56
De nouvelles restrictions arrivent immanquablement et la situation semble ne pas aller vers l'amélioration rapide...
Le pouvoir en place décide, il met au point quelques bons trucs qui sont accompagnés de décisions assez catastrophiques pour certaines corporations. Un mélange peu cohérent et peu compréhensif, d'autant qu'il est concocté à l'arrache sans aucune prévision.
Nous ne sommes en plus pas du tout logés à la même enseigne...Les salariés ont trente six régimes, les retraités ne sont pas concernées ou peu, les restaurateurs sont à la mort etc...le système est fait de telle façon qu'une entente générale genre gilets jaunes sur le prix de l'essence ne soit pas possible, et le paris se gagne : pas de mobilisation générale alors que plusieurs corporations souffrent terriblement et vont gravement écoper. Le social ne peut plus se comprendre et le pouvoir gagne là une guerre assez terrifiante.
Il n'y a aucune équité. Et on nous explique que c'est dû à la volatilité du virus, qui ne serait pas la même dans les supermarchés ou les transports en communs, que dans les restaurants ou autres ayant pourtant mis en place des conditions de réception clients draconiennes. Les supermarchés sont grands ouverts comme les transports en commun, comme les entreprises, ..., tous est fait pour que le système tourne (pour lui évidemment) et que nous nous dirigions tous vers un monde boulot-dodo-bouclé maison.
Une horreur qui n'a pas fini de faire des dégâts et dont nous n'avons pas fini d'entendre parler...
Sale période, qui s'étale au fur et à mesure des "états d'urgence" qui se prolongent indéfiniment et dont la gestion est entre les mains d'une poignée de députés que nous ne voyons jamais, qui sont payés et dans lequel le sort des plus touchés est oublié.

Mais au delà de ce schéma lugubre, reconnaissons que la situation n'est pas évidente à gérer et que je n 'aimerais pas être à la place des décideurs. La complexité du problème est immense et si quelques ratés trop fréquents sont à la page durant des mois maintenant, une question me traverse l'esprit au fil du temps :

Que ferais-je si j'étais au pouvoir ?


Alors dans cette discussion, qu'il ne faut pas mélanger avec les coups de gueule librement évoqués dans les "Petits mouvement d'humeur", cette question je vous la pose :

Si vous étiez aux manettes, que feriez-vous ?


Les discours des oppositions, des partis, sont tous affligeants de stérilité, de linéarité et de ressemblance : ils disent tous la même chose. On dirait qu'on leur a coupé le sifflet et qu'il sont paralysés comme des sales gosses qui ont chié dans leurs frocs.
Ils ont peur.
Tous.
Nous allons donc additionner des propositions qui seront données ici par ceux qui le veulent, de manière à faire une sorte de pack de propositions qui sera plus constructif que les critiques perpétuelles. Bien entendu elles seront en vrac puisqu'elles seront écrites en suivant la publication des posts et des personnalité.
Ce n'est pas grave, il sera bien temps de les classer et de leur donner une sorte de hiérarchie un jour où l'autre.

................................................................................................................................................................................................


Puisque malgré tous les efforts rien ne bouge plus ou presque du point de vue des contaminations, je suis persuadé qu'on ne cherche pas là où il faut et que nous des mesures plus sévères ne serviront à rien.
En voici deux que je propose qui sont faciles et rapides à mettre en place.

1 - analyse de l'eau du robinet sur tout le territoire, tous les jours et en des centaines de points.
Fatalement le virus circule quelque part à grande échelle et nous tous, que nous fassions attention ou non, le croiseront tôt ou tard.
Selon moi le virus circule comme il veut dans l'eau courante qui est fournie par les compagnies des eaux.
On nous assure que l'eau du robinet est exempte de virus, je ne le crois pas.
D'où vient cette eau qui est recyclée et qui recueille aussi les eaux usées certes "purifiées" provenant de nos merdes ainsi que de nos usages domestiques ?
Etes-vous prêts à mettre votre tête sur un billot et d'affirmer que pas un seul virus ne passe et se multiplie dans cette eau ?

2 - Analyse de tous les sous-produits importés de la charcuterie-boucherie qui se trouve dans toute notre nourriture low cost et qu'une très grande majorité de gens absorbe tous les jours.
J'ai découvert cela en Pologne et en Hongrie. Circulant en rase campagne avec la Ural j'ai eu l'occasion de traverser plusieurs fois de longues contrées (plusieurs dizaines de kilomètres) dans lesquelles l'atmosphère était réellement pestilentielle, suffocante et à vomir. M'étant arrêté pour comprendre d'où cela venait, j'ai plusieurs fois découvert d'immenses charniers de carcasses d'animaux entassés derrière les fermes d'élevage. Ces charniers étaient entrain de pourrir.
Attention je n'accuse personne, car nos pays de cette Europe riche ont bonne conscience d'imposer ces élevages intensifs dans ces lieux moins chanceux, qui sont économiquement contraints d'agir ainsi. S'il ne fabriquent pas cela ils meurent économiquement.
Or à côté de chez moi se trouve une simple fabrique de saucissons reconnue et dite de qualité. Les camions viennent beaucoup de ces pays et ils sortent d'énormes cubes de viandes congelés qui sont placés dans les broyeurs afin de fabriquer les charcuteries que nous trouvons reconditionnées dans tous nos supermarchés, points de nourriture low cost et autres.
Je l'ai vu et on peut le voir quand on veut.
Je suis certain que les dérivés de charcuterie qui sont de cette filiation sont infectés.


...à vous, merci de citer, n'est-ce pas ?...
bonne démarche permettant de comprendre que les décisions sont toujours difficiles à prendre.

première chose : écouter les gens , les experts, les professionnels reconnus et qualifiés pour le sujet traité. On parle de maladie infectieuse et pas de vente de voiture ou du PIB....

deuxième chose: que celui qui parle devant le peuple prête serment de n’être ni affilié ni rémunéré par une entreprise commerciale quelle qu'elle soit en relation avec le sujet traité.

troisième chose: expliquer le pourquoi des actions menées, un couvre feu à 18h00 doit être expliqué et justifié, tout comme un confinement ou bien l’accès libre au métro... ou bien l'interdiction des remontées de ski....si les choses sont expliquées elles sont acceptées si elles sont justifiées.

Avatar de l’utilisateur
Omar_Cello
Membre
Messages : 1234
Inscription : 25 juil. 2018, 13:58

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par Omar_Cello » 13 janv. 2021, 21:17

denis-71 a écrit :
13 janv. 2021, 20:10
Est-Motorcycles a écrit :
13 janv. 2021, 18:56
De nouvelles restrictions arrivent immanquablement et la situation semble ne pas aller vers l'amélioration rapide...
Le pouvoir en place décide, il met au point quelques bons trucs qui sont accompagnés de décisions assez catastrophiques pour certaines corporations. Un mélange peu cohérent et peu compréhensif, d'autant qu'il est concocté à l'arrache sans aucune prévision.
Nous ne sommes en plus pas du tout logés à la même enseigne...Les salariés ont trente six régimes, les retraités ne sont pas concernées ou peu, les restaurateurs sont à la mort etc...le système est fait de telle façon qu'une entente générale genre gilets jaunes sur le prix de l'essence ne soit pas possible, et le paris se gagne : pas de mobilisation générale alors que plusieurs corporations souffrent terriblement et vont gravement écoper. Le social ne peut plus se comprendre et le pouvoir gagne là une guerre assez terrifiante.
Il n'y a aucune équité. Et on nous explique que c'est dû à la volatilité du virus, qui ne serait pas la même dans les supermarchés ou les transports en communs, que dans les restaurants ou autres ayant pourtant mis en place des conditions de réception clients draconiennes. Les supermarchés sont grands ouverts comme les transports en commun, comme les entreprises, ..., tous est fait pour que le système tourne (pour lui évidemment) et que nous nous dirigions tous vers un monde boulot-dodo-bouclé maison.
Une horreur qui n'a pas fini de faire des dégâts et dont nous n'avons pas fini d'entendre parler...
Sale période, qui s'étale au fur et à mesure des "états d'urgence" qui se prolongent indéfiniment et dont la gestion est entre les mains d'une poignée de députés que nous ne voyons jamais, qui sont payés et dans lequel le sort des plus touchés est oublié.

Mais au delà de ce schéma lugubre, reconnaissons que la situation n'est pas évidente à gérer et que je n 'aimerais pas être à la place des décideurs. La complexité du problème est immense et si quelques ratés trop fréquents sont à la page durant des mois maintenant, une question me traverse l'esprit au fil du temps :

Que ferais-je si j'étais au pouvoir ?


Alors dans cette discussion, qu'il ne faut pas mélanger avec les coups de gueule librement évoqués dans les "Petits mouvement d'humeur", cette question je vous la pose :

Si vous étiez aux manettes, que feriez-vous ?


Les discours des oppositions, des partis, sont tous affligeants de stérilité, de linéarité et de ressemblance : ils disent tous la même chose. On dirait qu'on leur a coupé le sifflet et qu'il sont paralysés comme des sales gosses qui ont chié dans leurs frocs.
Ils ont peur.
Tous.
Nous allons donc additionner des propositions qui seront données ici par ceux qui le veulent, de manière à faire une sorte de pack de propositions qui sera plus constructif que les critiques perpétuelles. Bien entendu elles seront en vrac puisqu'elles seront écrites en suivant la publication des posts et des personnalité.
Ce n'est pas grave, il sera bien temps de les classer et de leur donner une sorte de hiérarchie un jour où l'autre.

................................................................................................................................................................................................


Puisque malgré tous les efforts rien ne bouge plus ou presque du point de vue des contaminations, je suis persuadé qu'on ne cherche pas là où il faut et que nous des mesures plus sévères ne serviront à rien.
En voici deux que je propose qui sont faciles et rapides à mettre en place.

1 - analyse de l'eau du robinet sur tout le territoire, tous les jours et en des centaines de points.
Fatalement le virus circule quelque part à grande échelle et nous tous, que nous fassions attention ou non, le croiseront tôt ou tard.
Selon moi le virus circule comme il veut dans l'eau courante qui est fournie par les compagnies des eaux.
On nous assure que l'eau du robinet est exempte de virus, je ne le crois pas.
D'où vient cette eau qui est recyclée et qui recueille aussi les eaux usées certes "purifiées" provenant de nos merdes ainsi que de nos usages domestiques ?
Etes-vous prêts à mettre votre tête sur un billot et d'affirmer que pas un seul virus ne passe et se multiplie dans cette eau ?

2 - Analyse de tous les sous-produits importés de la charcuterie-boucherie qui se trouve dans toute notre nourriture low cost et qu'une très grande majorité de gens absorbe tous les jours.
J'ai découvert cela en Pologne et en Hongrie. Circulant en rase campagne avec la Ural j'ai eu l'occasion de traverser plusieurs fois de longues contrées (plusieurs dizaines de kilomètres) dans lesquelles l'atmosphère était réellement pestilentielle, suffocante et à vomir. M'étant arrêté pour comprendre d'où cela venait, j'ai plusieurs fois découvert d'immenses charniers de carcasses d'animaux entassés derrière les fermes d'élevage. Ces charniers étaient entrain de pourrir.
Attention je n'accuse personne, car nos pays de cette Europe riche ont bonne conscience d'imposer ces élevages intensifs dans ces lieux moins chanceux, qui sont économiquement contraints d'agir ainsi. S'il ne fabriquent pas cela ils meurent économiquement.
Or à côté de chez moi se trouve une simple fabrique de saucissons reconnue et dite de qualité. Les camions viennent beaucoup de ces pays et ils sortent d'énormes cubes de viandes congelés qui sont placés dans les broyeurs afin de fabriquer les charcuteries que nous trouvons reconditionnées dans tous nos supermarchés, points de nourriture low cost et autres.
Je l'ai vu et on peut le voir quand on veut.
Je suis certain que les dérivés de charcuterie qui sont de cette filiation sont infectés.


...à vous, merci de citer, n'est-ce pas ?...
bonne démarche permettant de comprendre que les décisions sont toujours difficiles à prendre.

première chose : écouter les gens , les experts, les professionnels reconnus et qualifiés pour le sujet traité. On parle de maladie infectieuse et pas de vente de voiture ou du PIB....

deuxième chose: que celui qui parle devant le peuple prête serment de n’être ni affilié ni rémunéré par une entreprise commerciale quelle qu'elle soit en relation avec le sujet traité.

troisième chose: expliquer le pourquoi des actions menées, un couvre feu à 18h00 doit être expliqué et justifié, tout comme un confinement ou bien l’accès libre au métro... ou bien l'interdiction des remontées de ski....si les choses sont expliquées elles sont acceptées si elles sont justifiées.
Bonsoir,

Fait : le virus s'empare facilement du corps de ceux dont le système naturel de défense est affaibli. Mais il est de la famille grippale et sa mortalité est statistiquement artificiellement augmentée.

Pourquoi ?

Un traitement initial simple existe, mais il est proscrit et tout praticien qui le prescrirait encourt des sanctions du Conseil de l'Ordre.

Pourquoi ?


Fait : des tonnes de produits chimiques sont sprayés dans l'atmosphère depuis des avions, celq s'appelle du " geo-engineering", en français "géo-ingénierie".
C'est l'ensemble des techniques qui visent à manipuler et modifier le climat et l'environnement de la Terre et par extension d'une planète en première intention et à grande échelle. L'objectif est généralement correctif, plus que préventif (le préventif relevant plutôt du génie écologique et de l'écoconception).

Toute ces substances se retrouvent dans l'air, dans l'eau et sur la terre où poussent nos aliments et où paissent nos animaux, notre bétail.

Que peut faire celui qui tient les manettes ?

Aujourd'hui, hélas rien. Il est imbriqué dans le système et n'est qu'une marionnette. C'est d'ailleurs pour ça qu'il a été sélectionné (et non pas élu).

La solution passe par une prise de conscience extrême par chacun de nous et un tri sévère de nos modes d'alimentation.

Le coup des charniers en Hongrie ou Pologne n'est pas anodin et ce n'est qu'une infime parcelle des monstruosités engendrées par l'appât du gain.

Fait : l'eau du robinet est "potable" mais elle a perdu ses qualités et ne contribue plus à notre bien-être. Pire : elle nous empoisonne.

Que peut faire celui qui tient les manettes ?

Quoi qu'il fasse, s'il n'a pas la population d'en bas pour le soutenir et pour le défendre, il finira comme un Khaddafi.

Confiner une population en imaginant que cela règlera le problème est une erreur. C'est comme mettre du rustol sur un bas de caisse perforé.

Il fallait laver et enlever le sel, mais rien n'a été fait. Au lieu de ça on a doublé les doses de sel, même lorsque c'était superflu.

Je m'exprime par images, parce que je ne maîtrise pas la rhétorique comme ces énarques et leurs savantes théories.

Vous auriez 1 h 17 à consacrer pour voir un documentaire ? Le voilà :

https://youtu.be/YKrmV23acWA


« Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. »
Antonio Gramsci (1891-1937)
Мотоцикл с коляской - ни ванна, ни гроб, но что-то между.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34308
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par Est-Motorcycles » 13 janv. 2021, 23:10

denis-71 a écrit :
13 janv. 2021, 20:10
...

bonne démarche permettant de comprendre que les décisions sont toujours difficiles à prendre.

première chose : écouter les gens , les experts, les professionnels reconnus et qualifiés pour le sujet traité. On parle de maladie infectieuse et pas de vente de voiture ou du PIB....

deuxième chose: que celui qui parle devant le peuple prête serment de n’être ni affilié ni rémunéré par une entreprise commerciale quelle qu'elle soit en relation avec le sujet traité.

troisième chose: expliquer le pourquoi des actions menées, un couvre feu à 18h00 doit être expliqué et justifié, tout comme un confinement ou bien l’accès libre au métro... ou bien l'interdiction des remontées de ski....si les choses sont expliquées elles sont acceptées si elles sont justifiées.
Complètement d'accord, merci.
J'ajouterais qu'il serait temps de dégager des décisions finales les intégristes de toutes sortes.
En ce moment les rois sont les "professeurs" machin et les toubibs qui détiendraient la vérité. On n'entend qu'eux. Pour eux aucun problème de confiner totalement et sans cesse, ils ont la panoplie des médocs spéciaux pour traiter la folie, l'agressivité et la dépression.
Il faudrait une sorte de collège fait de gens de divers professions qui emportent les décisions finales : toubibs oui, mais aussi psys, professionnels de divers métiers, chefs d'entreprises, responsables des partis politique etc...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34308
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par Est-Motorcycles » 13 janv. 2021, 23:17

Omar_Cello a écrit :
13 janv. 2021, 21:17
...

bonne démarche permettant de comprendre que les décisions sont toujours difficiles à prendre.

première chose : écouter les gens , les experts, les professionnels reconnus et qualifiés pour le sujet traité. On parle de maladie infectieuse et pas de vente de voiture ou du PIB....

deuxième chose: que celui qui parle devant le peuple prête serment de n’être ni affilié ni rémunéré par une entreprise commerciale quelle qu'elle soit en relation avec le sujet traité.

troisième chose: expliquer le pourquoi des actions menées, un couvre feu à 18h00 doit être expliqué et justifié, tout comme un confinement ou bien l’accès libre au métro... ou bien l'interdiction des remontées de ski....si les choses sont expliquées elles sont acceptées si elles sont justifiées.
Omar Cello a aussi écrit :

Bonsoir,

Fait : le virus s'empare facilement du corps de ceux dont le système naturel de défense est affaibli. Mais il est de la famille grippale et sa mortalité est statistiquement artificiellement augmentée.
Pourquoi ?
Un traitement initial simple existe, mais il est proscrit et tout praticien qui le prescrirait encourt des sanctions du Conseil de l'Ordre.
Pourquoi ?
Fait : des tonnes de produits chimiques sont sprayés dans l'atmosphère depuis des avions, celq s'appelle du " geo-engineering", en français "géo-ingénierie".
C'est l'ensemble des techniques qui visent à manipuler et modifier le climat et l'environnement de la Terre et par extension d'une planète en première intention et à grande échelle. L'objectif est généralement correctif, plus que préventif (le préventif relevant plutôt du génie écologique et de l'écoconception).
Toute ces substances se retrouvent dans l'air, dans l'eau et sur la terre où poussent nos aliments et où paissent nos animaux, notre bétail.
Que peut faire celui qui tient les manettes ?
Aujourd'hui, hélas rien. Il est imbriqué dans le système et n'est qu'une marionnette. C'est d'ailleurs pour ça qu'il a été sélectionné (et non pas élu).
La solution passe par une prise de conscience extrême par chacun de nous et un tri sévère de nos modes d'alimentation.
Le coup des charniers en Hongrie ou Pologne n'est pas anodin et ce n'est qu'une infime parcelle des monstruosités engendrées par l'appât du gain.
Fait : l'eau du robinet est "potable" mais elle a perdu ses qualités et ne contribue plus à notre bien-être. Pire : elle nous empoisonne.
Que peut faire celui qui tient les manettes ?
Quoi qu'il fasse, s'il n'a pas la population d'en bas pour le soutenir et pour le défendre, il finira comme un Khaddafi.
Confiner une population en imaginant que cela règlera le problème est une erreur. C'est comme mettre du rustol sur un bas de caisse perforé.
Il fallait laver et enlever le sel, mais rien n'a été fait. Au lieu de ça on a doublé les doses de sel, même lorsque c'était superflu.
Je m'exprime par images, parce que je ne maîtrise pas la rhétorique comme ces énarques et leurs savantes théories.
Vous auriez 1 h 17 à consacrer pour voir un documentaire ? Le voilà :

https://youtu.be/YKrmV23acWA


« Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. »
Antonio Gramsci (1891-1937)

[/quote]

Très intéressant : une entreprise scolaire à installer dans les écoles pour "déprogrammer" nos jeunes...c'est du long terme mais comme me disait un grand ami : "il est donc d'autant plus urgent de commencer rapidement."
En résumer :
- assumer nos déchets plus sérieusement.
- soigner la traçabilité de nos nourritures.
- remanier les médias afin qu'ils ne soient ni mensongers ni anxiogènes.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
Omar_Cello
Membre
Messages : 1234
Inscription : 25 juil. 2018, 13:58

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par Omar_Cello » 14 janv. 2021, 00:58

Est-Motorcycles a écrit :
13 janv. 2021, 23:17
Omar_Cello a écrit :
13 janv. 2021, 21:17
...
DENIS71 A ÉCRIT :
bonne démarche permettant de comprendre que les décisions sont toujours difficiles à prendre.

première chose : écouter les gens , les experts, les professionnels reconnus et qualifiés pour le sujet traité. On parle de maladie infectieuse et pas de vente de voiture ou du PIB....

deuxième chose: que celui qui parle devant le peuple prête serment de n’être ni affilié ni rémunéré par une entreprise commerciale quelle qu'elle soit en relation avec le sujet traité.

troisième chose: expliquer le pourquoi des actions menées, un couvre feu à 18h00 doit être expliqué et justifié, tout comme un confinement ou bien l’accès libre au métro... ou bien l'interdiction des remontées de ski....si les choses sont expliquées elles sont acceptées si elles sont justifiées.
Omar Cello a aussi écrit :

Bonsoir,

Fait : le virus s'empare facilement du corps de ceux dont le système naturel de défense est affaibli. Mais il est de la famille grippale et sa mortalité est statistiquement artificiellement augmentée.
Pourquoi ?
Un traitement initial simple existe, mais il est proscrit et tout praticien qui le prescrirait encourt des sanctions du Conseil de l'Ordre.
Pourquoi ?
Fait : des tonnes de produits chimiques sont sprayés dans l'atmosphère depuis des avions, celq s'appelle du " geo-engineering", en français "géo-ingénierie".
C'est l'ensemble des techniques qui visent à manipuler et modifier le climat et l'environnement de la Terre et par extension d'une planète en première intention et à grande échelle. L'objectif est généralement correctif, plus que préventif (le préventif relevant plutôt du génie écologique et de l'écoconception).
Toute ces substances se retrouvent dans l'air, dans l'eau et sur la terre où poussent nos aliments et où paissent nos animaux, notre bétail.
Que peut faire celui qui tient les manettes ?
Aujourd'hui, hélas rien. Il est imbriqué dans le système et n'est qu'une marionnette. C'est d'ailleurs pour ça qu'il a été sélectionné (et non pas élu).
La solution passe par une prise de conscience extrême par chacun de nous et un tri sévère de nos modes d'alimentation.
Le coup des charniers en Hongrie ou Pologne n'est pas anodin et ce n'est qu'une infime parcelle des monstruosités engendrées par l'appât du gain.
Fait : l'eau du robinet est "potable" mais elle a perdu ses qualités et ne contribue plus à notre bien-être. Pire : elle nous empoisonne.
Que peut faire celui qui tient les manettes ?
Quoi qu'il fasse, s'il n'a pas la population d'en bas pour le soutenir et pour le défendre, il finira comme un Khaddafi.
Confiner une population en imaginant que cela règlera le problème est une erreur. C'est comme mettre du rustol sur un bas de caisse perforé.
Il fallait laver et enlever le sel, mais rien n'a été fait. Au lieu de ça on a doublé les doses de sel, même lorsque c'était superflu.
Je m'exprime par images, parce que je ne maîtrise pas la rhétorique comme ces énarques et leurs savantes théories.
Vous auriez 1 h 17 à consacrer pour voir un documentaire ? Le voilà :

https://youtu.be/YKrmV23acWA


« Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. »
Antonio Gramsci (1891-1937)
Très intéressant : une entreprise scolaire à installer dans les écoles pour "déprogrammer" nos jeunes...c'est du long terme mais comme me disait un grand ami : "il est donc d'autant plus urgent de commencer rapidement."
[/quote]
leur projet :

Image
Мотоцикл с коляской - ни ванна, ни гроб, но что-то между.

lesrousses
Membre
Messages : 1152
Inscription : 24 mars 2011, 15:10
Localisation : St Paul le Jeune 07460

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par lesrousses » 14 janv. 2021, 08:09

Voilà un avis qui me semble objectif sur les vaccins.
https://www.youtube.com/watch?v=tYwCxe9 ... el=CRIIGEN
Tout ce que j'aime c'est immoral ou ça fait grossir. Coluche
La civilisation a commencé avec la distillation. William Faulkner. :wink:
En Irlande il n'y a pas d'étrangers, ils n'y a que des amis que l'on ne connais pas encore. (proverbe Irlandais)

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34308
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par Est-Motorcycles » 14 janv. 2021, 08:35

Omar_Cello a écrit :
14 janv. 2021, 00:58
Est-Motorcycles a écrit :
13 janv. 2021, 23:17
Omar_Cello a écrit :
13 janv. 2021, 21:17
...
DENIS71 A ÉCRIT :
bonne démarche permettant de comprendre que les décisions sont toujours difficiles à prendre.

première chose : écouter les gens , les experts, les professionnels reconnus et qualifiés pour le sujet traité. On parle de maladie infectieuse et pas de vente de voiture ou du PIB....

deuxième chose: que celui qui parle devant le peuple prête serment de n’être ni affilié ni rémunéré par une entreprise commerciale quelle qu'elle soit en relation avec le sujet traité.

troisième chose: expliquer le pourquoi des actions menées, un couvre feu à 18h00 doit être expliqué et justifié, tout comme un confinement ou bien l’accès libre au métro... ou bien l'interdiction des remontées de ski....si les choses sont expliquées elles sont acceptées si elles sont justifiées.
Omar Cello a aussi écrit :

Bonsoir,

Fait : le virus s'empare facilement du corps de ceux dont le système naturel de défense est affaibli. Mais il est de la famille grippale et sa mortalité est statistiquement artificiellement augmentée.
Pourquoi ?
Un traitement initial simple existe, mais il est proscrit et tout praticien qui le prescrirait encourt des sanctions du Conseil de l'Ordre.
Pourquoi ?
Fait : des tonnes de produits chimiques sont sprayés dans l'atmosphère depuis des avions, celq s'appelle du " geo-engineering", en français "géo-ingénierie".
C'est l'ensemble des techniques qui visent à manipuler et modifier le climat et l'environnement de la Terre et par extension d'une planète en première intention et à grande échelle. L'objectif est généralement correctif, plus que préventif (le préventif relevant plutôt du génie écologique et de l'écoconception).
Toute ces substances se retrouvent dans l'air, dans l'eau et sur la terre où poussent nos aliments et où paissent nos animaux, notre bétail.
Que peut faire celui qui tient les manettes ?
Aujourd'hui, hélas rien. Il est imbriqué dans le système et n'est qu'une marionnette. C'est d'ailleurs pour ça qu'il a été sélectionné (et non pas élu).
La solution passe par une prise de conscience extrême par chacun de nous et un tri sévère de nos modes d'alimentation.
Le coup des charniers en Hongrie ou Pologne n'est pas anodin et ce n'est qu'une infime parcelle des monstruosités engendrées par l'appât du gain.
Fait : l'eau du robinet est "potable" mais elle a perdu ses qualités et ne contribue plus à notre bien-être. Pire : elle nous empoisonne.
Que peut faire celui qui tient les manettes ?
Quoi qu'il fasse, s'il n'a pas la population d'en bas pour le soutenir et pour le défendre, il finira comme un Khaddafi.
Confiner une population en imaginant que cela règlera le problème est une erreur. C'est comme mettre du rustol sur un bas de caisse perforé.
Il fallait laver et enlever le sel, mais rien n'a été fait. Au lieu de ça on a doublé les doses de sel, même lorsque c'était superflu.
Je m'exprime par images, parce que je ne maîtrise pas la rhétorique comme ces énarques et leurs savantes théories.
Vous auriez 1 h 17 à consacrer pour voir un documentaire ? Le voilà :

https://youtu.be/YKrmV23acWA


« Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. »
Antonio Gramsci (1891-1937)
Très intéressant : une entreprise scolaire à installer dans les écoles pour "déprogrammer" nos jeunes...c'est du long terme mais comme me disait un grand ami : "il est donc d'autant plus urgent de commencer rapidement."
leur projet :

Image
[/quote]
Attention ne dévions pas : leur projet est une critique, à faire paraître dans les mouvements d'humeur.
Ici rien que des propositions.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34308
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par Est-Motorcycles » 14 janv. 2021, 08:48

lesrousses a écrit :
14 janv. 2021, 08:09
Voilà un avis qui me semble objectif sur les vaccins.
https://www.youtube.com/watch?v=tYwCxe9 ... el=CRIIGEN
Excellent document, merci Lesrousses.
Cette approche m'interpelle car petit, je me suis plusieurs fois fait vacciner avec le BCG ( il ne "prenait pas aux tests" du sparadrap - un "test" de visu sur la peau, alors rebelotte). J'avais huit ans et j'étais en parfaite santé. Je courrais comme jamais, je faisais des dizaines de bornes à vélo, je dormais comme une souche etc...Mais je me souviens que depuis ce moment là exactement, sont apparus un certains nombre de symptômes très pénalisants qui étaient tous centrés autour d'un psoriasis immédiatement survenu et que je traîne depuis comme un boulet depuis 62 ans, que je soigne comme je peux et qui handicape ma vie assez sérieusement.
En ajouter plus - même un peu - ne me va pas du tout, je ne le supporterais pas.
Alors le vaccin Covid, un de plus, dans le flot d'un sang assez encombré ?
Je suis donc très méfiant mais ce reportage fait en effet apparaître un équilibre nécessité/risque auquel je réfléchis sérieusement car à la vue des comorbidités que je vis (diabète etc...dont ce terrain psoriasique que je sens étranger à moi), une vraie bronchite infectieuse pourrait m'emporter assez rapido.
Je cogite...et tu apportes de l'eau à mon moulin, merci.
Je me garderai bien, en conséquence, de conseiller ou non le vaccin Covid.
Chacun fait comme il veut mais la position du Modem est une direction que je ne partage pas, mais pas du tout : ce "passeport de circulation" donnant droit à tout une fois vacciné est pour moi digne d'Hitler. Il trie la population comme au sortir des trains dans les camps.
Sacré Modem ! Tu parles d'un "centrisme"...
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 3074
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par Cathy » 14 janv. 2021, 10:25

Est-Motorcycles a écrit :
14 janv. 2021, 08:48
lesrousses a écrit :
14 janv. 2021, 08:09
Voilà un avis qui me semble objectif sur les vaccins.
https://www.youtube.com/watch?v=tYwCxe9 ... el=CRIIGEN
Excellent document, merci Lesrousses.
Cette approche m'interpelle car petit, je me suis plusieurs fois fait vacciner avec le BCG ( il ne "prenait pas aux tests" du sparadrap - un "test" de visu sur la peau, alors rebelotte). J'avais huit ans et j'étais en parfaite santé. Je courrais comme jamais, je faisais des dizaines de bornes à vélo, je dormais comme une souche etc...Mais je me souviens que depuis ce moment là exactement, sont apparus un certains nombre de symptômes très pénalisants qui étaient tous centrés autour d'un psoriasis immédiatement survenu et que je traîne depuis comme un boulet depuis 62 ans, que je soigne comme je peux et qui handicape ma vie assez sérieusement.
En ajouter plus - même un peu - ne me va pas du tout, je ne le supporterais pas.
Alors le vaccin Covid, un de plus, dans le flot d'un sang assez encombré ?
Je suis donc très méfiant mais ce reportage fait en effet apparaître un équilibre nécessité/risque auquel je réfléchis sérieusement car à la vue des comorbidités que je vis (diabète etc...dont ce terrain psoriasique que je sens étranger à moi), une vraie bronchite infectieuse pourrait m'emporter assez rapido.
Je cogite...et tu apportes de l'eau à mon moulin, merci.
Je me garderai bien, en conséquence, de conseiller ou non le vaccin Covid.
Chacun fait comme il veut mais la position du Modem est une direction que je ne partage pas, mais pas du tout : ce "passeport de circulation" donnant droit à tout une fois vacciné est pour moi digne d'Hitler. Il trie la population comme au sortir des trains dans les camps.
Sacré Modem ! Tu parles d'un "centrisme"...
Cette vidéo est très complète et permet de mieux comprendre le système vaccinal et ses conséquences.

Le 9 janvier 2021 a été annoncée la création du la Coordination Santé Libre, qui regroupe des collectifs de médecins, de soignants et de scientifiques qui ne partagent pas la gestion sanitaire actuelle.

https://youtu.be/MKlfPySXvJA

La coordination, sans conflits d’intérêt, représente 30 000 médecins, autant de soignants et plus de 100 000 citoyens.
À l’issue de sa première journée de réunion, la coordination a abordé différents thèmes et adopté les résolutions suivantes :

- Création d’un Conseil Scientifique Indépendant (CSI)
- Proposition de résolution invitant le Gouvernement à utiliser le droit commun (Article 131-1 du Code de Santé Publique) pour gérer les menaces sanitaires
- Création d’une cellule « Stratégie Thérapeutique » (tests diagnostiques, soin, prévention)
- Création d’une cellule « Chiffres »
- Création d’une cellule « Vaccins »
- Création d’une cellule « Information des populations »
- Création d’une cellule « EHPAD »
- Rappels au Conseil National de l’Ordre des Médecins
- Rappels aux syndicats médicaux
- Actions juridiques dont sollicitation de la Défenseure des Droits
Plus d'informations : https://stopcovid19.today/
Image
De nombreux médecins dans tous les départements,( dont le Puy de Dome) ont rejoint ce manifeste pour avoir la liberté de soigner ... https://manifestes-libertes.org/medecins-engages/

Pour soutenir le manifeste " une 4eme voie" : https://manifestes-libertes.org/

Avatar de l’utilisateur
westy64
Membre
Messages : 27
Inscription : 21 avr. 2019, 15:15
Localisation : Pays-Basque / Landes

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par westy64 » 14 janv. 2021, 11:12

Est-Motorcycles a écrit :
13 janv. 2021, 18:56
De nouvelles restrictions arrivent immanquablement et la situation semble ne pas aller vers l'amélioration rapide...
Le pouvoir en place décide, il met au point quelques bons trucs qui sont accompagnés de décisions assez catastrophiques pour certaines corporations. Un mélange peu cohérent et peu compréhensif, d'autant qu'il est concocté à l'arrache sans aucune prévision.
Nous ne sommes en plus pas du tout logés à la même enseigne...Les salariés ont trente six régimes, les retraités ne sont pas concernées ou peu, les restaurateurs sont à la mort etc...le système est fait de telle façon qu'une entente générale genre gilets jaunes sur le prix de l'essence ne soit pas possible, et le paris se gagne : pas de mobilisation générale alors que plusieurs corporations souffrent terriblement et vont gravement écoper. Le social ne peut plus se comprendre et le pouvoir gagne là une guerre assez terrifiante.
Il n'y a aucune équité. Et on nous explique que c'est dû à la volatilité du virus, qui ne serait pas la même dans les supermarchés ou les transports en communs, que dans les restaurants ou autres ayant pourtant mis en place des conditions de réception clients draconiennes. Les supermarchés sont grands ouverts comme les transports en commun, comme les entreprises, ..., tous est fait pour que le système tourne (pour lui évidemment) et que nous nous dirigions tous vers un monde boulot-dodo-bouclé maison.
Une horreur qui n'a pas fini de faire des dégâts et dont nous n'avons pas fini d'entendre parler...
Sale période, qui s'étale au fur et à mesure des "états d'urgence" qui se prolongent indéfiniment et dont la gestion est entre les mains d'une poignée de députés que nous ne voyons jamais, qui sont payés et dans lequel le sort des plus touchés est oublié.

Mais au delà de ce schéma lugubre, reconnaissons que la situation n'est pas évidente à gérer et que je n 'aimerais pas être à la place des décideurs. La complexité du problème est immense et si quelques ratés trop fréquents sont à la page durant des mois maintenant, une question me traverse l'esprit au fil du temps :

Que ferais-je si j'étais au pouvoir ?


Alors dans cette discussion, qu'il ne faut pas mélanger avec les coups de gueule librement évoqués dans les "Petits mouvement d'humeur", cette question je vous la pose :

Si vous étiez aux manettes, que feriez-vous ?


Les discours des oppositions, des partis, sont tous affligeants de stérilité, de linéarité et de ressemblance : ils disent tous la même chose. On dirait qu'on leur a coupé le sifflet et qu'il sont paralysés comme des sales gosses qui ont chié dans leurs frocs.
Ils ont peur.
Tous.
Nous allons donc additionner des propositions qui seront données ici par ceux qui le veulent, de manière à faire une sorte de pack de propositions qui sera plus constructif que les critiques perpétuelles. Bien entendu elles seront en vrac puisqu'elles seront écrites en suivant la publication des posts et des personnalité.
Ce n'est pas grave, il sera bien temps de les classer et de leur donner une sorte de hiérarchie un jour où l'autre.

................................................................................................................................................................................................


Puisque malgré tous les efforts rien ne bouge plus ou presque du point de vue des contaminations, je suis persuadé qu'on ne cherche pas là où il faut et que nous des mesures plus sévères ne serviront à rien.
En voici deux que je propose qui sont faciles et rapides à mettre en place.

1 - analyse de l'eau du robinet sur tout le territoire, tous les jours et en des centaines de points.
Fatalement le virus circule quelque part à grande échelle et nous tous, que nous fassions attention ou non, le croiseront tôt ou tard.
Selon moi le virus circule comme il veut dans l'eau courante qui est fournie par les compagnies des eaux.
On nous assure que l'eau du robinet est exempte de virus, je ne le crois pas.
D'où vient cette eau qui est recyclée et qui recueille aussi les eaux usées certes "purifiées" provenant de nos merdes ainsi que de nos usages domestiques ?
Etes-vous prêts à mettre votre tête sur un billot et d'affirmer que pas un seul virus ne passe et se multiplie dans cette eau ?

...à vous, merci de citer, n'est-ce pas ?...
Bonjour,
Les actions du gouvernement se décomposent en 2 familles :
- la mesure de la propagation
- les actions de lutte contre la propagation

Dans la mesure de la propagation, il me semblerait correct d'utiliser uniquement l'indicateur d'hospitalisation/réanimation. Cet indicateur n'est pas biaisé par la fréquence/intensité des tests (seuls les malades "graves" nous intéressent).
Si demain par un coup de baguette magique, nous pouvions tester 67 millions de personnes en 24h, nous verrions forcément une forte augmentation des malades, mais qui ne traduirait pas pour autant une progression de la maladie, simplement, la "photo" serait de meilleure qualité.
La présence du virus dans les eaux usées est également un bon indicateur de la circulation du virus dans la population, mais, encore une fois, c'est l'indicateur des hospitalisations qui fait "foi".

La présence du virus dans l'eau potable ? Je n'y crois pas dans des formes contagieuses. Je ne crois pas qu'on puisse attraper ce virus en buvant de l'eau. Par ailleurs, l'eau distribuée (en régie publique ou via le privé) est quasiment toujours chlorée et très surveillée. Il existe des cas d'eau distribuée "critiquable", mais c'est plus un problème de volonté politique locale (ce sont toujours les collectivités qui décident des moyens mis en oeuvre pour traiter l'eau).

comment lutter contre la propagation ?
je ne sais pas si je ferais mieux...
c'est une affaire de compromis, de placement du curseur, forcément injuste (les fringues oui, les resto non ??).
la notion de bénéfice/risque est à géométrie variable, et la mauvaise foi n'est pas toujours très loin...

un exemple ?
les mêmes qui critiquent la stratégie globale de vaccination (au motif des effets secondaires des vaccins) réclament la libéralisation de la prescription de l'Hydroxycloroquine, aujourd'hui non autorisée hors AMM (autorisation de mise sur le marché) à cause de... ses effets secondaires.
ce débat n'est pas un débat de santé, c'est un débat sur le libre-arbitre, et le divorce entre la décision collective opposée à la décision individuelle.
Cordialement
Jean
roule en KMZ K750 1968, BMW R1100R 2001
faisons en sorte que nos machines n'en soient qu'à la moitié de leur vie

Avatar de l’utilisateur
Sim&Dom
Modo
Messages : 782
Inscription : 05 déc. 2008, 16:35
Localisation : Puy de DOME

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par Sim&Dom » 15 janv. 2021, 10:10

Cathy a écrit :
14 janv. 2021, 10:25
Est-Motorcycles a écrit :
14 janv. 2021, 08:48
lesrousses a écrit :
14 janv. 2021, 08:09
Voilà un avis qui me semble objectif sur les vaccins.
https://www.youtube.com/watch?v=tYwCxe9 ... el=CRIIGEN
Excellent document, merci Lesrousses.
Cette approche m'interpelle car petit, je me suis plusieurs fois fait vacciner avec le BCG ( il ne "prenait pas aux tests" du sparadrap - un "test" de visu sur la peau, alors rebelotte). J'avais huit ans et j'étais en parfaite santé. Je courrais comme jamais, je faisais des dizaines de bornes à vélo, je dormais comme une souche etc...Mais je me souviens que depuis ce moment là exactement, sont apparus un certains nombre de symptômes très pénalisants qui étaient tous centrés autour d'un psoriasis immédiatement survenu et que je traîne depuis comme un boulet depuis 62 ans, que je soigne comme je peux et qui handicape ma vie assez sérieusement.
En ajouter plus - même un peu - ne me va pas du tout, je ne le supporterais pas.
Alors le vaccin Covid, un de plus, dans le flot d'un sang assez encombré ?
Je suis donc très méfiant mais ce reportage fait en effet apparaître un équilibre nécessité/risque auquel je réfléchis sérieusement car à la vue des comorbidités que je vis (diabète etc...dont ce terrain psoriasique que je sens étranger à moi), une vraie bronchite infectieuse pourrait m'emporter assez rapido.
Je cogite...et tu apportes de l'eau à mon moulin, merci.
Je me garderai bien, en conséquence, de conseiller ou non le vaccin Covid.
Chacun fait comme il veut mais la position du Modem est une direction que je ne partage pas, mais pas du tout : ce "passeport de circulation" donnant droit à tout une fois vacciné est pour moi digne d'Hitler. Il trie la population comme au sortir des trains dans les camps.
Sacré Modem ! Tu parles d'un "centrisme"...
Cette vidéo est très complète et permet de mieux comprendre le système vaccinal et ses conséquences.

Le 9 janvier 2021 a été annoncée la création du la Coordination Santé Libre, qui regroupe des collectifs de médecins, de soignants et de scientifiques qui ne partagent pas la gestion sanitaire actuelle.

https://youtu.be/MKlfPySXvJA

La coordination, sans conflits d’intérêt, représente 30 000 médecins, autant de soignants et plus de 100 000 citoyens.
À l’issue de sa première journée de réunion, la coordination a abordé différents thèmes et adopté les résolutions suivantes :

- Création d’un Conseil Scientifique Indépendant (CSI)
- Proposition de résolution invitant le Gouvernement à utiliser le droit commun (Article 131-1 du Code de Santé Publique) pour gérer les menaces sanitaires
- Création d’une cellule « Stratégie Thérapeutique » (tests diagnostiques, soin, prévention)
- Création d’une cellule « Chiffres »
- Création d’une cellule « Vaccins »
- Création d’une cellule « Information des populations »
- Création d’une cellule « EHPAD »
- Rappels au Conseil National de l’Ordre des Médecins
- Rappels aux syndicats médicaux
- Actions juridiques dont sollicitation de la Défenseure des Droits
Plus d'informations : https://stopcovid19.today/
Image
De nombreux médecins dans tous les départements,( dont le Puy de Dome) ont rejoint ce manifeste pour avoir la liberté de soigner ... https://manifestes-libertes.org/medecins-engages/

Pour soutenir le manifeste " une 4eme voie" : https://manifestes-libertes.org/
Souhaitons que ces collectifs de médecins, soignants, et scientifiques soient écoutés et pris en compte dans les décisions du gouvernement.
Si j'étais aux commandes, je tiendrai compte des propositions du Conseil Scientifique Indépendant.
Je n'empêcherai pas les médecins de prescrire la thérapie qu'ils jugent la mieux appropriée pour chaque patient selon ses antécédents, et n'interdirait pas une médecine qui a fait ses preuves depuis très longtemps. Par contre, je resterai très prudent sur la prescription d'un vaccin "fait à la va vite" et motivé par des objectifs douteux et surtout financiers.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 34308
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par Est-Motorcycles » 15 janv. 2021, 20:58

westy64 a écrit :
14 janv. 2021, 11:12
Est-Motorcycles a écrit :
13 janv. 2021, 18:56
De nouvelles restrictions arrivent immanquablement et la situation semble ne pas aller vers l'amélioration rapide...
Le pouvoir en place décide, il met au point quelques bons trucs qui sont accompagnés de décisions assez catastrophiques pour certaines corporations. Un mélange peu cohérent et peu compréhensif, d'autant qu'il est concocté à l'arrache sans aucune prévision.
Nous ne sommes en plus pas du tout logés à la même enseigne...Les salariés ont trente six régimes, les retraités ne sont pas concernées ou peu, les restaurateurs sont à la mort etc...le système est fait de telle façon qu'une entente générale genre gilets jaunes sur le prix de l'essence ne soit pas possible, et le paris se gagne : pas de mobilisation générale alors que plusieurs corporations souffrent terriblement et vont gravement écoper. Le social ne peut plus se comprendre et le pouvoir gagne là une guerre assez terrifiante.
Il n'y a aucune équité. Et on nous explique que c'est dû à la volatilité du virus, qui ne serait pas la même dans les supermarchés ou les transports en communs, que dans les restaurants ou autres ayant pourtant mis en place des conditions de réception clients draconiennes. Les supermarchés sont grands ouverts comme les transports en commun, comme les entreprises, ..., tous est fait pour que le système tourne (pour lui évidemment) et que nous nous dirigions tous vers un monde boulot-dodo-bouclé maison.
Une horreur qui n'a pas fini de faire des dégâts et dont nous n'avons pas fini d'entendre parler...
Sale période, qui s'étale au fur et à mesure des "états d'urgence" qui se prolongent indéfiniment et dont la gestion est entre les mains d'une poignée de députés que nous ne voyons jamais, qui sont payés et dans lequel le sort des plus touchés est oublié.

Mais au delà de ce schéma lugubre, reconnaissons que la situation n'est pas évidente à gérer et que je n 'aimerais pas être à la place des décideurs. La complexité du problème est immense et si quelques ratés trop fréquents sont à la page durant des mois maintenant, une question me traverse l'esprit au fil du temps :

Que ferais-je si j'étais au pouvoir ?


Alors dans cette discussion, qu'il ne faut pas mélanger avec les coups de gueule librement évoqués dans les "Petits mouvement d'humeur", cette question je vous la pose :

Si vous étiez aux manettes, que feriez-vous ?


Les discours des oppositions, des partis, sont tous affligeants de stérilité, de linéarité et de ressemblance : ils disent tous la même chose. On dirait qu'on leur a coupé le sifflet et qu'il sont paralysés comme des sales gosses qui ont chié dans leurs frocs.
Ils ont peur.
Tous.
Nous allons donc additionner des propositions qui seront données ici par ceux qui le veulent, de manière à faire une sorte de pack de propositions qui sera plus constructif que les critiques perpétuelles. Bien entendu elles seront en vrac puisqu'elles seront écrites en suivant la publication des posts et des personnalité.
Ce n'est pas grave, il sera bien temps de les classer et de leur donner une sorte de hiérarchie un jour où l'autre.

................................................................................................................................................................................................


Puisque malgré tous les efforts rien ne bouge plus ou presque du point de vue des contaminations, je suis persuadé qu'on ne cherche pas là où il faut et que nous des mesures plus sévères ne serviront à rien.
En voici deux que je propose qui sont faciles et rapides à mettre en place.

1 - analyse de l'eau du robinet sur tout le territoire, tous les jours et en des centaines de points.
Fatalement le virus circule quelque part à grande échelle et nous tous, que nous fassions attention ou non, le croiseront tôt ou tard.
Selon moi le virus circule comme il veut dans l'eau courante qui est fournie par les compagnies des eaux.
On nous assure que l'eau du robinet est exempte de virus, je ne le crois pas.
D'où vient cette eau qui est recyclée et qui recueille aussi les eaux usées certes "purifiées" provenant de nos merdes ainsi que de nos usages domestiques ?
Etes-vous prêts à mettre votre tête sur un billot et d'affirmer que pas un seul virus ne passe et se multiplie dans cette eau ?

...à vous, merci de citer, n'est-ce pas ?...
Bonjour,
Les actions du gouvernement se décomposent en 2 familles :
- la mesure de la propagation
- les actions de lutte contre la propagation

Dans la mesure de la propagation, il me semblerait correct d'utiliser uniquement l'indicateur d'hospitalisation/réanimation. Cet indicateur n'est pas biaisé par la fréquence/intensité des tests (seuls les malades "graves" nous intéressent).
Si demain par un coup de baguette magique, nous pouvions tester 67 millions de personnes en 24h, nous verrions forcément une forte augmentation des malades, mais qui ne traduirait pas pour autant une progression de la maladie, simplement, la "photo" serait de meilleure qualité.
La présence du virus dans les eaux usées est également un bon indicateur de la circulation du virus dans la population, mais, encore une fois, c'est l'indicateur des hospitalisations qui fait "foi".

La présence du virus dans l'eau potable ? Je n'y crois pas dans des formes contagieuses. Je ne crois pas qu'on puisse attraper ce virus en buvant de l'eau. Par ailleurs, l'eau distribuée (en régie publique ou via le privé) est quasiment toujours chlorée et très surveillée. Il existe des cas d'eau distribuée "critiquable", mais c'est plus un problème de volonté politique locale (ce sont toujours les collectivités qui décident des moyens mis en oeuvre pour traiter l'eau).

comment lutter contre la propagation ?
je ne sais pas si je ferais mieux...
c'est une affaire de compromis, de placement du curseur, forcément injuste (les fringues oui, les resto non ??).
la notion de bénéfice/risque est à géométrie variable, et la mauvaise foi n'est pas toujours très loin...

un exemple ?
les mêmes qui critiquent la stratégie globale de vaccination (au motif des effets secondaires des vaccins) réclament la libéralisation de la prescription de l'Hydroxycloroquine, aujourd'hui non autorisée hors AMM (autorisation de mise sur le marché) à cause de... ses effets secondaires.
ce débat n'est pas un débat de santé, c'est un débat sur le libre-arbitre, et le divorce entre la décision collective opposée à la décision individuelle.
Certes chacun pense comme il veut, bien entendu, mais alors pourquoi le gouvernement lance à très juste titre, pas plus tard qu'aujourd'hui même, une vaste campagne de recherche du Covid 19 dans les eaux usées ainsi que dans l'eau potable... :?:
Mes impressions proviennent non pas de la presse, ni des lectures, ni de discussion mais, comme lors de mes voyages en Pologne concernant les viandes pourries entassées derrière les fermes, de connaissances que j'ai pu longuement côtoyer : deux responsables techniques de la Compagnie des Eaux. Ils dirigeaient voici encore dix ans les mélanges de produits dans des mini centrales chargées de distribuer l'eau dans de agglomérations moyennes. Ils étaient mes amis (ils sont malheureusement décédés).
Les mesures comme les ajouts de produits désinfectants étaient vraiment Ollé-ollé... C'est du vu, c'est pas du lu.
Je suis content que les autorités sanitaires cherchent un peu dans les eaux...
Enfin.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
La seule chose qui m'importe est d'être au bon endroit au bon moment...je ne connais rien de plus fort.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 3074
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Auvergne
Contact :

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par Cathy » 16 janv. 2021, 00:23

Sim&Dom a écrit :
15 janv. 2021, 10:10
Cathy a écrit :
14 janv. 2021, 10:25
Est-Motorcycles a écrit :
14 janv. 2021, 08:48


Excellent document, merci Lesrousses.
Cette approche m'interpelle car petit, je me suis plusieurs fois fait vacciner avec le BCG ( il ne "prenait pas aux tests" du sparadrap - un "test" de visu sur la peau, alors rebelotte). J'avais huit ans et j'étais en parfaite santé. Je courrais comme jamais, je faisais des dizaines de bornes à vélo, je dormais comme une souche etc...Mais je me souviens que depuis ce moment là exactement, sont apparus un certains nombre de symptômes très pénalisants qui étaient tous centrés autour d'un psoriasis immédiatement survenu et que je traîne depuis comme un boulet depuis 62 ans, que je soigne comme je peux et qui handicape ma vie assez sérieusement.
En ajouter plus - même un peu - ne me va pas du tout, je ne le supporterais pas.
Alors le vaccin Covid, un de plus, dans le flot d'un sang assez encombré ?
Je suis donc très méfiant mais ce reportage fait en effet apparaître un équilibre nécessité/risque auquel je réfléchis sérieusement car à la vue des comorbidités que je vis (diabète etc...dont ce terrain psoriasique que je sens étranger à moi), une vraie bronchite infectieuse pourrait m'emporter assez rapido.
Je cogite...et tu apportes de l'eau à mon moulin, merci.
Je me garderai bien, en conséquence, de conseiller ou non le vaccin Covid.
Chacun fait comme il veut mais la position du Modem est une direction que je ne partage pas, mais pas du tout : ce "passeport de circulation" donnant droit à tout une fois vacciné est pour moi digne d'Hitler. Il trie la population comme au sortir des trains dans les camps.
Sacré Modem ! Tu parles d'un "centrisme"...
Cette vidéo est très complète et permet de mieux comprendre le système vaccinal et ses conséquences.

Le 9 janvier 2021 a été annoncée la création du la Coordination Santé Libre, qui regroupe des collectifs de médecins, de soignants et de scientifiques qui ne partagent pas la gestion sanitaire actuelle.

https://youtu.be/MKlfPySXvJA

La coordination, sans conflits d’intérêt, représente 30 000 médecins, autant de soignants et plus de 100 000 citoyens.
À l’issue de sa première journée de réunion, la coordination a abordé différents thèmes et adopté les résolutions suivantes :

- Création d’un Conseil Scientifique Indépendant (CSI)
- Proposition de résolution invitant le Gouvernement à utiliser le droit commun (Article 131-1 du Code de Santé Publique) pour gérer les menaces sanitaires
- Création d’une cellule « Stratégie Thérapeutique » (tests diagnostiques, soin, prévention)
- Création d’une cellule « Chiffres »
- Création d’une cellule « Vaccins »
- Création d’une cellule « Information des populations »
- Création d’une cellule « EHPAD »
- Rappels au Conseil National de l’Ordre des Médecins
- Rappels aux syndicats médicaux
- Actions juridiques dont sollicitation de la Défenseure des Droits
Plus d'informations : https://stopcovid19.today/
Image
De nombreux médecins dans tous les départements,( dont le Puy de Dome) ont rejoint ce manifeste pour avoir la liberté de soigner ... https://manifestes-libertes.org/medecins-engages/

Pour soutenir le manifeste " une 4eme voie" : https://manifestes-libertes.org/
Souhaitons que ces collectifs de médecins, soignants, et scientifiques soient écoutés et pris en compte dans les décisions du gouvernement.
Si j'étais aux commandes, je tiendrai compte des propositions du Conseil Scientifique Indépendant.
Je n'empêcherai pas les médecins de prescrire la thérapie qu'ils jugent la mieux appropriée pour chaque patient selon ses antécédents, et n'interdirait pas une médecine qui a fait ses preuves depuis très longtemps. Par contre, je resterai très prudent sur la prescription d'un vaccin "fait à la va vite" et motivé par des objectifs douteux et surtout financiers.
+1

Le Professeur Perronne va rejoindre le Conseil Scientifique Indépendant .

https://youtu.be/K1bfbl-QD-U

Conférence de presse: Santé Libre | Des collectifs de médecins indépendants pour la Covid19

https://youtu.be/uwXVAr8lHLQ

Avatar de l’utilisateur
Marip
Modo
Messages : 1250
Inscription : 19 janv. 2011, 09:26

Re: COVID : Si on critique, on propose quoi ?

Message par Marip » 16 janv. 2021, 09:13

Cathy a écrit :
16 janv. 2021, 00:23
Sim&Dom a écrit :
15 janv. 2021, 10:10
Cathy a écrit :
14 janv. 2021, 10:25


Cette vidéo est très complète et permet de mieux comprendre le système vaccinal et ses conséquences.

Le 9 janvier 2021 a été annoncée la création du la Coordination Santé Libre, qui regroupe des collectifs de médecins, de soignants et de scientifiques qui ne partagent pas la gestion sanitaire actuelle.

https://youtu.be/MKlfPySXvJA

La coordination, sans conflits d’intérêt, représente 30 000 médecins, autant de soignants et plus de 100 000 citoyens.
À l’issue de sa première journée de réunion, la coordination a abordé différents thèmes et adopté les résolutions suivantes :

- Création d’un Conseil Scientifique Indépendant (CSI)
- Proposition de résolution invitant le Gouvernement à utiliser le droit commun (Article 131-1 du Code de Santé Publique) pour gérer les menaces sanitaires
- Création d’une cellule « Stratégie Thérapeutique » (tests diagnostiques, soin, prévention)
- Création d’une cellule « Chiffres »
- Création d’une cellule « Vaccins »
- Création d’une cellule « Information des populations »
- Création d’une cellule « EHPAD »
- Rappels au Conseil National de l’Ordre des Médecins
- Rappels aux syndicats médicaux
- Actions juridiques dont sollicitation de la Défenseure des Droits
Plus d'informations : https://stopcovid19.today/
Image
De nombreux médecins dans tous les départements,( dont le Puy de Dome) ont rejoint ce manifeste pour avoir la liberté de soigner ... https://manifestes-libertes.org/medecins-engages/

Pour soutenir le manifeste " une 4eme voie" : https://manifestes-libertes.org/
Souhaitons que ces collectifs de médecins, soignants, et scientifiques soient écoutés et pris en compte dans les décisions du gouvernement.
Si j'étais aux commandes, je tiendrai compte des propositions du Conseil Scientifique Indépendant.
Je n'empêcherai pas les médecins de prescrire la thérapie qu'ils jugent la mieux appropriée pour chaque patient selon ses antécédents, et n'interdirait pas une médecine qui a fait ses preuves depuis très longtemps. Par contre, je resterai très prudent sur la prescription d'un vaccin "fait à la va vite" et motivé par des objectifs douteux et surtout financiers.
+1

Le Professeur Perronne va rejoindre le Conseil Scientifique Indépendant .

https://youtu.be/K1bfbl-QD-U

Conférence de presse: Santé Libre | Des collectifs de médecins indépendants pour la Covid19

https://youtu.be/uwXVAr8lHLQ
Passionant ! Longue vie et succès au CSI! reste à espérer qu'ils seront suivis par l'ensemble du corps médical, bien souvent aveuglé de certitudes et contraint par les menaces.
c'est pas parcequ'ils disent tous la même chose qu'ils ont raison

Répondre