PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Répondre
athilys
Membre
Messages : 286
Inscription : 20 août 2018, 15:42

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par athilys » 12 mai 2020, 18:30

"l'état a commencé à comprendre qu'il doit un peu faire confiance au peuple"

Mouais.... je rentre de faire les courses ..... je suis pas sur du tout que tout le monde ai compris que, par exemple, les masques ce n'est pas que pour emmerder le pékin. les masques portés sous le nez, dans le cou, enlevés et remis.ca ne sert a rien.

Ca me rappelle les jeunes c... qui roule en scooter avec le casque posé sur le haut de la tete pour pouvoir dire qu'il l'ont.
ou ceux qui ne mettent la ceinture que quand ils apercoivent un kepi.

Sauf que là c'est avec leur santé/vie qu'ils jouent, pas avec la mienne.

Alors mettez les masques correctement, peut etre qu'ils ne sont pas top mais mettez les !!!!
On n'a que deux vies. La deuxième commence quand on se rend compte qu'on n'en a qu'une.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36825
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Est-Motorcycles » 12 mai 2020, 20:04

athilys a écrit :
12 mai 2020, 18:30
"l'état a commencé à comprendre qu'il doit un peu faire confiance au peuple"

Mouais.... je rentre de faire les courses ..... je suis pas sur du tout que tout le monde ai compris que, par exemple, les masques ce n'est pas que pour emmerder le pékin. les masques portés sous le nez, dans le cou, enlevés et remis.ca ne sert a rien.

Ca me rappelle les jeunes c... qui roule en scooter avec le casque posé sur le haut de la tete pour pouvoir dire qu'il l'ont.
ou ceux qui ne mettent la ceinture que quand ils apercoivent un kepi.

Sauf que là c'est avec leur santé/vie qu'ils jouent, pas avec la mienne.

Alors mettez les masques correctement, peut etre qu'ils ne sont pas top mais mettez les !!!!
Cet effort reste en effet à faire : si l'état commence à faire confiance au peuple parce qu'il ne peut pas faire autrement au risque de le braquer (je ne crois plus du tout dans son affabilité), il faut que "les gens" respectent à la lettre les consignes qui ne sont ni celles de l'état ni celles de lobbies, mais bien des consignes de santé publique.
Je suis complètement d'accord avec ce que tu dis sur le fait de respecter ces consignes à la lettre - la seule chose qui est à déplorer est que ce qui était naturel à l'époque de notre éducation nationales (morale et hygiène) n'est plus enseigné du tout de nos jours et depuis belle lurette, d'où ces postures stupides et ces ratés qui risquent d'être lourds de conséquence.
Nous voulons être reconfinés ?
NON !
Ceci dit nous n'arrivons toujours pas à trouver des masques que nous devons acheter : il n'y en a pas !
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes barrières.

Avatar de l’utilisateur
CHRIS 47
Membre
Messages : 3107
Inscription : 12 févr. 2010, 21:56
Localisation : 47500 FUMEL

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par CHRIS 47 » 12 mai 2020, 20:23

j'ai acheté ça, 4,99 € filtrage par mouchoir en papier, entretien facile !
ça dépanne.

https://photos.google.com/photo/AF1QipN ... G__Xt5PxxF
Ublanc Tourist de 2010 & SYLVERWING de 1983 & SYLVERWING de 1999
J'AIME LE TRAVAIL !
IL ME FASCINE !
JE PEUX LE REGARDER PENDANT DES HEURES !

Avatar de l’utilisateur
papycoz
Membre
Messages : 475
Inscription : 20 mars 2018, 17:53
Localisation : Malause 82
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par papycoz » 12 mai 2020, 20:50

CHRIS 47 a écrit :
12 mai 2020, 20:23
j'ai acheté ça, 4,99 € filtrage par mouchoir en papier, entretien facile !
ça dépanne.

https://photos.google.com/photo/AF1QipN ... G__Xt5PxxF
Bonsoir, ton lien ne marche pas.
Seraitce le même que nous à Malause???
Image
Réparer c'est pas faire en sorte que ça marche !!!
http://roulemapoule.jouwweb.nl/

Avatar de l’utilisateur
CHRIS 47
Membre
Messages : 3107
Inscription : 12 févr. 2010, 21:56
Localisation : 47500 FUMEL

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par CHRIS 47 » 12 mai 2020, 21:13

papycoz a écrit :
12 mai 2020, 20:50
CHRIS 47 a écrit :
12 mai 2020, 20:23
j'ai acheté ça, 4,99 € filtrage par mouchoir en papier, entretien facile !
ça dépanne.

https://photos.google.com/photo/AF1QipN ... G__Xt5PxxF
Bonsoir, ton lien ne marche pas.
Seraitce le même que nous à Malause???
Image
désolé pour le lien, je sais pas faire !
c'est un masque "playmobil" voir sur google pour voir à quoi ça ressemble !
Ublanc Tourist de 2010 & SYLVERWING de 1983 & SYLVERWING de 1999
J'AIME LE TRAVAIL !
IL ME FASCINE !
JE PEUX LE REGARDER PENDANT DES HEURES !

Avatar de l’utilisateur
papycoz
Membre
Messages : 475
Inscription : 20 mars 2018, 17:53
Localisation : Malause 82
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par papycoz » 13 mai 2020, 07:33

CHRIS 47 a écrit :
12 mai 2020, 21:13
papycoz a écrit :
12 mai 2020, 20:50
CHRIS 47 a écrit :
12 mai 2020, 20:23
j'ai acheté ça, 4,99 € filtrage par mouchoir en papier, entretien facile !
ça dépanne.

https://photos.google.com/photo/AF1QipN ... G__Xt5PxxF
Bonsoir, ton lien ne marche pas.
Seraitce le même que nous à Malause???
Image
désolé pour le lien, je sais pas faire !
c'est un masque "playmobil" voir sur google pour voir à quoi ça ressemble !
Lien masque:
https://www.playmobil.fr/boutique-en-li ... and-public#
Réparer c'est pas faire en sorte que ça marche !!!
http://roulemapoule.jouwweb.nl/

Avatar de l’utilisateur
jaen marc vanpevenage
Membre
Messages : 150
Inscription : 22 sept. 2011, 14:28
Localisation : soumoulou

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par jaen marc vanpevenage » 13 mai 2020, 15:17

Un de mes bon amis/ex guzziste et ouraliste au kazacten/roulant en anciennes H.D. celle avec le siège tracteur.. donc rapatrié de SINGAPOUR ou tout le monde porte le masque depuis plusieurs mois.....QUELLE ne fus pas sa surprise arrive en FRANCE de constate que c'était la foire aux pain d'épice a l'aéroport... finalement malgré nos origines et parcourt de vie différent il a la même conclusion que moi mais avec plus de panache....son éducation n'as pas été la même ...

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36825
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Est-Motorcycles » 13 mai 2020, 17:35

jaen marc vanpevenage a écrit :
13 mai 2020, 15:17
Un de mes bon amis/ex guzziste et ouraliste au kazacten/roulant en anciennes H.D. celle avec le siège tracteur.. donc rapatrié de SINGAPOUR ou tout le monde porte le masque depuis plusieurs mois.....QUELLE ne fus pas sa surprise arrive en FRANCE de constate que c'était la foire aux pain d'épice a l'aéroport... finalement malgré nos origines et parcourt de vie différent il a la même conclusion que moi mais avec plus de panache....son éducation n'as pas été la même ...
Hé oui l'ami...Il fut un temps où, en France, nous avions des cours hebdomadaires d'hygiène et de civisme. Nous apprenions à nous laver les mains, à tousser dans le coude, etc...à laisser les places assises aux vieux, à laisser passer un adulte devant, à dire merci, s'il vous plaît etc...,à se lever lorsqu'un aîné entrait dans une pièce...
C'était en Alsace et c'était avant...
Y'avait pas de télé, y'avait de vrais journalistes à la radio, il y avait...il y avait...

https://youtu.be/7erwj56L6QI
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes barrières.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36825
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Est-Motorcycles » 15 mai 2020, 07:39

Lu sur le blog de PHÉNIX. Phénix, romancier, spécialiste de la guerre en Syrie, des YPG et de l'État Islamique, du monde militaire et du renseignement :


"Le coronavirus est-il le dernier avertissement avant les guerres du futur?

La caractéristique des guerres modernes est la surprise. Le Covid-19 démontre avec quelle facilité un ennemi audacieux pourrait mettre le pays à genoux.
Écrit quelques années après l’épidémie du SRAS, le livre blanc de la Défense de 2008, évoquant la possibilité d’une pandémie, identifiait des vulnérabilités nouvelles s’imposant comme “des éléments déterminants pour l’adaptation de notre défense et de notre sécurité”. Cinq ans plus tard, le livre blanc de 2013 décrivait le risque d’une “nouvelle pandémie hautement pathogène et à forte létalité résultant, par exemple, de l’émergence d’un nouveau virus franchissant la barrière des espèces ou d’un virus échappé d’un laboratoire de confinement.” À la suite de l’épidémie de grippe aviaire, en 2007, donc un an avant la publication du livre blanc de 2008, la France avait mis en place une cellule de 17 personnes (bientôt 30), l’Établissement de préparation et de réponse aux urgences sanitaires (EPRUS). Chargée de gérer pour le compte de l’État les stocks nationaux de produits de santé, notamment vaccins et produits chirurgicaux, l’agence est dissoute en 2016.
 
Les surprises stratégiques sont une certitude historique.
 
Le tissu économique, sanitaire, et même militaire a souffert sous l’assaut du covid-19. À la mi-mars, la France manquait cruellement de masques, de tests, de stratégie, deux tiers de l’équipage du fleuron de la marine nationale, le Charles de Gaulle, étaient contaminés, aucun contrôle n’avait été fait aux frontières pour les arrivants de pays ”à risque”. Si le covid-19 n’avait pas été un accident, l’ennemi aurait atteint son objectif: un pays paralysé, au bord d’affronter la plus grave crise économique depuis les années 30. Avec ses livres blancs, son budget de fonctionnement colossal, ses ressources pléthoriques, une dépense publique supérieure à la moitié du PNB, l’État a failli dans sa mission de protection de la population.
Quels enseignements stratégiques peut-on en tirer? En quoi ces leçons impactent-elles notre stratégie de défense future?   
L’impréparation face aux surprises stratégiques “Mystifie, trompe et surprends l’ennemi”, conseillait Sun Tzu au VIème siècle avant Jésus-Christ. Pearl Harbour, Blitzkrieg, guerre du Kippour, guerre du Golfe, la caractéristique des guerres modernes est la surprise. Or, il est impossible de tout prévoir. Une armée moderne sera mesurée à sa capacité à anticiper mais surtout à réagir à l’inattendu. Renseignement, mobilité, rapidité d’action, et adaptation à la stratégie de l’adversaire deviennent les vecteurs essentiels de la sécurité de la Nation, à l’extérieur comme à l’intérieur du territoire. Le covid-19 démontre avec quelle facilité un ennemi audacieux pourrait mettre le pays à genoux. Ainsi, le virus aurait pu être le préalable à une cyberattaque d’ampleur sur les installations sensibles au sein d’un pays découvrant le télétravail. Où était le plan anti-pandémie? Où étaient les stocks stratégiques? Où est la résilience de la chaîne logistique? Où sont les stocks de médicaments “sensibles”?
Les surprises stratégiques sont une certitude historique. Aux menaces les plus probables (nouvelles formes de terrorisme, cyberattaques, guerres de désinformation, menaces sanitaires et bactériologiques etc.) doivent correspondre des réponses adaptées, nécessitant souvent de nouvelles structures. Ainsi, face à la prolifération des guerres asymétriques et du terrorisme, le besoin de raccourcissement du cycle, de décentralisation de la décision, d’interarmisation a conduit à la création du COS, et la montée en puissance des forces spéciales. Pour les forces armées, le problème devient: comment maintenir la dissuasion nucléaire, mener des guerres conventionnelles, des guerres asymétriques, et aussi faire face aux nouvelles formes de conflictualités (cyberguerre, désinformation, guerre biologique…)? Quels changements de structures sont nécessaires? Quelques pistes: cellules spécialisées dans les nouvelles conflictualités, réorientation de certaines ressources du renseignement vers les risques de type non conventionnel, existence et maintien de stocks stratégiques de tous types, décentralisation de la décision (“Mission command”).
 
Le virus aurait pu être le préalable à une cyberattaque d’ampleur sur les installations sensibles au sein d’un pays découvrant le télétravail.
 
Un changement des mentalités est nécessaire. Si on ne peut pas tout prévoir, il est possible d’adapter les processus de décision de façon à privilégier la rapidité de réaction, construire des systèmes redondants et résilients, apprendre à reconnaître les signaux faibles le plus tôt possible et bénéficier de l’autonomie opérationnelle nécessaire pour agir vite. En un mot, une approche “interarmisée” ou “systémique” de la menace, une défense multi-spécialiste, aux processus de décision raccourcis et donc plus décentralisés, une défense “philosophiquement” plus proche de nos forces spéciales que de nos structures militaires conventionnelles. 

Les nouvelles guerres asymétriques. 
Nos sociétés modernes, riches, sophistiquées, sont avant tout interdépendantes. Donc complexes et fragiles. En l’absence de systèmes redondants, une poussière dans le mécanisme d’horlogerie et tout s’arrête. La pandémie démontre les effets dévastateurs d’une nouvelle forme de conflit asymétrique. Une guerre asymétrique était définie comme celle d’une force armée du plus fort contre des éléments du plus faible. Les nouvelles guerres asymétriques sont menées par les éléments faibles contre les populations civiles des plus forts. Si beaucoup a été fait depuis 20 ans en matière de lutte anti-terroriste (appareil juridique, renseignement, forces spéciales), le covid-19 illustre l’étendue des risques menaçant le territoire national (bactériologiques, cyberattaques, guerres de désinformation, attaques électromagnétiques…). La distinction entre missions de sécurité intérieure et opérations extérieures est rendue de plus en plus floue par la diversification des menaces.
 
En l’absence de systèmes redondants, une poussière dans le mécanisme d’horlogerie et tout s’arrête.
 
Pour faire face aux nouvelles guerres asymétriques, il faudra accroître la coopération entre civils et militaires; repenser la chaîne logistique, développer des processus d’alerte sur les réseaux sociaux (à la façon des radars du Blitz); impliquer les grandes entreprises et les fleurons technologiques dans une stratégie nationale de cybersécurité etc. Aujourd’hui, pour ces types d’attaques, nous ne disposons pas encore des structures ni des solutions adéquates. Il est temps d’agir. 
Une dynamique adaptative de l’outil de défense. 
Pour répondre à la diversification des menaces et à l’accélération des ruptures stratégiques et technologiques, une remise en question des structures et des principes qui sous-tendent l’évolution de l’outil de défense s’impose. Oui, la modernisation des Armées, entamée depuis le début des années 90 à la suite des carences observées lors de la guerre du Golfe, porte ses fruits: systèmes de défense satellitaires indispensables au renseignement moderne, augmentation significative des budgets et des effectifs des services de renseignement, développement des drones, création du Comcyber (cyberguerre et protection des systèmes informatiques et des installations sensibles), renforcement des forces spéciales...
 
Notre défense doit devenir “philosophiquement” plus proche de nos forces spéciales que de nos structures militaires conventionnelles.
 
Mais il faut aussi revoir les approches et les méthodes, repenser l’évolution de la défense “en mode agile”. Les livres blancs de la défense sont trop théoriques et conceptuels, souvent dépourvus de réflexion stratégique innovante; les lois de programmation militaire sont constamment rabotées, coupées, ramenées au strict minimum au fil des crises des 40 dernières années (les LPM sont d’ailleurs la meilleure illustration du phagocytage de l’État régalien par l’État gestionnaire); les cycles de développement des nouveaux armements sont trop longs (Rafale…), les cycles de remplacement pathétiques, et le retard technologique préoccupant (missiles hypervéloces, drones en escadrille, microdrones, armes à énergie dirigée…). Collaboration défense-recherche civile, passerelles entre créateurs de start-ups technologiques et applications militaires, partenariats avec la société civile, cellules de prospection et d’innovation: les Armées doivent anticiper le futur, pas l’apprendre dans les livres d’histoire (à ce propos, le lancement de la “Red team”, succès ou non, va dans le sens préconisé). 
Le monde post-covid est dangereux, il serait folie de baisser les budgets militaires. 
Nous entrons dans une période d’extrême instabilité. La dette deviendra insupportable, le chômage va atteindre des proportions inquiétantes, les conflits, conventionnels ou asymétriques, vont se multiplier, les nouvelles conflictualités vont exploser. Et pourtant, ceci n’empêchera pas Bercy, dans sa myopie gestionnaire, de couper les budgets des Armées. Face à l’augmentation sans précédent des risques stratégiques, il faut à tout prix préserver les efforts budgétaires, repenser les structures et accélérer l’effort engagé de modernisation des Armées. Ne reproduisons pas les mêmes erreurs. En 1935, en pleine montée des tensions internationales, un président du conseil baisse les budgets de la défense. Il s’appelait Laval. On connaît la suite.
"

Il est certain que seuls, perdus dans nos villes et nos campagnes, on ne peut pas faire grand chose. Mais il est des méthodes simples pour garder le dos rond...Elles ne peuvent pas être ni d'état ni de groupes politiques.
...
En PS et à garder en mémoire : quels sont les mouvements politiques ou autre en France qui prônent un désarmement ?
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes barrières.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36825
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Est-Motorcycles » 16 mai 2020, 07:38

Image
Image

Départ et arrivée...
Loi des 100 kms dépassés interdits en France en 2020, nous sommes contraints de chercher les machines pour espérer vivre un peu car après deux mois de confinements, fatalement, comme beaucoup, la trésorerie est à plat. Voilà qui surajoute des difficultés aux difficultés, temps perdu, frais supplémentaires etc...une folie macronnienne de plus.
Nous saurons nous souvenir de la rigidité inimaginable de toutes ces personnes qui imposent leur dictat et qui restent inflexibles devant nos difficultés.
Merci Macron !
Nous apprenons aussi que les gars du Mont St Michel - par exemple et ils ne sont pas les seuls - sont aussi entrain de crever tranquillement à cause de cette loi complètement ridicule, comme de nombreux autres travailleurs limités par ces 100 bornes scolaires et dignes de la gestion d'ados de 13 ans.
On restera toujours de idiots face à ceux qui nous dirigent et qui nous imposent des comportements d'un autre âge, démontrant qu'ils n'ont aucune confiance dans le peuple.
Quand donc arrêteront-ils de nous emmerder ?
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes barrières.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Site Admin
Messages : 2939
Inscription : 13 mai 2010, 04:01
Localisation : Corrèze
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Cathy » 16 mai 2020, 12:27

Est-Motorcycles a écrit :
16 mai 2020, 07:38
Image
Image

Départ et arrivée...
Loi des 100 kms dépassés interdits en France en 2020, nous sommes contraints de chercher les machines pour espérer vivre un peu car après deux mois de confinements, fatalement, comme beaucoup, la trésorerie est à plat. Voilà qui surajoute des difficultés aux difficultés, temps perdu, frais supplémentaires etc...une folie macronnienne de plus.
Nous saurons nous souvenir de la rigidité inimaginable de toutes ces personnes qui imposent leur dictat et qui restent inflexibles devant nos difficultés.
Merci Macron !
Nous apprenons aussi que les gars du Mont St Michel - par exemple et ils ne sont pas les seuls - sont aussi entrain de crever tranquillement à cause de cette loi complètement ridicule, comme de nombreux autres travailleurs limités par ces 100 bornes scolaires et dignes de la gestion d'ados de 13 ans.
On restera toujours de idiots face à ceux qui nous dirigent et qui nous imposent des comportements d'un autre âge, démontrant qu'ils n'ont aucune confiance dans le peuple.
Quand donc arrêteront-ils de nous emmerder ?
+1 C'est dément !!!!

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36825
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Est-Motorcycles » 22 mai 2020, 13:28

Ce matin le boss du camping de Loubeyrat est venu nous rendre visite en larmes, il est ruiné. La même chose la semaine dernière avec un autre directeur de camping...

Aujourd'hui la pandémie n'est pas le Covid 19, mais notre gouvernement.
STOP aux attitudes liberticides jamais vues en France !

Image

STOP à cette ambiance de dictature !
C'est ainsi que l'homme stupide s'adresse aux chiens : couchez ici !
Messieurs Castaner, Philippe et autres, est-ce qu'on vous interpelle de cette manière ?

Image
Cessez de donner cette image lamentablement historique de la France !
Refusez d'être ces moutons parqués !
Alors les féministes, vous baissez là...
Image
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes barrières.

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36825
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Est-Motorcycles » 23 mai 2020, 08:22

Est-Motorcycles a écrit :
22 mai 2020, 13:28
Ce matin le boss du camping de Loubeyrat est venu nous rendre visite en larmes, il est ruiné. La même chose la semaine dernière avec un autre directeur de camping...

Aujourd'hui la pandémie n'est pas le Covid 19, mais notre gouvernement.
STOP aux attitudes liberticides jamais vues en France !

Image

STOP à cette ambiance de dictature !
C'est ainsi que l'homme stupide s'adresse aux chiens : couchez ici !
Messieurs Castaner, Philippe et autres, est-ce qu'on vous interpelle de cette manière ?

Image
Cessez de donner cette image lamentablement historique de la France !
Refusez d'être ces moutons parqués !
Alors les féministes, vous baissez là...
Image
Et ça continue ...
Loi liberticide des plus de 100 kms interdits : ce matin sous la flotte je ramène un side à son propriétaire.
Merci Monsieur Macron !
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes barrières.

Avatar de l’utilisateur
papycoz
Membre
Messages : 475
Inscription : 20 mars 2018, 17:53
Localisation : Malause 82
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par papycoz » 23 mai 2020, 08:57

Est-Motorcycles a écrit :
23 mai 2020, 08:22
Est-Motorcycles a écrit :
22 mai 2020, 13:28
Ce matin le boss du camping de Loubeyrat est venu nous rendre visite en larmes, il est ruiné. La même chose la semaine dernière avec un autre directeur de camping...

Aujourd'hui la pandémie n'est pas le Covid 19, mais notre gouvernement.
STOP aux attitudes liberticides jamais vues en France !

Image

STOP à cette ambiance de dictature !
C'est ainsi que l'homme stupide s'adresse aux chiens : couchez ici !
Messieurs Castaner, Philippe et autres, est-ce qu'on vous interpelle de cette manière ?

Image
Cessez de donner cette image lamentablement historique de la France !
Refusez d'être ces moutons parqués !
Alors les féministes, vous baissez là...
Image
Et ça continue ...
Loi liberticide des plus de 100 kms interdits : ce matin sous la flotte je ramène un side à son propriétaire.
Merci Monsieur Macron !
Leurs arrêtés n'empêcheront pas les gens de faire leurs courses aux " Leclerc", les uns sur les autres et sans masque ...
L'avantage de la déconfination est de pouvoir se confiner dans les grandes surfaces pour changer de parquage.
Réparer c'est pas faire en sorte que ça marche !!!
http://roulemapoule.jouwweb.nl/

Avatar de l’utilisateur
Est-Motorcycles
Site Admin
Messages : 36825
Inscription : 30 juin 2007, 16:57
Contact :

Re: PETITS MOUVEMENTS D'HUMEUR : le bistrot Est-Motorcycles

Message par Est-Motorcycles » 23 mai 2020, 15:28

“Seconde vague” .. Inspirons-nous de la philosophe Hannah Arendt ..
Les techniques actuelles de manipulations gouvernementales


Edouard Philippe, Premier ministre, a annoncé samedi qu’il existe un “risque sérieux” d’une “seconde vague”, potentiellement plus meurtrière que la première.
“Le risque d’une seconde vague, qui viendrait frapper un tissu hospitalier fragilisé, qui imposerait un re-confinement, et qui ruinerait les efforts et les sacrifices consentis […], est un risque sérieux”, a-t-il déclaré lors de la présentation du plan de déconfinement à partir du 11 mai. [1]

Au même moment, le Pr Didier Raoult, spécialiste en épidémies, disait exactement le contraire : “La deuxième vague, c’est de la science-fiction”. [2]

Lorsque, en tant que citoyen “de base”, vous vous faites ainsi ballotter par des informations contradictoires, sans aucun moyen de savoir qui dit vrai, c’est le signe que votre liberté de penser est en danger, selon la philosophe Hannah Arendt, rescapée du nazisme, et spécialiste des systèmes totalitaires.

Comment la vérité est malmenée ??
Selon Hannah Arendt, les régimes totalitaires prennent un pouvoir “total” sur les individus en les arrosant d’informations contradictoires, jusqu’à ce qu’ils n’aient plus aucun moyen de savoir où se trouve la vérité.

Sous Hitler, comme sous Staline, explique-t-elle, le citoyen ne savait plus à quelle sauce il allait être mangé. La propagande gouvernementale ne consistait pas simplement à “mentir” aux citoyens, en présentant une version “officielle” des faits dans les journaux, donc une version de propagande .
Non, c’était beaucoup plus subtil, et plus efficace que cela.
Pour empêcher véritablement tout débat, toute réaction populaire et pour obtenir des citoyens qu’ils se découragent totalement, qu’ils cessent d’essayer de comprendre, et qu’ils perdent donc toute énergie critique, les médias d’Etat les plaçaient sous un déluge continu d’informations incohérentes, et contradictoires mêlant le vrai et le faux, jusqu’à ce que plus personne ne puisse savoir ce qu’il fallait penser :

“Nous gagnons la guerre !”,
“Nous allons perdre la guerre !”
“Les rations vont être augmentées !”
“Les rations vont être diminuées !”
“L’économie est en croissance !”
“Il va falloir travailler dur pour éviter l’effondrement !”
“Vous pouvez sortir !”
“Les contrôles vont être renforcés !”

Pour ajouter à la confusion, les Autorités ne parlaient plus d’une seule voix, mais au contraire via une foule de porte-paroles, dont il était impossible de savoir lequel portait la “véritable” parole de l’Etat.
C’est exactement ce que nous vivons aujourd’hui, et c’est pourquoi une telle tension s’installe dans les esprits.
C’est normal. Ce n’est pas de votre faute si vous n’y comprenez plus rien, si vous êtes ballotté entre des amis, des voisins, des journalistes, des blogueurs ou encore des “youtubeurs” qui, chacun ont leurs opinions qui paraissent fondées, tout en étant opposées les unes avec les autres.

C’est le résultat logique d’une communication gouvernementale qui joue avec la confusion, et les contradictions sans arrêt. Et, même si vous êtes de bonne foi, cela fait déjà plusieurs semaines, que vous n’avez plus aucun moyen de savoir ce qu’il faut « raisonnablement » penser de la situation.

Depuis plusieurs semaines, plus personne n’a les moyens de savoir ce qu’il faut “raisonnablement” penser de la situation de la France.
Lorsque le Président Macron annonce le déconfinement à partir du 11 mai, il est aussitôt suivi d’une déclaration de son Premier ministre qui nous explique que le déconfinement ne touchera que certaines personnes, et que certaines zones.
Au même moment, le Pr Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique Covid-19, et donc principal conseiller de l’Elysée, affirme que les personnes âgées resteront confinées jusqu’à la fin de l’année, ce qui est rapidement démenti par le Ministre de l’Intérieur Castaner.
La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye explique alors que, bien que le déconfinement commence le 11 mai, mieux vaut prévoir ne pas partir en vacances en août. Aussitôt, une virologue experte (Anne Goffard) annonce alors sur France-Inter que plusieurs études de modélisation dans différents pays concluent à “une deuxième vague épidémique très probable au plus tôt fin août”, à moins que ce ne soit ”en octobre ou en novembre”. [3]
De son côté, le ministre de l’Education Jean-Michel Blanquer annonce la réouverture de “toutes les écoles dans toutes les zones”, tout en précisant aussitôt que les enfants sont probablement de gros vecteurs du virus et qu’il faudra sans doute laisser fermés les collèges, les lycées et tous les établissements de l’enseignement supérieur. La ministre du travail Muriel Pénicaud estime alors sur France-Info “raisonnable de dire” qu’un télétravail massif devra perdurer au moins jusqu’à l’été”, ce qui achève de rendre caduque l’annonce d’un retour au travail à partir du 11 mai.

Je passe sur la publication d’une carte des départements rouges, oranges et verts dont on nous explique qu’ils pourront servir, ou non, à définir des dates différentes d’ouverture des différents secteurs de l’économie ; et ensuite les annonces contradictoires des bienfaits du confinement, du port des masques, des tests de dépistage ; sur l’affaire de la chloroquine atteignant le summum de la foire d’empoigne, avec des experts tout aussi incontestables les uns que les autres, qui se prononcent en faveur ou en opposition totale avec ce traitement ; et une étude Discovery tellement grossièrement instrumentalisée contre le professeur Raoult, qu’elle a déjà perdu toute crédibilité. Face à ces polémiques sur-médiatisées nous ne comprenons plus rien aux vrais enjeux. Et que dire du fait que les enfants et les jeunes sont successivement présentés comme potentiellement porteurs ou seulement victimes de la maladie, ou au contraire parfaitement protégés. Où est la vérité ??
Si, à la fin de ce message, vous avez mal à la tête, et envie de sortir vous promener pour penser à autre chose, dites-vous que c’est exactement l’effet recherché par toutes les Autorités de tous les pays totalitaires lorsqu’ils assomment leurs citoyens sous un déluge d’informations, contre-informations, ré-informations : obtenir que tous les réseaux de résistance se divisent et se neutralisent mutuellement. Que les citoyens n’y comprennent plus rien et se découragent. Que la critique devienne impossible. Que l’action, la réaction, la révolte, perdent tout leur sens.

Comme il n’y a plus de vérité, il n’y a plus de réalité. Vous avez l’impression de vous battre contre des moulins qui tournent dans tous les sens. Vous comprenez que lire, parler, réfléchir, n’a plus aucun sens, car on peut penser tout et son contraire, selon les sources que l’on choisit, et qui évoluent elles-mêmes d’un jour sur l’autre ..
C’était la triste situation de nombreux pays au XXème siècle, et nous espérions ne pas vivre une reproduction de ces erreurs au XXIème.
“Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n’est pas que vous croyez les mensonges, mais que plus personne ne croit plus rien. Un peuple qui ne peut plus rien croire ne peut pas se faire une opinion. Il est privé non seulement de sa capacité de penser, de juger mais aussi d’agir ..
Et, avec un tel peuple, vous pouvez faire ce que vous voulez, nous disait Hannah Arendt.
http://www.est-motorcycles.fr/
Une petite vie de concessionnaire URAL en Auvergne.
Est-Motorcycles : affineurs d'Urals et pourvoyeur d'aventure. Inventeur.
Une démocratie qui va mal est toujours plus souhaitable qu'un état totalitaire.
Ces prochains temps n'oublions pas les gestes barrières.

Répondre